RÉVOLUTION COMMUNISTE CHINOISE (1919-1949)

BLÜCHER VASSILI KONSTANTINOVITCH (1890-1938)

  • Écrit par 
  • Michel HOANG
  •  • 786 mots

Issu d'un milieu de paysans, Blücher, qui exerce de multiples petits métiers, est emprisonné de 1910 à 1913, vraisemblablement pour incitation à la grève. La Grande Guerre en fait un officier mobilisé dans l'armée du front sud-ouest. Hospitalisé entre 1915 et 1916, il reprend bientôt du service comme volontaire et commande un détachement de gardes rouges dans la région de l'Oural. Faisant preuve d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vassili-konstantinovitch-blucher/#i_21713

BORODINE MIKHAÏL MARKOVITCH GROUZENBERG dit (1884-1951)

  • Écrit par 
  • Georges HAUPT
  •  • 300 mots

Principal agent du Komintern en Chine dans les années vingt, Borodine joua un rôle important dans la réorganisation du Guomindang et dans l'application de la politique de la III e Internationale en Chine. Borodine avait rejoint les rangs du Parti social-démocrate russe (bolchevik) en 1903. Arrêté et exilé en 1906, il émigra aux États-Unis, fréquenta l'université de Valparaiso (Indiana), et fonda […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/borodine/#i_21713

CHINE - Histoire jusqu'en 1949

  • Écrit par 
  • Jean CHESNEAUX, 
  • Jacques GERNET
  •  • 44 675 mots
  •  • 50 médias

Dans le chapitre « Les débuts du communisme chinois (1919-1949) »  : […] Le Mouvement du 4 mai cherchait essentiellement à « sauver la Chine », mais il ne s'interdisait pas, bien au contraire, de chercher à l'étranger des idées nouvelles. Les jeunes intellectuels du 4-Mai s'intéressaient passionnément aux idées de Russell et aux théories de Dewey, aux utopies socialisantes japonaises et aux contestations des anarchistes occidentaux. C'est dans ces conditions qu'ils déc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chine-histoire-jusqu-en-1949/#i_21713

CHINE AU XXe SIÈCLE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Vincent GOURDON
  •  • 389 mots

1912 Proclamation, le 1 er  janvier à Nankin, de la République chinoise par Sun Yat-sen. Abdication du dernier empereur, Puyi, sous la pression du général Yuan Shikai (12 février). Création du Guomindang (août) qui prend la succession de la Ligue jurée de Sun Yat-sen. 4 mai 1919 Manifestation étudiante à Pékin contre le traité de Versailles et l'influence japonaise en Chine. 1 er  juillet 1921 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chine-au-xxe-siecle-reperes-chronologiques/#i_21713

DENG XIAOPING [TENG SIAO-P'ING] (1904-1997)

  • Écrit par 
  • Valérie NIQUET
  • , Universalis
  •  • 1 201 mots
  •  • 2 médias

Vétéran de la grande geste révolutionnaire chinoise, membre de l'appareil du Parti communiste, proche de Mao Zedong, puis soumis à une rééducation politique après la révolution culturelle, Deng Xiaoping devient l'homme fort du régime chinois après la mort de Mao, parvenant à déjouer tous les pièges de la démaoïsation. Il est l'artisan de l'ouverture de la Chine aux méthodes et même aux capitaux é […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/deng-xiaoping-teng-siao-p-ing/#i_21713

GUILLERMAZ JACQUES (1911-1998)

  • Écrit par 
  • Yves CHEVRIER
  •  • 814 mots

Jacques Guillermaz, historien du Parti communiste chinois en même temps qu'officier et diplomate, devait « sa vie pour la Chine » au hasard d'une nomination. Diplômé de Saint-Cyr, il devient attaché militaire adjoint à Pékin en mai 1937, à la veille de l'invasion japonaise. Alors que les combats s'étendent vers le centre et le sud, obligeant le gouvernement de Tchiang Kai-chek à quitter Nankin, sa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jacques-guillermaz/#i_21713

HU YAOBANG [HOU YAO-PANG] (1915-1989)

  • Écrit par 
  • Wojtek ZAFANOLLI
  •  • 1 423 mots

Ancien secrétaire général du Parti communiste chinois, Hu Yaobang est décédé à Pékin le 15 avril 1989. Sa disparition bouleversait le fragile équilibre entre « conservateurs » et « réformateurs » au sein de la direction chinoise : bien que démis de ses fonctions à la suite de l'agitation estudiantine de l'hiver de 1986-1987, Hu Yaobang avait en effet conservé son siège au sein du comité permanent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hu-yaobang-hou-yao-pang/#i_21713

LONGUE MARCHE, en bref

  • Écrit par 
  • Olivier COMPAGNON
  •  • 183 mots
  •  • 1 média

Confronté depuis 1927 aux campagnes d'anéantissement menées par le Guomindang de Tchiang Kai-chek, le Parti communiste chinois est contraint de quitter, en octobre 1934, les derniers bastions qu'il avait pu conserver dans le sud du pays. Commence alors une longue retraite à travers la Chine qui, en l'espace d'un an, conduit le noyau dur des militants communistes jusqu'au refuge de Yan'an, dans la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/longue-marche-en-bref/#i_21713

LUXUN [LOU-SIUN] (1881-1936)

  • Écrit par 
  • Michelle LOI
  •  • 2 759 mots

Dans le chapitre « De la politique par la littérature »  : […] Luxun, de son vrai nom Zhou Shuren, est né à Shaoxing dans la province du Zhejiang, au sud-est de la Chine. Son père est un lettré pauvre, qui meurt prématurément en laissant ses fils dans la gêne. Le jeune homme parvient à mener jusqu'au bout des études secondaires en suivant les cours – gratuits – d'écoles occidentales non traditionnelles, et obtient en 1901 une bourse pour le Japon, où il décid […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/luxun-lou-siun/#i_21713

MALRAUX ANDRÉ

  • Écrit par 
  • Jacques LECARME
  •  • 9 029 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le romancier d'avant guerre : un héros de son temps (1920-1939) »  : […] Le Malraux d'avant guerre ne s'est pas trouvé d'emblée. Seuls les spécialistes de l'œuvre s'intéresseront aux Lunes en papier (1921), écrit dans la mouvance de Max Jacob, ou même au Royaume farfelu (1928), plus tardif, dont le titre indique ce qui sera une constante, mais mineure, dans le reste de l'œuvre. Malraux va multiplier durant ces années de jeunesse des expériences assez diversifiées : a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/andre-malraux/#i_21713

MAO DUN [MAO-TOUEN] (1896-1981)

  • Écrit par 
  • Michelle LOI
  •  • 2 001 mots

Dans le chapitre « La longue route d'un fidèle compagnon »  : […] Shen Yanbing – dont Mao Dun est le premier et le plus connu des noms de plume – est né en juillet 1896 dans le nord du Zhejiang (Sud-Est de la Chine) au sein d'une famille de nobles lettrés peu fortunés. Son père, qu'il perdit à l'âge de dix ans, était un ancien membre du Parti des réformistes, féru de sciences et de culture moderne. Après des études secondaires à Hangzhou, Mao Dun part pour Beiji […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mao-dun-mao-touen/#i_21713

MAO ZEDONG ou MAO TSÉ-TOUNG (1893-1976)

  • Écrit par 
  • Yves CHEVRIER
  •  • 7 609 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « L'activisme maoïste, entre traditions et agitation urbaine (1913-1920) »  : […] En revanche, il est grand lecteur d'histoire chinoise : chroniques dynastiques, mais aussi romans, où la politique et la guerre se résument aux faits et gestes de héros œuvrant pour la justice et la purification de l'Empire en harmonie avec le peuple, dont rien ne les sépare, pas même le pouvoir qu'ils exercent, puisque, aussi bien, ils partagent sa vie et ses valeurs. Leçon indélébile : l'action […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mao-zedong-mao-tse-toung/#i_21713

PROCLAMATION DE LA RÉPUBLIQUE POPULAIRE DE CHINE

  • Écrit par 
  • Olivier COMPAGNON
  •  • 241 mots
  •  • 1 média

La République populaire de Chine est proclamée par Mao Zedong à Pékin le 1 er  octobre 1949, vingt-huit ans après la fondation du Parti communiste chinois, qui conquiert ainsi le pouvoir après des années de guerre civile contre les nationalistes du Guomindang. Confirmant l'expansion du communisme en Extrême-Orient malgré les efforts de containment (endiguement) exercés par les États-Unis, le nouv […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/proclamation-de-la-republique-populaire-de-chine/#i_21713

QU QIUBAI [K'IU TS'IEOU-PAI] QU SHUANG [K'IU CHOUANG] dit (1899-1935)

  • Écrit par 
  • Michel HOANG
  •  • 1 016 mots

De son véritable nom Qu Shuang, Qu Qiubai naît à Changzhou (Jiangsu) dans une famille de lettrés. Il se destine à une carrière artistique et littéraire, mais la ruine et les dissensions familiales l'obligent à enseigner. Il étudie néanmoins la poésie, le bouddhisme, le français et le russe. En 1919, il est arrêté pour sa participation au Mouvement du 4 mai ; il entrevoit le marxisme grâce à l'infl […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/qu-qiubai-k-iu-ts-ieou-pai-qu-shuang-k-iu-chouang-dit/#i_21713

SUN YAT-SEN (1866-1925)

  • Écrit par 
  • Marie-Claire BERGERE
  •  • 2 342 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La base révolutionnaire de Canton »  : […] L'échec de cette politique pousse Sun à réorienter complètement son action en tenant compte des forces nouvelles qui émergent alors sur la scène chinoise comme sur la scène internationale. Le succès de la révolution d'Octobre, les manifestations populaires dont s'accompagne l'explosion nationaliste de mai 1919, la première grande vague des grèves ouvrières en Chine (1920-1922) attirent son attent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sun/#i_21713

WUHAN [WOU-HAN]

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 1 146 mots

Une des principales villes de la République populaire de Chine (8,2 millions d'habitants en 2004), capitale de la province du Hubei, située à la confluence du Hanshui et du Yangzi (ou Yangzijiang), Wuhan est en fait une conurbation qui rassemble depuis 1950 Hankou, Hanyang et Wuchang. Hankou s'étend sur la rive gauche du Yangzi, au nord de l'embouchure du Han (ou Hanshui), juste en face de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/wuhan-wou-han/#i_21713

YAN'AN [YEN-NGAN]

  • Écrit par 
  • Pierre TROLLIET
  •  • 157 mots
  •  • 2 médias

Ville située au cœur des plateaux de lœss de la province chinoise du Shaanxi, sur la rive droite du Yanhe, affluent du fleuve Jaune. C'est la ville la plus célèbre de l'histoire de la Chine communiste : elle accueillit en octobre 1935 les restes de l'Armée rouge, sous la direction de Mao Zedong, après la fameuse Longue Marche (12 500 kilomètres) entreprise en octobre 1934 à partir de la province d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/yan-an-yen-ngan/#i_21713


Affichage 

Arrivée des communistes au pouvoir

photographie

L'exécution, en 1949, dans le Xinjiang, d'un Chinois propriétaire terrien sous l'ancien régime 

Crédits : Keystone/ Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

Chine, progression du communisme

carte

La Longue Marche et l'avancée du communisme en Chine entre 1928 et 1949 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Incident de Moukden

photographie

Après avoir provoqué un incident près de Moukden, le 18 septembre 1931, les troupes japonaises envahissent la Mandchourie 

Crédits : Keystone/ Getty Images

Afficher

La Longue Marche

photographie

Un chef communiste harangue la foule des survivants de la Longue Marche, dans le nord de la Chine, en 1935 

Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

Mao Zedong à Yan'an, 1938

photographie

À Yan'an, en 1938, Mao Zedong (1893-1976) engage la foule rassemblée à poursuivre les efforts de résistance contre l'attaque japonaise 

Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

Naissance de la République populaire de Chine, 1949

vidéo

À partir de 1927, le Parti communiste chinois opte, sous l'influence de Mao Zedong, pour une nouvelle stratégie révolutionnaire, appuyée sur les masses paysannes Le pouvoir nationaliste de Tchang Kai-chek entend réduire la rébellion communiste, notamment dans la province du Jiangxi, où Mao... 

Crédits : The Image Bank

Afficher

Sun Yat-sen et les sépultures des Ming

photographie

Sun Yat-sen (1866- 1925), le père de la révolution chinoise, visite les sépultures des Ming, vers 1923 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Tchiang Kai-chek dans les rues de Canton

photographie

Un détachement de cavalerie, sous le commandement de Tchiang Kai-chek, dans les rues de Guangzhou (Canton), en 1925 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Tchang Kai-chek en 1939

photographie

Le général Tchang Kai-chek (1887-1975) arrive au congrès du Guomindang, ou Parti national du peuple, au cours duquel il sera nommé président du yuan exécutif, en 1939 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Tchiang Kai-chek et Wang Jingwei

photographie

Tchiang Kai-chek (1887-1975) en compagnie de Wang Jingwei (1884-1944), un des leaders du Guomindang, en 1925 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Arrivée des communistes au pouvoir
Crédits : Keystone/ Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Chine, progression du communisme
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Incident de Moukden
Crédits : Keystone/ Getty Images

photographie

La Longue Marche
Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Mao Zedong à Yan'an, 1938
Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Naissance de la République populaire de Chine, 1949
Crédits : The Image Bank

vidéo

Sun Yat-sen et les sépultures des Ming
Crédits : Hulton Getty

photographie

Tchiang Kai-chek dans les rues de Canton
Crédits : Hulton Getty

photographie

Tchang Kai-chek en 1939
Crédits : Hulton Getty

photographie

Tchiang Kai-chek et Wang Jingwei
Crédits : Hulton Getty

photographie