REVENUS ET PATRIMOINE DES MÉNAGES, France

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

France : évolution des revenus par catégorie sociale

France : évolution des revenus par catégorie sociale
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

France : valeur des patrimoines par catégorie sociale et par revenu

France : valeur des patrimoines par catégorie sociale et par revenu
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

France : comparaison des structures patrimoniales par catégorie sociale

France : comparaison des structures patrimoniales par catégorie sociale
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau


Les inégalités de patrimoine

Les patrimoines des ménages diffèrent tant par leurs montants que par leurs structures.

Ampleur des écarts de patrimoine

Du point de vue du montant moyen de leur patrimoine net, on peut distinguer trois grands groupes de catégories sociales (tabl. 2) :

France : valeur des patrimoines par catégorie sociale et par revenu

France : valeur des patrimoines par catégorie sociale et par revenu

Tableau

Montant, en milliers de francs, des patrimoines nets moyen et médian selon les différentes catégories sociales et les différentes tranches de revenus annuels en 1998 (source : I.N.S.E.E., enquête « Patrimoine »). 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

– Celles dont le patrimoine est modeste, inférieur (quelquefois de la moitié) ou tout au plus égal au patrimoine moyen. Il s'agit des ouvriers, des employés, des professions intermédiaires.

– Celles dont le patrimoine est en gros deux fois supérieur au patrimoine moyen. C'est le cas des agriculteurs, des artisans et commerçants et, parmi les salariés, des cadres.

– Enfin une infime minorité (2 p. 100 des ménages) jouit de gros ou même de très gros patrimoines, de trois à quatre fois supérieurs au moins au patrimoine moyen. Ce sont les professions libérales et les chefs d'entreprise.

Ce qui surprend en premier lieu, c'est l'écart entre les indépendants et les salariés : le patrimoine moyen des premiers est en moyenne de trois ou quatre fois supérieur à celui des seconds. Cela s'explique principalement par la présence au sein des premiers d'un patrimoine professionnel, représentant en gros la moitié du patrimoine moyen des agriculteurs et le quart de celui des indépendants non agricoles, dont les ménages de salariés sont dans leur quasi-totalité dépourvus. Patrimoine professionnel dont les indépendants se défont cependant la plupart du temps en partant à la retraite : d'où l'importante chute que connaît alors leur patrimoine global, tandis que celui des anciens salariés est en moyenne supérieur à celui des salariés en activité, effet de l'accumulation continue du patrimoine au cours du cycle de vie.

Ce qui frappe en second lieu, plus généralement, c'est l'importance des écarts entre catégories : l'éventail des patrimoines est bien plus ouvert que celui des revenus. Écart entre catégories extrêmes évidemment : le patrimoine moyen d'un ménage d'ouvrier non qualifié et celui d'un ménage de chef d'entreprise sont dans un rapport de 1 à 14. Mais écart aussi entre catégories supérieures et catégories m [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 8 pages


Écrit par :

  • : professeur de sociologie à l'université Marc-Bloch, Strasbourg
  • : professeur de sociologie à l'université de Haute-Alsace, Mulhouse

Classification


Autres références

«  REVENUS ET PATRIMOINE DES MÉNAGES, France  » est également traité dans :

CONSOMMATION - Dépenses de consommation

  • Écrit par 
  • Nicolas HERPIN, 
  • Daniel VERGER
  •  • 5 716 mots

Dans le chapitre « Lissage de la consommation par rapport au revenu »  : […] La plupart des travaux conduits à partir de séries chronologiques ou sur la base de données individuelles confirment que le revenu est bien le déterminant principal de la consommation au niveau le plus agrégé. Depuis le début des années 1980, par exemple, l'élévation des niveaux de vie a été continue en France. 1993 a été une année exceptionnelle de régression. Il est vrai que, dans cette période […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/consommation-depenses-de-consommation/#i_32644

ÉPARGNE

  • Écrit par 
  • Didier DAVYDOFF
  •  • 7 537 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Le patrimoine financier des ménages : vue microéconomique »  : […] Les données de comptabilité nationale qui viennent d'être présentées sont globales. Elles dissimulent les grandes disparités qui existent entre les patrimoines financiers individuels. Globalement, tout d'abord, le patrimoine est très concentré. En France, selon une enquête menée par l'INSEE en 2015, les 10 p. 100 les plus riches des ménages possédaient 50 p. 100 du patrimoine total, tandis que le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/epargne/#i_32644

ÎLE-DE-FRANCE, région administrative

  • Écrit par 
  • Jean ROBERT
  •  • 6 347 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre «  L'économie francilienne »  : […] L'Île-de-France produisait en 2013 près de 31 p. 100 de la richesse nationale (environ 612 milliards d'euros), pour 22 p. 100 de l'emploi et 18,3 p. 100 de la population. Il ne faut pas en tirer pour autant des conclusions hâtives sur la « richesse » des Franciliens, celle-ci étant partagée entre les ménages, les entreprises, l'État et... la province. D'après les comptes régionaux des ménages, ce […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ile-de-france-region-administrative/#i_32644

Voir aussi

Pour citer l’article

Roland PFEFFERKORN, Alain BIHR, « REVENUS ET PATRIMOINE DES MÉNAGES, France », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/revenus-et-patrimoine-des-menages-france/