RETRAITE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Leçons des expériences nationales

Les conditions de la répartition

Pour fonctionner durablement en répartition, un régime de retraite doit couvrir une population large relativement stable. Seuls des régimes obligatoires concernant des groupes importants de travailleurs, comme l'ensemble des fonctionnaires ou tous les cadres du secteur privé, répondent à cette condition. Un tel régime peut asseoir son financement sur les seules cotisations collectées, sans accumuler de réserves.

Dans les pays industrialisés, les grands régimes de retraite obligatoires ont connu une phase de montée en charge pendant les premières décennies de leur fonctionnement, période pendant laquelle la masse des pensions a augmenté de façon continue par rapport à la masse salariale. Les taux de cotisations se sont élevés progressivement, de manière à équilibrer les régimes, ces augmentations concernant l'ensemble des salariés et employeurs participants. Par la suite, le rapport entre les pensions et la masse salariale soumise à cotisations fluctue, mais de façon moins importante et moins abrupte qu'à l'échelle d'une branche ou d'une entreprise. Si l'emploi diminue dans certaines entreprises ou branches, il peut augmenter dans d'autres, se soldant par une certaine stabilité de l'emploi global et donc de la masse salariale qui constitue l'assiette des cotisations. Si un régime affilie des salariés à travers tout le secteur privé – dans toutes les entreprises, régions et branches –, les emplois qui disparaissent dans un endroit seront compensés par des créations d'emplois ailleurs. Le régime peut fonctionner sans déséquilibre marqué, malgré les fluctuations locales de l'emploi. Autrement dit, la répartition est peu vulnérable à la conjoncture, grâce à la solidarité qu'elle met en place entre entreprises, secteurs d'activité et régions.

Cela n'empêche pas qu'un régime à large couverture puisse accumuler des réserves et utiliser le rendement obtenu sur les placements effectués avec ces réserves pour compléter le financement par des cotisations. L'Arrco et l'A.G.I.R.C. possèdent des réserves mais celles-ci sont très limitées par rapport aux engagements de ces régimes : elles sont équivalentes à environ une année de prestations. L'État français a instauré un fonds de réserves pour le régime général, mais ce fonds n'a pas reçu les versements prévus lors de sa mise en place. En dehors de la France, certains régimes publics détiennent des réserves, encore que celles-ci peuvent prendre la forme d'une créance sur l'État, auquel cas le remboursement de cette créance entraînera une dépense budgétaire pour financer une partie des pensions à venir. Une telle dépense peut être exposée à une contestation politique. Ainsi, aux États-Unis, les réserves du régime de base, placées en bons du Trésor, sont-elles menacées de préemption par certains républicains.

La nécessité de réserves pour les régimes à couverture restreinte

Contrairement aux grands régimes obligatoires, les régimes professionnels couvrant des groupes restreints, tels les salariés d'une seule entreprise, sont obligés d'accumuler des réserves placées en dehors de l'entreprise elle-même. Sinon, une faillite de l'entreprise entraînerait la cessation de paiement des pensions en cours et la perte de toute pension future pour les salariés non encore retraités.

Dans le cadre d'un régime à cotisations définies, l'employeur s'engage à cotiser pour le compte des salariés à une caisse de retraite, mais il ne s'engage pas sur le montant des pensions versées. Les pensions sont fonction de la valeur des réserves accumulées au cours de la carrière des salariés, calculées de manière à ce que les réserves suffisent à financer l'ensemble des pensions. Dans un régime à cotisations définies, la valeur des pensions est égale par construction à la valeur des réserves. On peut dire qu'un tel régime est financé purement en capitalisation. Dans le cadre d'un régime d'entreprise à prestations définies, l'employeur s'engage à garantir un certain taux de remplacement à ses anciens salariés mais la valeur des pensions est indépendante de la manière dont elles sont financées. Un régime à prestations définies qui couvre un groupe restreint ne peut fonctionner longtemps sans réserves.

Pour lisser dans le temps le coût des retraites servies, les entreprises fonctionnant dans un environnement concurrentiel accumulent des réserves pendant la première phase d'existence du régime, de manière à financer par la suite une partie des pensions avec les rendements obtenus sur les placements. Dans les pays où les régimes d'entreprise sont courants – les États-Unis, le Canada, le Royaume-Uni – ces régimes possèdent des fonds de pension, c'est-à-dire des réserves capitalisées placées sur les marchés financiers en dehors de l'entreprise. Une fois la montée en charge terminée, la masse des pensions tend à se stabiliser par rapport à la masse des salaires.

Mais au-delà du phénomène de la montée en charge, un groupe restreint est facilement sujet à des fluctuations importantes du rapport entre le nombre de retraités et le nombre de salariés actifs. En l'absence de réserves, un ralentissement de l'activité de l'entreprise ou du secteur tend à réduire les effectifs employés et à faire augmenter le coût des pensions par rapport aux coûts salariaux globaux. Le coût des pensions pourrait le cas échéant menacer la survie des entreprises concernées. Enfin, les réserves trouvent leur ultime justification dans la possibilité de faillite. En l'absence de réserves, les anciens salariés – actifs ou retraités – se retrouvent sans pension aucune en cas de disparition de l'entreprise.

Sous un régime à prestations définies, le montant de la pension est défini par contrat. Pour honorer les engagements pris, un régime de ce type requiert des réserves et doit donc pratiquer une certaine capitalisation. Mais pour autant on ne peut pas considérer les salariés comme des épargnants. De fait, les régimes professionnels à prestations définies instaurent une certaine forme de sécurité-droit, pour reprendre l'expression de Henri Hatzfeld. Les salariés acquièrent des droits à une pension mais ils ne sont nullement propriétaires du fonds de pension, ni collectivement ni individuellement. Et cette sécurité-droit est limitée par le degré de sécurité de l'emploi au sein du groupe couvert par le régime.

La capitalisation individuelle, un dispositif non solidaire

Une autre possibilité pour financer des revenus de retraite est la capitalisation individuelle. Il s'agit de comptes individuels d'épargne. S'ils sont instaurés dans un cadre professionnel, ces comptes peuvent être alimentés par des cotisations patronales, par des cotisations salariales ou une combinaison des deux. Lors de la retraite, le salarié touche une prestation égale à la valeur de l'épargne accumulée pour son compte.

Cette forme de financement de la retraite est promue par la Banque mondiale c [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 15 pages

Écrit par :

  • : chercheur associé au laboratoire Institutions et dynamiques historiques de l'économie (CNRS-Université de Paris X Nanterre)
  • : professeur à l'université de Paris-V, membre de l'Institut universitaire de France

Classification

Autres références

«  RETRAITE  » est également traité dans :

RÉFORME DES RETRAITES

  • Écrit par 
  • Pierre CONCIALDI
  •  • 10 596 mots
  •  • 4 médias

La question des retraites occupe régulièrement l'actualité économique et sociale depuis la fin des années 1980. Cet article propose quelques éclairages sur les réformes engagées et les principaux débats que ces transformations suscitent. Une première partie examine les enjeux liés à la question du vieillissement. On y montre aussi la coïncidence entre […] Lire la suite

ACHAT POUVOIR D'

  • Écrit par 
  • Stéfan LOLLIVIER
  •  • 5 611 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Diversité des origines du revenu »  : […] Même rapportés aux évolutions par tête, les agrégats macroéconomiques demeurent relativement abstraits. Se ramener aux situations individuelles est plus parlant pour le commun des mortels, mais les difficultés conceptuelles s'accroissent pour appréhender les questions de pouvoir d'achat. En premier lieu, au sein d'une famille comme pour l'ensemble de la nation, les revenus ne proviennent en généra […] Lire la suite

ASSURANCE - Histoire et droit de l'assurance

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre AUDINOT, 
  • Jacques GARNIER
  • , Universalis
  •  • 7 480 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les assurances sur la vie »  : […] Cette locution couvre des réalités différentes, voire antinomiques : les assurances en cas de vie, les assurances en cas de décès ou d'invalidité, enfin un mélange des deux, qui constitue moins un véritable produit d'assurance original qu'un mélange de solutions techniques existantes. Les assurances en cas de vie doivent plutôt être assimilées à des outils de capitalisation : elles constituent le […] Lire la suite

ASSURANCE - Évolution contemporaine

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre AUDINOT, 
  • Jacques GARNIER
  • , Universalis
  •  • 5 309 mots

Dans le chapitre « Protection des consommateurs et retraites complémentaires »  : […] La Commission a également été amenée à examiner la protection des consommateurs à l'égard des intermédiaires. La directive remontant à 1977 sur les activités des agents et courtiers d'assurances ne prévoyait qu'une coordination au sein de la Commission, sur la base de l'expérience professionnelle et de la définition de critères d'accès à la profession. Des changements législatifs importants ayant […] Lire la suite

CANADA, économie

  • Écrit par 
  • Serge COULOMBE
  •  • 7 907 mots

Dans le chapitre « Les systèmes de retraite »  : […] En 2016, près de 90 p. 100 des employés du secteur public et 40 p. 100 de ceux du secteur privé participaient à un régime de pension agréé (RPA). Contrairement aux systèmes de retraite de l’Union européenne, fondés sur la répartition, les RPA canadiens sont des fonds de retraite capitalisés dans lesquels la valeur actualisée de la retraite future d’une personne doit en principe être égale à la va […] Lire la suite

CHÔMAGE (NOTION DE)

  • Écrit par 
  • Denis CLERC
  •  • 1 690 mots

Dans le chapitre « Les politiques de lutte contre le chômage »  : […] Dans la perspective classique évoquée plus haut, la lutte contre le chômage passe principalement par une « flexibilité » accrue : moins de protection pour les salariés en place (qui dissuade les employeurs d'embaucher), un salaire minimum moins élevé, des cotisations sociales moins lourdes, etc. Dans la perspective keynésienne, au contraire, l'accent est mis sur les « politiques de soutien de l'a […] Lire la suite

CINQUIÈME RÉPUBLIQUE - Les années Sarkozy (2007-2012)

  • Écrit par 
  • Pierre BRÉCHON
  •  • 5 626 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « En matière de politiques sociales »  : […] Concernant les retraites, le programme présidentiel ne prévoit que d'aligner les régimes spéciaux (S.N.C.F., R.A.T.P...) sur celui de la fonction publique, ce qui est fait dès l'automne de 2007. Le candidat avait affirmé qu'il fallait conserver le droit de partir à soixante ans. Mais la crise économique et l'augmentation du chômage fragilisent plus que prévu le financement des retraites, nécessit […] Lire la suite

DÉMOGRAPHIE

  • Écrit par 
  • Hervé LE BRAS
  •  • 8 952 mots

Dans le chapitre « Le vieillissement de la population »  : […] À peine l'explosion démographique jugulée, un nouveau péril démographique a été annoncé, celui du vieillissement de la population. Par ce terme, on entend l'accroissement de la proportion de personnes âgées de plus de 60 ou 65 ans (troisième âge) ou éventuellement de plus de 75 ans (quatrième âge). Effectivement, en France, depuis la fin des années 1950, la proportion des personnes de plus de 60  […] Lire la suite

ÉCONOMIE MONDIALE - 2019 : entraves à la croissance, recul de la mondialisation

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre FAUGÈRE
  •  • 4 921 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Brésil : réformes libérales et dérégulation environnementale »  : […] La croissance en 2019 est ici aussi plus faible que les années précédentes (0,9 p. 100 contre 1,1 p. 100 en 2018), dans un climat d’incertitude sur les réformes structurelles. Toutefois, en octobre, le président Bolsonaro réussit à faire passer une réforme des retraites, très attendue, destinée à restaurer la crédibilité financière du pays. En dépit de sa dimension clientéliste, (elle ménage mili […] Lire la suite

ÉCONOMIE MONDIALE - 1995 : vers une redistribution des ressources mondiales

  • Écrit par 
  • Tristan DOELNITZ
  •  • 6 188 mots

Dans le chapitre « Le contrat avec l'Amérique »  : […] La démarche américaine était fort différente de celle des Européens. L'offensive parlementaire contre les dépenses excessives de l'État fédéral procédait d'une « philosophie » socioéconomique dont l'avocat le plus en vue était le speaker (président) républicain de la Chambre des représentants, Newt Gingrich. Sa doctrine, exprimée dans le Contract with America (Contrat avec l'Amérique), vise à une […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

31 août 2021 Salvador. Mise à la retraite du tiers des juges.

retraite de tous les juges et procureurs âgés de plus de soixante ans ou ayant atteint trente années d’ancienneté, soit environ un tiers d’entre eux. Le président Nayib Bukele déclare que « c’en est fini des juges corrompus ». En mai, le Parlement avait déjà remplacé l’ensemble des magistrats du Tribunal constitutionnel, ainsi que le procureur général […] Lire la suite

9-31 juillet 2021 France. Imposition de la vaccination pour certains personnels.

retraite, ou au service des personnes âgées ainsi qu’aux sapeurs-pompiers, de se faire vacciner avant le 15 septembre, sous peine de ne plus pouvoir exercer et de ne plus être payés. En outre, le chef de l’État étend l’obligation de la présentation du passe sanitaire à l’accès aux lieux de loisir et de culture recevant plus de cinquante personnes à […] Lire la suite

14 juin 2021 Suisse. Grève des femmes.

retraite – récemment relevé par le Parlement –, ainsi que sur la lutte contre les violences sexistes et sexuelles.  […] Lire la suite

9 juin 2021 Suisse. Recul de l'âge de la retraite des femmes.

retraite des femmes. Cette mesure avait été rejetée par deux fois en votation populaire, en 2004 et 2017. Elle doit permettre à l’AVS d’économiser 1,2 milliard de francs suisses par an. Des mesures compensatoires sont prévues. […] Lire la suite

9-10 mai 2021 France. Nouvelle tribune de militaires dans la presse.

retraite, avait été publiée en avril sur le même site. Le 10, la ministre de la Défense Florence Parly évoque « une grossière machination politique ». Le chef d’état-major des armées, le général François Lecointre, dénonce « les tentatives d’instrumentalisation de l’institution militaire », dans une lettre au ton solennel envoyée à l’ensemble des  […] Lire la suite

Pour citer l’article

Lucy apRoberts, Anne-Marie GUILLEMARD, « RETRAITE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 02 décembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/retraite/