RÉSURRECTION

ÂME

  • Écrit par 
  • Pierre CLAIR, 
  • Henri Dominique SAFFREY
  •  • 6 026 mots

Dans le chapitre « La notion d'âme dans la révélation judéo-chrétienne »  : […] La Bible présente constamment l'homme comme composé de trois éléments : la néfesh , le basar et la ruah . La néfesh , c'est la gorge, l'organe de la respiration, qui en est venu rapidement à désigner tout appétit et désir et finalement à recouvrir tout le moi. La néfesh , c'est la personne. Le basar , c'est la manifestation concrète de la néfesh , c'est-à-dire le cœur, les reins, le foie, bref le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ame/#i_35739

ASSYRO-BABYLONIENNE RELIGION

  • Écrit par 
  • René LARGEMENT
  •  • 4 258 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Le culte »  : […] La vie quotidienne des dieux était ordonnée à l'image de celle des rois ; on offrait à la divinité quatre repas par jour : le grand et le petit repas du matin, le grand et le petit repas du soir ; chacun d'eux se composait de boissons fermentées, de pains, de fruits et de viande ; ils n'étaient pas purement symboliques ; le menu journalier des quatre grandes divinités d' Uruk exigeait 243 pains fa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/religion-assyro-babylonienne/#i_35739

BAPTÊME

  • Écrit par 
  • Louis-Marie CHAUVET, 
  • Jean DANIÉLOU
  •  • 3 429 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le symbolisme du baptême chrétien »  : […] Le baptême chrétien est apparu dans un milieu juif. C'est donc en fonction des significations de l'eau dans ce milieu que son symbolisme peut être compris. On peut distinguer ici deux lignes principales. La première est celle des eaux de la mort. « L'eau est figure de la mort » (Lactance, Les Institutions divines ). L'analogie la plus importante est celle du Déluge. De même que l'eau du Déluge a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bapteme/#i_35739

ESCHATOLOGIE

  • Écrit par 
  • Michel HULIN
  •  • 6 356 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'Inde : le saṃsāra et les âges du monde »  : […] Au moment même où le modèle de la résurrection s'imposait au Proche-Orient, une autre eschatologie, apparue en Inde plusieurs siècles auparavant, prenait sa forme définitive. L'idée de base, dégagée depuis les plus anciennes Upaniṣad , est celle d'un sujet transcendant ( ātman ou « Soi »), qui est en lui-même étranger à l'espace et au temps, comme à toute forme de limitation et de particularisati […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eschatologie/#i_35739

FRAZER JAMES GEORGE (1854-1941)

  • Écrit par 
  • Nicole BELMONT
  •  • 3 467 mots

Dans le chapitre « Le « Rameau d'or » »  : […] L'essentiel de la gloire dont a joui Frazer provient de son grand ouvrage Le Rameau d'or ( The Golden Bough ), qui révéla à un public nombreux une discipline encore jeune, l'anthropologie sociale, mais aussi et surtout l'univers étrange et fascinant des croyances, des coutumes, des rituels et des mythes des peuples primitifs. La genèse de l'œuvre s'étend sur presque toute la période productive de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/james-george-frazer/#i_35739

GOLEM

  • Écrit par 
  • Olivier JUILLIARD
  •  • 633 mots

Être, le plus souvent de forme humaine, le golem est créé par un acte de magie grâce à la connaissance des dénominations sacrées. Dans le judaïsme, l'apparition du terme golem remonte au Livre des Psaumes et à l'interprétation qu'en donne le Talmud ; il s'agit, dans ce contexte, tantôt d'un être inachevé ou dépourvu de forme définie, tantôt de l'état de la matière brute. Ainsi le Talmud appelle-t […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/golem/#i_35739

GRÈCE ANTIQUE (Civilisation) - La religion grecque

  • Écrit par 
  • André-Jean FESTUGIÈRE, 
  • Pierre LÉVÊQUE
  •  • 20 051 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « La vraie nature des religions à mystères »  : […] Passons aux religions à mystères. Ici encore, comme le tableau est séduisant ! On rassemble des traits empruntés à tous les mystères, à toutes les époques, depuis les mystères d'Éleusis au vi e  siècle avant notre ère jusqu'aux tauroboles du iv e  siècle après J.-C. Et de tous ces morceaux épars on bâtit une sorte de « mystère par excellence », un Urmysterium , d'où auraient dérivé d'une part les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/grece-antique-civilisation-la-religion-grecque/#i_35739

MACCABÉES IIe LIVRE DES

  • Écrit par 
  • André PAUL
  •  • 326 mots

Seule source existante concernant l'histoire des juifs de Palestine pendant la décennie précédant le règne d'Antiochos IV Épiphane (~ 175-~ 164/63). Le Livre se limite au récit de la révolte des juifs contre Antiochos et se termine sur la défaite du général syrien Nicanor en ~ 161, battu par Judas Maccabée, le héros de l'ouvrage. En général, sa chronologie est cohérente avec celle du I er Livre d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/iie-livre-des-maccabees/#i_35739

MORT - Les interrogations philosophiques

  • Écrit par 
  • René HABACHI
  •  • 7 525 mots

Dans le chapitre « Immortalité et résurrection »  : […] On ne peut négliger ici les philosophes personnalistes, comme Maurice Nédoncelle, Jean Lacroix, Emmanuel Mounier, et néo-thomistes, comme Sertillanges, Jacques Maritain, qui prolongent le courant aristotélico-thomiste au moins en ce point central où l'homme est pris comme unité, esprit incarné et corps spirituel, ne laissant place ni au dualisme, ni à l'idéalisme, ni au monisme matérialiste. Sans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mort-les-interrogations-philosophiques/#i_35739

MORT - Les sociétés devant la mort

  • Écrit par 
  • Louis-Vincent THOMAS
  •  • 8 190 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La résurrection des morts, médiation pour la vraie vie »  : […] L'animisme des sociétés archaïques, a-t-on dit, s'efforce de nier la mort en affirmant qu'elle est privation existentielle – et l'existence est alors celle de l'individu – plutôt que négation essentielle : destruction du tout apparent qu'est le moi, mais jamais destruction de tout. Pour les Noirs d'Afrique, par exemple, « la vie, au sens le plus fort, n'est pas individuelle ou dérivée et la mort j […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mort-les-societes-devant-la-mort/#i_35739

ORTHODOXE ÉGLISE

  • Écrit par 
  • Olivier CLÉMENT, 
  • Bernard DUPUY, 
  • Jean GOUILLARD
  •  • 23 318 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Christologie »  : […] « L'homme, aurait dit saint Basile de Césarée, est un animal appelé à devenir Dieu. » Il est « à l'image de Dieu », prédestiné à une participation – la « ressemblance » – qui ne l'abolit pas mais l'accomplit. L'homme n'est vraiment tel que « déifié », devenu « intérieur » à la Trinité, vivifié par l'Esprit, « cohéritier » du Christ, « adopté » par le Père. L'exigence de s'unir au Dieu vivant fait […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eglise-orthodoxe/#i_35739

  • Écrit par 
  • Yvan KOENIG
  • , Universalis
  •  • 893 mots

Dieu égyptien anthropomorphe ou avec une tête de faucon, Rê est coiffé du disque solaire autour duquel s’enroule un serpent (uræus). Dans sa forme naissante, il peut être représenté par un veau, un enfant, ou un scarabée. Ses aspects nocturnes lui valent d’être doté d’une tête de bélier. En tant qu’ennemi d’Apopis, il peut se manifester sous la forme d’un chat. benbenr Livre de la vache du ciel G […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/re/#i_35739

RÉSURRECTION DU CHRIST

  • Écrit par 
  • André PAUL
  •  • 955 mots

Article central de la confession de foi chrétienne, la résurrection du Christ le demeure aujourd'hui comme elle l'était à l'origine. C'est d'ailleurs sous cette forme que la résurrection de Jésus est attestée pour la première fois dans les documents connus. Il s'agit des énoncés que saint Paul rappelle aux destinataires de sa I re  Épître aux Corinthiens : « Je vous ai transmis ce que j'avais moi- […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/resurrection-du-christ/#i_35739

ṢADRĀ SHĪRĀZĪ (1572-1640)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre DUCASSÉ
  •  • 1 907 mots

Dans le chapitre « Une métaphysique de l'acte d'exister »  : […] L'esquisse de bibliographie consacrée à Ṣadrā Shīrāzī par Henry Corbin comporte en tout quarante-deux titres, plus onze ouvrages d'attribution incertaine. Deux ouvrages peuvent aider à situer d'emblée Mollā Ṣadrā comme philosophe : un commentaire d'Avicenne ( Gloses sur la métaphysique du Shīfā d'Avicenne ) et un commentaire de Sohrawardī ( Gloses sur le Livre de la théosophie orientale de Sohrawa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sadra-shirazi/#i_35739

SEPT DORMANTS D'ÉPHÈSE

  • Écrit par 
  • Jacques DUBOIS
  •  • 330 mots

D'après une tradition apocryphe (reprenant le thème, fréquent dans la littérature, du héros qui, après un long sommeil, se réveille dans une société transformée), l'empereur Dèce (250-251), passant à Éphèse, ordonna d'emmurer, dans la grotte où ils s'étaient cachés, sept jeunes chrétiens qui, tels les Maccabées, refusaient des viandes impures ; plongés dans un merveilleux sommeil, ils se réveillèr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sept-dormants-d-ephese/#i_35739

SOHRAWARDĪ ou SUHRAWARDĪ SHIHĀBODDĪN YAHYĀ (1155-1191)

  • Écrit par 
  • Christian JAMBET
  •  • 5 029 mots

Dans le chapitre « La philosophie orientale »  : […] Contrairement à la tradition péripatéticienne, qui veut que la totalité des existants forme une gradation homogène de substances, Sohrawardī pense que « les choses se divisent en ce qui est lumière dans la réalité essentielle de soi-même » et ce qui est ténèbre. Il donne ainsi une dignité métaphysique à un sentiment gnostique de la vie, fondé dans la reconnaissance d'un mal radical : « Combien ré […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sohrawardi-suhrawardi/#i_35739