RESPIRATION

La respiration des végétaux

Mis à part certaines bactéries strictement anaérobies et différents champignons comme les levures, capables de vivre en anaérobiose, tous les végétaux ont besoin d'oxygène, et l'oxydation de leurs métabolites conduit au dioxyde de carbone.

La respiration se constate chez les organismes ou les organes non chlorophylliens (champignons, racines, tissus divers) aussi bien à la lumière qu'à l'obscurité. Pour les organes chlorophylliens, la respiration est masquée à la lumière par l'activité photosynthétique qui aboutit à des échanges gazeux inverses, dix à cinquante fois plus intenses. Néanmoins, les échanges respiratoires des feuilles, mesurés à l'obscurité, montrent une absorption moyenne d'oxygène de 1 millilitre par heure pour 10 à 20 grammes de substance fraîche et un rejet à peu près semblable de gaz carbonique. La respiration est ainsi, comme chez les animaux, une manifestation constante de la vie en aérobiose. C'est aussi un processus plus économique au point de vue matériel et énergétique que l'anaérobiose.

Échanges gazeux

Les végétaux sont dépourvus d'un appareil respiratoire et d'un appareil circulatoire assurant le transfert des gaz dissous ou libres. Les échanges gazeux se font donc essentiellement par diffusion. L'épiderme, souvent revêtu d'une cuticule cireuse, est très peu perméable aux gaz. Chez les végétaux aériens, Cormophytes, ce sont les stomates répartis à sa surface qui, par leur nombre, permettent une diffusion rapide des gaz entre le milieu extérieur et le milieu intérieur ; d'autre part, par leur sensibilité à la lumière et à la sécheresse, qui en favorisent l'une leur ouverture, l'autre leur fermeture, ils assurent un contrôle –relatif toutefois – de la vitesse des échanges entre l'oxygène, le gaz carbonique et la vapeur d'eau.

Stomate

Stomate

photographie

Stomate, à la surface d'une feuille, qui facilite les échanges gazeux nécessaires à la photosynthèse (x 320). 

Crédits : Alfred Owczarzak/BPS, Tony Stone Images/ Getty

Afficher

À l'intérieur des tissus, les espaces intercellulaires (méats et lacunes) et les p[...]


pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Écrit par :

  • : directeur de recherche au C.N.R.S., directeur du laboratoire de physiologie respiratoire, Strasbourg
  • : professeur honoraire à l'université de Paris-Sud, correspondant de l'Académie des sciences

Classification


Autres références

«  RESPIRATION  » est également traité dans :

RESPIRATOIRE (APPAREIL) - Vue d'ensemble

  • Écrit par 
  • Claude GILLOT
  •  • 195 mots
  •  • 1 média

L'appareil respiratoire permet les échanges gazeux entre les liquides circulants et le milieu environnant en assurant l'absorption d' oxygène et le rejet du gaz carbonique. La nature du milieu ambiant conditionne la structure de l'appareil. Il s'agit de branchies chez les Vertébrés aquatiques (Poissons, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/respiratoire-appareil-vue-d-ensemble/#i_80

RESPIRATOIRE (APPAREIL) - Physiologie

  • Écrit par 
  • Roland LEFRANÇOIS
  • , Universalis
  •  • 7 266 mots
  •  • 4 médias

La physiologie de la respiration est l'étude des mécanismes, nombreux et complexes, qui permettent de transporter du milieu ambiant jusqu'aux cellules une quantité adéquate d' oxygène et de rejeter dans l'atmosphère le dioxyde de carbone produit par le métabolisme . Les échanges gazeux entre les poumons et l' air ambiant sont assurés par la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/respiratoire-appareil-physiologie/#i_80

AÉROBIOSE & ANAÉROBIOSE

  • Écrit par 
  • Claude LIORET
  •  • 2 741 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Historique »  : […] aux mouvements de la cage thoracique. Mais ce n'est qu'en 1663 que Robert Hooke prouve que la respiration assure la fourniture d'air frais indispensable à la vie : il réussit à maintenir vivant un chien dont il avait sectionné les côtes et le diaphragme, en lui insufflant de l'air à l'aide d'un soufflet. Au xviiie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/aerobiose-et-anaerobiose/#i_80

ANESTHÉSIE

  • Écrit par 
  • Francis BONNET, 
  • François CHAST
  •  • 4 117 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Conséquences physiologiques de l'anesthésie générale »  : […] fonctions physiologiques de l'organisme. L'anesthésie générale provoque une perte de conscience plus ou moins profonde du patient ; la plupart des agents anesthésiques inhibent la commande de la respiration, et les curares paralysent les muscles respiratoires ; enfin, la plupart des agents anesthésiques ont une action hypotensive (baisse de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anesthesie/#i_80

BULBE RACHIDIEN

  • Écrit par 
  • Paul LAGET
  •  • 4 095 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Rôle du bulbe dans la respiration »  : […] Tout un ensemble de données expérimentales montrent que le bulbe contient à lui seul, indépendamment des centres supérieurs et des afférences pouvant lui parvenir par diverses paires crâniennes (pneumogastrique en particulier), des systèmes de neurones assurant la rythmicité respiratoire. On peut ainsi distinguer un centre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bulbe-rachidien/#i_80

CIRCULATOIRES (SYSTÈMES) - Les systèmes circulatoires des animaux

  • Écrit par 
  • Jean-Paul TRUCHOT
  •  • 4 515 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Le cœur et la « sortie des eaux » »  : […] être distribué directement, comme le sang branchial, dans le lit vasculaire systémique. La respiration aérienne prenant de l'importance, il importe d'éviter un mélange des sangs artériel et veineux grâce à un cloisonnement du cœur tel qu'il est en définitive réalisé chez les mammifères et les oiseaux. Chez les vertébrés inférieurs, amphibiens et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/circulatoires-systemes-les-systemes-circulatoires-des-animaux/#i_80

CYCLES BIOGÉOCHIMIQUES

  • Écrit par 
  • Jean-Claude DUPLESSY
  •  • 7 880 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Les échanges naturels entre les réservoirs »  : […] voisine de 120 Gt C par an. La moitié toutefois est consommée dans le même temps par la respiration des plantes, de sorte que la production primaire nette (quantité de matière organique formée en excès de la respiration) ne dépasse pas 60 Gt C. Celle-ci est compensée par la respiration des sols. Photosynthèse et respiration par les forêts sont […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cycles-biogeochimiques/#i_80

DÉVELOPPEMENT (biologie) - Le développement végétal

  • Écrit par 
  • Georges DUCREUX, 
  • Hervé LE GUYADER, 
  • Jean-Claude ROLAND
  •  • 19 206 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « Spécialisation cellulaire »  : […] ne sont pas isolés mais constituent un réseau qui se remplit de gaz et assurent les échanges impliqués par la respiration et la photosynthèse (oxygène, gaz carbonique, vapeur d'eau). Il s'agit d'une sorte de « système respiratoire » qui pénètre profondément dans la masse des organes et dans lequel les échanges se font par diffusion. Le réseau […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/developpement-biologie-le-developpement-vegetal/#i_80

ÉCHANGES GAZEUX CHEZ LES PLANTES

  • Écrit par 
  • Claude LANCE
  •  • 251 mots

Nicolas Théodore de Saussure (1767-1845), dans ses Recherches chimiques sur la végétation, démontre définitivement, en 1804, la nutrition dite autotrophique des végétaux, à partir des nutriments minéraux. Débarrassé de la théorie du phlogistique et doté d'un vocabulaire chimique […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/echanges-gazeux-chez-les-plantes/#i_80

EFFORT, physiologie

  • Écrit par 
  • Fernand PLAS
  •  • 3 732 mots

Dans le chapitre « Respiration »  : […] Pour permettre l'enrichissement du sang en oxygène, la ventilation respiratoire augmente en même temps que l'amplitude et la fréquence des mouvements respiratoires (cette dernière ne doit pas dépasser 25 mouvements par minute pour être efficace). De 5 l, le volume d'air absorbé par minute passe à 50 ou même 100 l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/effort-physiologie/#i_80

GESTION DU STRESS

  • Écrit par 
  • Jacques VAN RILLAER
  •  • 947 mots

Dans le chapitre « Une approche scientifique intégrée »  : […] de résolution de problème pour contrer des réactions impulsives ; l’apprentissage méthodique de la relaxation et de la pacification de la respiration de manière à diminuer rapidement la tension corporelle dans des situations anxiogènes ou irritantes ; des techniques de méditation (mindfulness) ; l’amélioration de la qualité du sommeil […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gestion-du-stress/#i_80

GLUCIDES

  • Écrit par 
  • Jean ASSELINEAU, 
  • Charles PRÉVOST, 
  • Fraidoun SHAFIZADEH, 
  • Melville Lawrence WOLFROM
  •  • 10 650 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Sort de l'acide pyruvique »  : […] d'acétyl-coenzyme A. L'oxydation de l'hydrogène sous forme de NADH produit de l'énergie, ainsi que l'oxydation de l'acétyl-coenzyme A dans le cycle de Krebs. Cela augmente considérablement le rendement énergétique du catabolisme du glucose. Ce processus fonctionne dans la respiration : l'accepteur final de l'hydrogène est l'oxygène moléculaire […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/glucides/#i_80

HÉMOGLOBINE

  • Écrit par 
  • Max Ferdinand PERUTZ
  •  • 3 880 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Effets coopératifs dans la fixation d'oxygène »  : […] pas le départ d'une assez grande quantité d'oxygène du globule rouge vers les tissus, et il ne permettrait pas au plasma sanguin de contenir assez de gaz carbonique destiné à l'excrétion pulmonaire. La pression partielle d'oxygène dans les poumons est d'environ 100 mm de mercure, ce qui suffit pour saturer d'oxygène l'hémoglobine, que la courbe d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hemoglobine/#i_80

HEYMANS CORNEILLE JEAN-FRANÇOIS (1892-1968)

  • Écrit par 
  • Samya OTHMAN
  •  • 233 mots

L'activité scientifique des Heymans, père et fils, a porté sur les vastes domaines que sont la physiologie et la pharmacologie de la respiration et de la circulation sanguine. Poursuivant avec son père les travaux initiés par celui-ci sur le centre nerveux respiratoire, Corneille Heymans élucide avec une grande précision le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/corneille-jean-francois-heymans/#i_80

KROGH SCHACK AUGUST STEENBERG (1874-1949)

  • Écrit par 
  • Samya OTHMAN
  •  • 461 mots

place au sein des organismes vivants, aussi bien les invertébrés que les vertébrés. Ses travaux les plus connus concernent les échanges respiratoires et un certain nombre de mécanismes complexes qui y sont associés, tels l'assimilation des gaz dans le sang (influence du CO2 sur la dissociation de l'oxygène de l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/schack-august-steenberg-krogh/#i_80

LAVOISIER ANTOINE LAURENT (1743-1794)

  • Écrit par 
  • Arthur BIREMBAUT
  •  • 6 968 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les grands travaux scientifiques »  : […] que la vie animale. Les relations entre l'air, l'oxygène et l'acide carbonique dans la respiration étant établies, restaient à comprendre l'action de l'oxygène sur l'être vivant et l'origine de l'acide carbonique. L'analogie avec la couleur des oxydes de mercure et de plomb amena Lavoisier à attribuer la coloration rouge du sang artériel à l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antoine-laurent-lavoisier/#i_80

LAVOISIER : LES COMBUSTIONS ET LA VIE

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 307 mots

détruit la théorie des airs multiples et celle du phlogistique et établit la loi de conservation des masses. La respiration des animaux devenait un cas particulier de la combustion dans lequel les matières nutritives alimentaient un mécanisme de combustion interne utilisant l'oxygène et rejetant « l'air crayeux aériforme » que l'on appellera […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lavoisier-les-combustions-et-la-vie/#i_80

MAL DES MONTAGNES ou MALADIE DE L'ALTITUDE

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 541 mots

En altitude, l'air est raréfié et la quantité d'oxygène qu'on peut respirer diminue, ce qui entraîne, dans les alvéoles pulmonaires, une diminution de la pression partielle d'oxygène réduisant ainsi la quantité que peuvent absorber les globules rouges qui apportent cet oxygène aux tissus : les symptômes qui caractérisent le mal des montagnes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mal-des-montagnes-maladie-de-l-altitude/#i_80

MILIEU, écologie

  • Écrit par 
  • Cesare F. SACCHI
  •  • 7 840 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'oxygène et le gaz carbonique »  : […] des milieux de marée est résolue de deux manières : quelques-uns de ces organismes ont acquis la double respiration, d'autres réduisent au minimum leur métabolisme pendant les phases défavorables. Surtout en milieu aquatique – et même pour des endoparasites, vis-à-vis du milieu intérieur liquide de leur hôte –, on parle donc de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/milieu-ecologie/#i_80

NEUROVÉGÉTATIF SYSTÈME

  • Écrit par 
  • Paul DELL
  •  • 15 360 mots
  •  • 20 médias

Dans le chapitre « Les centres respiratoires »  : […] Les centres respiratoires sont échelonnés aux niveaux bulbaires et pontins. Les différentes expériences de stimulation localisée ont démontré l'existence d'un centre inspirateur dans la partie ventromédiane du bulbe et d'un centre expirateur dans sa région dorsolatérale. Ces deux structures à activité antagoniste sont capables de maintenir à elles […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/systeme-neurovegetatif/#i_80

ODONATES

  • Écrit par 
  • Robert GAUMONT
  • , Universalis
  •  • 1 907 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « L'adaptation à la vie aquatique chez les larves (naïades) »  : […] La respiration des naïades se fait grâce à des trachéobranchies de forme et de disposition variables. Les naïades de Zygoptères possèdent à l'extrémité de leur abdomen trois lames foliacées qui jouent le rôle de trachéobranchies. Celles des Anisoptères, au contraire, sont dépourvues de trachéobranchies externes mais leur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/odonates/#i_80

OXYGÈNE

  • Écrit par 
  • Robert CREUSE, 
  • René NOTO
  •  • 6 323 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre «  Oxygénothérapie »  : […] En principe, dans des conditions normales, l'air inspiré par un sujet contient 20,9 p. 100 de dioxygène ; compte tenu du fait que la pression ambiante, ou pression barométrique au niveau de la mer, est égale à 1 bar (ce qui équivaut à 105 pascals ou 760 torrs ou 760 mm de mercure), la pression partielle de dioxygène dans l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oxygene/#i_80

PHOTORESPIRATION

  • Écrit par 
  • Paul MAZLIAK
  •  • 920 mots

L'influence de la lumière sur la respiration des plantes vertes a longtemps été tenue pour négligeable. Depuis 1955 cependant, un grand nombre de travaux ont montré que, pour la plupart des plantes vertes, le dégagement de gaz carbonique était deux ou trois fois plus intense à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/photorespiration/

PHOTOSYNTHÈSE

  • Écrit par 
  • Jean LAVOREL, 
  • Paul MAZLIAK, 
  • Alexis MOYSE
  •  • 10 339 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre «  Photosynthèse nette et photosynthèse brute ; la photorespiration »  : […] À la lumière, les végétaux chlorophylliens continuent à respirer, c'est-à-dire à absorber de l'oxygène et à émettre du CO2. Cette respiration possède plusieurs composantes. Les unes, tout à fait semblables à celles que l'on constate à l'obscurité, sont généralement déprimées à la lumière, l'énergétique lumineuse se […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/photosynthese/#i_80

PHYSIOLOGIE ANIMALE

  • Écrit par 
  • Jean-Gaël BARBARA
  •  • 4 278 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Distinguer et hiérarchiser les fonctions de l’organisme »  : […] La respiration représente un dernier exemple de mise en place des différents niveaux d’intégration dans la réalisation d’une grande fonction de l’organisme. L’usage du microscope en médecine, par l’observation des éléments anatomiques fins de l’organisme, tels les capillaires de l’appareil circulatoire, a permis de mieux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/physiologie-animale/

PLANTES

  • Écrit par 
  • Marie POTAGE, 
  • Arnaud VAN HOLT
  •  • 6 777 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Physiologie des plantes »  : […] En plus de la photosynthèse, les plantes effectuent en permanence la respiration au sein de tous leurs organes, y compris leurs racines. Elles oxydent totalement le glucose (produit de la photosynthèse) dans les mitochondries de leurs cellules et renouvellent leur ATP (adénosine triphosphate), énergie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/plantes/#i_80

RESPIRATION CELLULAIRE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Paul MAZLIAK
  •  • 976 mots

1783 A. Lavoisier (1743-1794) compare la respiration d'un cobaye à la combustion d'une bougie. Il conclut que la chaleur animale résulte de la combustion combinant l'oxygène de l'air avec les aliments carbonés transportés par le sang. Comme la matière […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/respiration-cellulaire-reperes-chronologiques/

RESPIRATOIRE (APPAREIL) - Pathologie

  • Écrit par 
  • Raoul KOURILSKY
  •  • 27 408 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « L'adduction et le rejet de l'air »  : […] L'adduction et le rejet de l'air se font par la même voie : l'appareil bronchique. Très longuement ramifié, il aboutit à son extrémité à une zone de raccordement avec les alvéoles […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/respiratoire-appareil-pathologie/#i_80

SAUSSURE NICOLAS THÉODORE DE (1767-1845)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 429 mots

Chimiste et physiologiste suisse, d'origine française, qui appliqua le premier la méthode expérimentale à l'étude de la respiration et de la nutrition végétale. Nicolas de Saussure accompagne très jeune son père, Horace Bénédict de Saussure, dans ses voyages et participe à ses travaux. Nommé professeur de minéralogie et de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nicolas-theodore-de-saussure/#i_80

SOUS-MARINE (PLONGÉE)

  • Écrit par 
  • Henri DELAUZE, 
  • Claude RIFFAUD
  •  • 6 385 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La plongée à l'hydrogène »  : […] hydréliox, en limitant les effets du S.N.H.P. et en augmentant le confort respiratoire, améliore considérablement l'efficacité et la capacité de travail des plongeurs sur les installations immergées de production d'hydrocarbures. Les compagnies pétrolières sont maintenant assurées d'une capacité d'assistance technique humaine dans les zones de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/plongee-sous-marine/#i_80

SPALLANZANI LAZZARO (1729-1799)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 604 mots

Reprenant les travaux de Lavoisier, il prouve, grâce à des méthodes de physiologie comparée, que le manque d'oxygène est la cause de la mort par asphyxie et que la perspiration cutanée est proche de la respiration pulmonaire (1780). Ces résultats sont exposés dans une œuvre posthume traduite en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lazzaro-spallanzani/#i_80

VIE ANIMALE DANS L'AIR ET DANS L'EAU

  • Écrit par 
  • Pierre DEJOURS
  •  • 3 756 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Contribution énergétique respiratoire »  : […] Respirer dans l'eau ou dans l'air représente un travail, donc une dépense d'énergie. Celle-ci est, par rapport à la dépense énergétique globale, bien plus grande chez l'animal aquatique. On vient de voir que celui-ci respire relativement beaucoup pour obtenir l'oxygène dont il a besoin ; en outre, les valeurs de la viscosité et la densité de l'eau […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/animal-vie-dans-l-eau-et-dans-l-air/#i_80

VIEILLISSEMENT

  • Écrit par 
  • Claude JEANDEL, 
  • Marc PASCAUD
  •  • 11 834 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Dépense énergétique et vieillissement »  : […] L'appareil circulatoire se détériore plus ou moins rapidement avec l'âge en raison de la progression de différentes pathologies affectant le cœur (infarctus), les artères (hypertension artérielle, athérosclérose) les veines (varices). Nombre de personnes âgées sont sujettes, outre à la fatigue, à l'essoufflement provoqué par l'effort physique. L' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vieillissement/#i_80

Voir aussi

Pour citer l’article

Pierre DEJOURS, Alexis MOYSE, « RESPIRATION », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 septembre 2017. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/respiration/