RÉSISTANCE INTÉRIEURE FRANÇAISE

ABBÉ PIERRE HENRI GROUÈS dit L' (1912-2007)

  • Écrit par 
  • Jean-Claude PETIT
  •  • 1 087 mots

L'abbé Pierre, de son vrai nom Henri Grouès, voit le jour à Lyon le 5 août 1912. Il est le cinquième d'une famille de huit enfants qu'il qualifie lui-même de bourgeoise. Cette famille nombreuse lui vaudra d'avoir cent vingt-trois neveux et nièces, tous âges, tous degrés et toutes conditions confondus, qui lui demanderont de répondre à leurs questions à l'occasion du cinquantième anniversaire de s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/abbe-pierre/#i_51136

AFFICHE ROUGE L'

  • Écrit par 
  • Stéphane COURTOIS
  •  • 2 048 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'organisation des étrangers au sein du P.C.F. »  : […] La Main-d'œuvre étrangère, qui prendra en 1932 le nom de Main-d'œuvre immigrée (M.O.I.) a été créée dès 1926 par le Parti communiste français. Cette organisation était destinée à regrouper tous les communistes étrangers vivant et militant en France. Or, il y avait dans les années 1920, des millions de travailleurs immigrés venus combler les larges brèches provoquées par la guerre de 1914-1918 dan […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/l-affiche-rouge/#i_51136

ASTIER DE LA VIGERIE EMMANUEL D' (1900-1969)

  • Écrit par 
  • Charles-Louis FOULON
  •  • 874 mots

Journaliste, fondateur d’un des trois grands mouvements de résistance en zone sud, ministre de l'Intérieur comme deux de ses aïeux maternels au xix e  siècle, Emmanuel d'Astier de la Vigerie, dernier fils du baron Raoul Olivier d'Astier de la Vigerie, partage avec ses deux frères aînés l'honneur d'être compagnon de la Libération et de former la p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/emmanuel-d-astier-de-la-vigerie/#i_51136

AUBRAC LUCIE (1912-2007)

  • Écrit par 
  • Charles-Louis FOULON
  •  • 830 mots

« Lumière rayonnante de la Résistance » : en définissant ainsi Lucie Aubrac, le président de la République Jacques Chirac a illustré la force en marche qu'a été, dans la clandestinité en France puis à Londres, cette agrégée de l'université, cofondatrice du mouvement Libération. Disparue à quatre-vingt-quatorze ans, le 14 mars 2007, cette dignitaire de la Légion d'honneur, grand-croix de l'Ordre d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lucie-aubrac/#i_51136

AUBRAC RAYMOND (1914-2012)

  • Écrit par 
  • Charles-Louis FOULON
  •  • 945 mots
  •  • 1 média

Résistant héroïque, co-fondateur du mouvement Libération, Raymond Aubrac était le dernier survivant des arrestations de Caluire qui scellèrent tragiquement, en juin 1943, le sort de Jean Moulin. Dès le 15 septembre 1944, à Marseille, Charles de Gaulle avait rendu hommage à son compagnon de lutte en lui dédicaçant son portrait avec les mots suivants : « À Raymond Aubrac qui a tant fait dans la lu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/raymond-aubrac/#i_51136

BÉNOUVILLE PIERRE DE (1914-2001)

  • Écrit par 
  • Charles-Louis FOULON
  •  • 760 mots

Journaliste, directeur de Jours de France dès 1954 puis de bien des publications de Marcel Dassault, député pendant trente et un ans, Pierre de Bénouville, général à trente ans, est resté jusqu'à sa mort, survenue à Paris le 5 décembre 2001, une des incarnations les plus célèbres de l'ordre des Compagnons de la Libération. Né à Amsterdam le 8 août 1914, fils d'un agent comme […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-de-benouville/#i_51136

BIDAULT GEORGES (1899-1983)

  • Écrit par 
  • Christian SAUVAGE
  •  • 914 mots
  •  • 2 médias

Homme politique français de la iv e République. Formé chez les jésuites. Georges Bidault fait des études à la faculté des lettres de Paris, qui déboucheront sur l'agrégation d'histoire. Il s'engage dans l'Association catholique de la jeunesse française. Proche du « Sillon » de Marc Sangnier, ce jeune enseignant goûte à la politique au Parti d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/georges-bidault/#i_51136

BOUCHINET-SERREULLES CLAUDE (1912-2000)

  • Écrit par 
  • Charles-Louis FOULON
  •  • 673 mots

Claude Bouchinet-Serreulles, fils d'industriel, né le 26 janvier 1912 à Paris, licencié en droit et diplômé de l'École libre des sciences politiques, avait observé les méfaits du nazisme en 1937-1938 lorsqu'il avait été attaché du conseiller commercial à Berlin. Officier d'ordonnance du général de Gaulle à partir du 26 juillet 1940, son « ami et compagnon de toutes les heures » et un de ses truch […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/claude-bouchinet-serreulles/#i_51136

BROSSOLETTE PIERRE (1903-1944)

  • Écrit par 
  • Guillaume PIKETTY
  •  • 1 108 mots

Né à Paris le 25 juin 1903 dans une famille d'enseignants républicains, Pierre Brossolette entre premier à l'École normale supérieure en 1922. En juin 1925, il est reçu deuxième à l'agrégation d'histoire. Au long des années 1920, Pierre Brossolette milite assidûment pour la Société des Nations, le rapprochement franco-allemand et l'idée de fédération européenne. Il fait partie des groupes de jeune […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-brossolette/#i_51136

BRUSTLEIN GILBERT (1919-2009)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 230 mots

Résistant communiste. Né dans le Paris populaire, Gilbert Brustlein milite aux Jeunesses communistes. À l'été de 1941, après l'entrée en guerre de l'Allemagne contre l'U.R.S.S., le Parti communiste français (P.C.F.) met sur pied des Bataillons de la jeunesse, composés de lycéens, d'étudiants et d'ouvriers ; Brustlein est nommé responsable du groupe de l'Est parisien. Le 20 août 1941, il est au c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gilbert-brustlein/#i_51136

CANGUILHEM GEORGES (1904-1995)

  • Écrit par 
  • François DELAPORTE
  •  • 2 192 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le temps de la Résistance »  : […] Né à Castelnaudary en 1904, Georges Canguilhem, après ses études secondaires, prépare le concours d'entrée à l'École normale supérieure au lycée Henri IV à Paris. Le philosophe Alain (Émile Chartier) y fut son professeur de 1921 à 1924. À l'École normale supérieure de la rue d'Ulm, il a pour condisciples Raymond Aron, Jean-Paul Sartre et Paul Nizan ; il se lie d'amitié avec le philosophe et mathé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/georges-canguilhem/#i_51136

C.F.T.C. (Confédération française des travailleurs chrétiens)

  • Écrit par 
  • René MOURIAUX
  •  • 2 601 mots

Dans le chapitre « Du S.E.C.I. à la déconfessionnalisation »  : […] Plusieurs essais de syndicalisme chrétien sont observés au milieu des années 1880, dans le Nord et à Lyon. Le point de départ habituellement retenu est 1887, avec la création du Syndicat des employés du commerce et de l'industrie. Le S.E.C.I. a été fondé sur l'initiative du frère Hiéron, de la Congrégation des frères des écoles chrétiennes. Le pape Léon XIII avait chargé l'ordre de bâtir un syndi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/confederation-francaise-des-travailleurs-chretiens/#i_51136

CHAMSON ANDRÉ (1900-1983)

  • Écrit par 
  • Jean-Marie DUNOYER
  •  • 940 mots

Né le 6 juin 1900, à Nîmes, André Chamson avait deux ans lorsque sa famille vint habiter Alès : il y fut lycéen avant de l'être à Montpellier. Il passait ses vacances au Vigan, chez sa grand-mère, Sarah Aldebert. Ses randonnées dans le massif de l'Aigoual lui ont permis de s'imprégner d'une terre, d'un climat qui marqueront de façon indélébile ses œuvres à venir, à commencer par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/andre-chamson/#i_51136

CLAUDIUS-PETIT EUGÈNE (1907-1989)

  • Écrit par 
  • Charles-Louis FOULON
  •  • 890 mots

Né à Angers, le 22 mai 1907, Eugène Petit, fils de cheminot, passionné de dessin, fut élève de l'école Boulle. Ouvrier ébéniste de 1919 à 1933, il prépara le certificat d'aptitude à l'enseignement du dessin et fut professeur de dessin dans le secondaire de 1934 à 1943. Il réaffirma bien plus tard son intérêt pour les arts plastiques en qualité de président de l'Union centrale des arts décoratifs ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eugene-claudius-petit/#i_51136

C.N.R. (Conseil national de la Résistance)

  • Écrit par 
  • Armel MARIN
  •  • 472 mots

Organisme chargé d'assurer en France et dans la clandestinité la coordination des mouvements de résistance, des maquis, de la presse, des syndicats et des représentants de partis politiques opposés à Vichy. La première réunion du C.N.R. eut lieu à Paris, rue du Four, le 27 mai 1943 sous la présidence de Jean Moulin. Celui-ci était le représentant du général de Gaulle depuis le 1 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/conseil-national-de-la-resistance/#i_51136

DEFFERRE GASTON (1910-1986)

  • Écrit par 
  • Christian SAUVAGE
  •  • 1 390 mots

Gaston Defferre est né le 14 septembre 1910 à Marsillargues (Hérault), dans une famille protestante. Son père, avoué, le conduit à choisir des études de droit. Après le lycée de Nîmes, Gaston Defferre s'inscrit à la faculté d'Aix-en-Provence, où il obtient une licence de droit et un diplôme supérieur d'économie politique. Souci d'indépendance ? Il quitte à vingt et un ans sa famille pour Dakar, où […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gaston-defferre/#i_51136

F.F.I. (Forces françaises de l'intérieur)

  • Écrit par 
  • Armel MARIN
  •  • 551 mots
  •  • 3 médias

Nom donné, en février 1944, à l'ensemble des forces de la résistance intérieure française. Placées, en mars, sous l'autorité du général Kœnig, commandant suprême des forces françaises en Grande-Bretagne, les F.F.I. ont un état-major national et un commandement régional, parfois départemental. Le lien entre les forces militaires de la clandestinité et l'organisme politique créé au printemps de 1943 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/forces-francaises-de-l-interieur/#i_51136

FOURCADE MARIE-MADELEINE (1909-1989)

  • Écrit par 
  • Charles-Louis FOULON
  •  • 1 483 mots

Née le 8 novembre 1909 à Marseille, Marie-Madeleine Bridou fut élevée dans des institutions religieuses. En 1937, elle était secrétaire générale d'un groupe de publications dirigées par le commandant Georges Loustanau-Lacau. C'est de ce saint-cyrien qu'elle recueillit la charge du réseau Alliance dont elle fit, au service de l'Intelligence Service britannique, l'Arche de Noé, forte de trois mille […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marie-madeleine-fourcade/#i_51136

FRENAY HENRI (1905-1988)

  • Écrit par 
  • Charles-Louis FOULON
  •  • 1 597 mots

« Patriote ardent, au courage exceptionnel, a, dès la première heure, mis son activité totale au service de la Résistance française. Toujours à la pointe du combat, s'est attaché à forger les armes de la délivrance en créant, malgré les pires dangers, une organisation de propagande et de lutte contre l'ennemi, qui a acquis des titres impérissables à la reconnaissance de la Nation. » Cette citation […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/henri-frenay/#i_51136

F.T.P. (Francs-tireurs et partisans)

  • Écrit par 
  • Armel MARIN
  •  • 236 mots
  •  • 1 média

Organisation armée de résistance à l'occupation allemande de la France, durant la Seconde Guerre mondiale, les F.T.P., ou Francs-tireurs et partisans , avaient été créés par le Front national, lui-même mouvement de résistance en zone nord à partir de juin 1941 et qui était dominé par le Parti communiste. Ces maquisards conservèrent jusqu'à la fin de la guerre une indépendance de fait, même lorsque […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francs-tireurs-et-partisans/#i_51136

GAULLE CHARLES DE (1890-1970)

  • Écrit par 
  • Jean LACOUTURE
  •  • 7 636 mots
  •  • 18 médias

Dans le chapitre « De Londres à Paris »  : […] Des mois durant, il est Charles-le-Seul, dans ce Londres d'où partent plus d'officiels français qu'il n'y en arrive. La destruction de la flotte française mouillée dans la rade de Mers el-Kébir, le 3 juillet, bien que de Gaulle ait su exprimer dignement « la douleur et la colère » du peuple français, accroît encore les amertumes et les méfiances. Il faudra bâtir la France libre avec des capitaine […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-de-gaulle/#i_51136

GAULLISME

  • Écrit par 
  • Serge BERSTEIN
  •  • 5 643 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le gaullisme de guerre »  : […] Le gaullisme naît à l'histoire le 18 juin 1940 comme un réflexe patriotique de refus de l'armistice négocié par le maréchal Pétain, qui signifie l'acceptation de la défaite de la France, puis de l'asservissement que représenteront l'Occupation et la collaboration. À ce stade, le gaullisme est d'abord volonté de remettre la France dans la guerre et, pour ce faire, de combattre l'Allemagne et ses al […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gaullisme/#i_51136

GRONOWSKI LOUIS (1904-1987)

  • Écrit par 
  • Charles-Louis FOULON
  •  • 1 379 mots
  •  • 1 média

Communiste internationaliste, Louis Gronowski a été l'une des incarnations des révolutionnaires « sans patrie ni frontières » qui ont lutté pour le triomphe des principes marxistes. C'est dans cette perspective qu'il a joué un rôle majeur pendant la Seconde Guerre mondiale en qualité de premier responsable du triangle directeur de la Main-d'œuvre immigrée (MOI), engagée par le Parti communiste fr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/louis-gronowski/#i_51136

GUERRE MONDIALE (SECONDE)

  • Écrit par 
  • Henri MICHEL
  •  • 19 555 mots
  •  • 103 médias

Dans le chapitre « La Résistance en Europe »  : […] Très souvent, l'impitoyable rigueur du sort des Juifs a provoqué l'indignation et suscité la solidarité. En France, de hauts dignitaires des Églises élèvent une protestation ; des groupements se créent pour les sauver, surtout les enfants. Cet éveil de la conscience a été parfois à l'origine de la Résistance. Les exactions de l'occupant ont achevé de dresser les populations contre lui. Plus ou moi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guerre-mondiale-seconde/#i_51136

GUINGOUIN GEORGES (1913-2005)

  • Écrit par 
  • Charles-Louis FOULON
  •  • 700 mots

« Extraordinaire entraîneur d'hommes que son exemple galvanise », « une des plus belles figures de la Résistance », ces mots de la citation le nommant chevalier de la Légion d'honneur, le 7 juillet 1945, puis sa désignation de Compagnon de la Libération par décret du 19 octobre 1945 ont témoigné du rayonnement de Georges Guingouin, « premier maquisard de France » dès 1941 et condamné par contumac […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/georges-guingouin/#i_51136

HAMON LÉO (1908-1993)

  • Écrit par 
  • Charles-Louis FOULON
  •  • 629 mots
  •  • 1 média

Né à Paris, Léo Hamon, né Léo Goldenberg est fils d'un médecin marxiste émigré de Russie ; avocat à vingt-deux ans et secrétaire de la conférence du stage des avocats à la Cour de cassation et au Conseil d'État, il est docteur en droit en 1932. S'il éprouve « la vénération du droit public », ce spécialiste de droit administratif prend aussi plaisir à défendre la Fédération générale des fonctionnai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/leo-hamon/#i_51136

JEAN MOULIN, LA RÉPUBLIQUE DES CATACOMBES (D. Cordier)

  • Écrit par 
  • Jean-Marie GUILLON
  •  • 795 mots

Jean Moulin aurait eu cent ans en 1999 et, comme il se doit pour celui qui est devenu le héros de la Résistance par excellence et un enjeu de mémoire national, cet anniversaire a fourni le prétexte à plusieurs publications. Heureusement, à une nouvelle version d'un Jean Moulin au service d'une puissance étrangère (Jacques Baynac) et à un roman historico-sentimental (Pierre Péan), a succédé un vrai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-moulin-la-republique-des-catacombes/#i_51136

LECŒUR AUGUSTE (1911-1992)

  • Écrit par 
  • Annie KRIEGEL
  •  • 1 032 mots

Né le 4 septembre 1911 à Lille, Auguste Lecœur était à sa mort l'un des derniers, en Occident, à s'être trouvé au cœur du mouvement communiste, français et international, dans ses plus grandes années, de la seconde moitié des années 1930 à la première moitié des années 1950. Archétype du militant bolchevique de l'époque stalinienne, il avait pleinement réalisé en lui la rencontre et la fusion de d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/auguste-lecoeur/#i_51136

LÉVY JEAN-PIERRE (1911-1996)

  • Écrit par 
  • Charles-Louis FOULON
  •  • 724 mots

« Jean Moulin n'a nul besoin d'une gloire usurpée : ce n'est pas lui qui a fondé Combat , Libération , Franc-Tireur  : c'est Frenay, d'Astier, Jean-Pierre Lévy. » Ces mots d'André Malraux donnent à Jean-Pierre Lévy, mort à Paris le 15 décembre 1996, sa juste place dans l'histoire de la Résistance française. Il fut le créateur d'un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-pierre-levy/#i_51136

LIBÉRATION, France (1944-1946)

  • Écrit par 
  • Jean-Marie GUILLON
  •  • 3 903 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Combats »  : […] Commencée avec la Corse en octobre 1943, la Libération connaît une étape décisive avec le débarquement du 6 juin 1944 en Normandie (opération Overlord) et un mouvement insurrectionnel d'une ampleur inédite. Prises d'otages, représailles, liquidation de résistants répondent aux innombrables actions de la Résistance. Le village martyr d'Oradour-sur-Glane (642 hab. assassinés le 10 juin), non loin […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/liberation-france/#i_51136

MANDOUZE ANDRÉ (1916-2006)

  • Écrit par 
  • Jean-Claude PETIT
  •  • 867 mots

« Debout, Messieurs, le drapeau de la barbarie flotte sur le temple de la culture. » Jeune assistant tout juste nommé, en 1942, à la faculté des lettres de Lyon, André Mandouze demandait, en ces termes, à ses étudiants d'observer une minute de silence pour marquer l'arrivée des nazis à Athènes. Tout au long de sa vie d'universitaire, spécialiste, mondialement reconnu, de saint Augustin et du chris […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/andre-mandouze/#i_51136

MAYER DANIEL (1909-1996)

  • Écrit par 
  • Charles-Louis FOULON
  •  • 985 mots

Militant des droits de l'homme et du socialisme, mort à Orsay le 29 décembre 1996, Daniel Mayer était né à Paris le 29 avril 1909. Fils d'un représentant et d'une institutrice, il travailla dès quatorze ans, après avoir obtenu son certificat d'études primaires. Adhérent à la Ligue des droits de l'homme et au Parti socialiste S.F.I.O. dès 1927, par révolte contre l'exécution aux États-Unis des ana […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/daniel-mayer/#i_51136

MERLEAU-PONTY JACQUES (1916-2002)

  • Écrit par 
  • Michel PATY, 
  • Jean-Jacques SZCZECINIARZ
  •  • 809 mots

Philosophe, épistémologue et historien des sciences, Jacques Merleau-Ponty se situe dans la grande tradition française d'une préoccupation permanente et privilégiée de la philosophie pour la connaissance scientifique, aux côtés de quelques autres personnalités prestigieuses comme Georges Canguilhem, Jean-Toussaint Desanti, Jules Vuillemin, Gilles-Gaston Granger. Né le 26 juillet 1916 à Rochefort-s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jacques-merleau-ponty/#i_51136

MICHEL HENRI (1907-1986)

  • Écrit par 
  • Henry ROUSSO
  •  • 870 mots

Selon ses propres termes, l'historien Henri Michel fut un laboureur. Pendant quarante ans, il a défriché le vaste champ de l'histoire de la Seconde Guerre mondiale, tâche d'autant plus ardue qu'il devait tailler dans le maquis touffu de souvenirs collectifs contradictoires, conflictuels et souvent douloureux. Agrégé, il se destinait avant la guerre à une carrière d'enseignant. Mais l'Occupation év […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/henri-michel/#i_51136

MOULIN JEAN (1899-1943)

  • Écrit par 
  • Daniel CORDIER, 
  • Bénédicte VERGEZ-CHAIGNON
  • , Universalis
  •  • 1 786 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Sous l'autorité du général de Gaulle »  : […] Dès les premiers mois de l'Occupation, Jean Moulin a utilisé sa fonction pour se renseigner sur la Résistance naissante et se forger une fausse identité lui permettant de quitter la France pour chercher à l'étranger une aide pour les réfractaires. Les mois suivant sa révocation, il intensifie ses activités clandestines, rencontrant nombre de pionniers, dont Henri Frenay et François de Menthon. Son […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-moulin/#i_51136

NEUWIRTH LUCIEN (1924-2013)

  • Écrit par 
  • François AUDIGIER
  •  • 697 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le gaulliste »  : […] Né le 18 mai 1924 à Saint-Étienne, Lucien Neuwirth fréquente une école de commerce avant d’entrer dans la Résistance au sein du mouvement Franc-Tireur. Arrêté en 1942, il s’enfuit en Espagne et rejoint le Royaume-Uni où il s’engage dans les Forces françaises libres. Ce parachutiste, capitaine de réseau, participe à des missions dangereuses sur les arrières de l’ennemi en Bretagne et en Belgique. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lucien-neuwirth/#i_51136

NOGUÈRES HENRI (1916-1990)

  • Écrit par 
  • Charles-Louis FOULON
  •  • 842 mots

Né le 13 novembre 1916, à Bages, dans les Pyrénées-Orientales, que son père, Louis Noguères, également avocat, représenta à la Chambre des députés, Henri Noguères fut fidèle à l'engagement socialiste de sa famille. À vingt ans, il collabora, avec Léon Blum, au journal Le Populaire , dont il fut rédacteur en chef de 1946 à 1949. À la même époque, il fut aussi marqué par les re […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/henri-nogueres/#i_51136

OCCUPATION (France)

  • Écrit par 
  • Jean-Marie GUILLON
  •  • 6 042 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre «  La clarification (automne de 1941-automne de 1942) »  : […] Affectée par les difficultés de tous les jours, la population est abattue. Son trouble est accentué en Z.O. par les mesures de répression (les fusillades d'otages) et d'exclusion (port de l'étoile jaune pour les juifs en mai 1942). Mais, ébranlée par le retour de Pierre Laval au pouvoir (17 avril 1942), qui accélère la décomposition de Vichy, elle est révoltée par la menace du travail en Allemagn […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/occupation-france/#i_51136

OCCUPATION (FRANCE) - Mémoires et débats

  • Écrit par 
  • Laurent DOUZOU
  •  • 3 874 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « La mémoire de la Résistance en retrait »  : […] En 1951, le Comité d'histoire de la Deuxième Guerre mondiale (C.H.2.G.M.) qui succède à la C.H.O.L.F. est directement rattaché à la présidence du Conseil. Du fait de ce lien, on a souvent conclu que la Résistance aurait fait l'objet d'une écriture en quelque sorte officielle, propre à conforter le mythe d'une France unanimement résistante . Mais si le C.H.2.G.M. accorde la priorité aux thèmes de l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/occupation-france-memoires-et-debats/#i_51136

PAUL MARCEL (1900-1982)

  • Écrit par 
  • Charles-Louis FOULON
  •  • 1 072 mots

Enfant trouvé dans le XIV e  arrondissement de Paris, le 12 juillet 1900, Marcel Paul, syndicaliste, militant communiste, résistant, ministre, officier de la Légion d'honneur, a reçu à sa mort, le 11 novembre 1982, l'hommage du président de la République pour n'avoir « jamais cessé de lutter et d'espérer, car il croyait avant tout à l'homme et à la liberté ». Pupille de l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marcel-paul/#i_51136

PIERRE-BLOCH JEAN (1905-1999)

  • Écrit par 
  • Charles-Louis FOULON
  •  • 683 mots

Né le 14 avril 1905 à Paris, fils d'industriel, Jean Pierre-Bloch est journaliste du quotidien de la S.F.I.O., Le Populaire , dès 1930. Pour avoir enquêté sur des pogroms à Constantine en 1934, il devient un antiraciste résolu. Membre du comité directeur de la L.I.C.A. (Ligue internationale contre l'antisémitisme) dès 1937, il est l'inlassable président de la L.I.C.R.A. (Lig […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-pierre-bloch/#i_51136

PISANI EDGARD (1918-2016)

  • Écrit par 
  • Charles-Louis FOULON
  •  • 936 mots
  •  • 1 média

« Résistant courageux, républicain détaché des querelles partisanes, réformateur ardent, esprit visionnaire » : les termes du communiqué publié par la présidence de la République le 21 juin 2016, à la mort d'Edgard Pisani , situaient bien les engagements de celui-ci. Né le 9 octobre 1918 à Tunis, licencié ès lettres et diplômé du Centre des hautes études administratives, Edgard Pisani, élément ac […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/edgard-pisani/#i_51136

QUATRIÈME RÉPUBLIQUE

  • Écrit par 
  • Pierre BRÉCHON
  •  • 7 078 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La difficile élaboration de la Constitution »  : […] La III e  République ayant disparu dans la débâcle de 1940, aucun système politique ne s'imposait naturellement après la « parenthèse » de Vichy. Dès la Libération, des pouvoirs de fait existaient : celui du général de Gaulle et de la Résistance extérieure, qui pouvait se prévaloir de la continuité de la France et d'une reconnaissance de la part des Alliés, celui de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/quatrieme-republique/#i_51136

RAVANEL SERGE (1920-2009)

  • Écrit par 
  • Charles-Louis FOULON
  •  • 910 mots

Polytechnicien, ingénieur, conseiller ministériel : si ces titres ont contribué à ce que Serge Ravanel devienne grand officier de la Légion d'honneur, c'est son engagement dans les années 1940 qui en a fait l'un des quatre mille titulaires de la médaille de la Résistance avec rosette et l'une des figures emblématiques de la Libération. Né à Paris, le 12 mai 1920, d'une émigrée de Tchécoslovaquie, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/serge-ravanel/#i_51136

RAYSKI ADAM (1913-2008)

  • Écrit par 
  • Charles-Louis FOULON
  •  • 878 mots

Né en Pologne, le 14 août 1913, à Bialystok, Abraham Rajgrodski, fils de commerçant, devient secrétaire de la jeunesse communiste locale. Il émigre à Paris en 1932 et est actif au sein de la Main-d'œuvre immigrée (MOI), dans laquelle le Parti communiste (PCF) rassemble ses militants étrangers. Il est journaliste au quotidien yiddish Naïe presse (« Pr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/adam-rayski/#i_51136

ROL-TANGUY HENRI (1908-2002)

  • Écrit par 
  • Charles-Louis FOULON
  •  • 792 mots

« Le colonel Rol, commandant les F.F.I. de l'Île-de-France ». Ces mots manuscrits dans l'en-tête d'un exemplaire des conventions de reddition signées par le général von Choltitz, commandant du Gross-Paris, le 25 août 1944, et la signature Rol , sur la même ligne que celle du général Leclerc au bas de ce document historique, ont fait d'Henri Rol-Tanguy « une figure mythique de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/henri-rol-tanguy/#i_51136

TÉMOIGNAGE CHRÉTIEN

  • Écrit par 
  • Robert de MONTVALLON
  •  • 691 mots

En 1941, au plus sombre de l'occupation allemande, Témoignage chrétien est né à Lyon, d'abord sous la forme de Cahiers clandestins. Il y en eut quatorze, complétés en 1943 par le Courrier français du Témoignage chrétien , qui se rapprochait de la formule du journal. Le premier Cahier eut pour auteur le père […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/temoignage-chretien/#i_51136

TILLON CHARLES (1897-1993)

  • Écrit par 
  • Charles-Louis FOULON
  •  • 1 117 mots

« Un homme libre, un grand et beau caractère » : en saluant par ces mots, en Conseil des ministres, le 13 janvier 1993, la mémoire de Charles Tillon, disparu quelques heures auparavant, le président de la République soulignait les traits marquants d'une vie de près d'un siècle dans lequel Charles Tillon fut tour à tour un mutin au nom de l'internationalisme prolétarien, un syndicaliste révolution […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-tillon/#i_51136

LA TRAVERSÉE DES FRONTIÈRES (J.-P. Vernant)

  • Écrit par 
  • Pierre VIDAL-NAQUET
  •  • 1 028 mots

Centième titre de la collection La Librairie du xxi e  siècle (Seuil, Paris, 2004), La Traversée des frontières , qui prend la suite de Entre mythe et politique (1996), n'est pas une autobiographie. Jean-Pierre Vernant le dit dès les premières lignes : « L'entreprise me semblait à ce point étrangère à me […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-traversee-des-frontieres/#i_51136


Affichage 

Affiche rouge

photographie

Placardée dans toute la France en février 1944 par l'occupant allemand pour attiser la haine raciste contre les « terroristes étrangers », cette affiche de propagande nazie a inspiré le célèbre poème d'Aragon L'Affiche rouge, interprété plus tard par Léo Ferré 

Crédits : O. Lévy

Afficher

Appel à la résistance, juin 1940

photographie

Un mois après l'appel de Charles de Gaulle, le 18 juin 1940, sur les ondes de la BBC, une affiche est placardée dans Londres Si le texte n'est pas identique dans sa forme à celui de l'appel radiodiffusé, c'est bien le même esprit de résistance qui l'habite 

Crédits : D.R.

Afficher

Combats pour la libération de Paris, 1944

photographie

Des combattants appartenant à la Résistance française luttent dans les rues de Paris, en 1944, pour libérer la ville après quatre années d'occupation allemande 

Crédits : Hulton-Deutsch/ Hulton-Deutsch Collection/ Corbis Historical/ Getty Images

Afficher

Forces françaises de l'intérieur (F.F.I.)

photographie

Des combattants des Forces françaises de l'intérieur (FFI) tirent depuis les fenêtres de la préfecture de police de Paris, lors des combats pour la libération de la capitale française, du 19 au 25 août 1944 

Crédits : Central Press/ Getty Images

Afficher

Francs-Tireurs et partisans (F.T.P.)

photographie

Groupe FTP Soleil de Dordogne-Nord, formé en 1943 

Crédits : LAPI/ Roger-Viollet

Afficher

Jean Moulin

photographie

Jean Moulin, le symbole de la Résistance française 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Pierre Koenig et Maurice Buckmaster, 1970

photographie

Le général Pierre Koenig (1898-1970), à gauche, nommé en 1944 commandant des FFI, et le colonel des services secrets britanniques Maurice Buckmaster (1902-1992), lors de la célébration du 25e anniversaire de la victoire, en 1970 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Résistance française

photographie

La résistance intérieure française à l'occupation allemande s'organisa rapidement en maquis régionaux Des maquisards de Haute-Loire s'initient au maniement des armes qui leur ont été parachutées par les forces alliées 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Affiche rouge
Crédits : O. Lévy

photographie

Appel à la résistance, juin 1940
Crédits : D.R.

photographie

Combats pour la libération de Paris, 1944
Crédits : Hulton-Deutsch/ Hulton-Deutsch Collection/ Corbis Historical/ Getty Images

photographie

Forces françaises de l'intérieur (F.F.I.)
Crédits : Central Press/ Getty Images

photographie

Francs-Tireurs et partisans (F.T.P.)
Crédits : LAPI/ Roger-Viollet

photographie

Jean Moulin
Crédits : Hulton Getty

photographie

Pierre Koenig et Maurice Buckmaster, 1970
Crédits : Hulton Getty

photographie

Résistance française
Crédits : Hulton Getty

photographie