RÉSISTANCE FRANÇAISE (1940-1945)

AMAURY ÉMILIEN (1909-1977)

  • Écrit par 
  • Jacqueline PUYAU
  •  • 632 mots

Né à Étampes le 5 mars 1909, Émilien Amaury se lance tôt dans la vie active. Il n'a pas vingt ans quand il devient le secrétaire de Marc Sangnier, fondateur du Sillon, et administre L'Éveil des peuples . Mais l'évolution du christianisme social ne sera pas longtemps la sienne. C'est par la publicité qu'Émilien Amaury aborde la presse. Il fonde en 1930 l'Office général de publ […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/emilien-amaury/#i_97605

ASTIER DE LA VIGERIE EMMANUEL D' (1900-1969)

  • Écrit par 
  • Charles-Louis FOULON
  •  • 874 mots

Journaliste, fondateur d’un des trois grands mouvements de résistance en zone sud, ministre de l'Intérieur comme deux de ses aïeux maternels au xix e  siècle, Emmanuel d'Astier de la Vigerie, dernier fils du baron Raoul Olivier d'Astier de la Vigerie, partage avec ses deux frères aînés l'honneur d'être compagnon de la Libération et de former la p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/emmanuel-d-astier-de-la-vigerie/#i_97605

AUBRAC LUCIE (1912-2007)

  • Écrit par 
  • Charles-Louis FOULON
  •  • 830 mots

« Lumière rayonnante de la Résistance » : en définissant ainsi Lucie Aubrac, le président de la République Jacques Chirac a illustré la force en marche qu'a été, dans la clandestinité en France puis à Londres, cette agrégée de l'université, cofondatrice du mouvement Libération. Disparue à quatre-vingt-quatorze ans, le 14 mars 2007, cette dignitaire de la Légion d'honneur, grand-croix de l'Ordre d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lucie-aubrac/#i_97605

AUBRAC RAYMOND (1914-2012)

  • Écrit par 
  • Charles-Louis FOULON
  •  • 945 mots
  •  • 1 média

Résistant héroïque, co-fondateur du mouvement Libération, Raymond Aubrac était le dernier survivant des arrestations de Caluire qui scellèrent tragiquement, en juin 1943, le sort de Jean Moulin. Dès le 15 septembre 1944, à Marseille, Charles de Gaulle avait rendu hommage à son compagnon de lutte en lui dédicaçant son portrait avec les mots suivants : « À Raymond Aubrac qui a tant fait dans la lu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/raymond-aubrac/#i_97605

BARTOLI HENRI (1918-2008)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 202 mots

Professeur d'économie politique, ancien résistant, Juste parmi les nations, Henri Bartoli fut aussi opposant à la guerre d'Algérie, et un inlassable promoteur du développement des pays pauvres. Par conviction chrétienne et humaniste, il rejoint dans la Résistance le père Chaillet, fondateur des Cahiers du témoignage chrétien et de l'Amitié chrétienne, un réseau interconfess […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/henri-bartoli/#i_97605

BÉNOUVILLE PIERRE DE (1914-2001)

  • Écrit par 
  • Charles-Louis FOULON
  •  • 760 mots

Journaliste, directeur de Jours de France dès 1954 puis de bien des publications de Marcel Dassault, député pendant trente et un ans, Pierre de Bénouville, général à trente ans, est resté jusqu'à sa mort, survenue à Paris le 5 décembre 2001, une des incarnations les plus célèbres de l'ordre des Compagnons de la Libération. Né à Amsterdam le 8 août 1914, fils d'un agent comme […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-de-benouville/#i_97605

BIDAULT GEORGES (1899-1983)

  • Écrit par 
  • Christian SAUVAGE
  •  • 914 mots
  •  • 2 médias

Homme politique français de la iv e République. Formé chez les jésuites. Georges Bidault fait des études à la faculté des lettres de Paris, qui déboucheront sur l'agrégation d'histoire. Il s'engage dans l'Association catholique de la jeunesse française. Proche du « Sillon » de Marc Sangnier, ce jeune enseignant goûte à la politique au Parti d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/georges-bidault/#i_97605

BILLOTTE PIERRE (1906-1992)

  • Écrit par 
  • Charles-Louis FOULON
  •  • 855 mots
  •  • 3 médias

Né à Paris le 8 mars 1906, Pierre Billotte, saint-cyrien à vingt ans, suit un parcours militaire classique. Lieutenant en 1930, élève de l'École supérieure de guerre de 1934 à 1936, le commandant Billotte est blessé pendant la campagne de France et fait prisonnier. Évadé d'Allemagne par l'U.R.S.S., avec cent quatre-vingt-cinq autres Français, il connaît les geôles soviétiques avant de devenir le r […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-billotte/#i_97605

BOLLAERT ÉMILE (1890-1978)

  • Écrit par 
  • Charles-Louis FOULON
  •  • 617 mots

Fils d'un professeur de musique, Émile Bollaert est né à Dunkerque (Nord), le 13 novembre 1890. Après avoir obtenu sa licence en droit, il devient attaché au cabinet du préfet du Nord en 1913. Officier de chasseurs pendant la Première Guerre mondiale, il est nommé chef de cabinet du préfet de la Loire en 1919, après avoir été adjoint du chef des services administratifs et financiers au ministère d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/emile-bollaert/#i_97605

BOUCHINET-SERREULLES CLAUDE (1912-2000)

  • Écrit par 
  • Charles-Louis FOULON
  •  • 673 mots

Claude Bouchinet-Serreulles, fils d'industriel, né le 26 janvier 1912 à Paris, licencié en droit et diplômé de l'École libre des sciences politiques, avait observé les méfaits du nazisme en 1937-1938 lorsqu'il avait été attaché du conseiller commercial à Berlin. Officier d'ordonnance du général de Gaulle à partir du 26 juillet 1940, son « ami et compagnon de toutes les heures » et un de ses truch […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/claude-bouchinet-serreulles/#i_97605

BROSSOLETTE PIERRE (1903-1944)

  • Écrit par 
  • Guillaume PIKETTY
  •  • 1 108 mots

Né à Paris le 25 juin 1903 dans une famille d'enseignants républicains, Pierre Brossolette entre premier à l'École normale supérieure en 1922. En juin 1925, il est reçu deuxième à l'agrégation d'histoire. Au long des années 1920, Pierre Brossolette milite assidûment pour la Société des Nations, le rapprochement franco-allemand et l'idée de fédération européenne. Il fait partie des groupes de jeune […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-brossolette/#i_97605

BRUSTLEIN GILBERT (1919-2009)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 230 mots

Résistant communiste. Né dans le Paris populaire, Gilbert Brustlein milite aux Jeunesses communistes. À l'été de 1941, après l'entrée en guerre de l'Allemagne contre l'U.R.S.S., le Parti communiste français (P.C.F.) met sur pied des Bataillons de la jeunesse, composés de lycéens, d'étudiants et d'ouvriers ; Brustlein est nommé responsable du groupe de l'Est parisien. Le 20 août 1941, il est au c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gilbert-brustlein/#i_97605

BUCKMASTER MAURICE (1902-1992)

  • Écrit par 
  • Charles-Louis FOULON
  •  • 898 mots
  •  • 1 média

De 1941 à 1945, le colonel Buckmaster est entré dans l'histoire et la légende de la Résistance française et des services secrets britanniques ; il fut, en effet, chef de la section française du Special Operations Executive (S.O.E.) qui devait « mettre l'Europe en feu » à la demande de Winston Churchill. Créé sur décision du cabinet de guerre en août 1940, sous la responsabilité du ministère de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maurice-buckmaster/#i_97605

CANGUILHEM GEORGES (1904-1995)

  • Écrit par 
  • François DELAPORTE
  •  • 2 192 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le temps de la Résistance »  : […] Né à Castelnaudary en 1904, Georges Canguilhem, après ses études secondaires, prépare le concours d'entrée à l'École normale supérieure au lycée Henri IV à Paris. Le philosophe Alain (Émile Chartier) y fut son professeur de 1921 à 1924. À l'École normale supérieure de la rue d'Ulm, il a pour condisciples Raymond Aron, Jean-Paul Sartre et Paul Nizan ; il se lie d'amitié avec le philosophe et mathé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/georges-canguilhem/#i_97605

C.G.T. (Confédération générale du travail)

  • Écrit par 
  • Jean BRUHAT, 
  • René MOURIAUX
  • , Universalis
  •  • 4 358 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre «  La C.G.T. et la Seconde Guerre mondiale »  : […] Mais bientôt les déceptions s'accumulent à l'intérieur : dévaluation, montée du coût de la vie, blocage des salaires, décrets-lois de novembre 1938. De plus, l'évolution de la politique internationale (guerre d'Espagne, accords de Munich) provoque chez les militants de la C.G.T. des réactions divergentes. Il en résulte une diminution des effectifs. Le mot d'ordre de grève générale de vingt-quatre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/confederation-generale-du-travail/#i_97605

CHABAN-DELMAS JACQUES (1915-2000)

  • Écrit par 
  • Charles-Louis FOULON
  •  • 882 mots

Général à vingt-neuf ans, député radical à trente et un ans, maire de Bordeaux durant quarante-sept ans, ministre de Mendès France, Premier ministre de Georges Pompidou, Jacques Chaban-Delmas a été aux premiers rangs de la vie politique durant un demi-siècle. À sa mort, survenue le 10 novembre 2000, les drapeaux en berne au Palais-Bourbon ont salué la mémoire de celui qui avait présidé l'Assemblée […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jacques-chaban-delmas/#i_97605

CHARLES-ROUX EDMONDE (1922-2016)

  • Écrit par 
  • Laurent LEMIRE
  •  • 812 mots
  •  • 1 média

Née le 17 avril 1920 à Neuilly-sur-Seine, Edmonde Charles-Roux a commencé sa vie dans « le monde d’hier » cher à Stefan Zweig, celui des grandes capitales cosmopolites d’avant-guerre : Londres, Prague, Saint-Pétersbourg, Istanbul, Le Caire. En 1932, son père, François Charles-Roux (1879-1961), homme d’affaires, historien et diplomate, est nommé ambassadeur auprès du Saint-Siège à Rome. Adolescent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/edmonde-charles-roux/#i_97605

CLAUDIUS-PETIT EUGÈNE (1907-1989)

  • Écrit par 
  • Charles-Louis FOULON
  •  • 890 mots

Né à Angers, le 22 mai 1907, Eugène Petit, fils de cheminot, passionné de dessin, fut élève de l'école Boulle. Ouvrier ébéniste de 1919 à 1933, il prépara le certificat d'aptitude à l'enseignement du dessin et fut professeur de dessin dans le secondaire de 1934 à 1943. Il réaffirma bien plus tard son intérêt pour les arts plastiques en qualité de président de l'Union centrale des arts décoratifs ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eugene-claudius-petit/#i_97605

CORRESPONDANCE 1954-1968 (P. Celan, R. Char) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Yves LECLAIR
  •  • 971 mots

Dans le chapitre « Un humanisme prophétique »  : […] Dès l’année 1966, Gisèle Celan-Lestrange poursuit la correspondance de son mari avec René Char, jusqu’en 1977. Ses lettres témoignent du désastre familial et intime qu’elle vit, en même temps que de son travail d’artiste peintre et graveur. Les réponses de Char qui, lui aussi, a accompagné la démence d’un proche (sa sœur Julia, morte en février 1965) et qui connaît de graves problèmes de santé, so […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/correspondance-1954-1968/#i_97605

COSTE-FLORET PAUL (1911-1979)

  • Écrit par 
  • Christian SAUVAGE
  •  • 961 mots

Né le 9 avril 1911 à Montpellier (Hérault) où il s'est éteint soixante-huit ans plus tard, Paul Coste-Floret a consacré sa vie au droit, à la politique et à la démocratie chrétienne. Avec fougue. Fils d'avocat, Paul Coste-Floret s'est engagé tout naturellement dans des études juridiques – doctorat, agrégation –, mais la guerre qui a marqué sa jeunesse n'allait pas tarder à déranger une carrière ap […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paul-coste-floret/#i_97605

COT PIERRE (1895-1977)

  • Écrit par 
  • Charles-Louis FOULON
  •  • 1 563 mots

«  Les hommes politiques de France ont le privilège d'être les plus diffamés et, pour faire ses classes, il faut commencer par être couvert de boue. » Ces constatations de 1939 reflètent le climat déchiré des années 1930, et c'est d'expérience que leur auteur, universitaire et homme de gouvernement, pouvait parier. Car Pierre Cot, s'il sut rassembler autour de lui des amitiés fidèles et des collab […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-cot/#i_97605

CRÉMIEUX-BRILHAC JEAN-LOUIS (1917-2015)

  • Écrit par 
  • Charles-Louis FOULON
  •  • 1 050 mots
  •  • 1 média

Homme de devoir, homme de savoir, homme de mémoire : cette triple qualification fut énoncée par le président de la République François Hollande, dans la cour d'honneur des Invalides, le 15 avril 2015, pour dire les mérites éminents de Jean-Louis Crémieux-Brilhac , ancien conseiller d'État en service extraordinaire. Le jeune officier évadé d'Allemagne, secrétaire du comité de propagande de la Franc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-louis-cremieux-brilhac/#i_97605

DAIX PIERRE (1922-2014)

  • Écrit par 
  • Philippe PIGUET
  •  • 810 mots

«  Écoute, j’ai laissé raconter n’importe quoi sur moi ; mais toi, je t’aiderai. » Ces paroles de Picasso à Pierre Daix en disent long sur la capacité d’écoute que le peintre prêtait à l’écrivain, journaliste et historien d’art, né à Ivry-sur-Seine le 24 mai 1922, mort à Paris le 2 novembre 2014. Auteur de nombreux ouvrages sur l’Espagnol, notamment les catalogues raisonnés des années 1900-1906 et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-daix/#i_97605

DELBO CHARLOTTE (1913-1985)

  • Écrit par 
  • Christiane PAGE
  •  • 1 023 mots

Née le 10 août 1913, à Vigneux-sur-Seine, l’écrivain Charlotte Delbo vient d’un milieu modeste. Elle interrompt ses études à seize ans, devient sténodactylo anglais-français, tout en poursuivant sa formation intellectuelle au sein de l’Université ouvrière où elle rencontre son futur époux Georges Dudach (1914-1942). De 1930 à 1934, elle travaille avec Henri Lefebvre (universitaire marxiste, philos […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charlotte-delbo/#i_97605

DESNOS ROBERT (1900-1945)

  • Écrit par 
  • Jacques BENS
  •  • 2 183 mots

Dans le chapitre « Une vie de franc-tireur »  : […] Robert Desnos est né le 4 juillet 1900 à Paris, près de la Bastille. Très tôt, ses parents viennent s'installer dans la maison qui fait le coin de la rue Saint-Martin et de la rue des Lombards (au sixième étage), en face de l'église Saint-Merri. C'est un quartier auquel il restera attaché toute sa vie, et dont il parlera souvent dans ses poèmes. Son père est rôtisseur de volailles et mandataire au […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/robert-desnos/#i_97605

DRUON MAURICE (1918-2009)

  • Écrit par 
  • Charles-Louis FOULON
  •  • 960 mots
  •  • 1 média

Maurice Druon voyait dans la guerre, les arts et le gouvernement, « trois métiers du risque » ; il les a exercés comme officier de cavalerie, écrivain, ministre avant de devenir le secrétaire perpétuel de l'Académie française, paladin d'une francophonie ouverte. Fils d'une actrice divorcée et de Lazare Kessel, un comédien russe qui se suicida à vingt et un ans, Maurice Druon naquit à Paris, le 23  […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maurice-druon/#i_97605

ÉLY PAUL (1897-1975)

  • Écrit par 
  • Jean PLANCHAIS
  •  • 697 mots

Né à Salonique, Paul Romuald Ély, saint-cyrien, est officier d'infanterie à la fin de la Première Guerre mondiale. En 1939, breveté de l'École de guerre, il appartient au 4 e  bureau du grand quartier général ; il sera gravement blessé au bras droit en 1940. En 1941, il commande le 10 e  bataillon de chasseurs dans l'armée d'armistice. En 1942, lo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paul-ely/#i_97605

EXTRÊME DROITE

  • Écrit par 
  • Jean-Yves CAMUS
  •  • 9 736 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Fascisme français ? »  : […] Les années qui séparent la défaite de 1870 du début de la Grande Guerre ont changé complètement le paysage politique et idéologique français et européen. Le principal facteur explicatif de cette rupture est évidemment l'irruption des masses dans le débat politique, avec la généralisation du suffrage universel. En France, en même temps que le socle des valeurs républicaines et la République elle-mê […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/extreme-droite/#i_97605

F.F.I. (Forces françaises de l'intérieur)

  • Écrit par 
  • Armel MARIN
  •  • 551 mots
  •  • 3 médias

Nom donné, en février 1944, à l'ensemble des forces de la résistance intérieure française. Placées, en mars, sous l'autorité du général Kœnig, commandant suprême des forces françaises en Grande-Bretagne, les F.F.I. ont un état-major national et un commandement régional, parfois départemental. Le lien entre les forces militaires de la clandestinité et l'organisme politique créé au printemps de 1943 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/forces-francaises-de-l-interieur/#i_97605

FOURCADE MARIE-MADELEINE (1909-1989)

  • Écrit par 
  • Charles-Louis FOULON
  •  • 1 483 mots

Née le 8 novembre 1909 à Marseille, Marie-Madeleine Bridou fut élevée dans des institutions religieuses. En 1937, elle était secrétaire générale d'un groupe de publications dirigées par le commandant Georges Loustanau-Lacau. C'est de ce saint-cyrien qu'elle recueillit la charge du réseau Alliance dont elle fit, au service de l'Intelligence Service britannique, l'Arche de Noé, forte de trois mille […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marie-madeleine-fourcade/#i_97605

FRENAY HENRI (1905-1988)

  • Écrit par 
  • Charles-Louis FOULON
  •  • 1 597 mots

« Patriote ardent, au courage exceptionnel, a, dès la première heure, mis son activité totale au service de la Résistance française. Toujours à la pointe du combat, s'est attaché à forger les armes de la délivrance en créant, malgré les pires dangers, une organisation de propagande et de lutte contre l'ennemi, qui a acquis des titres impérissables à la reconnaissance de la Nation. » Cette citation […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/henri-frenay/#i_97605

F.T.P. (Francs-tireurs et partisans)

  • Écrit par 
  • Armel MARIN
  •  • 236 mots
  •  • 1 média

Organisation armée de résistance à l'occupation allemande de la France, durant la Seconde Guerre mondiale, les F.T.P., ou Francs-tireurs et partisans , avaient été créés par le Front national, lui-même mouvement de résistance en zone nord à partir de juin 1941 et qui était dominé par le Parti communiste. Ces maquisards conservèrent jusqu'à la fin de la guerre une indépendance de fait, même lorsque […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francs-tireurs-et-partisans/#i_97605

GAULLE-ANTHONIOZ GENEVIÈVE DE (1920-2002)

  • Écrit par 
  • Charles-Louis FOULON
  •  • 748 mots

Déportée à Ravensbrück, première femme élevée à la dignité de grand-croix de la Légion d'honneur pour avoir, toute sa vie, « lutté contre l'humiliation », Geneviève de Gaulle a consacré plus de quarante ans aux actions humanitaires. Présidente de l'association ATD Quart-Monde, elle se battit contre la précarité avec l'énergie des survivantes des camps nazis. Née le 25 octobre 1920, orpheline de mè […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/genevieve-de-gaulle-anthonioz/#i_97605

GAULLISME

  • Écrit par 
  • Serge BERSTEIN
  •  • 5 643 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le gaullisme de guerre »  : […] Le gaullisme naît à l'histoire le 18 juin 1940 comme un réflexe patriotique de refus de l'armistice négocié par le maréchal Pétain, qui signifie l'acceptation de la défaite de la France, puis de l'asservissement que représenteront l'Occupation et la collaboration. À ce stade, le gaullisme est d'abord volonté de remettre la France dans la guerre et, pour ce faire, de combattre l'Allemagne et ses al […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gaullisme/#i_97605

GIRARDET RAOUL (1917-2013)

  • Écrit par 
  • Serge BERSTEIN
  •  • 953 mots

Avec la mort de Raoul Girardet disparaît un des historiens les plus importants et les plus originaux de l’histoire politique française des années 1950-1990. En première approche, Raoul Girardet apparaît comme un remarquable professeur. Elève de Pierre Renouvin qui domine l’histoire contemporaine à la Sorbonne, il y est nommé assistant, puis maître-assistant et impressionne ses étudiants par sa va […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/raoul-girardet/#i_97605

GOUIN FÉLIX (1884-1977)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre RIOUX
  •  • 1 033 mots

Né à Peypin (Bouches-du-Rhône), fils d'instituteur, Félix Gouin, après des études au lycée de Marseille et à la faculté de droit d'Aix, s'inscrit au barreau de Marseille en 1907 et y fait toute sa carrière d'avocat, plaidant pour les syndicats ouvriers avant de mêler le civil et les procès d'affaires. Dès 1902, il est militant socialiste et s'impose parmi les nouveaux dirigeants de la fédération d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/felix-gouin/#i_97605

GRENIER FERNAND (1901-1992)

  • Écrit par 
  • Charles-Louis FOULON
  •  • 710 mots

Né à Tourcoing le 9 juillet 1901, Fernand Grenier est le fils d'un ouvrier métallurgiste mort pour la France en 1917. Ouvrier boulanger, il témoigne de son antimilitarisme lors de l'occupation de la Ruhr. Dès 1924, il suit les cours de l'école centrale du parti, aux côtés de Jacques Duclos. À la mairie d'Halluin avant guerre, comme député de Saint-Denis de 1937 à 1939 et de 1945 à 1968, il ne s'éc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fernand-grenier/#i_97605

GRENIER ROGER (1919-2017)

  • Écrit par 
  • Yves LECLAIR
  •  • 994 mots

Journaliste, homme de radio et écrivain français, Roger Grenier fut un incomparable témoin de notre xx e  siècle littéraire. L'exergue malicieux de ses Brefs Récits pour une longue histoire (2012), emprunté à Valery Larbaud, en dit long sur la posture paradoxale de leur auteur dont l'œuvre abondante et limpide est constitué […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roger-grenier/#i_97605

GUÉNA YVES (1922-2016)

  • Écrit par 
  • Charles-Louis FOULON
  •  • 884 mots
  •  • 1 média

Énarque de la promotion France combattante – la première de l’institution –, dernier haut-commissaire de la République française en Côte d'Ivoire, député, ministre, sénateur-maire, président du Conseil constitutionnel : la brillante trajectoire d'Yves Guéna le caractérise moins que les deux présidences qu'il assuma au soir de sa longue vie, celles de la fondation de la France libre et de la fonda […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/yves-guena/#i_97605

GUERRE MONDIALE (SECONDE)

  • Écrit par 
  • Henri MICHEL
  •  • 19 555 mots
  •  • 103 médias

Dans le chapitre « La Résistance en Europe »  : […] Très souvent, l'impitoyable rigueur du sort des Juifs a provoqué l'indignation et suscité la solidarité. En France, de hauts dignitaires des Églises élèvent une protestation ; des groupements se créent pour les sauver, surtout les enfants. Cet éveil de la conscience a été parfois à l'origine de la Résistance. Les exactions de l'occupant ont achevé de dresser les populations contre lui. Plus ou moi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guerre-mondiale-seconde/#i_97605

GUINGOUIN GEORGES (1913-2005)

  • Écrit par 
  • Charles-Louis FOULON
  •  • 700 mots

« Extraordinaire entraîneur d'hommes que son exemple galvanise », « une des plus belles figures de la Résistance », ces mots de la citation le nommant chevalier de la Légion d'honneur, le 7 juillet 1945, puis sa désignation de Compagnon de la Libération par décret du 19 octobre 1945 ont témoigné du rayonnement de Georges Guingouin, « premier maquisard de France » dès 1941 et condamné par contumac […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/georges-guingouin/#i_97605

HESSEL STÉPHANE (1917-2013)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 1 012 mots
  •  • 1 média

Diplomate et personnalité éminente de la Résistance et de la gauche françaises, Stéphane Hessel naît le 20 octobre 1917, à Berlin. Ses parents, Helen Grund et Franz Hessel, tous deux allemands, bourgeois bohêmes proches du milieu artistique et intellectuel parisien d’avant la Première Guerre mondiale, ont accepté la liberté dans leur amour. À l’âge de sept ans, Stéphane Hessel quitte l’Allemagne […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/stephane-hessel/#i_97605

JANKÉLÉVITCH VLADIMIR (1903-1985)

  • Écrit par 
  • Pierre-Alban GUTKIN-GUINFOLLEAU
  •  • 3 320 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Un philosophe engagé »  : […] La Seconde Guerre mondiale va arrêter net ce brillant début de carrière universitaire. Jankélévitch est mobilisé comme lieutenant d’infanterie en septembre 1939, puis blessé en juin 1940. Alors qu’il est hospitalisé à Marmande, il apprend qu’il a été révoqué en juillet 1940 de son poste universitaire en application des lois raciales « pour les fils des étrangers », promulguées par Vichy. En décemb […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vladimir-jankelevitch/#i_97605

JEAN MOULIN, LA RÉPUBLIQUE DES CATACOMBES (D. Cordier)

  • Écrit par 
  • Jean-Marie GUILLON
  •  • 795 mots

Jean Moulin aurait eu cent ans en 1999 et, comme il se doit pour celui qui est devenu le héros de la Résistance par excellence et un enjeu de mémoire national, cet anniversaire a fourni le prétexte à plusieurs publications. Heureusement, à une nouvelle version d'un Jean Moulin au service d'une puissance étrangère (Jacques Baynac) et à un roman historico-sentimental (Pierre Péan), a succédé un vrai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-moulin-la-republique-des-catacombes/#i_97605

LABORIE PIERRE (1936-2017)

  • Écrit par 
  • Jean-Marie GUILLON
  •  • 1 025 mots

L’œuvre de l’historien Pierre Laborie est fondamentale pour comprendre les attitudes des Français entre 1940 et 1944 et, plus encore, pour interpréter les représentations qui en ont été données depuis la Libération. Pierre Laborie est né le 4 janvier 1936 à Bagnac-sur-Célé (Lot), dans une région marquée par la politique de terreur menée par l’armée allemande contre les résistants en 1944. C’est d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-laborie/#i_97605

LA ROCQUE FRANÇOIS DE (1885-1946)

  • Écrit par 
  • Jacques NOBÉCOURT
  •  • 496 mots
  •  • 1 média

Fils de général et frère d'officiers, François de La Rocque sort de Saint-Cyr en 1907. Durant la Première Guerre mondiale, il se trouve dans l'Atlas marocain. Grièvement blessé, en 1916, il rejoint le front de France. Après un passage à l'état-major du maréchal Foch, il suit Weygand en Pologne, au cours de la campagne contre l'Armée rouge, puis Pétain dans le Rif. Il revient en France et démission […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francois-de-la-rocque/#i_97605

LÉVY JEAN-PIERRE (1911-1996)

  • Écrit par 
  • Charles-Louis FOULON
  •  • 724 mots

« Jean Moulin n'a nul besoin d'une gloire usurpée : ce n'est pas lui qui a fondé Combat , Libération , Franc-Tireur  : c'est Frenay, d'Astier, Jean-Pierre Lévy. » Ces mots d'André Malraux donnent à Jean-Pierre Lévy, mort à Paris le 15 décembre 1996, sa juste place dans l'histoire de la Résistance française. Il fut le créateur d'un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-pierre-levy/#i_97605

MAYER DANIEL (1909-1996)

  • Écrit par 
  • Charles-Louis FOULON
  •  • 985 mots

Militant des droits de l'homme et du socialisme, mort à Orsay le 29 décembre 1996, Daniel Mayer était né à Paris le 29 avril 1909. Fils d'un représentant et d'une institutrice, il travailla dès quatorze ans, après avoir obtenu son certificat d'études primaires. Adhérent à la Ligue des droits de l'homme et au Parti socialiste S.F.I.O. dès 1927, par révolte contre l'exécution aux États-Unis des ana […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/daniel-mayer/#i_97605

MERLEAU-PONTY JACQUES (1916-2002)

  • Écrit par 
  • Michel PATY, 
  • Jean-Jacques SZCZECINIARZ
  •  • 809 mots

Philosophe, épistémologue et historien des sciences, Jacques Merleau-Ponty se situe dans la grande tradition française d'une préoccupation permanente et privilégiée de la philosophie pour la connaissance scientifique, aux côtés de quelques autres personnalités prestigieuses comme Georges Canguilhem, Jean-Toussaint Desanti, Jules Vuillemin, Gilles-Gaston Granger. Né le 26 juillet 1916 à Rochefort-s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jacques-merleau-ponty/#i_97605

MICHEL HENRI (1907-1986)

  • Écrit par 
  • Henry ROUSSO
  •  • 870 mots

Selon ses propres termes, l'historien Henri Michel fut un laboureur. Pendant quarante ans, il a défriché le vaste champ de l'histoire de la Seconde Guerre mondiale, tâche d'autant plus ardue qu'il devait tailler dans le maquis touffu de souvenirs collectifs contradictoires, conflictuels et souvent douloureux. Agrégé, il se destinait avant la guerre à une carrière d'enseignant. Mais l'Occupation év […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/henri-michel/#i_97605

MOULIN JEAN (1899-1943)

  • Écrit par 
  • Daniel CORDIER, 
  • Bénédicte VERGEZ-CHAIGNON
  • , Universalis
  •  • 1 786 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Sous l'autorité du général de Gaulle »  : […] Dès les premiers mois de l'Occupation, Jean Moulin a utilisé sa fonction pour se renseigner sur la Résistance naissante et se forger une fausse identité lui permettant de quitter la France pour chercher à l'étranger une aide pour les réfractaires. Les mois suivant sa révocation, il intensifie ses activités clandestines, rencontrant nombre de pionniers, dont Henri Frenay et François de Menthon. Son […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-moulin/#i_97605

MURACCIOLE JULES (1906-1995)

  • Écrit par 
  • Charles-Louis FOULON
  •  • 688 mots

« Jules Muracciole, c'est le dernier carré », cette phrase d'André Malraux à propos du secrétaire général de l'ordre de la Libération fut citée à sa mort, le 22 octobre 1995, par le général Simon, chancelier de l'Ordre, qui la compléta pour résumer l'engagement de ce grognard du gaullisme : dernier carré à Londres en juin 1940, dernier carré à Bir Hakeim, dernier carré des survivants. Né à Sète, l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jules-muracciole/#i_97605

MUSIQUE SOUS L'OCCUPATION

  • Écrit par 
  • Myriam CHIMÈNES
  •  • 3 738 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L’attitude des musiciens »  : […] Les perturbations qui modifient les conditions d’exercice de leur métier éclairent les comportements des musiciens. Leur conduite ne se révèle pas spécifique à leur profession : comme dans tous les milieux, une minorité fait de la résistance, une autre collabore, alors que la majorité s’accommode de la situation. Dans le milieu musical, les premiers regroupements de résistants datent de juin 1940. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/musique-sous-l-occupation/#i_97605

NEUWIRTH LUCIEN (1924-2013)

  • Écrit par 
  • François AUDIGIER
  •  • 697 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le gaulliste »  : […] Né le 18 mai 1924 à Saint-Étienne, Lucien Neuwirth fréquente une école de commerce avant d’entrer dans la Résistance au sein du mouvement Franc-Tireur. Arrêté en 1942, il s’enfuit en Espagne et rejoint le Royaume-Uni où il s’engage dans les Forces françaises libres. Ce parachutiste, capitaine de réseau, participe à des missions dangereuses sur les arrières de l’ennemi en Bretagne et en Belgique. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lucien-neuwirth/#i_97605

NOGUÈRES HENRI (1916-1990)

  • Écrit par 
  • Charles-Louis FOULON
  •  • 842 mots

Né le 13 novembre 1916, à Bages, dans les Pyrénées-Orientales, que son père, Louis Noguères, également avocat, représenta à la Chambre des députés, Henri Noguères fut fidèle à l'engagement socialiste de sa famille. À vingt ans, il collabora, avec Léon Blum, au journal Le Populaire , dont il fut rédacteur en chef de 1946 à 1949. À la même époque, il fut aussi marqué par les re […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/henri-nogueres/#i_97605

OCCUPATION (France)

  • Écrit par 
  • Jean-Marie GUILLON
  •  • 6 042 mots
  •  • 11 médias

Les représentations de la France des « années noires » oscillent entre l'image héroïque d'une France martyre et unie et celle, honteuse, d'une France de Vichy et s'accommodant de l'ennemi. Or « la » France, sous l'occupant, n'était pas une, elle était, à des degrés divers, contre la collaboration et aspirait à sa libération. Cette France sert de support à la France de la Résistance et s'est final […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/occupation-france/#i_97605

OCCUPATION (FRANCE) - Mémoires et débats

  • Écrit par 
  • Laurent DOUZOU
  •  • 3 874 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « La mémoire de la Résistance en retrait »  : […] En 1951, le Comité d'histoire de la Deuxième Guerre mondiale (C.H.2.G.M.) qui succède à la C.H.O.L.F. est directement rattaché à la présidence du Conseil. Du fait de ce lien, on a souvent conclu que la Résistance aurait fait l'objet d'une écriture en quelque sorte officielle, propre à conforter le mythe d'une France unanimement résistante . Mais si le C.H.2.G.M. accorde la priorité aux thèmes de l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/occupation-france-memoires-et-debats/#i_97605

PARODI ALEXANDRE (1901-1979)

  • Écrit par 
  • Charles-Louis FOULON
  •  • 987 mots

Haut fonctionnaire, auditeur au Conseil d'État dès 1926, Parodi a occupé la vice-présidence de la Haute Assemblée de 1960 à 1971. Né à Paris, descendant d'un député de 1848, fils de Dominique Parodi, inspecteur général de l'Instruction publique, philosophe et membre de l'Institut, Alexandre Parodi, légiste républicain, est apparu dans toute sa stature aux temps difficiles de l'Occupation. « L'air […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alexandre-parodi/#i_97605

PASSY ANDRÉ DEWAVRIN, dit LE COLONEL (1911-1999)

  • Écrit par 
  • Charles-Louis FOULON
  •  • 723 mots

Compagnon de la Libération, il fut l'unique chef des services secrets de la France libre. Né le 9 juin 1911 à Paris, dans une famille d'industriels, André Dewavrin, licencié en droit et polytechnicien, est professeur adjoint de fortification à Saint-Cyr en 1938-1939. Rapatrié de Norvège, cet officier de vingt-neuf ans rallie de Gaulle dès la fin de juin 1940 et devient chef des 2 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/passy/#i_97605

P.C.F. (Parti communiste français)

  • Écrit par 
  • Bernard PUDAL
  •  • 7 066 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « L'apprentissage de la politique (1934-1956) »  : […] Durant les années 1920 et au début des années 1930, tout se passe comme si la formation d'un parti de type nouveau occupait l'essentiel des énergies militantes et n'avait pu s'opérer que dans une relative indifférence aux enjeux électoraux et à ceux du champ politique lui-même. À partir de 1933-1934, après l'échec historique du Parti communiste allemand (K.P.D.), l'arrivée d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/parti-communiste-francais/#i_97605

POLICE SOUS VICHY

  • Écrit par 
  • Jean-Marc BERLIÈRE
  •  • 3 850 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le dérapage des pratiques et des principes  »  : […] La III e  République avait souhaité faire des renseignements généraux un service de pure observation. Cette vertu ne va pas résister aux circonstances. Les R.G. de la P.P. – les plus importants (ils comptent autant de fonctionnaires que ceux de la Sûreté nationale qui s'occupent pourtant de toute la France) – vont se transformer en un redoutable instrument répressif. En m […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/police-sous-vichy/#i_97605

POLITZER GEORGES (1903-1942)

  • Écrit par 
  • Raoul VANEIGEM
  •  • 703 mots

Le double signe de la mort domine l'œuvre et la destinée de Georges Politzer. L'existence qui s'achève devant un peloton d'exécution réitère en quelque sorte le sacrifice d'une pensée originale, qu'exigera l'adhésion au parti communiste. En dépit de ses divergences avec les théories de Wilhelm Reich et de Georges Bataille, la tentative de Politzer s'inscrit dans une ligne conceptuelle qui pressent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/georges-politzer/#i_97605

QUATRIÈME RÉPUBLIQUE

  • Écrit par 
  • Pierre BRÉCHON
  •  • 7 078 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La difficile élaboration de la Constitution »  : […] La III e  République ayant disparu dans la débâcle de 1940, aucun système politique ne s'imposait naturellement après la « parenthèse » de Vichy. Dès la Libération, des pouvoirs de fait existaient : celui du général de Gaulle et de la Résistance extérieure, qui pouvait se prévaloir de la continuité de la France et d'une reconnaissance de la part des Alliés, celui de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/quatrieme-republique/#i_97605

RAVANEL SERGE (1920-2009)

  • Écrit par 
  • Charles-Louis FOULON
  •  • 910 mots

Polytechnicien, ingénieur, conseiller ministériel : si ces titres ont contribué à ce que Serge Ravanel devienne grand officier de la Légion d'honneur, c'est son engagement dans les années 1940 qui en a fait l'un des quatre mille titulaires de la médaille de la Résistance avec rosette et l'une des figures emblématiques de la Libération. Né à Paris, le 12 mai 1920, d'une émigrée de Tchécoslovaquie, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/serge-ravanel/#i_97605

RAYSKI ADAM (1913-2008)

  • Écrit par 
  • Charles-Louis FOULON
  •  • 878 mots

Né en Pologne, le 14 août 1913, à Bialystok, Abraham Rajgrodski, fils de commerçant, devient secrétaire de la jeunesse communiste locale. Il émigre à Paris en 1932 et est actif au sein de la Main-d'œuvre immigrée (MOI), dans laquelle le Parti communiste (PCF) rassemble ses militants étrangers. Il est journaliste au quotidien yiddish Naïe presse (« Pr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/adam-rayski/#i_97605

RÉMY GILBERT RENAULT dit LE COLONEL (1904-1984)

  • Écrit par 
  • Charles-Louis FOULON
  •  • 840 mots

Né à Vannes (Morbihan) le 6 août 1904, Gilbert Renault, attaché à la Banque de France en 1924, directeur d'un organisme de financement des films français en 1937, a vu sa vie transformée par la guerre où il est devenu Rémy, celui dont sir Dansey, l'un des chefs de l'Intelligence Service britannique, devait dire qu'il était « le plus extraordinaire agent secret » qu'il eût jamais rencontré. « Plein […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/remy-gilbert-renault-dit-le-colonel/#i_97605

ROL-TANGUY HENRI (1908-2002)

  • Écrit par 
  • Charles-Louis FOULON
  •  • 792 mots

« Le colonel Rol, commandant les F.F.I. de l'Île-de-France ». Ces mots manuscrits dans l'en-tête d'un exemplaire des conventions de reddition signées par le général von Choltitz, commandant du Gross-Paris, le 25 août 1944, et la signature Rol , sur la même ligne que celle du général Leclerc au bas de ce document historique, ont fait d'Henri Rol-Tanguy « une figure mythique de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/henri-rol-tanguy/#i_97605

SASSI JEAN (1917-2009)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 287 mots

Militaire français, haute figure des services spéciaux. Après avoir servi dans la Légion puis dans les corps francs d'Afrique, Jean Sassi est affecté au Bureau central de renseignement et d'action (B.C.R.A.) à Londres au début de 1943. En novembre, il entre dans la force « Jedburgh », composée de trois cents volontaires choisis au sein des armées britannique, américaine et de la France libre afi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-sassi/#i_97605

SAVARY ALAIN (1918-1988)

  • Écrit par 
  • Christian SAUVAGE
  •  • 1 316 mots

Né le 25 avril 1918 à Alger, Alain Savary a mené une carrière politique tout entière placée sous le signe de la force de caractère. Au long de sa vie, il n'a pas hésité à dire « non » à Pétain, à de Gaulle, à Guy Mollet et à François Mitterrand. Après des études de droit et de sciences politiques, ce fils d'un ingénieur des chemins de fer n'a guère eu le temps de se poser de questions sur son aven […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alain-savary/#i_97605

SCHUMANN MAURICE (1911-1998)

  • Écrit par 
  • Charles-Louis FOULON
  •  • 801 mots
  •  • 1 média

« Si vous vous taisiez subitement, l'ennemi pourrait en tirer une indication. » La voix de Maurice Schumann ne s'est éteinte que le 9 février 1998, près de cinquante-quatre ans après que le colonel américain Drexel-Biddle lui eut donné témoignage du rôle qu'exerçait, en mai 1944, le porte-parole de la France libre . De Londres, entre juillet 1940 et juin 1944, cette voix du couvre-feu avait incarn […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maurice-schumann/#i_97605

TESSIER GASTON (1887-1960)

  • Écrit par 
  • Paul CLAUDEL
  •  • 499 mots

Né à Paris, d'origine bretonne, Tessier est à seize ans employé dans une maison de commerce. Il fréquente les cercles d'études des œuvres de jeunesse catholique et il rencontre Marc Sangnier dont il deviendra le disciple et l'ami. En 1905 il adhère au syndicat des employés du commerce et de l'industrie ; celui-ci a été fondé en 1887 par les frères des Écoles chrétiennes. D'une association qui vise […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gaston-tessier/#i_97605

TILLION GERMAINE (1907-2008)

  • Écrit par 
  • Charles-Louis FOULON
  •  • 972 mots

Ethnologue et résistante, Germaine Tillion est la fille d'un magistrat mort jeune et d'une éditrice de la librairie Hachette. Elle est née le 20 mai 1907 à Allègre (Haute-Loire). Formée par deux professeurs du Collège de France, Louis Massignon, islamologue, et Marcel Mauss, anthropologue, elle enseigna de 1957 à 1980 à l'École pratique des hautes études et y dirigea le département d'ethnographie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/germaine-tillion/#i_97605

TILLON RAYMONDE (1915-2016)

  • Écrit par 
  • Charles-Louis FOULON
  •  • 878 mots
  •  • 1 média

« L'esprit de liberté, la soif de justice, la lutte contre l'arbitraire sous toutes ses formes » : c'est ce qui caractérisait Raymonde Tillon , selon le communiqué par lequel le président de l'Assemblée nationale salua sa disparition, le 17 juillet 2016. Déjà, pour célébrer les cent ans de la dernière survivante des trente-trois premières femmes élues députées en octobre 1945, il avait rappelé qu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/raymonde-tillon/#i_97605

VICHY RÉGIME DE

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre AZÉMA
  •  • 6 922 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le Français moyen devient attentiste »  : […] Vichy s'efforça, enfin, de conserver le soutien de l'opinion, qui lui fut, sans nul doute, acquis dans les premiers mois. Car au « maréchalisme », à savoir un attachement à la personne même du Maréchal, se juxtaposent des courants « pétainistes », très vraisemblablement majoritaires, qui approuvent l'instauration d'un « État français » et l'idéologie de la « Révolution nationale ». Mais on constat […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/regime-de-vichy/#i_97605


Affichage 

Combats pour la libération de Paris, 1944

photographie

Des combattants appartenant à la Résistance française luttent dans les rues de Paris, en 1944, pour libérer la ville après quatre années d'occupation allemande 

Crédits : Hulton-Deutsch/ Hulton-Deutsch Collection/ Corbis Historical/ Getty Images

Afficher

Forces françaises de l'intérieur (F.F.I.)

photographie

Des combattants des Forces françaises de l'intérieur (FFI) tirent depuis les fenêtres de la préfecture de police de Paris, lors des combats pour la libération de la capitale française, du 19 au 25 août 1944 

Crédits : Central Press/ Getty Images

Afficher

Francs-Tireurs et partisans (F.T.P.)

photographie

Groupe FTP Soleil de Dordogne-Nord, formé en 1943 

Crédits : LAPI/ Roger-Viollet

Afficher

Jean Moulin

photographie

Jean Moulin, le symbole de la Résistance française 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

La France libre

photographie

Les chefs de la France libre René Pleven (1901-1993), à gauche, et René Cassin (1887-1976), à droite, lors d'un rassemblement des Français libres au Royal Albert Hall, à Londres, en 1942 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

La voix de la France

photographie

De 1940 à 1944, Maurice Schumann intervient sur la BBC dans Honneur et Patrie, les 5 minutes officielles réservées au général de Gaulle, dont il est le porte-parole, avant les émissions en français de Radio Londres 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Le Comité national français à Londres, 1941

photographie

À Londres, en octobre 1941, le général de Gaulle et les cinq membres du Comité national français, ancêtre du Comité français de libération nationale, observent une minute de silence en hommage aux otages français de Châteaubriant exécutés (de gauche à droite, André Diethelm, l'amiral... 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Pierre Koenig et Maurice Buckmaster, 1970

photographie

Le général Pierre Koenig (1898-1970), à gauche, nommé en 1944 commandant des FFI, et le colonel des services secrets britanniques Maurice Buckmaster (1902-1992), lors de la célébration du 25e anniversaire de la victoire, en 1970 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Résistance française

photographie

La résistance intérieure française à l'occupation allemande s'organisa rapidement en maquis régionaux Des maquisards de Haute-Loire s'initient au maniement des armes qui leur ont été parachutées par les forces alliées 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Sabotage

photographie

Un membre de la Résistance française en train de placer une charge explosive sur une voie ferrée, en 1944 De nombreux actes de sabotage, notamment contre les installations ferroviaires, furent commis au moment du débarquement en Normandie pour gêner les manœuvres des Allemands 

Crédits : AKG

Afficher

Combats pour la libération de Paris, 1944
Crédits : Hulton-Deutsch/ Hulton-Deutsch Collection/ Corbis Historical/ Getty Images

photographie

Forces françaises de l'intérieur (F.F.I.)
Crédits : Central Press/ Getty Images

photographie

Francs-Tireurs et partisans (F.T.P.)
Crédits : LAPI/ Roger-Viollet

photographie

Jean Moulin
Crédits : Hulton Getty

photographie

La France libre
Crédits : Hulton Getty

photographie

La voix de la France
Crédits : Hulton Getty

photographie

Le Comité national français à Londres, 1941
Crédits : Hulton Getty

photographie

Pierre Koenig et Maurice Buckmaster, 1970
Crédits : Hulton Getty

photographie

Résistance française
Crédits : Hulton Getty

photographie

Sabotage
Crédits : AKG

photographie