RÉSISTANCE, biologie

ANTIBIOTIQUES

  • Écrit par 
  • Patrice COURVALIN, 
  • François DENIS, 
  • Marie-Cécile PLOY, 
  • Michel PRIVAT DE GARILHE, 
  • Patrick TRIEU-CUOT
  • , Universalis
  •  • 6 938 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Utilisation croissante et inappropriée des antibiotiques en médecine humaine »  : […] Alexander Fleming mit très tôt l'accent sur la nécessité de traitements menés à leur terme et du respect des posologies, estimant que les prises inadéquates de pénicilline et des doses trop faibles étaient susceptibles de sélectionner des bactéries résistantes. Il était très inquiet des conséquences possibles de l'automédication par les antibiotiques. Ce danger était réel, puisque la pénicilline é […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antibiotiques/#i_29661

BACTÉRIES

  • Écrit par 
  • Jean-Michel ALONSO, 
  • Jacques BEJOT, 
  • Patrick FORTERRE
  •  • 11 039 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Dissémination des gènes »  : […] Le matériel génétique bactérien peut être transmis indépendamment de la division cellulaire et selon divers processus. La transformation est l'assimilation par une bactérie d'un morceau d'ADN libre provenant d'organismes décomposés dans le milieu qu'elle occupe. Elle l'intègre dans son propre génome ou au niveau de son plasmide. Les transferts d'ADN entre bactéries peuvent également se produire pa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bacteries/#i_29661

BARRIÈRE D'ESPÈCE, épidémiologie

  • Écrit par 
  • Jeanne BRUGÈRE-PICOUX
  •  • 688 mots

Toute maladie infectieuse résulte d'une contamination microbienne de l'organisme affecté par cette maladie. Ce dogme épidémiologique n'a jamais été mis en défaut depuis les recherches dont Robert Koch et Louis Pasteur ont été les protagonistes. La méthodologie scientifique qu'ils ont utilisée comportait obligatoirement une étude de pathologie expérimentale : comment régissaient les « cobayes » ? S […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/barriere-d-espece-epidemiologie/#i_29661

BIODÉPOLLUTION

  • Écrit par 
  • Sylvain CHAILLOU, 
  • Jérôme COMBRISSON
  •  • 2 986 mots

Dans le chapitre « Deux types de polluants »  : […] Les composés chimiques sont classés en deux catégories : les métaux et les substances organiques (pesticides, hydrocarbures). Certains métaux peuvent être essentiels à la vie à très faibles doses (oligoéléments) – par exemple, le cuivre, le cobalt, le sélénium... –, car ils sont impliqués dans le métabolisme cellulaire (cofacteur enzymatique, stabilisateur de structure secondaire des protéines...) […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/biodepollution/#i_29661

BIODIVERSITÉ

  • Écrit par 
  • Robert BARBAULT
  •  • 4 698 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Raison d'être de la diversité du vivant »  : […] Si la diversité apparaît aussi omniprésente, constamment renouvelée, restaurée après chaque grande crise d'extinction, c'est qu'elle assure une fonction essentielle pour l'expression et le maintien de la vie. De fait, il n'y a pas de vie sans diversité : c'est une caractéristique intrinsèque du vivant. Les risques associés à l'appauvrissement génétique des populations animales ou végétales sont […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/biodiversite/#i_29661

CHARBON MALADIE DU

  • Écrit par 
  • Agnès FOUET, 
  • Michèle MOCK
  •  • 1 931 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La bactérie et son cycle »  : […] Bacillus anthracis est l'agent responsable du charbon. Il s'agit d'une bactérie Gram positif, sporulante. Les spores, qui sont la forme infectante, sont retrouvées dans le sol où elles peuvent persister pendant des dizaines d'années. La persistance est d'ailleurs une caractéristique de cet agent infectieux et elle est la cause de ce qu'on appelle communément les champs maudits. Ceux-ci correspon […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maladie-du-charbon/#i_29661

ÉCOSYSTÈMES

  • Écrit par 
  • Luc ABBADIE
  •  • 5 448 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Écologie de la biodiversité et environnement »  : […] La relation entre la diversité biologique (biodiversité) et le fonctionnement des écosystèmes est une des questions les plus actuelles de l'écologie aujourd'hui. En effet, outre les enjeux intellectuels de compréhension et de simulation de la dynamique des écosystèmes, sont apparus depuis la fin des années 1980 des enjeux environnementaux cruciaux. Il est aujourd'hui incontestable que la Terre es […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ecosystemes/#i_29661

ÉLICITINES

  • Écrit par 
  • Pierre RICCI
  •  • 683 mots

La résistance des plantes aux micro-organismes pathogènes met en jeu leur aptitude à percevoir une grande diversité de molécules étrangères en tant que signaux ( éliciteurs ) activant des mécanismes de défense. Les élicitines (découvertes au centre I.N.R.A. d'Antibes à la fin des années 1980) sont de petites protéines sécrétées par un groupe de champignons Oomycètes ( Phytophthora, Pythium ) parti […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/elicitines/#i_29661

ENCÉPHALOPATHIES SPONGIFORMES

  • Écrit par 
  • Dominique DORMONT
  •  • 6 588 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Propriétés des ATNC »  : […] Les modèles animaux, chez les rongeurs, ont permis l'étude des propriétés biologiques et de la nature des ATNC. Ainsi, la taille des ATNC a pu être estimée à 15 à 40 nm. Leur spectre d'inactivation physico-chimique est très particulier : leur résistance à la chaleur est exceptionnelle (par exemple, vingt-quatre heures d'exposition à une température de 100  0 C n'inactivent pas totalement une dose […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/encephalopathies-spongiformes/#i_29661

ÉPIZOOTIES

  • Écrit par 
  • Bernard TOMA
  •  • 4 168 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Propriétés de l'agent pathogène »  : […] Les épizooties sont en général des maladies aiguës, à incubation courte. Le premier facteur favorisant réside dans la brièveté de l'incubation (parfois de deux à trois jours seulement). Un organisme réceptif devient ainsi source de l'agent pathogène peu de temps après sa contamination et, par conséquent, un développement exponentiel de la maladie en un court laps de temps est favorisé. A contrario […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/epizooties/#i_29661

GÉNOMIQUE - Théorie et applications

  • Écrit par 
  • Louis-Marie HOUDEBINE
  •  • 4 030 mots

Dans le chapitre « La construction et le transfert de gènes »  : […] Un gène ne peut être complètement étudié et exploité qu'après avoir été transféré dans une cellule ou un organisme, où il s'exprime. Il est possible d'isoler n'importe quel fragment de l'ADN d'un génome et d'en disposer en quantité suffisante pour en modifier la structure et le réintroduire dans une cellule ou un organisme entier. Pour ce faire, les fragments d'ADN sont insérés dans des minichromo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/genomique-theorie-et-applications/#i_29661

GÉNOMIQUE - La transgenèse

  • Écrit par 
  • Pascale BRIAND
  •  • 7 278 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Intérêt des plantes transgéniques »  : […] Dans le domaine de la recherche fondamentale, les plantes transgéniques fournissent un outil adapté à l'étude précise des séquences régulant l'expression des gènes, qu'il s'agisse des promoteurs, des séquences activatrices ou enhancers ou encore des séquences inhibitrices ou silencers. Pour ce faire, des gènes comportant des portions de ces séquences sont introduits, et les conséquences de leur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/genomique-la-transgenese/#i_29661

INTÉGRON

  • Écrit par 
  • François DENIS, 
  • Marie-Cécile PLOY
  •  • 437 mots

Les intégrons constituent un système de capture et d'expression de gènes sous forme de cassettes. Celles-ci constituent des éléments mobiles capables d'être intégrés ou excisés dans un intégron par un mécanisme de recombinaison, spécifique de site, catalysé par une intégrase. Un intégron se compose d'un gène intI codant pour une intégrase et d'un site spécifique de recombinaison attI . Chaque cas […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/integron/#i_29661

LUTTE BIOLOGIQUE

  • Écrit par 
  • Guy RIBA, 
  • René SFORZA, 
  • Christine SILVY
  •  • 7 197 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Risques, effets non intentionnels et réglementation de la lutte biologique »  : […] Aujourd'hui, les procédés de lutte biologique sont utilisés dans le cadre de stratégies de protection intégrée appliquées à la plupart des productions végétales. De ce fait, des études sur l'innocuité des introductions ou de lâchers inondatifs d'auxiliaires exotiques ont été conduites. Les risques non intentionnels sont de deux ordres : un élargissement progressif du nombre d'espèces attaquées pa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lutte-biologique/#i_29661

MALADIES ÉMERGENTES VÉGÉTALES

  • Écrit par 
  • Ivan SACHE
  •  • 2 546 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Des maladies favorisées par les systèmes de culture »  : […] La menace que représente la souche Ug99 est amplifiée par la vulnérabilité des cultures de blé : à l'échelle mondiale, 80 p. 100 des emblavements (ensemencement d'une terre avec une céréale) sont potentiellement sensibles à la nouvelle souche. Leur protection nécessiterait alors des applications fongicides ciblées, qui ne sont pas économiquement et environnementalement acceptables dans tous les pa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maladies-emergentes-vegetales/#i_29661

MICROBIOLOGIE

  • Écrit par 
  • Corinne DOREL, 
  • Philippe LEJEUNE, 
  • Jean-Michel PANOFF
  •  • 3 880 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Biofilms »  : […] Dans la nature, les biofilms sont des populations de micro-organismes intimement associées à des surfaces vivantes ou minérales par l'intermédiaire d'une substance muqueuse composée d'eau et de polymères biologiques (sucres, protéines, ADN, acides humiques). Ils sont présents partout : sur le tronc des arbres ou les galets du fond d'une rivière, mais aussi sur la coque des bateaux, à l'intérieur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/microbiologie/#i_29661

NOSOCOMIALES INFECTIONS ou HOSPITALISME INFECTIEUX

  • Écrit par 
  • Gilles HAROCHE
  •  • 1 015 mots

On appelle infections nosocomiales, ou hospitalisme infectieux, les contaminations bactériennes ou virales consécutives à l'hospitalisation. Ces infections, encore appelées nosocomiales, sont très fréquentes puisqu'on estime qu'environ 5 p. 100 des patients admis dans un hôpital général en sont atteints, ce pourcentage s'élevant à 50 p. 100 ou plus dans certains services de réanimation. Les affect […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nosocomiales-hospitalisme-infectieux/#i_29661

O.G.M. - Production et utilisation

  • Écrit par 
  • Louis-Marie HOUDEBINE
  •  • 4 084 mots

Dans le chapitre «  Les applications de la transgenèse »  : […] La principale application de la transgenèse est de très loin la recherche fondamentale. Un gène isolé est détaché de son contexte, son transfert dans un nouvel organisme permet donc d'en étudier le fonctionnement et le rôle. La transgenèse, végétale comme animale, est pour cette raison de plus en plus mise en œuvre par les biologistes. Cette tendance ne peut que s'accentuer avec le séquençage comp […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/o-g-m-production-et-utilisation/#i_29661

O.G.M. - Les risques

  • Écrit par 
  • Louis-Marie HOUDEBINE
  •  • 4 713 mots

Dans le chapitre «  Les risques environnementaux »  : […] Les premiers risques qui peuvent résulter du transfert de gènes dans des organismes entiers concernent les recherches elles-mêmes. Celles-ci sont étroitement surveillées. En France, la Commission de génie génétique (C.G.G.), créée en 1989, est chargée de définir dans quelles conditions de confinement les expériences impliquant des O.G.M. doivent être conduites. Tous les projets, qu'ils soient aca […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/o-g-m-les-risques/#i_29661

PALUDISME ou MALARIA

  • Écrit par 
  • Robert DURIEZ, 
  • Yves GOLVAN
  • , Universalis
  •  • 2 738 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Traitement et prophylaxie »  : […] L'ère thérapeutique débute en 1630 avec la découverte par don Francisco Lopez des vertus curatives de l'écorce du quinquina du Pérou, dont les chimistes français J. Pelletier et J. Caventou devaient isoler la quinine en 1820, près de deux siècles plus tard. La quinine est restée l’unique médicament antipaludéen jusqu’au début du xx e  siècle. Depuis les années 1930, de nombreuses recherches en chi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paludisme-malaria/#i_29661

PRÉVENTION DU PALUDISME

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 3 789 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Tuer les anophèles pour se débarrasser du paludisme »  : […] La destruction d’un nombre suffisant d’anophèles constitue l’autre volet logique simple de la lutte contre le paludisme. De nombreuses méthodes ont été proposées, fondées pour la plupart d’entre elles sur la gestion des eaux stagnantes nécessaires à la ponte et l’éclosion des larves d’anophèles . Les plus connues sont le drainage des zones humides, l’assèchement partiel ou total des zones palust […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/prevention-du-paludisme/#i_29661

PHAGOTHÉRAPIE

  • Écrit par 
  • Emiliano FRUCIANO
  •  • 2 302 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les limites théoriques de la phagothérapie »  : […] À la lumière de ce que l'on sait des nombreux bactériophages étudiés, on conçoit qu'une application « sauvage » comme celle qu'en a faite d'Hérelle, n'est pas soutenable. En effet, on ne connaît pas de bactériophages contre toutes les espèces bactériennes. Chaque bactériophage est spécifique d'un type de bactérie : ainsi un phage de colibacille ne touchera pas à un staphylocoque. À l'intérieur de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/phagotherapie/#i_29661

PLANTES GÉNÉTIQUEMENT MODIFIÉES ET RÉSISTANCE

  • Écrit par 
  • Denis BOURGUET
  •  • 2 249 mots
  •  • 3 médias

Les plantes génétiquement modifiées (P.G.M.), cultivées pour la première fois au milieu des années 1990, se sont imposées dans de nombreux pays, tels que les États-Unis, le Brésil, l’Argentine ou l’Inde. L’extension rapide de ces cultures a suscité maints doutes quant à leur innocuité et éveillé la crainte de possibles impacts sanitaires et environnementaux, conduisant même à leur interdiction dan […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/plantes-genetiquement-modifiees-et-resistance/#i_29661

RÉSISTANCE D'UN INSECTE À UN PESTICIDE DE MAÏS O.G.M.

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 481 mots

La chrysomèle du maïs ( Diabrotica virgifera virgifera ) est un coléoptère dont les larves s'attaquent aux racines de la graminée et sont particulièrement destructrices. L'insecte est certainement originaire d'Amérique centrale (comme le maïs) et est endémique dans toutes les zones d'Amérique du Nord où la culture du maïs est intensive. La méthode traditionnelle de lutte contre la chrysomèle es […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/resistance-d-un-insecte-a-un-pesticide-de-mais-o-g-m/#i_29661

SIDA (syndrome immuno-déficitaire acquis)

  • Écrit par 
  • François BRICAIRE, 
  • Patrice PINELL, 
  • Yves SOUTEYRAND
  •  • 9 685 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « La thérapeutique antirétrovirale »  : […] Elle est évidemment le moyen logique, majeur, qui s'impose pour les traitements futurs. Les possibilités théoriques de lutte contre le virus sont multiples puisqu'à chaque étape de son développement on peut imaginer des moyens de le combattre : inhibition de sa fixation sur les cellules cibles, inhibition de pénétration, inhibition de la transcriptase inverse, inhibition de la synthèse des protéi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sida/#i_29661

VIROSES VÉGÉTALES

  • Écrit par 
  • Pierre-Yves TEYCHENEY
  •  • 4 018 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Amélioration variétale »  : […] La lutte contre les virus de plantes cultivées repose en grande partie sur la sélection de variétés résistantes et sur leur utilisation dans des programmes d'amélioration variétale et de création d'hybrides. Les plantes possèdent en effet des mécanismes de résistance qui leur sont propres. Les progrès de la génomique végétale ont d'ailleurs permis la caractérisation, le clonage et le séquençage de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/viroses-vegetales/#i_29661


Affichage 

Contournement de la résistance variétale chez une espèce cultivée

dessin

Le phénomène du contournement de la résistance variétale se traduit par le passage de la plante de l'état de résistance (pas de maladie) à l'état de sensibilité (maladie) Pour de nombreuses maladies, l'état de résistance ou de sensibilité est déterminé par une interaction de type... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Plantes transgéniques

tableau

Plantes transgéniques résistantes aux virus commercialisées aux États-Unis 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Contournement de la résistance variétale chez une espèce cultivée
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Plantes transgéniques
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau