RÉPUBLIQUE TURQUE DE CHYPRE DU NORD (R.T.C.N.)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La République turque de Chypre du Nord (R.T.C.N.), appelée parfois République turque du nord de Chypre, est le résultat de l’invasion du nord de l’île de Chypre par l’armée turque durant l’été de 1974. Cette entité n’est reconnue internationalement que par la Turquie.

Chypre : carte administrative

Chypre : carte administrative

Carte

Carte administrative de Chypre. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher l'atlas

Dès l’Antiquité, l’île de Chypre, ou l’île d’Aphrodite, est peuplée de Grecs. Les Ottomans prennent l’île aux Vénitiens en 1571 et y installent des paysans colons. Ces derniers vont former la minorité chypriote turque de l’île, laquelle représentait 18 p. 100 de la population totale au moment de l’indépendance, en 1960.

En 1878, la Sublime Porte offre l’île à l’Empire britannique. Istanbul annonce officiellement qu’il n’aura plus aucune vue sur Chypre et se désintéresse de sa minorité. Les Grecs espèrent que Londres va donner l’île à la « mère patrie grecque ». Quant aux Turcs, ils collaborent avec la puissance occupante pour se mettre à l’abri de toute tentative d’« Enosis » (union à la Grèce).

En 1950, les Chypriotes grecs revendiquent à nouveau l’Enosis, en se prononçant à 96 p. 100 en sa faveur lors d’un référendum. Le 1er avril 1955, ils passent à la lutte armée tandis qu’Ankara, pour la première fois depuis 1878, fait part de son intérêt pour Chypre, qu’il souhaiterait voir divisée en deux et rattachée pour moitié à la Turquie, pour moitié à la Grèce (le « Taksim »). En 1957, le jeune leader chypriote turc extrémiste, Rauf Denktash, fonde l’Organisation de la résistance turque (T.M.T.), en liaison directe avec l’armée d’Ankara. Finalement, les Britanniques imposent une indépendance non désirée. En décembre 1959, l’archevêque Makarios est élu président de la nouvelle République de Chypre, officiellement indépendante le 16 août 1960, et le Chypriote turc Fazil Küçük devient vice-président.

La puissance coloniale lègue une Constitution rendant l’île ingouvernable. Lorsque le président Makarios tente [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : docteur en histoire du xxe siècle de l'Institut d'études politiques, Paris, journaliste, membre du comité de rédaction de la revue Confluences Méditerranée

Autres références

«  RÉPUBLIQUE TURQUE DE CHYPRE DU NORD (R.T.C.N.)  » est également traité dans :

CHYPRE

  • Écrit par 
  • Marc AYMES, 
  • Christophe CHICLET, 
  • Gilles GRIVAUD, 
  • Pierre-Yves PÉCHOUX
  •  • 10 301 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Une division inévitable »  : […] Cet édifice céda à la première crise : elle survint à la fin de 1963. La minorité turque réclamait des administrations municipales distinctes dans les agglomérations urbaines à population mixte et la majorité grecque voyait là une menace pour la liberté des individus et une atteinte à l'autorité de l'État. Le président de la République proposait d'amender la Constitution, ce que refusa la Turquie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chypre/#i_55588

DENKTASH RAUF (1924-2012)

  • Écrit par 
  • Melinda C. SHEPHERD
  •  • 302 mots

Homme politique chypriote turc, Rauf Denktash s'est battu durant toute sa vie pour tenter de trouver une solution binationale à la « question chypriote » et pour la reconnaissance internationale de la République turque de Chypre du Nord, proclamée unilatéralement en 1983, dont il fut le président de facto (sous divers titres) de février 1975 à avril 2005. Rauf Denktash est né le 27 janvier 1924 à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rauf-denktash/#i_55588

Les derniers événements

17 avril 2005 • ChypreÉlection de Mehmet Ali Talat à la présidence de la République turque de Chypre du Nord.

Le Premier ministre proeuropéen Mehmet Ali Talat, partisan de la réunification de l'île, remporte sans surprise l'élection présidentielle dans la République turque de Chypre du Nord (R.T.C.N.), uniquement reconnue par Ankara. Il obtient, dès le premier tour, 55,6 p. 100 des suffrages contre 22,7 p [...] Lire la suite

22 avril 1990 • ChypreRéélection de Rauf Denktash à la présidence de la République turque de Chypre du Nord.

Les cent un mille électeurs inscrits de la « République turque de Chypre du Nord » (R.T.C.N.), reconnue uniquement par Ankara, réélisent à la présidence Rauf Denktash, soixante-six ans, qui obtient 66,70 p. 100 des voix. En battant largement Ismaïl Bozkurt, son principal rival soutenu par le Parti [...] Lire la suite

Pour citer l’article

Christophe CHICLET, « RÉPUBLIQUE TURQUE DE CHYPRE DU NORD (R.T.C.N.) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 septembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/republique-turque-de-chypre-du-nord/