AFRIQUE DU SUD RÉPUBLIQUE D'

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

AFRIQUE DU SUD RÉPUBLIQUE D' : quelques données-clés.
Nom officielRépublique d'Afrique du Sud (ZA)
Chef de l'État et du gouvernementCyril Ramaphosa (depuis le 15 février 2018)
Capitales (de facto)Pretoria 1 (siège de l'exécutif), Le Cap (siège du Parlement), Bloemfontein 2 (siège des autorités judiciaires)
Note : Le nom de l'agglomération qui englobe Pretoria est Tshwane.
Langues officiellesafrikaans, anglais, ndébélé, sesotho (sotho du sud), sotho (sepedi), swazi, tsonga, tswana, venda, xhosa, zoulou
Unité monétairerand (ZAR)
Population60 970 000 (estim. 2022)
Superficie (km2)1 220 813

Histoire

L'histoire en Afrique du Sud peut se lire autour de deux constantes : d'une part, la rencontre et la répartition des ressources entre plusieurs groupes humains concurrents dans l'installation sur un même territoire ; d'autre part, le difficile apprentissage de leur coexistence et de la constitution d'un « contrat social » mutuellement bénéfique, dont la démocratisation des années 1990 serait le moment le plus achevé.

La mise en présence des acteurs de l'histoire sud-africaine

Une terre déjà occupée

L'histoire de l'Afrique du Sud se construit autour de la rencontre et de la confrontation de groupes humains en mouvements sur l'espace africain austral. Lors de l'arrivée des Européens dans la région, que l'on datera symboliquement du débarquement du navigateur portugais Bartolomeu Dias au Cap en 1488, les Khoisans (Khoekhoen et San) occupent toute la partie sud de l'actuelle Afrique du Sud, tandis que les groupes bantous sont installés dans les parties est et nord du pays. L'arrivée au Cap du commandant Jan Van Riebeeck le 7 avril 1652 pour établir, au nom de la Compagnie hollandaise des Indes orientales (VOC), un comptoir de rafraîchissement sur la route des Indes infléchit significativement l'histoire de la région.

L'implantation coloniale

Désormais, l'expansion territoriale et démographique de la population blanche ne cesse plus. Elle s'effectue violemment, par la dépossession et l'assujettissement des populations khoisans puis bantoues. Les Hollandais sont rapidement rejoints par des esclaves amenés d'Indonésie et qui, au milieu du xviiie siècle, sont plus nombreux que les Européens dans la colonie. En dépit de politiques hostiles énoncées dès 1682, un métissage des Européens, tant avec les esclaves indonésiens qu'avec les populations khois, commence à donner naissance au groupe Coloured. Environ deux cents huguenots français réfugiés aux Pays-Bas (après la révocation de l'édit de Nantes) rejoignent les Hollandais à partir de 1688. De nouveaux colons, essentiellement allemands et hollandais, continuent également d'arriver, toujours en nombre limité car le territoire n'était pas alors conçu comme une terre de colonisation. Les terres attribuées aux premiers colons, appelés free burghers (Vrijburgher), se faisant plus rares autour du Cap, quelques uns commencent, dès le début du xviiie siècle, à pénétrer dans le continent et à nomadiser dans l'intérieur du pays, gagnant le nom de trekboers. En 1760, ils atteignent le fleuve Orange puis la Great Fish River, au nord et au nord-est du Cap, limite de la présence des groupes bantous Xhosas.

En 1795, pour prévenir une éventuelle incorporation de ce territoire stratégique dans le giron français suite à la conquête napoléonienne des Provinces-Unies, les Britanniques occupent une première fois la colonie, désormais forte d'environ 16 000 Européens. Elle passera définitivement sous contrôle britannique en 1806 (ce qui sera confirmé par la convention de Londres du 13 août 1814). La quasi-totalité des acteurs de l'histoire moderne sud-africaine est alors présente.

La montée des rivalités

Le xixe siècle est marqué par la montée en puissance et la confrontation des différentes organisations politiques qui se répartissent le territoire au cours d'escarmouches et de conflits incessants.

Shaka et la puissance du royaume zoulou

En 1818, au nord-est de ce qu'est aujourd'hui l'Afrique du Sud, le chef Shaka inaugure un processus de conquête et d'unification par la violence de petites chefferies en un royaume zoulou centralisé. Poursuivie par son successeur Dingane jusqu'à l'accession au pouvoir de Mpande en 1839, cette organisation militaire de la société provoque le Mfecane ou Difacane (« grand déplacement ») qui disloque, par effet de dominos, l'organisation sociale de toute la région, et ouvre la voie aux convois boers partis de la colonie du Cap pour échapper à la tutelle britannique.

Le grand Trek (1835-1846)

Dans la colonie britannique du Cap, la suppression légale de la discrimination raciale (1828), l'abolition de l'esclavage (1833), l'anglicisation de la population, de la langue et des modalités de gouvernement poussent des milliers de Boers [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 44 pages

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Médias

Afrique du Sud : carte physique

Afrique du Sud : carte physique
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Afrique du Sud : drapeau

Afrique du Sud : drapeau
Crédits : Encyclopædia Universalis France

drapeau

La ruée vers le diamant, Afrique du Sud

La ruée vers le diamant, Afrique du Sud
Crédits : Gray Marrets/ Getty Images

photographie

Zoulous

Zoulous
Crédits : L. Romano/ De Agostini/ Getty Images

photographie

Afficher les 28 médias de l'article

Écrit par :

  • : docteur en science politique, chercheur associé au laboratoire Les Afriques dans le monde
  • : professeur de science politique à l'Institut d'études politiques de Bordeaux
  • : professeur agrégé, enseignant à Sciences Po Bordeaux, spécialiste de l'Afrique du sud, rattaché au laboratoire Les Afriques dans le monde (LAM)
  • : professeur à l'université de Paris-Ouest-Nanterre-La Défense
  • : distinguished professor en rhétorique à l'université du Cap, ancien doyen
  • : professeur émérite à l'université Paul-Valéry, Montpellier
  • : D. Litt. et Ph. (Gand), D. Litt. honoris causa, professeur émérite de l'université du Witwatersrand, Johannesburg.

Classification

Autres références

«  AFRIQUE DU SUD RÉPUBLIQUE D'  » est également traité dans :

AFRIQUE DU SUD RÉPUBLIQUE D', chronologie contemporaine

  • Écrit par 
  • Universalis

Tous les événements politiques (élections, conflits, accords, …) et les faits économiques et sociaux qui ont marqué l’histoire contemporaine du pays jusqu’à aujourd’hui. […] Lire la suite

APARTHEID - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Olivier COMPAGNON
  •  • 356 mots

Mai 1948 Vainqueur des élections, le Parti national de Daniel F. Malan, héritier du « Parti nationaliste purifié » fondé en 1930, entreprend une politique de ségrégation raciale systématique.1949 Une loi interdit les mariages entre Blancs et non-Blancs.1950 Le Population Registration Act classifie la population sud-africain […] Lire la suite

FIN DE L'APARTHEID EN AFRIQUE DU SUD

  • Écrit par 
  • Olivier COMPAGNON
  •  • 219 mots
  •  • 1 média

En février 1991, le président sud-africain Frederik De Klerk annonce son intention de mettre un terme au régime d'apartheid (le terme signifie « séparation » en afrikaans) qui, depuis 1948, fait de la ségrégation raciale la clé de voûte de la vie politique, sociale et économique de son pays. Quatre mois plus tard, les principales lois qui fondaient la domi […] Lire la suite

ABRAHAMS PETER (1919-2017)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 407 mots

Romancier sud-africain de langue anglaise, Peter Henry Abrahams naît le 19 mars 1919 à Vrededorp, près de Johannesburg. Fils d’un Éthiopien et d’une métisse du Cap, il quitte l'Afrique du Sud à l'âge de vingt ans et s'installe d'abord en Grande-Bretagne puis à la Jamaïque. C'est néanmoins sa jeunesse sud-africaine qui inspire la plupart des romans et nouvelles d’Abrahams. Cet écrivain prolifique […] Lire la suite

AFRIQUE (Structure et milieu) - Géographie générale

  • Écrit par 
  • Roland POURTIER
  •  • 21 447 mots
  •  • 29 médias

Dans le chapitre « Les migrations de population »  : […] Les migrations à l'intérieur du continent ou en direction d'autres parties du monde ont une importance démographique, économique et politique considérable. L'Afrique est une terre de mobilité. Sans remonter aux grandes migrations « historiques », comme celle des Bantous qui balayèrent la moitié méridionale du continent, depuis leur foyer originel probable des régions de la Bénoué (Cameroun-Nigeri […] Lire la suite

AFRIQUE (Histoire) - Les décolonisations

  • Écrit par 
  • Marc MICHEL
  •  • 12 323 mots
  •  • 25 médias

Dans le chapitre « L'Afrique australe »  : […] Après la chute de l'empire portugais en Afrique, il ne subsistait de la domination coloniale européenne que des vestiges : la Rhodésie du Sud, le Sud-Ouest africain, dont les jours étaient comptés, même si le processus pouvait être long. La Rhodésie du Sud offre la particularité d'avoir été le seul exemple, au cours des décolonisations, de résistance coloniale organisée par les colons eux-mêmes. L […] Lire la suite

AFRIQUE AUSTRALE

  • Écrit par 
  • Jeanne VIVET
  •  • 6 091 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Différents découpages pour penser l'Afrique australe »  : […] L’Afrique du Sud, puissance économique et politique régionale incontestée, constitue le cœur de cet ensemble. Une délimitation économique restreint l'Afrique australe au premier « cercle » de l’Afrique du Sud, son périmètre d’influence directe, qui correspond à l’Union douanière d’Afrique australe (South African Customs Union, SACU) et regroupe le Lesotho, l’Eswatini (nouveau nom du Swaziland depu […] Lire la suite

ANGOLA

  • Écrit par 
  • Philippe GERVAIS-LAMBONY, 
  • Didier PÉCLARD
  • , Universalis
  •  • 8 757 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Du salazarisme à l'indépendance »  : […] En mai 1926, la République portugaise est, à son tour, renversée par un coup d'État militaire qui permet l'accession au pouvoir d' António de Oliveira Salazar. Dans les années 1930, celui-ci instaure l' Estado novo (État nouveau), régime autoritaire de type fasciste, qui prend fin, le 25 avril 1974, avec la révolution des œillets, une révolte d'officiers de l'armée coloniale qui permettra la déc […] Lire la suite

APARTHEID

  • Écrit par 
  • Charles CADOUX, 
  • Benoît DUPIN
  •  • 9 034 mots
  •  • 9 médias

L'abolition officielle de l'apartheid en 1991 a mis fin sur le plan juridique à un système social de relations interpersonnelles et intercommunautaires qui avait progressivement rejeté l'Afrique du Sud blanche au ban de la communauté internationale. C'est en 1950 que le mot afrikaans apartheid entre dans le vocabulaire sud-africain. Il signifie littéralement « état de séparation ». Mais il prend […] Lire la suite

BALLEN ROGER (1950- )

  • Écrit par 
  • Hervé LE GOFF
  •  • 856 mots

Le photographe Roger Ballen est né le 11 avril 1950 à New York. Esprit humaniste, le fils d'Irving et d'Adrienne Ballen termine ses études à l'université de Berkeley en 1972, avec une licence en géologie distinguée par le prix prestigieux de la Phi Bêta Kappa Society. Le jeune diplômé est aussi un amateur de photographie, formé à bonne école : sa mère est entrée, en 1964, au bureau new-yorkais de […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

12-15 février 2018 Afrique du Sud. Démission du président Jacob Zuma.

Le 12, le comité national exécutif du Congrès national africain (ANC) engage la procédure de « rappel » – ou demande de démission – du président Jacob Zuma. Ce dernier est impliqué dans diverses affaires de corruption et est accusé d’avoir cédé des prérogatives officielles aux hommes d’affaires d’origine indienne de la famille Gupta. Cette décision de l’ANC reflète l’influence croissante du vice-président Cyril Ramaphosa sur l’appareil du parti dont il a pris la direction en décembre 2017. […] Lire la suite

30 janvier 2017 Maroc. Retour du Maroc au sein de l'Union africaine.

Les participants au vingt-huitième sommet de l’Union africaine (UA), qui se tient à Addis-Abeba (Éthiopie), approuvent la réintégration du Maroc dans leurs rangs, en dépit des réticences exprimées par l’Algérie et l’Afrique du Sud. Rabat avait quitté l’UA en 1984 à la suite de l’admission de la République arabe sahraouie démocratique à laquelle il dispute la souveraineté sur le Sahara occidental. […] Lire la suite

5-22 décembre 2013 République centrafricaine – France. Intervention militaire française

Le 5, le Conseil de sécurité des Nations unies adopte la résolution 2127, présentée par la France, qui prévoit le déploiement de la Mission internationale de soutien à la Centrafrique (Misca) sous conduite africaine – elle pourrait compter jusqu'à six mille hommes – et autorise les forces françaises à « soutenir la Misca dans l'accomplissement de sa mission ». […] Lire la suite

14-15 octobre 2013 France – Afrique du Sud. Visite du président François Hollande en Afrique du Sud

Les 14 et 15, le président français François Hollande effectue sa première visite d'État en Afrique du Sud. Il évoque avec son homologue Jacob Zuma les crises africaines – au Mali, en République démocratique du Congo, en République centrafricaine –, sur lesquelles les deux pays ont parfois exprimé des positions divergentes. Plusieurs gros contrats commerciaux sont signés lors de cette visite, notamment dans les domaines des transports et de l'énergie. […] Lire la suite

24-27 mars 2013 République centrafricaine. Renversement du président François Bozizé

Après l'accord de Libreville, signé en janvier 2013 entre le pouvoir et la rébellion, cette dernière reprochait au chef de l'État de n'avoir pas tenu ses engagements de libérer tous les prisonniers politiques et d'ordonner le rapatriement des forces sud-africaines venues le soutenir. Ni les forces de la Mission de consolidation de la paix en République centrafricaine (Micopax), déployées dans le pays depuis juillet 2008 par la Communauté économique des États d'Afrique centrale, ni les soldats français présents dans le pays n'interviennent pour stopper les rebelles. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Ivan CROUZEL, Dominique DARBON, Benoît DUPIN, Philippe GERVAIS-LAMBONY, Philippe-Joseph SALAZAR, Jean SÉVRY, Ernst VAN HEERDEN, « AFRIQUE DU SUD RÉPUBLIQUE D' », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 01 décembre 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/republique-d-afrique-du-sud/