REPRODUCTION SOCIALE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La fabrication sociale des scolarités

On peut partir d'un constat macrosociologique de prime abord étonnant, à savoir la relative stabilité de la mobilité sociale dans des pays comme la France qui ont pourtant fortement développé l'accès à l'éducation. Alors qu'on faisait volontiers l'hypothèse d'une « increasing merit selection », c'est-à-dire de sociétés modernes où, de plus en plus et grâce au développement de l'instruction, les inégalités sociales héritées étaient amenées à s'estomper devant les inégalités tenant aux seuls mérites individuels, on n'a pas assisté, tant s'en faut, à un réel relâchement des relations entre positions des parents et positions des enfants, comme le montrent les comparaisons internationales conduites par Richard Breen.

Comprendre ce constat exige d'analyser à la fois les comportements des acteurs et le contexte de contraintes structurelles dans lequel ils se situent. Concernant les acteurs, la sociologie montre que l'accès aux titres scolaires, même s'il est plus large, n'en reste pas moins inégal. Aujourd'hui, même si l'obtention du bac concerne environ 63 p. 100 d'une classe d'âge (contre 5 p. 100 dans les années 1950), les inégalités sociales restent fortes puisque ce taux varie de 75 p. 100 chez les enfants d'enseignants à 34 p. 100 chez les enfants d'ouvriers. Ces inégalités résultent d'un double processus : des inégalités de réussite très précoces, et des inégalités d'orientation et de choix continues. Les premières découlent tout d'abord, dès lors que les familles sont dotées de ressources matérielles et culturelles inégales, de pratiques éducatives inégalement susceptibles de préparer les enfants à ce qu'exigent les apprentissages scolaires. Dans un second temps seulement interviendrait le caractère biaisé (selon l'« idéal cultivé » du groupe dominant) de la culture scolaire, ou le fonctionnement quotidien de l'école lui-même, qui engendre des inégalités dues notamment à la moindre qualité des « services éducatifs » dans les contextes populaires, par exemple. Mais très vite, ces inégalités sociales de réussite vont être amplifiées par des stratégies familiales elles-mêmes inégales dès lors que des parents inégaux cherchent à placer leurs enfants dans des places (inégales) qui préservent au moins une certaine stabilité sociale et au mieux assurent une promotion. Il est établi que les inégalités de stratégies et de choix comptent autant que les inégalités de réussite académique dans la genèse des inégalités sociales de carrière scolaire.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages

Écrit par :

Classification

Autres références

«  REPRODUCTION SOCIALE  » est également traité dans :

CLASSES SOCIALES - Classe ouvrière

  • Écrit par 
  • Julian MISCHI, 
  • Nicolas RENAHY
  •  • 4 408 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « De la classe ouvrière aux mondes ouvriers »  : […] La marginalisation des ouvriers s'opère d'abord dans les représentations collectives et la vie politique. Alors que le référent « classe ouvrière » était au cœur des mouvements sociaux du xx e  siècle, notamment lors du Front populaire ou de Mai-68, on observe depuis les années 1970 son retrait progressif des débats idéologico-politiques. Ce processus s'ancre dans le déclin des organisations qui […] Lire la suite

CLASSES SOCIALES - Classe dominante

  • Écrit par 
  • Gérard MAUGER
  •  • 2 471 mots

Dans le chapitre « Le champ du pouvoir »  : […] Le taux de conversion des différentes espèces de capital est un des enjeux fondamentaux des luttes entre les fractions de classe dont le pouvoir et les privilèges sont attachés à telle ou telle de ces espèces. La lutte sur le principe dominant de domination oppose le capital économique, le capital culturel et le capital social, ce dernier étant étroitement lié à l'ancienneté dans la classe par l' […] Lire la suite

DÉVELOPPEMENT, psychologie interculturelle

  • Écrit par 
  • Henri LEHALLE
  •  • 2 361 mots

Dans le chapitre « Propositions actuelles et prolongements »  : […] L’une des leçons des comparaisons interculturelles est que les caractéristiques d’un groupe social, telles qu’elles sont décrites à un niveau sociologique ou anthropologique, doivent se manifester dans l’environnement de l’enfant pour influer potentiellement sur son développement. Savoir que tel groupe culturel a telle caractéristique (sur le plan des croyances, des valeurs, des principes éducatif […] Lire la suite

ÉDUCATION - Sociologie de l'éducation

  • Écrit par 
  • François DUBET
  •  • 4 093 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Inégalités sociales, inégalités scolaires »  : […] La préoccupation la plus constante, sinon la plus ancienne, concerne la formation des inégalités scolaires. Pourquoi observe-t-on partout que les élèves issus des catégories sociales les moins favorisées obtiennent, en moyenne, de moins bons résultats que leurs camarades venant des groupes les plus favorisés ? Cette question est d'autant plus centrale que nous vivons dans des sociétés démocratiqu […] Lire la suite

FAMILLE - Sociologie

  • Écrit par 
  • Rémi LENOIR
  •  • 5 316 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L'enjeu social et politique des définitions de la famille »  : […] Ce n'est pas un hasard si Durkheim s'est tant intéressé à la famille. Car les réformes du droit de la famille cristallisaient à la fin du xix e  siècle et au début du xx e  siècle des oppositions parmi les plus profondes dans les univers politique, idéologique et économique de son temps. Il n'est guère d'époques, en dehors de la Révolution française et de celle de la révolution juridique des anné […] Lire la suite

GIDDENS ANTHONY (1938- )

  • Écrit par 
  • Antonin COHEN
  •  • 902 mots

Dans le chapitre « La théorie de la structuration »  : […] Pour Giddens, qui prolonge ainsi la réflexion de Weber et Durkheim tout en développant un point de vue critique sur les théories fonctionnalistes et structuralistes qui ont dominé la sociologie d'après-guerre, la structure sociale ne peut être simplement décrite comme une contrainte extérieure aux individus ; elle doit aussi être comprise comme un élément de structuration intérieure aux agents so […] Lire la suite

GODELIER MAURICE (1934- )

  • Écrit par 
  • Laurent BERGER
  •  • 2 424 mots

Dans le chapitre « Ethnographie des Baruya »  : […] Entre 1967 et 1969, Godelier entreprend une enquête de terrain sur les hautes terres de Nouvelle-Guinée (où il retournera à plusieurs reprises jusqu’en 1988) auprès des Baruya, une tribu d’horticulteurs et éleveurs de cochons, entrée en contact avec l’Occident en 1960. Il en tire une monographie devenue classique, La   P roduction des grands hommes , qui expose la reproduction des hiérarchies et […] Lire la suite

HABITUS

  • Écrit par 
  • Frédéric GONTHIER
  •  • 1 520 mots

Dans le chapitre « L'habitus selon Pierre Bourdieu »  : […] Pierre Bourdieu situera sa propre redéfinition de l'habitus dans une problématique analogue, celle d'une médiation entre les pratiques sociales et les structures objectives des champs sociaux où elles s'inscrivent (1967). Élargie aux dimensions de la théorie de la connaissance sociologique, la notion d'habitus autorisera à rompre avec les deux antithèses de l'objectivisme et du subjectivisme. L'ob […] Lire la suite

INDE - Les institutions

  • Écrit par 
  • Samuel BERTHET
  •  • 4 387 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « La discrimination positive »  : […] La démocratie indienne utilise la discrimination positive comme outil de réajustement démocratique. Cette discrimination positive repose sur un système de quotas qui s’applique avant tout à la représentation des castes, des hors-castes (ou « intouchables ») et des tribus répertoriées au sein des assemblées législatives. Au moment de la rédaction de la Constitution, cette politique était considér […] Lire la suite

LOGIQUE SOCIALE

  • Écrit par 
  • Gérard MAUGER
  •  • 1 112 mots

Les auteurs du Métier de sociologue (1968) – Pierre Bourdieu, Jean-Claude Chamboredon et Jean-Claude Passeron – mettaient en évidence la convergence de Karl Marx, Max Weber et Émile Durkheim sur « le principe de la non-conscience, conçu comme condition sine qua non de la constitution de la science sociologique ». Il implique, en effet, la construction du système des relations extérieures, nécess […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

15-29 avril 2020 Allemagne. Annonce d'un plan de sortie du dispositif de prévention de l'épidémie de Covid-19.

Au contraire, Markus Söder, ministre-président de Bavière – seul Land ayant décrété l’état d’urgence – et président de l’Union chrétienne-sociale (CSU), candidat à la chancellerie, est favorable au maintien des restrictions. Le 17, le ministre de la Santé Jens Spahn annonce que l’épidémie est « sous contrôle », le taux de reproduction du virus – le nombre de personnes infectées par un porteur du SARS-CoV-2 – étant inférieur à 1. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Marie DURU-BELLAT, « REPRODUCTION SOCIALE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 08 mai 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/reproduction-sociale/