REPRÉSENTATION THÉÂTRALE

ACTEUR

  • Écrit par 
  • Dominique PAQUET
  •  • 6 796 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « L'athlète et le porte-parole »  : […] Si, pour Antonin Artaud, l'acteur est un « athlète affectif », il doit nécessairement rompre avec les conventions qui faisaient encore les beaux jours d'un certain théâtre. Par le souffle, on entre dans le corps du personnage théâtral : « À chaque sentiment, à chaque mouvement de l'esprit, à chaque bondissement de l'affectivité humaine correspond un souffle qui lui appartient. » Le geste s'en tro […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/acteur/#i_2266

APPIA (A.) - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Jean CHOLLET
  •  • 434 mots

1862 1 er septembre, naissance d'Adolphe, François, Appia à Genève. 1880-1890 Études musicales à Genève, Leipzig, Paris et Dresde. En 1882, il se rend pour la première fois à Bayreuth, où il assiste à une représentation de Parsifal . 1891-1892 Appia rédige ses premièr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/appia-reperes-chronologiques/#i_2266

ARABE (MONDE) - Littérature

  • Écrit par 
  • Jamel Eddine BENCHEIKH, 
  • Hachem FODA, 
  • André MIQUEL, 
  • Charles PELLAT, 
  • Hammadi SAMMOUD, 
  • Élisabeth VAUTHIER
  •  • 29 287 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Un théâtre à la recherche de son public »  : […] Ce difficile équilibre explique en partie la marginalité du théâtre arabe, qui n'est pas encore parvenu à se créer un large public. Car le théâtre est le lieu même d'un art de vie où le spectacle présente des êtres de chair et de sang qui s'animent, l'espace d'une représentation. Il n'y a pas la distanciation du texte écrit ou de la technique poétique, par exemple. Le choix de la langue est donc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arabe-monde-litterature/#i_2266

ARTAUD ANTONIN (1896-1948)

  • Écrit par 
  • Paule THÉVENIN
  •  • 3 394 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'expérience théâtrale »  : […] Après ses premiers débuts de comédien à l'Œuvre chez Lugné-Poe en 1921, Artaud effectue son véritable apprentissage chez Dullin, à qui il est envoyé par Gémier. Jusqu'en 1923 il est un membre actif de la troupe. Ses dons de dessinateur lui font souvent confier la création des costumes et même des décors. Comme acteur, on s'accorde généralement à reconnaître en lui un tempérament attachant, quoiqu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antonin-artaud/#i_2266

ARTS DE LA RUE

  • Écrit par 
  • Emmanuel WALLON
  •  • 6 848 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Entre l'expérience et l'œuvre »  : […] La documentation de HorsLesMurs rassemble la plupart des écrits relatifs aux compagnies. Peu de spectacles ont fait l'objet de captations audiovisuelles fidèles, bien que les créations et les festivals attirent les photographes et les reporters. L'iconographie serait orpheline et la connaissance balbutiante si n'existaient, notamment dans les collections du Musée national des arts et traditions po […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arts-de-la-rue/#i_2266

COMÉDIE MUSICALE

  • Écrit par 
  • Laurent VALIÈRE
  •  • 6 023 mots
  •  • 7 médias

Une histoire, et tout à son service : dialogues, chansons, chœurs, danses... La comédie musicale, ou musical , pièce de théâtre total, principale contribution des États-Unis à l'art de la représentation, est un genre typiquement américain, qui, à Broadway, dépasse en popularité les pièces de théâtre dites « légitimes », entièrement parlées. Il présente des points communs ave […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/comedie-musicale/#i_2266

COMÉDIEN (PARADOXE DU)

  • Écrit par 
  • Bernard CROQUETTE
  •  • 996 mots

Célèbre paradoxe (c'est-à-dire au sens indiqué par l' Encyclopédie  : « proposition absurde en apparence, à cause qu'elle est contraire aux opinions reçues, et qui, néanmoins, est vraie au fond ») formulé par Diderot dans un dialogue posthume dont le titre exact est Paradoxe sur le comédien . L'un des deux interlocuteurs — qui est l'auteur — y pose l'ins […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/comedien-paradoxe-du/#i_2266

DÉCLAMATION, théâtre

  • Écrit par 
  • Dominique PAQUET
  •  • 897 mots

Issue directement de la rhétorique latine, telle que Cicéron et Quintilien l'ont recueillie des Grecs, la déclamation relève de la pronunciatio , moment ou partie du discours qui enseigne à l'orateur l'usage efficace de sa voix en fonction de la forme et du style, du but à atteindre et du public à convaincre. Les tragédiens grecs et romains — car cet art ne s'épanouit que dan […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/declamation-theatre/#i_2266

ENGEL ANDRÉ (1947- )

  • Écrit par 
  • David LESCOT
  •  • 928 mots

Philosophe de formation, André Engel abandonne l'enseignement pour rejoindre le Théâtre de l'Espérance de Jean-Pierre Vincent et de Jean Jourdheuil. Il participe à la réalisation de Dans la jungle des villes , de Brecht (1972), puis signe la mise en scène de Don Juan et Faust, de C. D. Grabbe, l'année suivante. En 1975, il collabore au […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/andre-engel/#i_2266

GLOBE THÉÂTRE DU

  • Écrit par 
  • Andrew GURR
  •  • 2 399 mots

Dans le chapitre « La conception du Globe »  : […] La conception du premier Globe se faisait l'écho de plusieurs traditions. Son nom, qui avait été utilisé jusqu'alors pour des atlas, comme celui de Mercator, plutôt que pour des salles de représentation, évoquait les théâtres de la Rome ancienne. Sa forme circulaire, pourtant, s'éloignait de celle en usage dans l'Antiquité et faisait davantage penser à la façon dont les curieux se regroupent auto […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theatre-du-globe/#i_2266

GROTOWSKI JERZY

  • Écrit par 
  • Raymonde TEMKINE
  •  • 2 701 mots

Dans le chapitre « Les spectacles »  : […] Quand Grotowski passe en 1965 à Wroclaw, la capitale de la Basse-Silésie, où son théâtre reçoit le statut d'Institut de recherches sur le jeu de l'acteur, il a élaboré déjà avec sa troupe neuf spectacles ou ébauches de spectacles, dont quatre puisent leur inspiration chez les classiques polonais, romantiques en fait, du xix e  siècle ou du début d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jerzy-grotowski/#i_2266

ILLUSION THÉÂTRALE

  • Écrit par 
  • Elsa MARPEAU
  •  • 943 mots

L'illusion désigne généralement une fiction que l'on tient pour vraie. Elle possède un sens optique, moral et métaphysique – trois sens d'ailleurs conjoints dès Platon. Celui-ci distingue en effet le monde des apparences sensibles et celui des Idées, c'est-à-dire le réel perceptible par l'esprit seul. L'art, imitation d'une imitation, se trouve donc éloigné du réel de trois degrés. C'est au nom de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/illusion-theatrale/#i_2266

JEU (théâtre)

  • Écrit par 
  • Olivier NEVEUX
  •  • 1 361 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les règles du jeu »  : […] Si l'on en croit Johan Huizinga, le jeu serait le propre de l'homme. La définition large et abstraite qu'il en donne dans Homo Ludens (1938) témoigne que le jeu théâtral s'inscrit dans cette activité sociale : « une action libre sentie comme fictive et située en dehors de la vie courante, capable néanmoins d'absorber totalement le joueur ; une action dénuée de tout intérêt […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jeu-theatre/#i_2266

MYSTÈRES, théâtre médiéval

  • Écrit par 
  • Henri REY-FLAUD
  •  • 1 544 mots

Dans le chapitre « Un théâtre de communion »  : […] La disposition du lieu dramatique du théâtre médiéval est capitale : faute de la définir avec précision, l'on ne saurait comprendre la fonction et le sens du mystère dans l'évolution de la société de la fin du Moyen Âge. Tandis que l'Italie du Nord, la Flandre et l'Allemagne se tournent résolument vers de nouvelles techniques, aussi bien commerciales et financières qu'artistiques, et préparent ce […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mysteres-theatre-medieval/#i_2266

L'ŒUVRE D'ART VIVANT, Adolphe Appia

  • Écrit par 
  • Jean CHOLLET
  •  • 275 mots

Scénographe, metteur en scène, praticien et théoricien suisse, Adolphe Appia (1862-1928), est à l'origine des plus profondes évolutions scéniques du théâtre moderne. Sa réflexion s'amorce en réaction à la représentation du drame wagnérien, qui trahit à ses yeux l'esprit de l'œuvre, par un excès de naturalisme dans un espace scénique inadapté. Les recherches d'Appia vont s'efforcer de rendre toute […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/l-oeuvre-d-art-vivant/#i_2266

PARADOXE SUR LE COMÉDIEN (D. Diderot) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Anouchka VASAK
  •  • 1 050 mots

Dans le chapitre « La dialectique du paradoxe »  : […] C'est qu'il faut dépasser la thèse énoncée, et ne s'en tenir à la définition du paradoxe, celle qu'en donne l' Encyclopédie , que pour autant que l'on y entend ce « passage à l'extrême » qu'il suppose : « C'est une proposition, absurde en apparence, à cause qu'elle est contraire aux opinions reçues, et qui, néanmoins est vraie, ou du moins peut recevoir un air de vérité. » Fo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paradoxe-sur-le-comedien-livre-de-d-diderot/#i_2266

PERFORMANCE, art

  • Écrit par 
  • Daniel CHARLES
  •  • 19 226 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La performance comme fête »  : […] La performance, Hans-Georg Gadamer nous en parle chaque fois qu'il analyse la « représentation » – théâtrale, ou scénique, ou muséale – d'une œuvre quelconque. Et, de cette représentation, il commence par énoncer qu'elle « a, d'une manière imprescriptible et ineffaçable, le caractère d'une répétition du même  ». Mais abstenons-nous de comprendre cette formule de manière trop […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/performance-art/#i_2266

PLAUTE (env. 254-184 av. J.-C.)

  • Écrit par 
  • Barthélemy A. TALADOIRE
  •  • 2 554 mots

Dans le chapitre « Le répertoire plautinien »  : […] Titus Maccus Plautus né à Sarsina en Ombrie, à la fois auteur et animateur de théâtre, comme Shakespeare et Molière, passe pour avoir composé cent trente pièces, dont vingt nous sont parvenues, que l'on peut justement tenir pour authentiques. Ce sont, dans l'ordre alphabétique, aucune chronologie n'ayant pu être établie avec certitude : Amphitryon , Asinaria  […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/plaute/#i_2266

PSYCHODRAME

  • Écrit par 
  • Daniel WIDLÖCHER
  •  • 3 556 mots

La représentation dramatique ne procure pas seulement une émotion esthétique. Elle mobilise souvenirs, sentiments et imagination. Aristote a, le premier, étudié ses effets psychologiques en soulignant la valeur cathartique de l'action théâtrale : le thème joué suscite chez le spectateur des émotions dont il peut ainsi se dégager. L'usage pédagogique du théâtre date de l'âge classique. Quant à son […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/psychodrame/#i_2266

SCÉNOGRAPHIE

  • Écrit par 
  • Jean CHOLLET
  •  • 6 522 mots
  •  • 2 médias

Créer l'espace nécessaire à la représentation dramatique, évoquer les lieux de son action ou en prolonger le sens, par la voie de l'illusion, de l'illustration, du symbolisme, du naturalisme ou de l'abstraction. Déterminer une spatialité nécessaire au jeu du comédien et à son rapport avec les spectateurs. Autant d'entreprises qui relèvent de la fonction majeure de la scénographie. À partir du thé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/scenographie/#i_2266

TEMKINE RAYMONDE (1911-2010)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 281 mots

Critique dramatique française. Ancienne élève de l'École normale supérieure de Fontenay-aux-roses, Raymonde Temkine enseigne la littérature française avant de se consacrer pleinement à ce qui sera sa passion, la création théâtrale. Au fil de recensions données pendant plus de quarante ans à des publications telles que Europe (dont elle tint la chronique théâtrale jusqu'en 20 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/raymonde-temkine/#i_2266

VIEUX-COLOMBIER THÉÂTRE DU - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Jean CHOLLET
  •  • 810 mots

1913 En avril, à la recherche d'un lieu théâtral à Paris, Jacques Copeau découvre au 21 rue du Vieux-Colombier, au cœur du quartier Latin, une salle de 500 places baptisée Athénée Saint-Germain . Le théâtre réaménagé est ouvert le 23 octobre 1913, avec une œuvre élisabéthaine : Une femme tuée par la douceur , de Thomas Heywood […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vieux-colombier-reperes-chronologiques/#i_2266

THÉÂTRE OCCIDENTAL - La théâtralité

  • Écrit par 
  • Henri GOUHIER
  •  • 4 012 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Théâtre et représentation »  : […] Première conséquence : la représentation est inscrite dans l'essence de l'œuvre théâtrale ; celle-ci n'existe réellement qu'au moment et dans le lieu où s'accomplit la métamorphose. La représentation n'est donc pas un supplément dont à la rigueur on pourrait se passer ; elle est une fin aux deux sens du mot : l'œuvre est faite pour être représentée ; là est sa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theatre-occidental-la-theatralite/#i_2266

THÉÂTRE OCCIDENTAL - Histoire

  • Écrit par 
  • Robert PIGNARRE
  •  • 8 346 mots

Dans le chapitre « Du siècle des Lumières à l'ère industrielle »  : […] Dans toute l'Europe, le théâtre compte désormais parmi les lieux d'élection où se célèbrent les rites de l'esprit de société. Néanmoins, en ce temps où le mouvement des idées commande l'évolution conjuguée des mœurs et des formes littéraires, la création dramatique reste en retrait par rapport, en particulier, à l'essor du roman. En France, le fait caractéristique est la décomposition de la tragéd […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theatre-occidental-histoire/#i_2266

THÉÂTRE OCCIDENTAL - La dramaturgie

  • Écrit par 
  • Christian BIET, 
  • Hélène KUNTZ
  •  • 12 310 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « De la vraisemblance au réalisme »  : […] À la suite de Diderot, Beaumarchais condamne les principes de la dramaturgie classique parce qu'ils menacent le plaisir du spectateur. Accompagnant son premier drame, Eugénie , d'un Essai sur le genre dramatique sérieux (1767), il reproche à la tragédie de ne plus toucher le public. Elle heurte le goût du xviii […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theatre-occidental-la-dramaturgie/#i_2266

THÉÂTRE OCCIDENTAL - Le nouveau théâtre

  • Écrit par 
  • Bernard DORT
  •  • 5 453 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Une autre contestation »  : […] Vers 1960, alors que Beckett et Ionesco commençaient à être joués sur toutes les scènes du monde et faisaient l'objet d'innombrables commentaires, peu ou prou universitaires (américains, notamment), le « nouveau théâtre » des années 1950 était bel et bien mort. Il avait sans doute rempli sa tâche : celle d'un « déconditionnement » de la dramaturgie bourgeoise héritée du xix […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theatre-occidental-le-nouveau-theatre/#i_2266

THÉÂTRE OCCIDENTAL - La scène

  • Écrit par 
  • Alfred SIMON
  •  • 10 027 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Appia et Craig »  : […] Les deux prophètes de la mise en scène moderne, inspirateurs de la grande révolution scénographique, le Suisse Adolphe Appia (1862-1928) et l'Anglais Gordon Craig (1872-1966), ont, pour des raisons diverses, créé eux-mêmes très peu de spectacles. D'où le côté radical de leurs thèses et la suspicion qui pèse sur eux, surtout sur Craig, d'avoir œuvré dans l'impossible en ignorant le réel. De ce fai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theatre-occidental-la-scene/#i_2266

THÉÂTRE OCCIDENTAL - Le mélange des genres

  • Écrit par 
  • Jean CHOLLET
  •  • 6 547 mots
  •  • 7 médias

Depuis ses origines, le théâtre occidental s'est nourri d'apports artistiques dont la synthèse unique contribue à son identité. Dans l'Antiquité, le théâtre grec est un spectacle total. L'expression des tragédies et des comédies anciennes repose alors autant sur la musique et les formes spectaculaires que sur le texte lui-même. À travers le temps, certains courants ont suscité l'évolution de cett […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theatre-occidental-le-melange-des-genres/#i_2266

THÉÂTRE OCCIDENTAL - L'École du spectateur

  • Écrit par 
  • Dominique PAQUET
  •  • 2 534 mots

Dans le chapitre « Une pratique protéiforme »  : […] L'école du spectateur se construit à la fois en amont et en aval de la représentation théâtrale. En amont, la préparation peut comporter une visite du lieu théâtral, une rencontre avec les artistes, l'analyse des documents inhérents au spectacle, des recherches sur le contexte historique de la pièce, le décryptage des esthétiques – autant d'initiatives qui visent à procurer aux élèves une meilleu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theatre-occidental-l-ecole-du-spectateur/#i_2266

THÉÂTRES DU MONDE - La tradition indienne

  • Écrit par 
  • Marie-Simone RENOU
  •  • 3 326 mots

Dans le chapitre « Théâtre et mise en scène »  : […] Sous le patronage obligatoire d'un roi ou d'un grand personnage, la représentation avait lieu non dans un théâtre, mais dans un temple ou dans le palais royal, à l'occasion d'une fête ou d'une cérémonie. Les spectateurs se trouvaient placés selon leurs castes ou leurs métiers dans une salle rectangulaire (beaucoup de gens n'étaient pas admis, notamment aux nātaka représenta […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theatres-du-monde-la-tradition-indienne/#i_2266

TITUS ANDRONICUS (mise en scène L. Hemleb)

  • Écrit par 
  • Christian BIET
  •  • 1 042 mots

Depuis le xviii e  siècle et Samuel Johnson, qui pensait que le grand Shakespeare ne pouvait s'être rendu coupable de cette tragédie vraiment trop sanglante, l'aversion pour La Très Lamentable Histoire de Titus Andronicus a longtemps marqué la critique. T. S. Eliot jugeait «  Titus Andronicus une des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/titus-andronicus/#i_2266


Affichage 

La Bonne Âme de Se-Tchouan

photographie

La Bonne Âme de Se-Tchouan (1939-1940), de Bertolt Brecht (1898-1956), dans une mise en scène de Benno Besson 

Crédits : Istituto Geografico De Agostini

Afficher

Laurence Olivier

photographie

Laurence Olivier (1907-1989), dans le rôle de Macbeth, 1955 Shakespeare Centre Library, Stratford-upon-Avon 

Crédits : Istituto Geografico De Agostini

Afficher

Sacha Guitry et Yvonne Printemps

photographie

Le Français Sacha Guitry (1885-1957), comédien, auteur dramatique et cinéaste, joue avec sa deuxième, femme Yvonne Printemps (1894-1977), dans sa pièce Deburau, au théâtre Sarah-Bernhardt, à Paris, en 1923 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Sheridan

photographie

Une scène de L'École de la médisance (The School for Scandal), une comédie de l'Irlandais Richard Sheridan (1751-1816), montée au Arts Theatre Club de Londres, en 1945 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

La Bonne Âme de Se-Tchouan
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie

Laurence Olivier
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie

Sacha Guitry et Yvonne Printemps
Crédits : Hulton Getty

photographie

Sheridan
Crédits : Hulton Getty

photographie