REPRÉSENTATION & CONNAISSANCE

ABÉLARD PIERRE (1079-1142)

  • Écrit par 
  • Jean JOLIVET
  •  • 1 341 mots

Dans le chapitre « Doctrine »  : […] vaut même si les choses que ces termes désignent n'existent pas. L'image vers laquelle se porte l'âme, dans le processus de la connaissance, « n'est rien ». En herméneutique comme en morale, Abélard met au premier plan l'intention qui anime le vocable ou le fait : le Sic et non formule une règle d'interprétation qui rappelle la théorie du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-abelard/#i_2258

ALTÉRITÉ, philosophie

  • Écrit par 
  • Sylvie COURTINE-DENAMY
  •  • 5 372 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « L'intentionnalité husserlienne : une « reconstruction » de l'autre »  : […] l'objet, où celui-ci n'était qu'une simple représentation mentale. L'acte intentionnel, en constituant la chose visée en objet, l'objective, c'est-à-dire me permet de la connaître en l'atteignant elle-même, et non pas simplement sa représentation dans mon esprit : pour Husserl, contrairement à Kant, l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alterite-philosophie/#i_2258

ANTHROPOMORPHISME

  • Écrit par 
  • Françoise ARMENGAUD
  •  • 7 553 mots
  •  • 1 média

Au sens usuel et étroit, le terme « anthropomorphisme » définit le procédé erroné et illégitime par lequel une pensée insuffisamment critique attribue à des objets situés hors du domaine humain – objets naturels ou objets divins – des prédicats empruntés à la détermination du domaine humain, à des fins explicatives ou simplement […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anthropomorphisme/#i_2258

APPRENTISSAGE DE LA COMPRÉHENSION

  • Écrit par 
  • Maryse BIANCO
  •  • 1 943 mots

Dans le chapitre « Niveaux de représentation et mécanismes de la compréhension »  : […] Comprendre un texte consiste à élaborer une représentation cohérente et unifiée de la situation décrite (un modèle de situation). Cette construction est réalisée de manière progressive et dynamique au fur et à mesure de la saisie du texte. Elle sollicite, dans un temps bref et souvent simultanément, des mécanismes cognitifs […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/apprentissage-de-la-comprehension/#i_2258

ARISTOTE

  • Écrit par 
  • Pierre AUBENQUE
  •  • 23 833 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « De la sensation à l'intellection »  : […] de la « psychologie » platonicienne en ce que la sensibilité et l'imagination n'apparaissent plus comme des obstacles à la connaissance intellectuelle, mais bien plutôt comme une médiation vers elle. Dans plusieurs parties de son œuvre (Mét., A, 1 ; Seconds Analyt., II, 19), Aristote insiste sur la continuité du passage qui permet de s'élever […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/aristote/#i_2258

ART (Aspects culturels) - La consommation culturelle

  • Écrit par 
  • Pierre BOURDIEU
  •  • 4 054 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Code et capital culturel »  : […] suscitées par ces propriétés, parlant de couleurs ou de mélodies sévères ou joyeuses. On ne peut en effet passer de ce que Panofsky appelle la « couche primaire du sens que nous pouvons pénétrer sur la base de notre expérience existentielle » à la « couche des sens secondaires », c'est-à-dire à la « région du sens du signifié », que si l'on […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-aspects-culturels-la-consommation-culturelle/#i_2258

BERKELEY GEORGE (1685-1753)

  • Écrit par 
  • Geneviève BRYKMAN
  •  • 2 922 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le « détour » immatérialiste »  : […] ne forge pas ses premières armes contre le scepticisme : à la suite de Pierre Bayle, la première hypothèse immatérialiste soulignait que les arguments mis en œuvre par les « nouveaux philosophes » pour montrer la subjectivité totale des « qualités secondes » (vue, odorat, goût...) s'appliquaient tout aussi bien aux « qualités premières » telles […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/george-berkeley/#i_2258

BRENTANO FRANZ (1838-1917)

  • Écrit par 
  • Samuel Hugo BERGMAN
  •  • 1 608 mots

Dans le chapitre « Nature des phénomènes psychiques »  : […] Le phénomène psychique est une « représentation » (Vorstellung) ou se fonde sur une représentation. Les actes psychiques les plus complexes (le jugement, le vouloir, les émotions) reposent en dernière analyse sur la représentation, acte le plus élémentaire de la conscience […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/franz-brentano/#i_2258

CASSIRER ERNST (1874-1945)

  • Écrit par 
  • Gilbert DURAND
  •  • 2 345 mots

Dans le chapitre « Une symbolique des activités humaines »  : […] Pour Cassirer comme pour le criticisme, l'erreur du rationalisme et de l'empirisme est d'avoir opté pour une théorie où la connaissance se définit comme une « copie des choses ». La métaphysique classique, que dénonce l'expérience scientifique, oscille […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ernst-cassirer/#i_2258

CAUSALITÉ

  • Écrit par 
  • Raymond BOUDON, 
  • Marie GAUTIER, 
  • Bertrand SAINT-SERNIN
  •  • 13 000 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Critiques de l'idée de cause »  : […] calcul des probabilités, son extension va se limiter, et les deux formes de représentation et d'explication vont entrer en rivalité. En schématisant, la question se pose ainsi : l'altérité entre lois statistiques et lois dynamiques est-elle destinée à se perpétuer ou verra-t-on un jour l'une des formes l'emporter […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/causalite/#i_2258

COGNITION

  • Écrit par 
  • Chrystel BESCHE-RICHARD, 
  • Raymond CAMPAN
  •  • 2 620 mots

La cognition désigne le processus par lequel des systèmes naturels (humains et animaux) ou artificiels (ordinateurs) acquièrent des informations sur leur monde, en construisent des représentations, les transforment en connaissances par des opérations spécifiques, puis les mettent en œuvre dans des activités, des comportements ou des fonctionnements […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cognition/#i_2258

COGNITIVES SCIENCES

  • Écrit par 
  • Daniel ANDLER
  •  • 19 241 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Le connexionnisme »  : […] Quant au mode de représentation, il n'est pas moins original que le mode de calcul. Un modèle d'inspiration cognitive, tel qu'un système d'intelligence artificielle classique, stocke en mémoire des expressions quasi linguistiques interprétables comme des descriptions d'objets, de faits ou de règles, et selon les besoins du programme les consulte, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sciences-cognitives/#i_2258

CONCEPT

  • Écrit par 
  • Jean LADRIÈRE
  •  • 3 815 mots

Les théories de la connaissance s'accordent généralement à reconnaître qu'il y a essentiellement, dans l'être humain, deux modes de connaissances de la réalité, l'un qui porte directement sur le concret, saisi dans sa singularité, l'autre qui n'atteint le réel qu'à travers des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/concept/#i_2258

CONNAISSANCE

  • Écrit par 
  • Michaël FOESSEL, 
  • Yves GINGRAS, 
  • Jean LADRIÈRE
  •  • 9 092 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le concept de représentation »  : […] Le concept de représentation, tel qu'il est utilisé dans la théorie de la connaissance, repose sur une double métaphore, celle de la représentation théâtrale et celle de la représentation diplomatique. La première suggère l'idée de la « mise en présence » : la représentation expose devant le spectateur, sous une forme […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/connaissance/#i_2258

COURNOT ANTOINE AUGUSTIN (1801-1877)

  • Écrit par 
  • Bernard VALADE
  •  • 3 258 mots

Dans le chapitre « La théorie des chances et l'extension du probabilisme »  : […] résultats des calculs auxquels on est conduit par le développement de ces notions fondamentales ». À la différence de Lacroix, de Fourier, de Bienaymé, il visait à intéresser non seulement les mathématiciens, mais les philosophes. Telle est l'unité de la démarche de Cournot, qui aboutit à faire de la probabilité un élément positif de connaissance […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antoine-augustin-cournot/#i_2258

CROYANCE

  • Écrit par 
  • Paul RICŒUR
  •  • 12 005 mots

Dans le chapitre « Hegel »  : […] et de la faire graviter autour du noyau spéculatif de la philosophie, le savoir absolu. L'articulation n'est plus alors dans l'action, mais dans la représentation. Hegel pense ainsi rendre compte du contenu intellectuel de la croyance et, plus précisément, de sa visée de l'inconditionnel, de l'absolu, qui risquait de disparaître […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/croyance/#i_2258

DESCARTES RENÉ

  • Écrit par 
  • Ferdinand ALQUIÉ
  •  • 12 478 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le doute et ses degrés »  : […] La plupart de nos jugements sont conditionnés par l'habitude, notre connaissance est faite d'opinions, opinions qui, du reste, s'opposent souvent entre elles. Pour entreprendre la recherche de la vérité, il faut donc « une fois » en sa vie douter « de toutes les choses où l'on aperçoit le moindre soupçon d'incertitude […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rene-descartes/#i_2258

DÉVELOPPEMENT ET APPRENTISSAGE DU DESSIN

  • Écrit par 
  • Delphine PICARD
  •  • 1 239 mots

Dans le chapitre « Le dessin : un système de notation externe créé par l’humain  »  : […] Comme l’écriture, le dessin est un objet singulier, bidimensionnel, de notre environnement. Il revêt un caractère ludique chez l’enfant qui représente graphiquement des objets et scènes de son environnement, réel ou imaginaire. Parce qu’il laisse une trace externe perceptible, intentionnelle (motivée par une volonté de représentation figurative ou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/developpement-et-apprentissage-du-dessin/#i_2258

DIALECTIQUE

  • Écrit par 
  • Étienne BALIBAR, 
  • Pierre MACHEREY
  •  • 8 040 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Résurrection kantienne de la dialectique »  : […] En particulier, il y a une « dialectique naturelle de la raison », qui l'amène à prétendre connaître quelque chose de déterminé, d'où un certain nombre de faux problèmes spécifiques, qui concernent l'âme, le monde et Dieu. Ces spéculations illégitimes engendrent non des erreurs (qui pourraient être […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dialectique/#i_2258

DIEU - La négation de Dieu

  • Écrit par 
  • Jeanne DELHOMME
  •  • 9 211 mots

Dans le chapitre « L'idée de Dieu »  : […] l'idée, que les métaphysiques rationnelles ont développée. Convergence et conjugaison de ces courants, la représentation s'est forgée d'un Être absolu, infini, parfait, tout-puissant, éternel, possédant le plus grand pouvoir : il est créateur, la plus grande perfection : il possède éminemment toutes les « vertus ». Entre le « Dieu vivant » […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dieu-la-negation-de-dieu/#i_2258

DISCOURS DE LA MÉTHODE, René Descartes - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • François TRÉMOLIÈRES
  •  • 1 005 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Discours ou méthode ? »  : […] versus les théologiens, le « discours » versus le « traité ». Mais c'est surtout le succès d'une idée simple, une idée-force : la table rase. On ne trouve un fondement assuré à la connaissance qu'en s'obligeant à écarter a priori tout ce que l'on croit savoir. La première des règles, essentiellement négative, est de « ne […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/discours-de-la-methode/#i_2258

EINSTEIN ALBERT (1879-1955)

  • Écrit par 
  • Michel PATY
  •  • 6 512 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Philosophie de la connaissance »  : […] d'une réalité physique indépendante de la pensée comme un programme à accomplir. La connaissance vise à la représentation de cette réalité, par la construction de théories, systèmes de concepts dont les relations entre eux sont guidées par quelques principes régulateurs (comme ceux de la thermodynamique, ou de relativité), et qui sont « inventés […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/albert-einstein/#i_2258

EXPÉRIENCE

  • Écrit par 
  • Pascal ENGEL
  •  • 7 133 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le défi empiriste »  : […] » de l'esprit qu'il conçoit les expériences comme des épisodes mentaux conscients (des « idées »), qui nous représentent le monde d'une certaine façon. Comme le cartésianisme, il est une tentative pour fonder la connaissance. Mais, sous ses formes classiques, il s'en distingue à la fois par ses moyens et par ses résultats. D'une part, en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/experience/#i_2258

FORME

  • Écrit par 
  • Jean PETITOT
  •  • 27 547 mots

Dans le chapitre « Formes et perception visuelle »  : […] d'inférence et de transformation (cf., par exemple, Pylyshyn [1986] ou Andler [1987]). À travers la construction cognitive qu'effectuent ces niveaux de représentation et à travers une opération de projection, le monde réel objectif se trouve converti en ce que Ray Jackendoff appelle un « monde projeté », c'est-à-dire en ce monde sensible structuré […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/forme/#i_2258

FOUCAULT MICHEL (1926-1984)

  • Écrit par 
  • Frédéric GROS
  •  • 5 263 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Les discours de vérité »  : […] Raymond Roussel, 1963), qui permet à Foucault de construire l'idée d'épistémè dans Les Mots et les choses (1966). Cette fois, il ne s'agit plus de retrouver pour chaque époque des « expériences fondamentales », mais de décrire, du xvie au xixe siècle, les scansions d'épistémès, c'est-à-dire de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/michel-foucault/#i_2258

HAMELIN OCTAVE (1856-1907)

  • Écrit par 
  • Jean-Louis DUMAS
  •  • 334 mots

Professant un idéalisme dialectique, Octave Hamelin enseigna la philosophie à l'université de Bordeaux, puis à l'École normale supérieure et à la Sorbonne. Il écrivit notamment : Essai sur les éléments principaux de la représentation (1907), […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/octave-hamelin/#i_2258

HOMME - La réalité humaine

  • Écrit par 
  • Alphonse DE WAELHENS
  •  • 14 324 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « La science et le monde naturel »  : […] oubliée sitôt qu'on la réduit à la transparence de la conscience vis-à-vis d'elle-même et à la possession, par celle-ci, de ses représentations. Ainsi se définit la certitude du sujet, mesure de toute vérité, et, finalement, de toute réalité. Ce système de représentations établit ou plutôt confirme définitivement le primat absolu de la pensée […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/homme-la-realite-humaine/#i_2258

HUME DAVID (1711-1776)

  • Écrit par 
  • Ferdinand ALQUIÉ
  •  • 3 326 mots
  •  • 1 média

. Avec lui, le problème central de la philosophie semble changer. Il n'est plus celui de l'Être, mais celui du savoir humain. Il devient : « Qu'est-ce que connaître ? » et « Comment connaissons-nous ? » Le sujet n'est plus considéré, comme il l'était encore chez Berkeley, comme un sujet-substance, mais bien comme le sujet de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/david-hume/#i_2258

IDÉALISME

  • Écrit par 
  • Jean LARGEAULT
  •  • 9 497 mots

Dans le chapitre « Les éléments de la représentation : le sujet et l'objet »  : […] sur des idées ou des concepts est plus sûr que les données de l'intuition. Distinguer entre le phénomène (ce qui s'atteint par les sens) et le noumène (objet de la connaissance intellectuelle ou rationnelle) est un premier pas vers l'idéalisme. Mais celui-ci ne se constitue que quand on définit le monde ou l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/idealisme/#i_2258

IDÉALISME ALLEMAND

  • Écrit par 
  • Jacques d' HONDT
  •  • 7 090 mots

Dans le chapitre « De la religion au concept »  : […] À la vérité, Hegel ne prétend nullement « traduire » la religion en philosophie. Il tente plutôt de montrer que ce que la philosophie présente rationnellement et spéculativement, d'une manière qui n'est guère accessible qu'aux philosophes, la religion en offre un pressentiment sous forme sentimentale et représentative, « pour tous les hommes ». La […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/idealisme-allemand/#i_2258

ILLUSION

  • Écrit par 
  • Pierre KAUFMANN
  •  • 760 mots

Métaphoriquement dérivé de la réduction psychologique des enchantements magiques et des découvertes de l'optique géométrique, couronnant, avec Kant, la critique relativiste de l'optimisme leibnizien, le concept moderne d'illusion a conquis une position centrale dans la réflexion de Schopenhauer et dans celle de Nietzsche, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/illusion/#i_2258

IMMÉDIAT

  • Écrit par 
  • Dominique LECOURT
  •  • 3 909 mots

Dans le chapitre « Kant : l'immédiat aux portes de la connaissance »  : […] , Kant dénonce ce privilège de l'immédiat comme une imposture, comme une illusion. La « révolution copernicienne » faisant de l'objet de la connaissance une construction du sujet connaissant, Kant est amené à rejeter hors de la connaissance toute forme d'immédiateté. D'une part, dans notre contact avec le monde, nous n'avons affaire qu'à des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/immediat/#i_2258

INFINI, philosophie

  • Écrit par 
  • Emmanuel LÉVINAS
  •  • 6 339 mots

Dans le chapitre « Les problèmes de l'infini »  : […] Manifestation de ce qui est, de l'étant, à un être conscient, la connaissance signifie autant représentation du donné – individuel ou universel –, intuition et entendement, que dépassement du donné dans l'aventure et la méthode de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/infini-philosophie/#i_2258

INTELLECT & INTELLIGIBLES

  • Écrit par 
  • Édouard-Henri WÉBER
  •  • 1 724 mots

Du latin intellectus (le terme grec correspondant est nous), l'intellect est le principe de la pensée sous sa forme la plus haute ; à l'époque moderne lui correspondent des termes aux nuances particulières : intelligence, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/intellect-et-intelligibles/#i_2258

INTENTIONNALITÉ, philosophie

  • Écrit par 
  • Henry DUMÉRY
  •  • 282 mots

Notion phénoménologique dérivée d'une notion scolastique. La philosophie du Moyen Âge appelait intentio (intention) l'application de l'esprit à un objet ; dans cette application, l'esprit tend vers l'objet, il se dirige vers lui. S' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/intentionnalite-philosophie/#i_2258

LOGIQUE

  • Écrit par 
  • Robert BLANCHÉ, 
  • Jan SEBESTIK
  •  • 12 996 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Bernard Bolzano »  : […] le jugement comme une combinaison d'idées ou de concepts, Bolzano part de la proposition et définit une représentation (en soi) comme partie d'une proposition qui, elle, n'est pas une proposition entière. Cette manière de voir permet de définir des concepts complexes tels que celui de continuité par des formes propositionnelles. La logique […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/logique/#i_2258

MALEBRANCHE NICOLAS (1638-1715)

  • Écrit par 
  • Ginette DREYFUS
  •  • 8 465 mots

Dans le chapitre « La philosophie de Malebranche »  : […] nature de la raison. Je ne puis penser le particulier de façon claire qu'en partant de la connaissance confuse de tous les êtres, laquelle suppose la présence à notre esprit de Dieu, qui seul les renferme tous dans la simplicité de son être. Le sentiment intérieur que j'ai de moi-même m'enseigne que toutes les modifications de mon âme sont obscures […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nicolas-malebranche/#i_2258

MARXISME - Le matérialisme dialectique

  • Écrit par 
  • Étienne BALIBAR, 
  • Pierre MACHEREY
  •  • 6 387 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L'être et la conscience »  : […] Deuxième remarque : la matière à quoi se ramène en dernière instance toute réalité est un principe simple, immuable, dont l'usage est complètement représenté par la thèse fondamentale du matérialisme : la matière est antérieure à la pensée. Cette catégorie philosophique de matière, qui a une valeur absolue, ne se confond donc pas avec les concepts […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marxisme-le-materialisme-dialectique/#i_2258

MEINONG ALEXIUS VON (1853-1920)

  • Écrit par 
  • Francis JACQUES
  •  • 2 677 mots

Dans le chapitre « La formation du système »  : […] les efforts de ses disciples pour établir qu'il pût y avoir des objets différents des choses individuelles concrètes, Meinong estime que les activités psychiques peuvent être dirigées vers toutes sortes d'objets qui n'existent pas nécessairement et il parvient à démarquer l'objet du jugement de l'objet de la représentation […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alexius-von-meinong/#i_2258

MÉTAPHYSIQUE

  • Écrit par 
  • Ferdinand ALQUIÉ
  •  • 9 361 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'activité du sujet et la science »  : […] l'espace et le temps, formes auxquelles toute chose, pour être perçue, doit se soumettre. L'analytique transcendantale étudie la formation de l'objet de la connaissance par le pouvoir unificateur de l'entendement : celui-ci applique ses catégories au divers fourni par la sensibilité, et, sans cette synthèse, nul objet ne saurait nous apparaître […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/metaphysique/#i_2258

MÉTHODE

  • Écrit par 
  • Jean LARGEAULT
  •  • 9 008 mots

Dans le chapitre « Méthodes et philosophie »  : […] les conditions de la connaissance. De ce que tout est donné dans la pensée ou dans la représentation, les philosophes de cette école concluent que tout est donné par la pensée ou par la représentation. L'au-delà de la représentation étant supprimé, le contenu de la représentation accapare toute l'attention ; il devient l'objet principal d'étude, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/methode/#i_2258

LE MONDE COMME VOLONTÉ ET COMME REPRÉSENTATION, Arthur Schopenhauer - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Francis WYBRANDS
  •  • 746 mots
  •  • 1 média

il place la souffrance et l’ennui au cœur de sa réflexion. Le monde n’est que le leurre de celui qui croit naïvement qu’il correspond à ses représentations, tandis que la volonté, véritable « chose en soi », est l’essence de la vie qui ne cherche obscurément rien d’autre qu’à persévérer par tous les moyens dans son […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-monde-comme-volonte-et-comme-representation/#i_2258

MOYEN ÂGE - La pensée médiévale

  • Écrit par 
  • Alain de LIBERA
  •  • 22 370 mots

Dans le chapitre « Retour à la sémiotique »  : […] species ou intentio dans la typologie augustinienne des signes naturels, arriver à une théorie pansémiotique de la représentation. C'est ce que tend à faire Bacon. Après lui, tout le xive siècle discutera dans ce cadre, essentiellement ambigu, de l'intentionnalité, soit pour s'en échapper, soit pour en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/moyen-age-la-pensee-medievale/#i_2258

MYTHE - L'interprétation philosophique

  • Écrit par 
  • Paul RICŒUR
  •  • 12 832 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Mythe et philosophie »  : […] antinomie que, de façons multiples, la philosophie moderne et contemporaine réinvente. Une manière de faire paraître l'antinomie est de la situer au niveau des représentations, au sens qu'on a donné à ce mot en présentant le premier corollaire de la définition du mythe comme récit des origines. C'est, en effet, d'abord comme […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mythe-l-interpretation-philosophique/#i_2258

NATURE PHILOSOPHIES DE LA

  • Écrit par 
  • Maurice ÉLIE
  •  • 6 379 mots

Dans le chapitre « La « Naturphilosophie » »  : […] prisonniers de nos représentations objectives, et il n'y aurait pas de philosophie ». On voit à nouveau comment la Naturphilosophie prétend mettre fin à la séparation du sujet et de l'objet de la connaissance ; il s'agit, en somme, de mettre fin à la représentation par laquelle l'objet est mis à distance (représentation dont Schopenhauer […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/philosophies-de-la-nature/#i_2258

NIETZSCHE FRIEDRICH

  • Écrit par 
  • Jean GRANIER
  •  • 9 775 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Représentation et interprétation »  : […] obstrué tant que le privilège du cogito cartésien n'est pas soumis à contestation. L'enjeu est le statut de la représentation et des certitudes immédiates dont se targue l'ontologie métaphysique. Nietzsche remarque d'emblée que le cogito semble nous autoriser à définir l'être par les notions de substance et d'évidence, servant ainsi de caution à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/friedrich-nietzsche/#i_2258

NOMINALISME

  • Écrit par 
  • Paul VIGNAUX
  •  • 3 602 mots

Dans le chapitre « La théorie des distinctions »  : […] Une distinction dans les choses s'exprime par une opposition contradictoire entre des propositions constitutives de tout savoir : quand deux choses a et b ne sont pas parfaitement identiques, elles vérifient des propositions telles que « a est identique à a », « […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nominalisme/#i_2258

OBJET

  • Écrit par 
  • Gilles Gaston GRANGER
  •  • 8 222 mots

Sur le plan philosophique, la première interrogation sur le statut des objets en tant que visés par une connaissance concerne leur représentation dans un langage. Que signifie le privilège accordé aux noms dans tout symbolisme, comment s'expriment et se distinguent l'existence et la possibilité d'objets […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/objet/#i_2258

OCKHAM GUILLAUME D' (1290 env.-env. 1349)

  • Écrit par 
  • Maurice de GANDILLAC, 
  • Jeannine QUILLET
  •  • 6 693 mots

Dans le chapitre « Le « terminisme » et le problème des universaux »  : […] réalisme des universaux et des relations ; pour l'essentiel, il se croit et se veut fidèle à la théorie aristotélicienne de la connaissance, mais en la libérant des dernières traces de platonisme. Son univers est fait de « choses » (res) singulières, contingentes et juxtaposées, que l'esprit appréhende dans un acte cognitif qualifié d'intuitif […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guillaume-d-ockham/#i_2258

ONTOLOGIE

  • Écrit par 
  • Paul RICŒUR
  •  • 15 647 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le « paradoxe du théorique » »  : […] n'est pas ce qui empêche de reconnaître ce qui se passe réellement dans le travail de connaissance à l'œuvre dans la science. Dès lors, la question du référent du discours scientifique prend un tout autre sens : si les entités construites ont quelque référence dans la réalité, ce n'est pas dans la mesure où elles se réduisent ou se relient à des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ontologie/#i_2258

PENSÉE

  • Écrit par 
  • Pascal ENGEL
  •  • 8 283 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Langage de la pensée et individuation des contenus intentionnels »  : […] expliquer le comportement en termes de traitement de l'information et de manipulations de représentations mentales. Si l'on veut échapper à l'interactionnisme cartésien, il est nécessaire de supposer que ces représentations sont physiques et exercent des effets physiques sur le comportement. La solution proposée par J. Fodor (1975, 1987) consiste […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pensee/#i_2258

PHÉNOMÈNE

  • Écrit par 
  • Jean-Paul DUMONT
  •  • 3 344 mots

la philosophie a, sur un plan non plus expérimental mais proprement spéculatif, posé le problème de la nature du perçu en termes de relation d'un objet et d'un sujet. Définir le concept de phénomène et mettre en relief son importance dans l'histoire de la pensée occidentale, cela revient à indiquer comment un concept […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/phenomene/#i_2258

PHILOSOPHIE

  • Écrit par 
  • Jacques BILLARD, 
  • Jean LEFRANC, 
  • Jean-Jacques WUNENBURGER
  •  • 21 040 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Complexité des sciences et philosophie de la nature »  : […] regain d'intérêt pour les procédures de connaissance, il a aussi conduit à renouveler la représentation de la nature, dans la continuité des problématiques de l'ordre et du désordre, de l'invariance et du changement imprévisible. Il s'agit surtout de rendre intelligible la genèse des formes dans une nature soumise à la flèche irréversible du temps […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/philosophie/#i_2258

PHYSIQUE - Les fondements et les méthodes

  • Écrit par 
  • Roland OMNÈS
  •  • 10 732 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Physique et réalité »  : […] auquel la physique est déjà parvenue, tout autant que l'étendue considérable des connaissances qu'elle recouvre, pose de manière aiguë le problème de la réalité, ou, si l'on préfère, celui de la signification même de ces connaissances. Comment se fait-il que l'on n'ait jamais buté contre une contradiction sans la résoudre, que l'on n'ait jamais […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/physique-les-fondements-et-les-methodes/#i_2258

PIAGET JEAN (1896-1980)

  • Écrit par 
  • Pierre GRÉCO
  •  • 5 907 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'épistémologie »  : […] , elle refuse de considérer la connaissance comme un reflet du monde extérieur dans la représentation du sujet, et c'est dans l'activité pratique ou cognitive du sujet, non dans l'appréhension sensorielle, qu'elle situe l'origine de cette connaissance. Réciproquement, contre les diverses formes de nativisme, d'apriorisme et d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-piaget/#i_2258

PLATON

  • Écrit par 
  • Monique DIXSAUT
  •  • 13 742 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Le bien et ses manifestations »  : […] lui paraît bon, la plupart se trompent, identifiant le bien soit au plaisir, soit à la connaissance. Mais le bien n'a pas d'essence propre, il est par-delà l'essence et sa causalité n'est pas celle d'une Forme : il n'est pas ce par quoi les bonnes choses sont bonnes. Analogue au soleil, source de la lumière qui permet à l'œil de voir et aux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/platon/#i_2258

PSYCHANALYSE & CONCEPT D'OPPOSITION

  • Écrit par 
  • Émile JALLEY
  •  • 14 034 mots

Dans le chapitre « Principe de contraste et représentation indirecte »  : […] subjective, une « contre-attente », qui se formule dans un ensemble, précisément, de « représentations de contraste ». Or le domaine des processus pathologiques se caractériserait par le fait d'un renforcement de ces représentations de contraste. Ainsi en serait-il, mais avec des effets différents, dans la neurasthénie et l'hystérie. Dans la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/psychanalyse-et-concept-d-opposition/#i_2258

RATIONALISME

  • Écrit par 
  • Gilles Gaston GRANGER
  •  • 7 618 mots

Dans le chapitre « Le rationalisme de l'Antiquité classique »  : […] elle-même, qu'elle soit prise par certains philosophes comme source originaire ou principale de notre connaissance du monde, ou comme ne nous en révélant qu'une apparence, doit, pour être représentation, s'exprimer sous la forme linguistique d'un énoncé. Platon, Aristote, les stoïciens analysent de façons différentes cette mise en forme […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rationalisme/#i_2258

RÉALISME, philosophie

  • Écrit par 
  • Jean LARGEAULT
  •  • 6 966 mots

Dans le chapitre « Les thèses métaphysiques du réalisme »  : […] les philosophies de la personne ou de la conscience (idéalisme). Regardé du point de vue du paradigme idéaliste, le réalisme consiste à attribuer une réalité subjective (de sujets ou dans des sujets) à ce qui, pour l'idéalisme, constitue des éléments de la représentation : il subjective des éléments qui sont donnés comme des objets à l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/realisme-philosophie/#i_2258

RÉALITÉ

  • Écrit par 
  • Ferdinand ALQUIÉ
  •  • 4 964 mots

Dans le chapitre « Existence phénoménale et chose en soi »  : […] Nul n'a, mieux que Kant, établi que la réalité du monde physique dépend de l'esprit : ce monde est objectivé grâce aux catégories et, dans cette mesure, le jugement de relation semble fonder le jugement d'existence lui-même. En ce qui concerne la science, ce n'est donc plus par rapport à la seule extériorité que notre pensée […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/realite/#i_2258

REPRÉSENTATION, géographie

  • Écrit par 
  • Antoine BAILLY
  •  • 1 113 mots

Longtemps les sciences humaines et sociales ont négligé les mécanismes de perception et d'appréhension du réel, considérant le chercheur comme un être objectif, capable de faire abstraction de sa personnalité et de sa conscience dans ses travaux. La question de l'objectivité […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/representation-geographie/#i_2258

SCEPTICISME

  • Écrit par 
  • Jean-Paul DUMONT
  •  • 7 747 mots

Dans le chapitre « Le phénoménisme grec »  : […] Lorsqu'on interprète philosophiquement une telle physique de la vision, on est amené à estimer que la réalité empirique de l'objet ne saurait constituer une donnée absolue et que la connaissance s'accomplit relativement au sujet qui concourt à la constituer. Ainsi, au temps de Pyrrhon, la physique […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/scepticisme/#i_2258

SCHOPENHAUER ARTHUR (1788-1860)

  • Écrit par 
  • Jean LEFRANC
  •  • 3 154 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La métaphysique de la volonté »  : […] qui croient pouvoir surmonter cette dualité. Or l'idéalisme transcendantal retient la connaissance philosophique dans le monde de l'expérience ; il ne peut pas se développer en idéalisme absolu. Quelles qu'aient été les timidités d'un Kant imprégné de croyances bibliques, sa critique même, comprise en son principe, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arthur-schopenhauer/#i_2258

STOÏCISME

  • Écrit par 
  • Jacques BRUNSCHWIG, 
  • Urs EGLI
  •  • 7 431 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La logique »  : […] leur anthropologie matérialistes, les stoïciens sont ici sensualistes et nominalistes : les idées générales se forment à partir des représentations particulières. Le fait primitif est la « présentation » (phantasia), définie en termes plus ou moins étroitement matériels comme une « impression » ou une « altération » de l'âme. Contrairement aux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/stoicisme/#i_2258

STRUCTURALISME

  • Écrit par 
  • Jean-Louis CHISS, 
  • Michel IZARD, 
  • Christian PUECH
  •  • 24 036 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le sujet en question »  : […] propre de cette fonction qui demandent alors à être problématisés, dans la mesure où ce qui passait auparavant pour des « représentations » (idées classiques, images, associations, symboles...) d'un « sujet » saisi dans le « jeu » de ses facultés premières (entendement, sensibilité, imagination, raison) ou dans le dynamisme de sa conscience (l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/structuralisme/#i_2258

SUJET

  • Écrit par 
  • Baldine SAINT GIRONS
  •  • 3 607 mots

Dans le chapitre « Cartésianisme et psychanalyse »  : […] commun de la psychanalyse et du cartésianisme, en son noyau initial, c'est la « représentation », en tant que « je » suis susceptible de l'avoir ou de ne pas l'avoir. Chez Descartes, rien ne garantit que le sujet possède en soi la nature qu'il tend pourtant à s'attribuer à lui-même : de même que la connaissance de mon […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sujet/#i_2258

SYMBOLIQUE

  • Écrit par 
  • Angèle KREMER-MARIETTI
  •  • 2 385 mots

Dans le chapitre « L'efficacité du symbolique »  : […] c'est pourtant ce vers quoi oriente le symbole : la formulation de l'informulable, la représentation de l'irreprésentable, en tant qu'il est, selon ce que Creuzer avait vu, « la racine et la souche de toute expression, de toute expression figurée, dont il est en même temps le plus haut développement ». Figuration condensée, tel est déjà le symbole […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/symbolique/#i_2258

TERMINOLOGIE

  • Écrit par 
  • Loïc DEPECKER
  •  • 6 205 mots

Dans le chapitre « Description du réel et représentation »  : […] Il ne doit donc pas y avoir d'ambiguïté dans la description, ce qui exige une attention particulière au sens des termes et des formulations employées. Les textes de normes de produits, de manuels de maintenance, de notices d'utilisation, etc., doivent également être traduisibles de façon fiable. L'une des idées centrales en rédaction technique […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/terminologie/#i_2258

THOMISME

  • Écrit par 
  • Édouard-Henri WÉBER
  •  • 5 229 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'homme »  : […] En troisième lieu, pour Thomas d'Aquin, la connaissance s'exerce sous le signe du réalisme critique. Ce réalisme est prudent : la formule technique d'« objet connu » signifie à la fois la conception intérieure au sujet et la réalité connue dans la mesure où elle est critère de la conception. Toute réalité […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/thomisme/#i_2258

TRAITÉ DES PRINCIPES DE LA CONNAISSANCE HUMAINE, George Berkeley - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Francis WYBRANDS
  •  • 776 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le rideau du langage »  : […] Le monde n'est pas un songe, les critiques faisant de la pensée de Berkeley un « idéalisme fantastique » (Kant) n'ont pas été assez attentives à ses démonstrations. Dès lors que l'être des choses est d'être perçu, « il n'est pas possible qu'elles aient quelque existence en dehors des esprits ou choses pensantes qui les perçoivent » (paragr. 3 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/traite-des-principes-de-la-connaissance-humaine/#i_2258

VALÉRY PAUL (1871-1945)

  • Écrit par 
  • Michel JARRETY
  •  • 7 585 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Renverser les idoles »  : […] redouble la médiation d'un langage lui-même déjà fictif. Ainsi se fonde le refus de la représentation – dont Histoire et philosophie font un usage également inacceptable – que ne vient nuancer aucune considération pour la qualité proprement littéraire d'une écriture considérée par Valéry comme l'instrument soumis aux exigences […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/valery-paul-1871-1945/#i_2258

VÉRITÉ

  • Écrit par 
  • Robert BLANCHÉ, 
  • Antonia SOULEZ
  •  • 10 663 mots

Dans le chapitre « De la distinction entre le vrai dans l'être et le vrai dans la pensée à la critique de la vérité comme adéquation »  : […] Cratyle, de la « justesse des noms » pour répondre à la question de la vérité. Une fois libérée d'une illusoire confiance dans les mots, reste encore à s'assurer de la façon dont il faut « partir de la vérité » des « choses mêmes » pour connaître celles-ci (439 a, b), une conclusion qui, pour renverser la formule énigmatique prêtée à Cratyle […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/verite/#i_2258

ZOOS HUMAINS (ouvrage collectif) et L'ÉCRAN ET LE ZOO (O. Razac)

  • Écrit par 
  • Mona CHOLLET
  •  • 998 mots

coloniales : « Jusqu'au xixe siècle, ces représentations de l'altérité ne sont qu'incidentes, pas forcément négatives et ne semblent pas pénétrer profondément dans le corps social. Avec l'établissement des empires coloniaux, la puissance des représentations de l'autre s'impose dans un contexte politique fort différent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/zoos-humains-ouvrage-collectif-l-ecran-et-le-zoo/#i_2258