CASSIN RENÉ (1887-1976)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Un juriste en son siècle

Né le 5 octobre 1887 à Bayonne, au sein d'une famille juive, René Cassin fait de brillantes études à Aix-en-Provence et obtient le doctorat en droit à la faculté de Paris au printemps de 1914. Mobilisé en août de la même année, combattant de première ligne, il est grièvement blessé en octobre 1914, en pleine bataille de la Meuse. Réformé en 1915 pour invalidité permanente, il est chargé de cours à la faculté de droit d'Aix en 1916 ; devenu agrégé de droit privé en 1919, il enseigne à Lille puis à Paris à partir de 1929.

Il se lance dans l'action en faveur des Anciens Combattants, pour lesquels il veut obtenir réparation. Président en 1922 de l'Union fédérale des Anciens Combattants, il mène une action énergique en faveur des mutilés, des veuves et surtout des pupilles de la Nation et participe avec André Maginot à l'élaboration de la loi de 1923 sur les emplois réservés.

Soucieux de l'avenir et désireux d'éliminer les conflits meurtriers, il se tourne vers Genève et devient membre de la délégation française à la S.D.N. aux côtés d'Herriot et de Briand et milite activement pour la paix et le règlement pacifique des conflits. Mais il assiste à la montée des régimes autoritaires et perçoit les menaces qui vont bientôt peser sur les démocraties. Ce pacifiste ardent dénonce les illusions des accords de Munich.

Arrivent la guerre et la défaite. Saisi de honte et de colère, il répond à l'appel du général de Gaulle et gagne Londres dès le 20 juin 1940. Ce juriste éminent est chargé par le chef de la France libre de rédiger les statuts des Forces françaises libres, puis ceux du Conseil de défense de l'Empire, dont il devient le secrétaire général, et enfin ceux du Comité national français au sein duquel il est chargé de la Justice et de l'Éducation nationale. Il a ainsi à s'occuper de tous les problèmes que posent alors l'existence d'une armée française en territoire étranger, le ralliement des territoires d'outre-mer et la nécessité pour la France de continuer à tenir sa place dans le [...]

Attaque des troupes de la France libre

Photographie : Attaque des troupes de la France libre

Attaque des troupes de la France libre dans le désert sénégalais, en 1940. 

Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Médias de l’article

Attaque des troupes de la France libre

Attaque des troupes de la France libre
Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

photographie

René Cassin

René Cassin
Crédits : Bill Ray/ The LIFE Picture Collection/ Getty Images

photographie

Afficher les 2 médias de l'article


Écrit par :

Classification

Autres références

«  CASSIN RENÉ (1887-1976)  » est également traité dans :

INGÉRENCE DROIT D'

  • Écrit par 
  • Mario BETTATI
  •  • 1 482 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « L'ingérence immatérielle »  : […] L'O.N.U. est fondée sur le principe de non-ingérence qui figure à l'article 2 parag. 7 de la Charte. Une première vague de résolutions érode le caractère absolu de cette norme entre 1948 et 1968 pour soustraire progressivement la question des droits de l'homme du domaine réservé de l'État. Cette interprétation doit beaucoup au juriste français René Cassin qui a corédigé et fait adopter par l'A […] Lire la suite

Les derniers événements

5 octobre 1987 France. Entrée de René Cassin au Panthéon

René Cassin, prix Nobel de la paix, juriste et inspirateur de la Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948, mort le 20 février 1976, sont transférées au Panthéon, en présence de François Mitterrand, qui rend hommage à l'« intransigeance », à la « ténacité » et à la « modestie » de ce combattant des droits de l'homme. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Jean-Claude MAITROT, « CASSIN RENÉ - (1887-1976) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 octobre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/rene-cassin/