REMPLOI ou RÉEMPLOI, architecture

CONSERVATION DES ŒUVRES D'ART

  • Écrit par 
  • Germain BAZIN, 
  • Vincent POMARÈDE
  •  • 6 754 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Du romantisme à 1914 »  : […] Le Danemark se montra singulièrement en avance : il institua dès 1807 une commission royale pour la conservation des antiquités, composée de cinq professeurs, de l'évêque de Copenhague et du directeur du Cabinet royal. En France, il faudra attendre 1830 pour que, sous l'effet du mouvement d'intérêt que le romantisme porte au Moyen Âge, le gouvernement se préoccupe de créer un service propre à assu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/conservation-des-oeuvres-d-art/#i_93499

ÉPHÉMÈRE ARCHITECTURE

  • Écrit par 
  • Anne-Marie LECOQ
  •  • 5 977 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Foires, expositions »  : […] Comme le théâtre, la foire est, à l'origine, greffée sur la fête : les exemples antiques et médiévaux abondent. Dans ce domaine, l'intervention de l'architecte fut tardive, mais spectaculaire. L'un des plus beaux exemples est fourni par la foire de l'Ascension à Venise, qui se tenait quinze jours durant sur la place Saint-Marc. L'enceinte ne fut aménagée qu'au xviii […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/architecture-ephemere/#i_93499

HISTORICISME, art

  • Écrit par 
  • Hubert DAMISCH
  •  • 4 672 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Remplois, renaissances, renouveaux »  : […] Pour se limiter au champ de production occidental, on observera que le remploi, sous l'espèce la plus matérielle, d'éléments constructifs ou décoratifs prélevés sur des monuments ou sur des ruines antiques a été de pratique courante dès les débuts de l'ère chrétienne : l'architecture paléo-chrétienne offre de nombreux exemples d'insertion de supports, chapiteaux et marbres romains – transportés s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/historicisme-art/#i_93499

INDE (Arts et culture) - L'art

  • Écrit par 
  • Raïssa BRÉGEAT, 
  • Marie-Thérèse de MALLMANN, 
  • Rita RÉGNIER
  •  • 49 132 mots
  •  • 62 médias

Dans le chapitre « L'implantation de l'art islamique en Inde »  : […] L'écrasement des princes hindous à Tarāin et la prise de Delhi par les troupes de Mohammed de Ghor (1192) marquèrent le début de la domination islamique sur l'Inde et ouvrirent un nouveau chapitre dans l'histoire des arts de la péninsule. À l'égard de l'architecture religieuse et de l'expression plastique, l' Islam adopte une attitude radicalement différente de celle de l'hindouisme. La mosquée ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/inde-arts-et-culture-l-art/#i_93499

MÉROVINGIENS

  • Écrit par 
  • Alain ERLANDE-BRANDENBURG, 
  • Patrick PÉRIN
  •  • 15 048 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Le décor architectural »  : […] Si le décor architectural des petits sanctuaires ruraux nous échappe presque totalement (il était peut-être pour l'essentiel en bois), celui des sanctuaires urbains et des grands monastères des campagnes nous est relativement bien connu, aussi bien par les monuments encore intacts que par les découvertes archéologiques. Comme l'illustre magnifiquement le baptistère de Poitiers (édifice du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/merovingiens/#i_93499

ORDRES, architecture

  • Écrit par 
  • Bernard HOLTZMANN, 
  • Claude MIGNOT, 
  • Éliane VERGNOLLE
  •  • 13 398 mots
  •  • 23 médias

Dans le chapitre « Les remplois de colonnes antiques »  : […] Dès les débuts de l'architecture chrétienne, la notion d'ordre architectural, au sens antique du terme, disparaît. Les files de colonnes des basiliques du iv e ou du v e  siècle, à Rome même, sont souvent constituées de remplois provenant de monuments antiques, remplois constitués dans le meilleu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ordres-architecture/#i_93499

ROME

  • Écrit par 
  • Géraldine DJAMENT, 
  • Sylvia PRESSOUYRE
  •  • 11 410 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « Un tissu urbain historique »  : […] Le centre ancien, en partie rendu aux piétons depuis la fin des années 1970 et classé au patrimoine mondial de l'U.N.E.S.C.O. depuis 1980 (la zone a été étendue, en 1990, aux biens du Saint-Siège bénéficiant dans Rome des droits d'extraterritorialité et à Saint-Paul-hors-les-Murs), se montre exceptionnel par sa densité patrimoniale et par ses perspectives monumentales. Il présente une juxtapositi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rome/#i_93499