ÉGYPTIENNE RELIGION

ABU SIMBEL

  • Écrit par 
  • Christiane M. ZIVIE-COCHE
  •  • 1 965 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Le grand temple »  : […] Le plus méridional des deux édifices, et aussi le plus grand, a été consacré par Ramsès II au dieu Rê-Horakhty ainsi qu'à la forme divinisée du roi lui-même, et porte le simple nom de « Maison de Ramsès aimé d'Amon ». Il est orienté vers l'est de manière telle que, deux fois par an, aux équinoxes, les rayons du soleil levant, pénétrant dans le temple par l'étroite porte d'entrée, venaient frapper […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/abu-simbel/#i_36476

ABYDOS

  • Écrit par 
  • Christiane M. ZIVIE-COCHE
  •  • 2 684 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Histoire et mythe »  : […] Les origines d'Abydos remontent aux époques les plus anciennes de l'histoire égyptienne puisqu'on y a trouvé des tombes ou cénotaphes des rois des deux premières dynasties, qualifiées de « thinites » par Manéthon. En fait, des traces de la période prédynastique, dite de Nagada, y ont également été mises en évidence. Le rôle dévolu, durant les deux premières dynasties, à chacune des deux cités, Aby […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/abydos/#i_36476

AKHENATON ou AMÉNOPHIS IV (XIVe s. av. J.-C.)

  • Écrit par 
  • Christiane DESROCHES-NOBLECOURT
  •  • 1 700 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Les débuts du règne »  : […] Quoi qu'il en soit, les premières années d'Aménophis IV-Akhenaton , corégent, se déroulent à Thèbes. Au palais de Malgatta, son père, Aménophis III, vit avec la reine Tiyi, mère d'Aménophis IV. Le jeune souverain est marié avec une princesse d'une extrême beauté, Nofretiti (ou Nefertiti), dont certains historiens ont voulu faire, sans raison valable, une princesse mitanienne. Comme pour presque […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/akhenaton-amenophis-iv/#i_36476

ALEXANDRIE

  • Écrit par 
  • André BERNAND, 
  • Jean-Yves EMPEREUR, 
  • Jean-Marc PROST-TOURNIER
  •  • 5 654 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Un carrefour artistique de l'Antiquité »  : […] Sur les rivages de la Méditerranée, à une trentaine de kilomètres à l'ouest de la branche la plus occidentale du Nil, Alexandre le Grand choisit d'installer en 331 avant notre ère une nouvelle cité grecque : fondation macédonienne, l'une des dix-sept cités appelées Alexandrie sur le parcours du conquérant dans sa grande marche vers l'Inde. Alexandrie d'Égypte n'est certes pas, à l'inverse de ce q […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alexandrie/#i_36476

AMARNIEN STYLE

  • Écrit par 
  • Jean LECLANT
  •  • 473 mots
  •  • 4 médias

Après l'épanouissement de l'art égyptien le plus classique sous Aménophis III, l'Égypte connaît soudain, vers ~ 1370, une révolution en tous domaines . Le fils d'Aménophis III, le pharaon hérétique Aménophis IV, prend le nom d'Akhénaton (Celui-qui-est-agréable-à-Aton) . Rompant avec le clergé thébain d'Amon, il crée en moyenne Égypte une nouvelle capitale, Akhétaton (L'Horizon d'Aton), sur les rui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/style-amarnien/#i_36476

AMON

  • Écrit par 
  • Yvan KOENIG
  • , Universalis
  •  • 754 mots
  •  • 3 médias

D'origine obscure — hermopolitaine ou thébaine —, le dieu égyptien Amon n'est d'abord qu'une divinité tout à fait secondaire, à la fonction mal définie. Son extraordinaire faveur fut liée à l'ascension des princes thébains. Dieu dynastique sous la XII e  dynastie, il connut la gloire lorsque les princes thébains eurent chassé les Hyksos au début du Nouvel Empire. Il devint […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/amon/#i_36476

ANUBIS

  • Écrit par 
  • Yvan KOENIG
  • , Universalis
  •  • 492 mots
  •  • 4 médias

Le dieu adopte la forme d’un canidé noir couché sur une chapelle ou ce qui en tient lieu, avec une bandelette autour du cou. Anubis prend aussi l’apparence d’un homme à tête de chien ou de chacal . Le nom du dieu, « Inpou », évoque un jeune chien. Anubis fut particulièrement adoré dans le dix-septième nome de la Haute-Égypte, nome sur lequel on a conservé un intéressant document de topographie re […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anubis/#i_36476

APIS

  • Écrit par 
  • Yvan KOENIG
  • , Universalis
  •  • 396 mots
  •  • 2 médias

Le culte du dieu égyptien Apis est attesté à une date très ancienne dans la ville de Memphis, dès la première dynastie thinite. Un taureau sacré memphite est aussi mentionné dans les Textes des pyramides. Il était représenté sous la forme d'un taureau qui devait être blanc avec des taches noires répondant à des dessins très déterminés. Entre ses cornes était représenté un disque solaire et, parfo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/apis/#i_36476

APOPIS, religion égyptienne

  • Écrit par 
  • Florence GOMBERT
  •  • 143 mots

Apopis ( Apophis en grec) est représenté sous les traits d'un serpent gigantesque, toujours ligoté ou transpercé par des couteaux ou par une lance. La première attestation d’Apopis se trouve dans les textes de la tombe d’Ankhtifi sous la XI e  dynastie. Dans les Textes des sarcophages , sous le Moyen Empire, il est l’ennemi de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/apopis-religion-egyptienne/#i_36476

ARCHITECTURE (Thèmes généraux) - Architecture et philosophie

  • Écrit par 
  • Daniel CHARLES
  •  • 5 451 mots

Dans le chapitre « L'architecture des philosophies, de Platon à Hegel »  : […] Le premier volet de notre enquête nous a révélé la fragilité de l'union des deux mots, archè et tektonikos , qui composent l'« architecture » en elle-même : vécue « de l'intérieur », dans la mémoire de la langue. Et donc posée comme susceptible de susciter sa propre philosophie. Mais qu'en pensent les philosophes ? L'investigation doit ici, semble-t-il, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/architecture-themes-generaux-architecture-et-philosophie/#i_36476

ATON

  • Écrit par 
  • Yvan KOENIG
  • , Universalis
  •  • 838 mots
  •  • 3 médias

Aton est représenté par un disque rayonnant, muni d’un uræus (un cobra en fureur). Chacun de ses rayons, comme un symbole du don, se termine par une main tenant souvent le signe ankh (vie) ou le signe ouas (force). Dans la théologie amarnienne, le disque solaire Aton engendre toute existence. Il est à l'origine de la force vitale qui anime les choses […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/aton/#i_36476

ATOUM

  • Écrit par 
  • Yvan KOENIG
  • , Universalis
  •  • 216 mots
  •  • 1 média

Dieu égyptien anthropomorphe portant la double couronne. Atoum peut prendre l’aspect d’un vieillard. Il se manifeste en outre sous la forme d’un singe-archer. Divinité égyptienne primitive d'Héliopolis . Suivant la théologie héliopolitaine, le Soleil, dont on faisait le créateur du monde, était adoré sous trois aspects différents : le soleil levant (Khépri), le soleil à son zénith (Rê) et le solei […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/atoum/#i_36476

BASTET

  • Écrit par 
  • Florence GOMBERT
  •  • 147 mots

Déesse égyptienne, Bastet est représentée sous les traits d’une lionne ou d’une chatte, parfois allaitant ses petits. Pendant la Troisième Période intermédiaire (1069-664 av. J.-C.), elle adopte la forme d’une femme à tête de chat. Bastet tient souvent un sistre (instrument de musique) ou un panier. Le culte de Bastet apparaît à Bubastis (« le Domaine de Bastet ») dans le Delta à l’époque thinite […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bastet/#i_36476

BÈS, religion égyptienne

  • Écrit par 
  • Florence GOMBERT
  •  • 113 mots

Bès est un dieu égyptien représenté sous les traits d’un nain barbu, de face, hirsute, grimaçant, emplumé, et souvent vêtu d’une peau de lion. L’origine de ce dieu reste incertaine. Elle est peut être étrangère (Nubie ?). Il écarte les influences malignes, les reptiles, les êtres malfaisants, les cauchemars. Il protège les femmes enceintes ou en couches. À la Basse Époque (1085-333 av. J.-C.), de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bes-religion-egyptienne/#i_36476

CALENDRIERS

  • Écrit par 
  • Jean-Paul PARISOT
  •  • 9 872 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Calendriers égyptiens »  : […] Le calendrier égyptien initial est très simple : l'année de 360 jours est constituée de 12 mois de 30 jours. Puis lui succède le « calendrier vague » de 365 jours : 12 mois de 30 jours répartis en trois saisons, complétés par 5 jours appelés épagomènes . Bien que la dérive du calendrier dissocie les mois des saisons réelles, les mois sont répartis en fonction des crues du N […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/calendriers/#i_36476

CULTE DE SÉRAPIS

  • Écrit par 
  • Renaud DE SPENS
  •  • 189 mots

Probablement instauré en Égypte par Ptolémée I er Sôter, le culte d'un nouveau dieu syncrétique, Sérapis, se greffe sur un terreau égyptien plus ancien : il existait déjà, à Memphis, un culte pour Osiris-Apis. Mais la nouvelle divinité prend le plus souvent une apparence grecque : un homme barbu portant un petit panier à grain ( kalathos ) comme cour […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/culte-de-serapis/#i_36476

DUALISME

  • Écrit par 
  • Simone PÉTREMENT
  •  • 6 146 mots

Dans le chapitre « Religions antiques »  : […] On a souvent tenu pour dualiste la religion de l'Égypte ancienne. En effet, dans la religion solaire de l'Égypte, Rê, le soleil, principe de vie et de vérité, a pour adversaire perpétuel Apophis, le gigantesque serpent de l'ombre. Dans le mythe d'Osiris, Seth, dieu malfaisant, tue Osiris et s'oppose ensuite à Isis et à Horus. Cependant Rê, ou un autre dieu bon, pouvait être représenté comme le cr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dualisme/#i_36476

ÉGYPTE ANTIQUE (Civilisation) - La littérature

  • Écrit par 
  • Jean LECLANT
  •  • 7 499 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les textes religieux »  : […] Les premières grandes œuvres littéraires égyptiennes furent composées dans une intention essentiellement magico-religieuse. Tel est le cas des Textes des pyramides , amalgame d'incantations liturgiques et de formules funéraires, gravées en longues colonnes d'hiéroglyphes très soignés dans les chambres sépulcrales et les couloirs des pyramides des pharaon […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/egypte-antique-civilisation-la-litterature/#i_36476

ÉGYPTE ANTIQUE (Civilisation) - L'art

  • Écrit par 
  • Annie FORGEAU
  •  • 11 439 mots
  •  • 30 médias

Dans le chapitre « Les temples du Ier millénaire »  : […] Fidèles épigones de leurs prédécesseurs, les souverains de la Troisième Période intermédiaire (1069-664 av. J.-C.) et de la Basse Époque (664-332 av. J.-C.) ont été d'actifs bâtisseurs. Karnak continue d'être l'objet de leurs soins (cour à portique des Bubastites à l'ouest du deuxième pylône, kiosques reposoirs aux colonnes campaniformes et petites chapelles osiriennes des pharaons nubiens de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/egypte-antique-civilisation-l-art/#i_36476

ÉGYPTE DES PHARAONS (notions de base)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 3 520 mots
  •  • 11 médias

L' Égypte antique nous a laissé l’image d’un roi divinisé responsable de l’ordre universel ainsi que de la crue du fleuve sacré, le Nil. Cet ordre correspondait à toute une cosmologie fondée sur des mythes et selon laquelle une multitude de dieux animaient l’Univers. La conception du monde des anciens Égyptiens s’est exprimée dans une forme architecturale – la pyramide – et une écriture, les hiéro […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/egypte-des-pharaons/#i_36476

FONDATION D'AMARNA PAR AMÉNOPHIS IV-AKHENATON

  • Écrit par 
  • Annie FORGEAU
  •  • 213 mots
  •  • 1 média

Commencé à Thèbes, le règne d'Aménophis IV se poursuit et s'achève à Amarna. Défi à la puissance du clergé d'Amon, la politique religieuse du souverain, consistant à faire du disque Aton le dieu exclusif de la royauté, nécessite la construction en Moyenne Égypte d'une nouvelle capitale « qui n'appartient à aucun dieu ni à aucune déesse ». Délimité par onze stèles, le site englobe des terres culti […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fondation-d-amarna-par-amenophis-iv-akhenaton/#i_36476

GEB, religion égyptienne

  • Écrit par 
  • Florence GOMBERT
  •  • 170 mots

Geb est un dieu égyptien anthropomorphe représenté couché sous la déesse Nout, personnification du ciel arqué au-dessus de lui. Il peut être associé à l’oie, qui est le hiéroglyphe permettant d’écrire son nom. À la Basse Époque (1085-333 av. J.-C.), il est coiffé de la couronne rouge surmontée de la couronne  atef (avec deux plumes d’autruche). Il est un des neuf dieux primo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/geb-religion-egyptienne/#i_36476

GNOSTICISME

  • Écrit par 
  • Pierre HADOT, 
  • Michel TARDIEU
  •  • 10 629 mots

Dans le chapitre « L'égyptophilie »  : […] Des Égyptiens traduisirent, copièrent et recopièrent ce que leurs compatriotes hellénisés des villes avaient écrit. Si ces textes sont nés précisément là, si leur va-et-vient d'un bout à l'autre de la vallée du Nil fut constant, même aux plus beaux jours de la christianisation, c'est qu'un lien étroit unit ces textes à l'Égypte. Un sursaut de nationalisme face à l'omniprésence civile et religieuse […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gnosticisme/#i_36476

GRÈCE ANTIQUE (Civilisation) - La religion grecque

  • Écrit par 
  • André-Jean FESTUGIÈRE, 
  • Pierre LÉVÊQUE
  •  • 20 051 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Adoption des dieux de l'Orient »  : […] Depuis longtemps, depuis même les origines de la religion hellénique, l'influence exercée sur elle par l'Orient était déterminante. Mais les contacts entre les deux mondes sont beaucoup plus étroits, maintenant que les Grecs, héritiers des conquérants perses, sont installés sur place. Ils sont sensibles au prestige de cultes millénaires, à la noble grandeur des édifices religieux, à la dignité d'u […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/grece-antique-civilisation-la-religion-grecque/#i_36476

HARPOCRATE, religion égyptienne

  • Écrit par 
  • Florence GOMBERT
  •  • 198 mots

Harpocrate (ou Hor-Pakhered) est un dieu égyptien représenté sous les traits d’un garçonnet nu, qui porte le doigt à la bouche. Comme les enfants en Égypte, Harpocrate a le crâne rasé avec une simple mèche tressée sur le côté. Il peut aussi être coiffé de la double couronne. À la Basse Époque (1085-333 av. J.-C.) il apparaît, tel le soleil naissant, assis sur une fleur de lotus. Sous l’Ancien Empi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/harpocrate-religion-egyptienne/#i_36476

HATHOR

  • Écrit par 
  • Yvan KOENIG
  • , Universalis
  •  • 590 mots
  •  • 5 médias

Divinité égyptienne féminine adorée sous la forme d'une vache, ou déesse anthropomorphe à tête de vache à Memphis, et dont l'un des principaux lieux de culte à l’époque ptolémaïque est à Dendara en Haute-Égypte , Hathor a sans doute une origine céleste. La mention d’Hathor, « demeure d'Horus », apparaît dans les textes funéraires. Elle aurait servi de support au soleil. Elle est parfois représen […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hathor/#i_36476

HÉLIOPOLIS

  • Écrit par 
  • Jean LECLANT
  •  • 452 mots

Aux environs immédiats du Caire, vers le nord, Héliopolis, la ville du Soleil, dont le nom égyptien ancien était On (mentionné dans la Bible), n'est plus aujourd'hui qu'un grand souvenir. L'urbanisme a profondément modifié cette zone : une partie du site est occupée par des immeubles populaires, l'autre est soumise à une irrigation intensive. Dans cet entourage ingrat, il ne reste plus guère debou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/heliopolis/#i_36476

HÉLIOPOLITAINE THÉOLOGIE

  • Écrit par 
  • Yvan KOENIG
  •  • 477 mots
  •  • 2 médias

La théologie égyptienne entreprit un effort de classement de ses mythes, notamment en groupant les dieux en collèges. Le plus célèbre de ces groupements est l'ennéade, ainsi appelée parce qu'elle se composait primitivement de neuf dieux. Inventée à Héliopolis, l'ennéade fut adoptée peu à peu par un grand nombre de clergés, qui la transformèrent selon leurs besoins. La théologie héliopolitaine étai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theologie-heliopolitaine/#i_36476

HÉRACLÉOPOLIS

  • Écrit par 
  • Yvan KOENIG
  •  • 284 mots

Ville d'Égypte antique située près du Fayoum, à proximité du Bahr Youssef, le bras du fleuve issu du Fayoum qui le rejoint à la hauteur d'Assiout. Le nom égyptien de la ville, Neni-Nesout, signifiait « l'enfant-royal » et se retrouve dans son nom arabe, Ahnas. Héracléopolis était la capitale du vingtième ou vingt et unième nome de Haute-Égypte. Cette ville joua un certain rôle religieux car c'étai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/heracleopolis/#i_36476

HÉRÉSIE AMARNIENNE

  • Écrit par 
  • Renaud DE SPENS
  •  • 226 mots
  •  • 1 média

Très tôt après son avènement, Aménophis IV change son nom en Akhenaton et met en œuvre une révolution religieuse. En Moyenne-Égypte, dans un lieu vierge, il fonde une nouvelle capitale, Akhetaton (aujourd'hui Tell el-Amarna). Le nouveau culte exalte Aton, le disque solaire, et exclut les autres dieux, en particulier Amon, le « roi des dieux » devenu le dieu dynastique au Nouvel Empire, dont le nom […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/heresie-amarnienne/#i_36476

HERMÉTISME

  • Écrit par 
  • Sylvain MATTON
  •  • 4 997 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « De Thot à Hermès Trismégiste »  : […] Le dieu égyptien Thot ( dhwti ) était primitivement un dieu local du Delta. Son culte se développa particulièrement à Shmum ou Chnumu (aujourd'hui Achmunein), ville de Moyenne-Égypte que les Grecs appelèrent Hermopolis (« ville d'Hermès »). L'ibis incarnait sa forme immatérielle, mais aussi le babouin, adoré à Shmum avant sa venue. Thot régnait sur tout ce qui comporte une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hermetisme/#i_36476

HORUS, religion égyptienne

  • Écrit par 
  • Florence GOMBERT
  •  • 224 mots

Le dieu égyptien Horus est un faucon ou un dieu anthropomorphe à tête de faucon. Ses attributs (double couronne a tef , disque solaire), ses positions (faucon aux ailes déployées, faucon couché) varient suivant la fonction qu’il occupe. L’Horus d’Edfou peut être représenté comme un simple disque solaire ailé. La victoire des souverains d’Hiérakonpolis so […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/horus-religion-egyptienne/#i_36476

HYPOGÉES PHARAONIQUES DU NOUVEL EMPIRE : VALLÉE DES ROIS (Égypte)

  • Écrit par 
  • Annie FORGEAU
  •  • 232 mots
  •  • 2 médias

Les tombes des deux premiers rois du Nouvel Empire, Ahmosis et Aménophis I er , n'ont pas été à ce jour identifiées. Thoutmosis I er , troisième souverain de la XVIII e  dynastie, choisit, quant à lui, de loger sa sépulture sur la rive occidentale de Thèbes, dans le site connu sous le nom de la Val […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hypogees-pharaoniques-du-nouvel-empire-vallee-des-rois/#i_36476

INTERPRÉTATION

  • Écrit par 
  • Pierre FÉDIDA
  •  • 6 813 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Texte et tradition »  : […] Cependant, comme l'indique Ricœur, l'herméneutique aristotélicienne, du fait qu'elle ne pose pas le problème des significations multivoques, est insuffisante à rendre compte des origines d'une problématique moderne de l'interprétation. Sans négliger les questions posées à partir du Peri hermèneias , il faut se tourner vers les conceptions religieuses de l'interprétation. Cell […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/interpretation/#i_36476

ISIS

  • Écrit par 
  • Yvan KOENIG
  • , Universalis
  •  • 593 mots
  •  • 3 médias

La déesse égyptienne Isis , dont le nom signifie peut-être « le siège », est sans doute la divinité la plus populaire du panthéon égyptien. Isis est une déesse anthropomorphe portant le hiéroglyphe de son nom en forme de trône sur la tête. Sous la forme d’Hathor-Isis, elle porte la coiffure de la déesse bovine. Elle est souvent représentée assise, allaitant Horus enfant. En liaison avec Osiris, el […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/isis/#i_36476

KARNAK

  • Écrit par 
  • Jean LECLANT
  •  • 533 mots
  •  • 6 médias

Derrière leurs hautes enceintes de brique crue, les monuments de Karnak, qui couvrent plus de 100 hectares sur la rive orientale du Nil, constituent encore l'ensemble monumental le plus imposant d'Égypte . Pourtant, jusqu'au milieu du xix e  siècle, le site était la proie des carriers, des chaufourniers et des pillards ; bon nombre de ses construc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/karnak/#i_36476

KHÉPRI

  • Écrit par 
  • Yvan KOENIG
  • , Universalis
  •  • 305 mots
  •  • 1 média

Dans la religion égyptienne, Khépri est la première forme d’apparition divine distincte du chaos primordial ; il est le soleil du matin, une forme du dieu-Soleil. Avec Rê-Horakhty (le soleil dans son zénith) et Atoum (le soleil couchant), il constitue le grand dieu d'Héliopolis qui vint à l'existence « sous la forme de l'existant ». Kheper signifie en égyptien « devenir », […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/khepri/#i_36476

KHNOUM, religion égyptienne

  • Écrit par 
  • Florence GOMBERT
  •  • 135 mots

Khnoum est le dieu égyptien à tête ou au corps de bélier, mais aussi crocodile à tête de bélier. Il porte une couronne hemhem (composée de trois couronnes atef ). Le culte de Khnoum à Éléphantine remonte aux premiers temps de l’histoire égyptienne. À Éléphantine, où il forme une triade avec Satet et Anouket, il est le gardien des s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/khnoum-religion-egyptienne/#i_36476

KHONSOU ou CHONSOU, religion égyptienne

  • Écrit par 
  • Florence GOMBERT
  •  • 161 mots

Dieu égyptien à tête de faucon portant un disque lunaire ou un crocodile à tête de faucon, Khonsou est représenté à partir du Nouvel Empire, en jeune homme, souvent momiforme, coiffé de la boucle de l’enfance et d’un bandeau. Il tient les sceptres de Ptah et d’Osiris ( ouas , djed , ankh , fouet, crosse) et porte un collier  […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/khonsou-chonsou/#i_36476

KÔM-OMBO

  • Écrit par 
  • Jean LECLANT
  •  • 306 mots
  •  • 2 médias

Situé à une quarantaine de kilomètres au nord d'Assouan, au cœur d'un important bassin agricole, le temple de Kôm-Ombo a remplacé, à l'époque ptolémaïque, un ancien sanctuaire de dimensions moindres (blocs d'un Sésostris, d'Aménophis I, d'Hatchepsout, de Thoutmosis III et de Ramsès II). Il se dresse au sommet d'une colline, le long du fleuve qui, par érosion, a fait disparaître plusieurs installat […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kom-ombo/#i_36476

LES PORTES DU CIEL. VISIONS DU MONDE DANS L'ÉGYPTE ANCIENNE (exposition)

  • Écrit par 
  • Julie MASQUELIER-LOORIUS
  •  • 1 089 mots

Les Portes du ciel. Visions du monde dans l'Égypte ancienne , qui s'est déroulée au musée du Louvre, du 6 mars au 29 juin 2009, a donné lieu à la publication d'un catalogue en coédition avec Somogy présentant les quelque trois cent cinquante œuvres exposées couvrant plus de trois millénaires (de l'époque prédynastique à la période gréco-romaine). L'organisation de cette expos […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-portes-du-ciel-visions-du-monde-dans-l-egypte-ancienne/#i_36476

MAÂT

  • Écrit par 
  • Yvan KOENIG
  • , Universalis
  •  • 332 mots
  •  • 1 média

Gracieuse déesse égyptienne, représentée anthropomorphe généralement assise et coiffée d'une plume d'autruche qui écrit le hiéroglyphe de son nom, Maât est parfois représentée agenouillée, ailée et coiffée du disque solaire. Les premières mentions de cette déesse sont attestées dans les Textes des pyramides sous l’Ancien Empire. Maât symbolise l'ordre, la justice et la véri […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maat/#i_36476

MAQUILLAGE

  • Écrit par 
  • Dominique PAQUET
  •  • 5 300 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « De la peinture rituelle au fard profane »  : […] À l'origine, un geste dont on peut dire qu'il serait contemporain des funérailles et qui a valeur de parabole : l'application d'une matière fluide d'origine minérale, végétale, animale ou humaine sur la peau selon une composition signifiante, marquant une coupure avec l'inorganique. Pour J. T. Maertens, il s'agit d'une coupure avec le corps-mère, avec l'Autre ou le Réel, c'est-à-dire avec tout ce […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maquillage/#i_36476

MIN, religion égyptienne

  • Écrit par 
  • Florence GOMBERT
  •  • 147 mots

Dieu égyptien ithyphallique (le pénis en érection), représenté le bras droit levé en équerre tenant un fouet ( flabellum ), son autre bras étant glissé sous son vêtement serré. Min est coiffé de deux hautes plumes tenues par un bandeau. Il est parfois accompagné d’une laitue montée dont le suc blanc symbolise la fertilité masculine. Son corps est noir (symbole de fertilité). […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/min-religion-egyptienne/#i_36476

MOMIES, Égypte

  • Écrit par 
  • Françoise DUNAND, 
  • Roger LICHTENBERG
  •  • 4 687 mots
  •  • 6 médias

Pour les anciens Égyptiens, la mort n'est qu'un passage entre deux formes d'existence et la momification fait partie d'un ensemble de rituels dont le sens ultime n'est autre que la négation de la mort. La « deuxième vie » étant conçue comme la continuation heureuse de la vie en ce monde, une de ses conditions est la conservation du corps dont la destruction entraînait la deuxième mort, définitive […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/momies-egypte/#i_36476

MONTOU, religion égyptienne

  • Écrit par 
  • Florence GOMBERT
  •  • 142 mots

Dieu anthropomorphe à tête de faucon coiffé de deux uræi (cobras en fureur) et d’un disque solaire surmonté de deux hautes plumes, Montou est armé d’une lance et d’une harpée. Le culte de Montou apparaît en Thébaïde à Ermant (Hermonthis). Les souverains de la XI e  dynastie font de lui un dieu dynastique. Dieu guerrier, il assure la défense de la rég […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/montou-religion-egyptienne/#i_36476

MORT - Les sociétés devant la mort

  • Écrit par 
  • Louis-Vincent THOMAS
  •  • 8 190 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « De l'« amortalité » à l'immortalité »  : […] La mort n'étant qu'exceptionnellement destruction totale de l'être, la croyance en la perdurabilité de la personne (ou plutôt de ses constituants privilégiés) semble fort répandue. Cette « amortalité », que Frazer appréhende comme « la prolongation de la vie pour une période indéfinie, mais pas nécessairement éternelle », n'est généralement conçue par les populations sans machinisme que sur le mod […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mort-les-societes-devant-la-mort/#i_36476

MYTHOLOGIES - Premiers panthéons

  • Écrit par 
  • Jean BOTTERO, 
  • Yvan KOENIG, 
  • Dimitri MEEKS
  • , Universalis
  •  • 6 981 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre «  Le monde égyptien »  : […] Les temps préhistoriques ont dû avoir une importance considérable sur la formation de la pensée égyptienne. Toutefois, il semble qu'il ne faille pas exagérer cette influence. Une indication sûre nous est fournie par le répertoire des formes animalières des différentes divinités. On a constaté avec justesse qu'aucune de ces formes n'est préhistorique, mais que toutes se rapportent à une flore et à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mythologies-premiers-pantheons/#i_36476

NÉFERTITI ou NOFRETITI, reine d'Égypte (XIVe s. av. J.-C.)

  • Écrit par 
  • Joyce TYLDESLEY
  • , Universalis
  •  • 946 mots
  •  • 1 média

Reine d'Égypte, épouse du roi Akhenaton (r. vers 1352-1336 av. J.-C.). On ignore la généalogie de Néfertiti. Son nom, parfois mentionné sous la forme Neferneferuaten, signifiant « la Belle est venue », a fait penser aux premiers égyptologues qu'elle était peut-être une princesse mitannienne. De nombreux détails suggèrent cependant qu'elle serait la fille, née en Égypte, du chef de la cavalerie d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nefertiti-nofretiti/#i_36476

NEITH

  • Écrit par 
  • Yvan KOENIG
  • , Universalis
  •  • 297 mots
  •  • 1 média

La déesse égyptienne Neith , identifiée par les Grecs à Athéna, était la déesse de la ville de Saïs dans le delta occidental. Déesse anthropomorphe coiffée de la couronne rouge de Basse-Égypte,l'arc et la flèche lui sont attribués. Déesse-mère, elle est parfois regardée comme créatrice du monde, elle engendre la vie au moyen de sept flèches (sept paroles) ; elle est alors assimilée à la vache qui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/neith/#i_36476

NOUN

  • Écrit par 
  • Yvan KOENIG
  • , Universalis
  •  • 221 mots
  •  • 1 média

Les Égyptiens ayant conçu la création à l'image de celle de leur pays, lui-même considéré comme étant le « don du Nil », le Noun désigne l'océan liquide qui existait avant que le monde ne fût créé. Et, de même que le Nil, lors de la crue, ne laisse apparaître que quelques buttes hors de l'eau, la création du monde s'est faite, selon la conception égyptienne, à partir d'un tertre primordial. Le dé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/noun/#i_36476

NOUT, religion égyptienne

  • Écrit par 
  • Florence GOMBERT
  •  • 144 mots

Déesse anthropomorphe, parfois ailée, Nout porte le signe de son nom ( nou , c’est-à-dire « vase ») sur la tête. Nout est souvent représentée le corps courbé au-dessus de la terre. Elle peut également prendre l’aspect d’une vache dont le corps est parcouru par les astres ou celui d’une femme sortant à demi d’un sycomore. Dans la théologie héliopolitaine, Nout est fille de Sh […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nout-religion-egyptienne/#i_36476

OSIRIS

  • Écrit par 
  • Michel PEZIN
  • , Universalis
  •  • 368 mots

Osiris est représenté momiforme, les bras croisés sur la poitrine, tenant les symboles de la royauté : un sceptre et un fouet. Il est coiffé de la couronne  atef agrémentée de deux plumes d’autruche. Ses chairs sont vertes ou noires (symbole de fertilité). Roi divinisé , Osiris est inséparable de sa sœur et parèdre Isis, sans les incantations de laquelle il n'aurait pu reven […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/osiris/#i_36476

OUADJET, religion égyptienne

  • Écrit par 
  • Florence GOMBERT
  •  • 183 mots

Cobra lové sur une touffe de papyrus ou cobra ailé, la déesse égyptienne anthropomorphe Ouadjet est coiffée de la couronne rouge. Comme presque toutes les déesses, elle tient le signe  ouadj , « vert », le papyrus (les dieux tiennent le signe  ouas , la force). Avec sa couronne rouge (couronne du pays du delta), Ouadjet symbolise le royaume du Nord, la B […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ouadjet-religion-egyptienne/#i_36476

PARFUMS

  • Écrit par 
  • Brigitte MUNIER, 
  • Paul TEISSEIRE
  •  • 5 931 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Un rôle ontologique et social »  : […] La découverte par Marcel Detienne d'une mythologie de l'aromate dans la Grèce antique renouvela le regard sur l'anthropogonie en lui adjoignant la dialectique évoquée : quand Prométhée, instaurant le sacrifice, donne aux dieux la fumée parfumée montant de l'autel, et aux hommes la viande, le partage entre immortalité et mortalité ne s'opère point par le corps, mais par l'alimentation : la fumée o […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/parfums/#i_36476

PHARAON

  • Écrit par 
  • Jean VERCOUTTER
  •  • 2 586 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Une nature divine et humaine »  : […] Pharaon est à la fois dieu et roi humain . Ces deux aspects de sa personnalité sont inextricablement mêlés. Dieu, souvent désigné par l'expression neter nefer , le « dieu parfait », est le fils charnel d'une divinité : à haute époque, du dieu-soleil Rê, d'Héliopolis, la plus ancienne capitale d'Égypte, et, à partir de la XVIII e  dynastie, du dieu Am […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pharaon/#i_36476

PHÉNIX, mythologie

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 396 mots

Oiseau fabuleux, originaire d'Éthiopie et rattaché au culte du Soleil, en particulier dans l'ancienne Égypte et dans l'Antiquité classique. Le phénix était, disait-on, une sorte d'aigle, mais de taille considérable ; son plumage se parait de rouge, de bleu et d'or éclatant, et son aspect était splendide. Il n'existait jamais qu'un seul phénix à la fois ; il vivait très longtemps : aucune tradition […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/phenix-mythologie/#i_36476

PSCHENT

  • Écrit par 
  • Yvan KOENIG
  •  • 209 mots
  •  • 1 média

Mot dérivé de l'égyptien pa - sekhemty , qui signifie les « deux puissantes ». C'est le nom de la double couronne qui symbolise l'union de la Haute-Égypte et de la Basse-Égypte et qui était portée par le roi des « deux pays ». Le pschent est composé de la couronne rouge qui était la couronne du pays du delta, et qui était placée sous la protection de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pschent/#i_36476

PTAH

  • Écrit par 
  • Yvan KOENIG
  • , Universalis
  •  • 356 mots
  •  • 1 média

Dieu anthropomorphe et barbu serré dans une étoffe, tenant le signe ankh  (vie) et le pilier  djed . Ptah est coiffé d’une calotte qui lui est propre. Ses chairs sont vertes. Appelé aussi Ta-tenen, c'est-à-dire « la terre qui se soulève », Ptah est le grand dieu égyptien de Memphis, capitale du pays unifié sous l’Ancien Empire. Son nom signifie peut-êtr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ptah/#i_36476

  • Écrit par 
  • Yvan KOENIG
  • , Universalis
  •  • 893 mots

Dieu égyptien anthropomorphe ou avec une tête de faucon, Rê est coiffé du disque solaire autour duquel s’enroule un serpent (uræus). Dans sa forme naissante, il peut être représenté par un veau, un enfant, ou un scarabée. Ses aspects nocturnes lui valent d’être doté d’une tête de bélier. En tant qu’ennemi d’Apopis, il peut se manifester sous la forme d’un chat. benbenr Livre de la vache du ciel G […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/re/#i_36476

SEKHMET, religion égyptienne

  • Écrit par 
  • Florence GOMBERT
  •  • 154 mots

La déesse égyptienne Sekhmet est représentée sous les traits d'une lionne ou d’une figure anthropomorphe à tête de lion. Elle est parfois coiffée du disque solaire. Elle reçoit un culte à Memphis depuis l’Ancien Empire. « La Puissante » était anciennement associée à Héka, dieu de magie. À Memphis, elle est aussi la parèdre de Ptah et la mère de Nefertoum. Elle est une des manifestations de l’œil […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sekhmet-religion-egyptienne/#i_36476

SÉRAPIS

  • Écrit par 
  • Yvan KOENIG
  •  • 187 mots

Divinité grecque introduite en Égypte sous les Ptolémées, Sérapis, ou Sarapis, était originaire de Sinope. D'après la légende, le roi Ptolémée I er , qui régna dans les toutes dernières années du ~ iv e  siècle, vit en songe le dieu Sérapis de Sinope, qui lui demanda de ramener sa statue en Égypte. Le roi demanda l'explica […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/serapis/#i_36476

SETH, religion égyptienne

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 854 mots
  •  • 1 média

Dieu de l'Égypte ancienne, Seth (également appelé Set, Setekh ou Setesh) est le patron de Nubt, le xi e  nome, ou province, de Haute-Égypte. Son culte commence à Nubt (appelée Ombos en grec), dans la région de l'actuelle ville de Tukh, sur la rive gauche du Nil. Avec son grand cimetière dans le faubourg de Naqada, Nubt est le principal centre urb […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/seth-dieu-egyptien/#i_36476

SHOU, religion égyptienne

  • Écrit par 
  • Florence GOMBERT
  •  • 155 mots

Shou est un dieu égyptien anthropomorphe agenouillé pour supporter le ciel ou le soleil. Il est coiffé d’une plume d’autruche (qui symbolise son nom) ou de quatre plumes droites. Avec Tefnout, il forme aussi un horizon à deux têtes de lion, par assimilation du couple primordial aux deux lions Routy. Avec Tefnout, il forme le premier couple de l’ennéade des dieux primordiaux héliopolitains. Shou sé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/shou-religion-egyptienne/#i_36476

SOBEK, religion égyptienne

  • Écrit par 
  • Florence GOMBERT
  •  • 149 mots

Crocodile ou dieu égyptien anthropomorphe à tête de crocodile, Sobek est riche en attributs à la suite de syncrétismes subtils. Le culte du dieu est attesté depuis la I re  dynastie à Chédit, l’ancienne Crocodilopolis, dans le Fayoum. Sobek est très tôt associé à Rê, car il émerge de l’eau, de l’océan primordial. Associé à la fertilité en raison de ses relations avec le N […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sobek-religion-egyptienne/#i_36476

SYNCRÉTISME

  • Écrit par 
  • Dario SABBATUCCI
  •  • 2 400 mots

Dans le chapitre « La comparaison en histoire des religions »  : […] Pendant une certaine période, l'histoire comparée des religions, se consacrant principalement aux recherches sur les syncrétismes romains de l'âge hellénistique avec des auteurs tels que J. Toutain et F. Cumont, tenta de donner une définition du phénomène et en chercha la vérification dans les religions d'autres cultures. Furent alors regardés comme syncrétistes des faits qui ensuite se révélèrent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/syncretisme/#i_36476

TEFNOUT, religion égyptienne

  • Écrit par 
  • Florence GOMBERT
  •  • 188 mots

Tefnout est une déesse égyptienne représentée sous les traits d'une lionne ou d'une figure anthropomorphe à tête de lion. Elle est coiffée d’un disque solaire ou uniquement d’un uræus (cobra en fureur). Elle apparaît dans la théologie héliopolitaine. La chaude ardeur de Tefnout en fait la main d’ Atoum, créateur par masturbation ; une émanation créatrice (l’humidité) qui, av […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tefnout-religion-egyptienne/#i_36476

PYRAMIDES TEXTE DES

  • Écrit par 
  • Renaud DE SPENS
  •  • 184 mots

Les Textes des pyramides constituent le corpus religieux le plus ancien découvert à ce jour en Égypte. Ounas, dernier roi de la V e  dynastie, est le premier à en faire graver une version dans sa pyramide, à Saqqara. Rois et reines de la VI e  dynastie perpétuent l'usage. On a pu reconstituer 800 formules environ de ce corpus […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/texte-des-pyramides/#i_36476

THÉBAINE TRIADE

  • Écrit par 
  • Yvan KOENIG
  •  • 193 mots
  •  • 1 média

Dans la religion égyptienne, on appelle triade thébaine le groupe divin que forme Amon de Karnak avec Mout et Khonsou. Amon avait généralement un double aspect : soit l'aspect humain ordinaire, soit l'aspect ithyphallique de Min, dieu de la fertilité . Il porte fréquemment l'ancienne coiffure du dieu Min, et un mortier surmonté de deux hautes plumes. Il est le roi des dieux et est accompagné de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/triade-thebaine/#i_36476

THOT, religion égyptienne

  • Écrit par 
  • Florence GOMBERT
  •  • 153 mots

Thot est représenté sous la forme d’un ibis, d’un babouin tenant l’œil  oudjat ou d’un dieu anthropomorphe à tête d’ibis. Thot est le dieu d’Hermopolis Magna (Achmounein) en Moyenne Égypte où il prend le dessus sur le lièvre divin, sur les dieux primordiaux, grenouilles et serpents, et sur le babouin dont il reprend la forme. Thot est considéré comme la langue du dieu memphi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/thot-religion-egyptienne/#i_36476

THOUÉRIS, religion égyptienne

  • Écrit par 
  • Florence GOMBERT
  •  • 196 mots

Cette déesse au corps hybride est représentée debout. Thouéris a le corps d’un hippopotame, souvent pourvu de mamelles pendantes, des pattes de lion et le dos d’un crocodile. Selon le contexte, elle peut arborer la tête d’un hippopotame, d’un crocodile, d’une lionne ou d’une femme. Elle est associée au signe  sa de protection. Pendant le Nouvel Empire s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/thoueris-religion-egyptienne/#i_36476

URAEUS

  • Écrit par 
  • Jean LECLANT
  •  • 205 mots
  •  • 1 média

Ce mot, en toute rigueur du genre masculin, mais souvent employé au féminin, car il désigne un cobra femelle, est un terme d'érudits, emprunté, pendant la Renaissance, au commentateur hellénistique Horapollon ; on peut douter que la forme grecque ( ouraios ) ait été dérivée elle-même d'un terme égyptien. Le mot uraeus désigne l'image d'un cobra en fureur, qui dresse sa gorge […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/uraeus/#i_36476

YOYOTTE JEAN (1927-2009)

  • Écrit par 
  • Olivier PERDU
  •  • 908 mots

Dans le domaine de l'égyptologie et même bien au-delà, le nom de Jean Yoyotte restera toujours présent, tant son œuvre s'impose déjà comme une source inépuisable d'informations et de réflexions. Cet historien d'une érudition et d'une curiosité immenses, dont les travaux se sont nourris du contact direct avec les vestiges du passé, s'est hissé parmi les rares égyptologues à avoir de l'Égypte ancie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-yoyotte/#i_36476


Affichage 

Anubis, dieu des Morts, art égyptien

photographie

Anubis, dieu des Morts, représenté en chacal, est assis sur un coffre à vases canopes Marbre Musée égyptien, Le Caire 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Apis, le dieu-taureau

photographie

Statue en calcaire du dieu-taureau Apis XXXe dynastie Vers 380-342 avant J-C Musée du Louvre, Paris 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Bastet, la déesse-chatte, art égyptien

photographie

Statuette de la déesse-chatte Bastet XXVIe dynastie Période saïte Vers 664-610 avant J-C Bronze et or Musée du Louvre, Paris 

Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

Afficher

Déesse Hathor et Séti Ier, art égyptien

photographie

La déesse Hathor et Séti Ier Calcaire peint, bas-relief de la tombe de Séti Ier XIXe dynastie Vers 1314-1200 avant J-C Musée du Louvre, Paris 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Différentes représentations du dieu solaire

photographie

ART ÉGYPTIEN, Nouvel Empire, XIXe dynastie, Différentes représentations du dieu solaire; Tombe de Sennedjem, peinture sur stuc Deir el-Medineh, Thèbes 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Hippopotame, art égyptien

photographie

ART ÉGYPTIEN, Moyen Empire, XIIe dynastie, Hippopotame - Décor d'oiseau et de plantes aquatiques, fritte glaçurée Kunsthistorisches Museum, Vienne 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Isis et Horus, art égyptien

photographie

La déesse Isis est représentée allaitant Horus, le fils qu'elle a eu du dieu Osiris XXVIe dynastie Vers 664-525 avant J-C Bronze Freud Museum, Londres 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

La déesse Hathor protégeant Ramsès II

photographie

ART ÉGYPTIEN, Nouvel Empire, XIXe dynastie, règne de Ramsès II, La déesse Hathor, représentée sous la forme d'une vache, protégeant Ramsès II - Relief provenant de Deir el-Medineh, calcaire Musée du Louvre, Paris 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

La déesse Ouadjet et un adorateur

photographie

ART ÉGYPTIEN, Basse Époque, La déesse Ouadjet et un adorateur, bronze Musée du Louvre, Paris 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Le cycle du soleil

photographie

ART ÉGYPTIEN, Nouvel Empire, XXe dynastie, vers 1140 avant J-C, Le cycle du soleil : le ciel nocturne et le ciel diurne - Détail du plafond du caveau de l'hypogée de Ramsès VI, peinture sur stuc Vallée des Rois, Thèbes-Ouest 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Le dieu Amon-Min, dieu de la Fertilité

photographie

ART ÉGYPTIEN, Nouvel Empire, XVIIIe dynastie, Le dieu Amon-Min, dieu de la Fertilité - Relief provenant du temple de Thoutmosis III à Deir el-Bahari, calcaire peint Musée de Louxor 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Le dieu Horus et le pharaon Horemheb

photographie

ART ÉGYPTIEN, Nouvel Empire, XVIIIe dynastie, Le dieu Horus et le pharaon Horemheb, dernier souverain de la XVIIIe dynastie, calcaire Kunsthistorisches Museum, Vienne 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Le monde des morts

vidéo

Destinée aux pérégrinations dans le monde des morts, la barque funéraire symbolise l'embarcation menant le défunt à sa sépulture Les vivants offrent au trépassé des repas réels ou figurés pour assurer sa survie dans l'au-delà Au Nouvel Empire, le sarcophage prend la forme de la momie... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Le pharaon devant Haoëris

photographie

ART ÉGYPTIEN, époque gréco-romaine, IIe siècle avant J-C-IIe siècle après J-C, Le pharaon devant Haoëris, bas-relief Temple d'Horus et Sobek, Kôm-Ombo 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Le pharaon faisant une offrande au dieu crocodile Sobek

photographie

ART ÉGYPTIEN, époque gréco-romaine, IIe siècle avant J-C-IIe siècle après J-C, Le pharaon, la tête sommée du pschent, fait une offrande au dieu crocodile Sobek, bas-relief Temple d'Horus et Sobek, Kôm-Ombo 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Le roi Taharqa faisant une offrande au dieu-faucon Hemen

photographie

ART ÉGYPTIEN, troisième période intermédiaire, XXVe dynastie, vers 680 avant J-C, Taharqa, roi d'origine soudanaise, faisant une offrande au dieu-faucon Hemen, bronze et schiste plaqué d'or Hauteur: 19 cm Musée du Louvre, Paris 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Livre des Morts, détail

photographie

ART ÉGYPTIEN, Nouvel Empire, XXe dynastie, Détail du Livre des Morts, au nom du défunt Âner : le mort dans la barque d'Osiris et scène de labour, peinture sur papyrus Musée égyptien, Turin 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Modèle de barque provenant du mobilier d'une tombe

photographie

ART ÉGYPTIEN, Moyen Empire, XIIe dynastie, Modèle de barque provenant du mobilier d'une tombe, bois polychrome Kunsthistorisches Museum, Vienne 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Nout et Geb, papyrus

photographie

Pour les Égyptiens, Nout, déesse du Ciel formant la voûte des étoiles, et Geb, dieu de la Terre, étaient jumeaux et furent séparés par leur père, dieu de l'Air, Shou Longtemps, le mythe a manifesté et fondé à lui tout seul la différence des sexes et les rôles féminin et masculin 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Ouchebtis

photographie

ART ÉGYPTIEN, du Nouvel Empire à la période gréco-romaine, Ouchbetis, calcaire peint, fritte glaçurée, albâtre, basalte, bois polychrome, faïence Staatliche Museen, Berlin 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Ouchebtis et boîte à ouchebtis

photographie

ART ÉGYPTIEN, troisième période intermédiaire, XXIe dynastie, Ouchebtis et boîte à ouchebtis, bois polychrome Musée du Louvre, Paris 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Pendentif au nom du roi Osorkon II : la famille du dieu Osiris

photographie

Cette triade regroupe Osiris, au centre, flanqué de son épouse Isis et de son fils Horus Osiris est représenté accroupi, comme un signe hiéroglyphique Il est au sommet d'un pilier, et l'aspect général de l'ensemble n'est pas sans rappeler celui du jeune soleil sortant du lotus primordial... 

Crédits : Erich Lessing / AKG

Afficher

Pots à onguents en forme de dieu Bès, dieu de la Fécondité

photographie

ART ÉGYPTIEN, Nouvel Empire, Pots à onguents en forme de dieu Bès, dieu de la Fécondité, faïence Musée du Louvre, Paris 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Prêtre en prière

photographie

ART ÉGYPTIEN, troisième période intermédiaire, Prêtre en prière, bronze Musée du Louvre, Paris 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Procession funéraire, art égyptien

photographie

L'esprit du défunt descendant dans sa tombe Papyrus Nouvel Empire Vers 1550-1080 Musée du Louvre, Paris 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Pyramidion du grand prêtre de Ptah, Ptahmès

photographie

ART ÉGYPTIEN, Nouvel Empire, XVIIIe dynastie, Pyramidion construit au-dessus de la chapelle d'une sépulture privée à Memphis - Le défunt, le vizir Ptahmès, récite un hymne au dieu solaire, granit Saatliche Museen, Berlin 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Scène de repas funéraire

photographie

ART ÉGYPTIEN, Moyen Empire, XIIe dynastie, Scène de repas funéraire : un fils offre à ses parents défunts de quoi survivre dans l'au-delà, calcaire peint Kunsthistorisches Museum, Vienne 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Scène d'offrande avec un pharaon et la déesse Sekhmet

photographie

Bas-relief en calcaire représentant un pharaon faisant une offrande à Sekhmet, la déesse-lionne Époque ptolémaïque 305-30 avant J-C Collection particulière 

Crédits : Bonhams, London, UK, Bridgeman Images *

Afficher

Scènes funéraires

photographie

ART ÉGYPTIEN, Nouvel Empire, XXe dynastie, Scènes funéraires - Tombe de Inherkhaou, peinture sur stuc Deir el-Medineh, Thèbes 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Stèle de Néfertiabet

photographie

Dans la chapelle du mastaba édifié pour elle à Guizeh, la princesse Néfertiabet, parente du pharaon Khéops, est représentée dans la scène traditionnelle du repas funéraire, devant la table qui porte les offrandes alimentaires Calcaire peint, IVe dynastie (env 2550 av J-C) Musée du Louvre,... 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Stèle d'un musicien, art égyptien

photographie

Stèle d'un musicien défunt représenté jouant de la harpe devant Rê-Horakhty, « le grand dieu seigneur du ciel » L'image habituelle du défunt debout et les bras levés est ici remplacée par celle du harpiste Stuc et peinture sur bois XIXe dynastie Vers 1290-1224 avant J-C Musée du Louvre,... 

Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

Afficher

Temple d'Hathor

photographie

Le temple consacré à Hathor et à la reine Nefertari à Abu Simbel, XIXe dynastie Égypte 

Crédits : Istituto Geografico De Agostini

Afficher

Tête de bélier, animal sacré du dieu Amon de Karnak

photographie

ART ÉGYPTIEN, Nouvel Empire, XIXe dynastie, Tête de bélier, animal sacré du dieu Amon de Karnak, serpentine Kunsthistorisches Museum, Vienne 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Triade de Mykérinos, Guizeh, Égypte

photographie

Mykérinos, qui construisit la troisième pyramide de Guizeh, est représenté entouré de la déesse Hathor et d'une des divinités du nome (province d'Égypte) Statue en granit Pyramide de Mykérinos, Guizeh Musée égyptien, Le Caire 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Triade d'Osorkon II représenté en Osiris et encadré d'Isis et d'Horus

photographie

ART ÉGYPTIEN, troisième période intermédiaire, XXIIe dynastie, vers 870 avant J-C, Triade d'Osorkon II représenté en Osiris et encadré d'Isis (à sa gauche) et d'Horus (à sa droite), or, lapis-lazuli, verre Musée du Louvre, Paris 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Un défunt et sa momie protégés par Anubis

photographie

ART ÉGYPTIEN, époque romaine, IIe-IIIe siècle après J-C, Linceul décoré montrant le défunt et sa momie protégés par Anubis, toile peinte à l'encaustique Staatliche Museen, Berlin 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Vases canopes

photographie

ART ÉGYPTIEN, Basse Époque, Vases canopes destinés à recevoir les viscères embaumés du défunt - Leurs couvercles sont à l'effigie des quatre fils d'Horus, calcaire Staatliche Museen, Berlin 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Vignette du Livre des Morts

photographie

ART ÉGYPTIEN, Basse Époque, Vignette du Livre des Morts : la défunte Nefer-is est conduite dans la salle du jugement où son cœur sera pesé en présence d'Osiris, d'Isis et de Nephtys, papyrus Staatliche Museen, Berlin 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Anubis, dieu des Morts, art égyptien
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Apis, le dieu-taureau
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Bastet, la déesse-chatte, art égyptien
Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

photographie

Déesse Hathor et Séti Ier, art égyptien
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Différentes représentations du dieu solaire
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Hippopotame, art égyptien
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Isis et Horus, art égyptien
Crédits : Bridgeman Images

photographie

La déesse Hathor protégeant Ramsès II
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

La déesse Ouadjet et un adorateur
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Le cycle du soleil
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Le dieu Amon-Min, dieu de la Fertilité
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Le dieu Horus et le pharaon Horemheb
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Le monde des morts
Crédits : Encyclopædia Universalis France

vidéo

Le pharaon devant Haoëris
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Le pharaon faisant une offrande au dieu crocodile Sobek
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Le roi Taharqa faisant une offrande au dieu-faucon Hemen
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Livre des Morts, détail
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Modèle de barque provenant du mobilier d'une tombe
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Nout et Geb, papyrus
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Ouchebtis
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Ouchebtis et boîte à ouchebtis
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Pendentif au nom du roi Osorkon II : la famille du dieu Osiris
Crédits : Erich Lessing / AKG

photographie

Pots à onguents en forme de dieu Bès, dieu de la Fécondité
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Prêtre en prière
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Procession funéraire, art égyptien
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Pyramidion du grand prêtre de Ptah, Ptahmès
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Scène de repas funéraire
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Scène d'offrande avec un pharaon et la déesse Sekhmet
Crédits : Bonhams, London, UK, Bridgeman Images *

photographie

Scènes funéraires
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Stèle de Néfertiabet
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Stèle d'un musicien, art égyptien
Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

photographie

Temple d'Hathor
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie

Tête de bélier, animal sacré du dieu Amon de Karnak
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Triade de Mykérinos, Guizeh, Égypte
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Triade d'Osorkon II représenté en Osiris et encadré d'Isis et d'Horus
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Un défunt et sa momie protégés par Anubis
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Vases canopes
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Vignette du Livre des Morts
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie