RELATIVITÉ GÉNÉRALE

PREMIER TEST DE LA RELATIVITÉ GÉNÉRALE AUTOUR D'UN TROU NOIR SUPERMASSIF

  • Écrit par 
  • Pierre LÉNA
  •  • 2 340 mots
  •  • 3 médias

L’existence d’objets ultradenses, appelés trous noirs, est une prédiction de la relativité générale, théorie physique formulée par Albert Einstein en 1915 et qui relie l’espace-temps aux masses qu’il contient. Les trous noirs, dont le premier fut mis en évidence en 1971, sont abondants dans l’Univers et leu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/premier-test-de-la-relativite-generale-autour-d-un-trou-noir-supermassif/#i_85518

RELATIVITÉ - Relativité générale

  • Écrit par 
  • Thibault DAMOUR, 
  • Stanley DESER
  •  • 12 096 mots
  •  • 3 médias

En physique, le vocable « relativité » recouvre deux concepts très différents. Celui de relativité restreinte (qui a remplacé la relativité galiléenne) spécifie la structure cinématique de l'espace-temps. Cette structure, d'abord suggérée par l'étude de l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/relativite-relativite-generale/#i_85518

ANTIMATIÈRE

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE, 
  • Jean-Marc RICHARD
  •  • 6 912 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Antiatomes »  : […] En septembre 1995, une équipe de physiciens allemands et italiens utilisant un des accélérateurs du Cern, le complexe européen de physique des particules situé près de Genève, réalisèrent la fabrication de quelques antiatomes à partir des antiparticules du proton et de l'électron. Le dispositif expérimental tirait avantage de l'anneau d'accumulation d'antiprotons de basse énergie (le L.E.A.R., Lo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antimatiere/#i_85518

ASTROMÉTRIE

  • Écrit par 
  • Jean KOVALEVSKY
  •  • 6 502 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Déviations des rayons lumineux »  : […] Le principal effet dont il faut tenir compte est l' aberration, qui est un effet optique dû à la valeur finie de la vitesse de la lumière qui se compose avec la vitesse de l'observateur. Celui-ci ne voit donc pas l'astre dans la direction où il se trouve réellement. On distingue l'aberration annuelle, produite par le mouvement de la Terre autour du Soleil, et l'aberration diurne, due à la rotation […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/astrometrie/#i_85518

BIG BANG

  • Écrit par 
  • Marc LACHIÈZE-REY
  •  • 2 528 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « La cosmologie relativiste »  : […] Dès les premières décennies du xx e  siècle, la cosmologie se place d'emblée sous le signe de la relativité générale. Tous les cosmologistes sont déjà d'accord (ce qui est toujours le cas aujourd'hui) pour déclarer qu'un modèle cosmologique, qui représente notre Univers, doit être construit dans le cadre de cette théorie fondamentale et révoluti […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/big-bang/#i_85518

COSMOLOGIE

  • Écrit par 
  • Marc LACHIÈZE-REY
  •  • 9 326 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « L'Univers de la relativité générale »  : […] La relativité générale joue un rôle encore plus fondamental que la relativité restreinte, car elle permet de concevoir une géométrie propre de l'Univers. Dans la physique non relativiste, la géométrie est très simple (elle est dite euclidienne : c'est celle que nous apprenons à l'école, où les parallèles existent et ne se rencontrent jamais, où l'on ne revient jamais à son point de départ en alla […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cosmologie/#i_85518

DÉCOUVERTE DES IMAGES GRAVITATIONNELLES

  • Écrit par 
  • James LEQUEUX
  •  • 280 mots

La théorie de la relativité générale prévoit que la lumière est défléchie lors de son passage près d'une importante concentration de masse. Cet effet a été observé pour la première fois le 29 mai 1919, par Arthur Stanley Eddington, au cours d'une éclipse totale de Soleil. En 1937, l'astronome suisse Fritz Zwicky prédit que l'on pourrait observer des images gravitationnelles déformées d'objets loi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/decouverte-des-images-gravitationnelles/#i_85518

DICKE ROBERT H. (1916-1997)

  • Écrit par 
  • Jean AUDOUZE
  •  • 786 mots

Parmi les astrophysiciens, Dicke occupe une place exceptionnelle : alors que la plupart d'entre eux se spécialisent dans l'observation du ciel et l'interprétation des données ainsi accumulées, il a fait progresser la science la plus fondamentale, en particulier les théories de la gravitation, en élaborant des expériences de physique d'une précision extrême. Robert Henry Dicke naît le 6 mai 1916 à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/robert-h-dicke/#i_85518

ÉCLIPSE SOLAIRE DU 29 MAI 1919

  • Écrit par 
  • Pierre LÉNA
  •  • 1 334 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Genèse de la relativité générale »  : […] La relativité restreinte, publiée en 1905 par Albert Einstein, généralise le principe selon lequel tout mouvement uniforme et rectiligne n’est pas absolu, mais relatif au système depuis lequel il est observé (référentiel). Pour conserver cette relativité du mouvement, le prix à payer est la disparition d’un temps également absolu et la conception nécessaire d’un espace-temps à quatre dimensions – […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eclipse-solaire-du-29-mai-1919/#i_85518

EINSTEIN ALBERT (1879-1955)

  • Écrit par 
  • Michel PATY
  •  • 6 510 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Relativité générale »  : […] Dès 1907, Einstein se posa le problème de la généralisation du principe de relativité aux mouvements quelconques, qui obligeait à reformuler la théorie de la gravitation. Selon la loi de Galilée de la chute des corps, l'accélération due à la pesanteur ne dépend pas de la nature du corps, ce dont la mécanique newtonienne rend compte par l'égalité de la masse gravitationnelle m […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/albert-einstein/#i_85518

EINSTEIN ET LA RELATIVITÉ GÉNÉRALE, LES CHEMINS DE L'ESPACE-TEMPS (J. Eisenstaedt)

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 957 mots

Si les principes et les conséquences de la théorie de la relativité restreinte ont été souvent, et parfois de façon excellente, vulgarisés, la complexité mathématique de la théorie d'Einstein de la gravitation – appelée relativité générale – est telle qu'elle n'est appréciée que d'un petit nombre de scientifiques. Pourtant, comme l'affirme Jean Eisenstaedt, la relativité n'est certainement pas […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/einstein-et-la-relativite-generale-les-chemins-de-l-espace-temps/#i_85518

ESPACE, mathématique

  • Écrit par 
  • Jean-Marc SCHLENKER
  •  • 1 669 mots

Dans le chapitre « Le paradigme riemannien »  : […] Un autre point de vue sur la géométrie apparaît au milieu du xvii e  siècle, lorsque René Descartes remarque que la position des points de l'espace euclidien peut être décrite par la donnée de trois nombres, ses coordonnées cartésiennes, qui indiquent la position de ses projections sur trois droites orthogonales. Ainsi, des objets géométriques –  […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/espace-mathematique/#i_85518

ESPACE-TEMPS

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre PROVOST, 
  • Marie-Antoinette TONNELAT
  • , Universalis
  •  • 6 018 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Espace-temps et formalisme mathématique »  : […] L'espace-temps de la relativité restreinte peut être caractérisé par l'intervalle élémentaire : qui sépare deux points-événements infiniment voisins P( x , y , z , t ) et P′( x  +  dx , y  +  dy , z  +  […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/espace-temps/#i_85518

EXOPLANÈTES - Méthodes de détection

  • Écrit par 
  • Anne-Marie LAGRANGE
  •  • 2 907 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Effet de lentille gravitationnelle  »  : […] Dans les méthodes précédentes, la présence d’une exoplanète est mise en évidence par l’analyse de la lumière de l’étoile autour de laquelle elle tourne. Une autre méthode de détection indirecte, la méthode des lentilles gravitationnelles, est fondée sur l’analyse de la lumière reçue d’un objet situé en arrière-plan du système planétaire en question. Elle repose sur une application de la relativit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/exoplanetes/#i_85518

GRAVITATION ET ASTROPHYSIQUE

  • Écrit par 
  • Brandon CARTER
  •  • 8 942 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Généralités »  : […] Le terme « gravitation » est employé depuis l'époque de Newton pour désigner le mécanisme de l'attraction résiduelle mutuelle agissant à distance entre les objets, indépendamment de la nature spécifique de la matière dont ils sont constitués. Cette propriété – indépendance de la nature de la matière – fut établie par Galilée en 1638, avec la formulation de ce qui est maintenant connu sous le nom […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gravitation-et-astrophysique/#i_85518

HAWKING STEPHEN WILLIAM (1942-2018)

  • Écrit par 
  • Simon MITTON
  • , Universalis
  •  • 2 502 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La théorie physique générale »  : […] Stephen Hawking a travaillé presque exclusivement sur une théorie de la totalité. Il existe en physique quatre interactions fondamentales : la gravitation – qui est décrite par la relativité générale –, la force électromagnétique et les forces nucléaires forte et faible. Les physiciens avaient réussi à élaborer une théorie unique qui unifie l'électromagnétisme et les forces nucléaires forte et fa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/stephen-william-hawking/#i_85518

INTERACTIONS (physique) - Interaction gravitationnelle

  • Écrit par 
  • Alain KARASIEWICZ, 
  • Marie-Antoinette TONNELAT
  •  • 1 962 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre «  La gravitation relativiste »  : […] En mécanique relativiste, l'espace et le temps ne sont plus des paramètres indépendants comme en mécanique newtonienne. Espace et temps sont intimement liés et constituent ensemble un cadre d' espace-temps dans lequel se situent les « événements ». L'idée centrale de la relativité générale est de considérer les phénomènes gravitationnels comme une simple conséquence du fai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/interactions-physique-interaction-gravitationnelle/#i_85518

LENTILLE GRAVITATIONNELLE

  • Écrit par 
  • James LEQUEUX, 
  • Bernard PIRE
  •  • 736 mots
  •  • 1 média

La relativité générale prévoit que l'espace-temps est déformé au voisinage d'une concentration importante de masse. Par conséquent, la lumière ne se propage plus en ligne droite, ce qui produit par exemple un petit déplacement de l'image des étoiles lorsque le Soleil passe à proximité de la ligne de visée. Cet effet est observé pour la première fois le 29 mai 1919, par Arthur Stanley Eddington, a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lentille-gravitationnelle/#i_85518

MASSE (notions de base)

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 1 654 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La masse de l'Univers et son destin »  : […] La théorie de la relativité générale lie la masse totale de l'Univers à son destin. En deçà d'une certaine valeur (appelée masse critique et correspondant à une densité actuelle de quelques masses de proton par mètre cube, soit de l'ordre de 10 —29 g/cm 3 ), l'Univers est en expansion infinie. Au-delà de cette valeur, la phase actuelle d'expansio […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/masse/#i_85518

MASSE, physique

  • Écrit par 
  • Jean-Marc LÉVY-LEBLOND, 
  • Bernard PIRE
  •  • 4 054 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Masse et inertie »  : […] Il existe une autre caractérisation de la masse d'un corps à partir de son comportement dynamique. L'expérience courante l'indique aussi bien : plus la masse (quantité de matière) d'un objet est grande, plus il est difficile de le mettre en mouvement ou de l'arrêter, autrement dit, de modifier son état de mouvement. Le principe de l'inertie, ébauché par Galilée, puis par Descartes, et énoncé par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/masse-physique/#i_85518

MÉCANIQUE - Mécanique analytique

  • Écrit par 
  • Francis HALBWACHS, 
  • Jean-Marie SOURIAU
  •  • 3 807 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Mécanique relativiste »  : […] Les résultats précédents peuvent s'étendre à d'autres problèmes ayant une structure analogue (principes variationnels portant sur des intégrales simples). Traitons le cas de la mécanique relativiste. En relativité restreinte , on remplace l'intégrale d'action (16) par l'expression : c étant la vitesse de la lumière (cas d'une particule libre de masse […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mecanique-mecanique-analytique/#i_85518

MÉCANIQUE CÉLESTE

  • Écrit par 
  • Bruno MORANDO
  •  • 6 163 mots
  •  • 4 médias

Le but de la mécanique céleste est de prévoir, avec le plus d'exactitude possible et pour des époques aussi éloignées que possible dans le passé ou dans l'avenir, la position dans l'espace des corps célestes : planètes, satellites, étoiles... La mécanique céleste classique a pour principal objet le mouvement des corps du système solaire. Elle s'appuie sur les principes suivants, établis par Galil […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mecanique-celeste/#i_85518

MÉDAILLE D'OR DU CNRS 2017

  • Écrit par 
  • Pierre LÉNA
  •  • 1 691 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Deux pionniers mis à l’honneur »  : […] Physicien expérimentateur, Alain Brillet a développé la méthode de détection sur laquelle repose l’extrême sensibilité des interféromètres LIGO (Laser Interferometer Gravitational-Wave Observatory) et Virgo (qui tire son nom de l’amas de galaxies de la Vierge), instruments scientifiques situés respectivement aux États-Unis et en Europe, construits pour traquer ces ondes gravitationnelles. Physici […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/medaille-d-or-du-cnrs-2017/#i_85518

MONDE

  • Écrit par 
  • Jean LADRIÈRE
  •  • 5 934 mots

Dans le chapitre « La notion de champ »  : […] La science moderne de la nature, de son côté, a élaboré un appareil conceptuel qui lui a permis de s'attaquer au problème de la structure globale de la réalité physique. C'est, comme on le sait, dans le cadre de la théorie de la relativité que ce développement s'est effectué. Le but d' Einstein, en passant de la relativité restreinte à la relativité générale, était de se débarrasser de la conditio […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/monde/#i_85518

MOUVEMENT

  • Écrit par 
  • Françoise BALIBAR
  •  • 6 897 mots

Dans le chapitre « Espace, temps, matière »  : […] Comme on l'a déjà suggéré, la solution apportée par Newton au problème de la « cause » du mouvement inertiel – l'emprise de l'espace (absolu) sur les choses – n'est pas, en dépit de tous les succès qu'a connus la théorie newtonienne, celle qui convient. La raison en est que le concept d'espace absolu (tout comme celui de repos absolu) est en contradiction avec le principe de relativité galiléen. C […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mouvement/#i_85518

MULTIVERS

  • Écrit par 
  • Aurélien BARRAU
  •  • 2 095 mots

Dans le chapitre « Manières de faire des mondes : un multivers gigogne »  : […] Curieusement, la plupart des théories aujourd'hui utilisées en cosmologie conduisent, d'une manière ou d'une autre, à l'existence de mondes multiples. La relativité générale, description relativiste de la gravitation, joue un rôle central dans la compréhension globale de l'Univers. Elle conduit à penser une géométrie dynamique dont l'évolution est dictée par les corps qui s'y meuvent. Plus profon […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/multivers/#i_85518

NOTION DE COURBURE DE L'ESPACE-TEMPS

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 343 mots

En 1912, selon ses propres termes, Einstein « travaille comme un fou au problème de la gravitation ». Il s'aperçoit que, dans le cas simplifié d'un champ statique, les équations du mouvement d'un point peuvent s'interpréter comme des équations de Lagrange issues d'un principe de moindre action : « Il s'avère que les équations de la mécanique analytique ont une importance qui transcende la mécaniq […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/notion-de-courbure-de-l-espace-temps/#i_85518

ONDES, physique

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 3 574 mots

Dans le chapitre « Ondes gravitationnelles »  : […] L’interaction gravitationnelle est-elle, comme l’électromagnétique, transmise par des ondes ? La théorie de la relativité générale implique l’existence d’ondes gravitationnelles dont la propagation, à la vitesse de la lumière, apporte des modulations à la géométrie de l’espace-temps. La recherche expérimentale de ces ondes gravitationnelles se poursuit, mais elle s’est longtemps heurtée à deux ob […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ondes-physique/#i_85518

ONDES GRAVITATIONNELLES

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 6 832 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Genèse de la relativité générale et principes »  : […] Après avoir proposé en 1905 la relativité restreinte, une nouvelle cinématique permettant de décrire de façon cohérente les phénomènes physiques qui mettent en jeu des vitesses proches de celle de la lumière, Albert Einstein entreprit de généraliser le principe de relativité qui la sous-tend et en déduisit en 1915 une nouvelle théorie de la gravitation fondée sur une diffic […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ondes-gravitationnelles/#i_85518

PHYSIQUE - Les fondements et les méthodes

  • Écrit par 
  • Roland OMNÈS
  •  • 10 729 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Les fondements de la physique contemporaine »  : […] Le cadre dans lequel se situe la physique contemporaine est celui d'un espace et d'un temps qui sont bien définis pour un observateur déterminé. Si l'on veut s'affranchir de cette référence à l'observation, il est nécessaire de tenir compte de la manière dont les mesures de distance et de temps sont affectées par le mouvement des appareils de mesure, ce qui se fait naturellement dans le cadre plus […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/physique-les-fondements-et-les-methodes/#i_85518

PREMIÈRE OBSERVATION D'UNE LENTILLE GRAVITATIONNELLE À L'ÉCHELLE D'UNE GALAXIE

  • Écrit par 
  • Pierre LÉNA
  •  • 1 474 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Prédiction de l’effet de lentille gravitationnelle »  : […] Albert Einstein a formulé la théorie de la relativité générale – encore dite théorie de la gravitation – en 1915. Elle relie la structure de l’espace-temps, définie par la relativité restreinte (1905), à la présence des masses qu’il contient. La représentation de cette relativité générale, donnée par John Wheeler (1911-2008), est explicite : « La matière dit à l’espace-temps comment se courber et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/premiere-observation-d-une-lentille-gravitationnelle-a-l-echelle-d-une-galaxie/#i_85518

PRIX NOBEL DE PHYSIQUE 2017

  • Écrit par 
  • Marc LACHIÈZE-REY
  •  • 1 848 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Des déformations très difficiles à observer »  : […] La théorie de la relativité générale assimile le champ gravitationnel des physiciens à la géométrie – plus précisément à la courbure – de l’espace-temps. Ce dernier possède des propriétés analogues à celles d’un milieu élastique. Il peut donc se déformer et les déformations de sa courbure peuvent se propager : ce sont les ondes gravitationnelles. Alors qu’une onde électromagnétique comme la lumiè […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/prix-nobel-de-physique-2017/#i_85518

PULSARS

  • Écrit par 
  • Jean-François LESTRADE
  •  • 2 945 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Pulsars et tests de la relativité générale »  : […] La découverte du premier pulsar binaire en 1974 par les astronomes américains Russel A. Hulse et Joseph H. Taylor conduisit à revoir la théorie de la formation des pulsars mais, surtout, fournit un laboratoire extraordinaire pour tester la théorie de la gravitation d'Einstein, la relativité générale. En particulier, les chronométrages de haute précision des pulsars binaires PSR 1534+12 et PSR 191 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pulsars/#i_85518

TROUS NOIRS

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre LUMINET
  •  • 5 560 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Physique des trous noirs »  : […] L'existence de trous noirs géants a été imaginée dès la fin du xviii e  siècle par le Britannique John Michell (1724-1793) et par le Français Pierre Simon de Laplace (1749-1827) dans le cadre de la théorie de la gravitation de Newton. Par quelques calculs simples, ils montraient qu'il pourrait exister dans l'Univers des astres tellement massifs q […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/trous-noirs/#i_85518

UNIVERS

  • Écrit par 
  • Jean AUDOUZE, 
  • James LEQUEUX
  •  • 6 635 mots
  •  • 20 médias

Dans le chapitre «  La structure, l'origine et l'évolution de l'Univers »  : […] Une caractéristique essentielle de l'Univers est qu'à cette échelle immense espace et temps ne sont pas séparés. Nous observons les objets éloignés tels qu'ils étaient au moment où la lumière que nous en recevons les a quittés : il y a donc une relation biunivoque entre la distance d'un objet et son âge (d'où l'intérêt d'exprimer les distances en années-lumière). Cette relation dépend évidemment […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/univers/#i_85518


Affichage 

Pulsar binaire PSR 1913 + 16

graphique

Diagramme résumant les résultats de l'interprétation théorique des observations du pulsar binaire PRS 1913 + 16 Les trois courbes marquées par ω, P et ɣ sont dessinées en supposant la validité de la relativité générale, et représentent l'ensemble des valeurs des couples masse du... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Théorie de la relativité

vidéo

L'addition vectorielle des vitesses est un fait d'expérience Ainsi, par rapport à un spectateur immobile, une personne se déplaçant sur un tapis roulant en sens inverse fait du surplace À l'arrêt, elle se déplacera avec le tapis Enfin, les deux vitesses s'ajoutent lorsque le marcheur et le... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Émission infrarouge autour du trou noir

dessin

À gauche, image de la région de la radiosource SgrA*, position du trou noir du centre de la Galaxie L'image est fournie par un seul des grands télescopes du VLT (Very Large Telescope), assisté d'optique adaptative (instrument NACO) L'étoile S2 et la radiosource SgrA* (autour de laquelle S2 est... 

Crédits : ESO/ MPE/ GRAVITY Collaboration

Afficher

Instrument Gravity

photographie

Gravity est un outil d'une extrême précision, principalement dédié à l'étude de la source massive, très vraisemblablement un trou noir, située au centre de la Voie lactée Cet instrument, à l'intérieur duquel se forment et se mesurent les franges des faisceaux issus des quatre grands... 

Crédits : Courtesy of MPE

Afficher

Trajectoire de l’étoile S2, lors de son passage au plus près (péricentre) du trou noir massif de la Voie lactée

dessin

Cette carte céleste a été élaborée à partir des données obtenues par l'instrument Gravity Elle montre la position au cours du temps (entre mars et juin 2018) de l'étoile S2 Celle-ci décrit une ellipse autour de la radiosource appelée SgrA* – localisation de l'objet massif, le présumé... 

Crédits : ESO/ MPE/ GRAVITY Collaboration ; traduction : EUF

Afficher

Trou noir : espace-temps

dessin

Représentation schématique de l'espace-temps d'un trou noir engendré par l'effondrement d'une étoile sphérique, avec formation d'un horizon cachant une singularité intérieure Chaque cône représente l'histoire spatio-temporelle d'un éclair lumineux émis à partir d'un point à un certain... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Pulsar binaire PSR 1913 + 16
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique

Théorie de la relativité
Crédits : Encyclopædia Universalis France

vidéo

Émission infrarouge autour du trou noir
Crédits : ESO/ MPE/ GRAVITY Collaboration

dessin

Instrument Gravity
Crédits : Courtesy of MPE

photographie

Trajectoire de l’étoile S2, lors de son passage au plus près (péricentre) du trou noir massif de la Voie lactée
Crédits : ESO/ MPE/ GRAVITY Collaboration ; traduction : EUF

dessin

Trou noir : espace-temps
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin