ONSAGER RELATIONS DE RÉCIPROCITÉ D'

IRRÉVERSIBILITÉ

  • Écrit par 
  • Radu BALESCU
  •  • 2 381 mots

Dans le chapitre « Lois linéaires et relations d'Onsager »  : […] Pour aller plus loin, il faut connaître les lois qui relient les flux aux forces généralisées : J i  = J i  (X). Si l'on se place suffisamment près de l'équilibre (où X i  = 0 et J i  = 0, ∀ i ), on peut développer ces expressions en série et se limiter aux premiers termes : Ce type de loi définit le domaine de la thermodynamique linéaire . Des cas particuliers en étaient connus depuis longtemps. […] Lire la suite

ONSAGER LARS (1903-1976)

  • Écrit par 
  • Paul GLANSDORFF
  •  • 588 mots

Chimiste et physicien américain né à Oslo de parents norvégiens. Dès 1925, Lars Onsager obtient dans cette ville son diplôme d'ingénieur chimiste à l'École technique supérieure de Norvège. Au cours de ses études, Lars Onsager manifeste déjà des dispositions particulières pour les problèmes théoriques fondamentaux et apporte la preuve de qualités d'imagination exceptionnelles. Ses premiers travaux […] Lire la suite

THERMODYNAMIQUE - Processus irréversibles linéaires

  • Écrit par 
  • Jacques CHANU
  •  • 2 491 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Relations de réciprocité et minimum de la production d'entropie »  : […] Au voisinage de l'équilibre où J i  = 0 et où X i  = 0 (cf. équation 15), on peut admettre l'existence d'un lien linéaire entre les courants J i et les forces X i , soit, dans le cas de deux phénomènes irréversibles, Le domaine de validité peut être relativement étendu, comme pour les phénomènes de transport (loi linéaire de Fourier pour la conduction thermique ; loi de Fick pour la diffusion), […] Lire la suite

TRANSPORT COEFFICIENTS DE

  • Écrit par 
  • Viorel SERGIESCO
  •  • 610 mots

Coefficients L ik des relations linéaires (équations de transport) qui existent, en première approximation, entre les courants Φ ι (« flux ») des grandeurs extensives transportées G i et les agents X i (« forces généralisées ») engendrant le transport : pour i  = 1, 2, ... Les L ik sont des propriétés caractéristiques (en général tensorielles) d'un fluide, puisque, par définition, ils ne dépe […] Lire la suite