REICH-RANICKI MARCEL REICH, dit (1920-2013)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Chroniqueur, critique littéraire et personnalité de la télévision capable par ses jugements péremptoires de susciter la polémique (notamment avec Günter Grass), Marcel Reich exerça une influence considérable sur le lectorat allemand.

Marcel Reich naît le 2 juin 1920, à Włocławek (Pologne). Il grandit à Berlin et à Varsovie. Pendant la Seconde Guerre mondiale, ses parents, juifs, sont enfermés dans le ghetto de Varsovie, avant d’être exterminés dans le camp de Treblinka. Marcel Reich parvient à fuir les nazis avec son épouse, qu’il a rencontrée dans le ghetto. Après la guerre, il travaille pour les services de renseignements polonais à Londres, puis retourne à Varsovie sous le nom de Marcel Ranicki (son nom de code auprès des services secrets) et publie des textes dans la revue Nowa kultura (rebaptisée par la suite Kultura), plate-forme d’expression de la contre-culture. Il devient critique littéraire en 1958, quand il s’installe en République fédérale allemande, où il prend le nom de Marcel Reich-Ranicki. Il signe une rubrique dans le quotidien de Hambourg Die Zeit jusqu’en 1973, année où il devient responsable des pages littéraires du quotidien Frankfurter Allgemeine Zeitung. En 1988, il lance un programme télévisé intitulé Das literarische Quartett, dans lequel il débat avec ses invités, éditeurs ou critiques. En 2002, il remplace cette émission par une nouvelle, dans laquelle il évoque des ouvrages littéraires devant le public, en studio. Marcel Reich-Ranicki publie plusieurs études critiques sur la littérature allemande et polonaise, ainsi qu’une autobiographie, Mein Leben (1999, Ma Vie). Il reçoit de nombreuses récompenses, dont un prix Goethe qui couronne l’ensemble de sa carrière en 2002. Marcel Reich-Ranicki meurt le 18 septembre 2013, à Francfort.

—  Universalis

Pour citer l’article

« REICH-RANICKI MARCEL REICH, dit (1920-2013) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 27 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/reich-ranicki/