RÉGULATION GÉNÉTIQUE

ADN (acide désoxyribonucléique) ou DNA (deoxyribonucleic acid)

  • Écrit par 
  • Michel DUGUET, 
  • David MONCHAUD, 
  • Michel MORANGE
  • , Universalis
  •  • 10 066 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Organisation de la chromatine »  : […] L'analyse de la structure et de la réactivité de l'ADN présentée plus haut n'est qu'une approximation, car elle suppose l'ADN isolé, nu. Or, chez les Eucaryotes, l'ADN est associé à des protéines dans une structure plus ou moins condensée (compacte) qui est appelée chromatine . Un paramètre supplémentaire vient donc moduler la réactivité de l'ADN et permettre une sélection des gènes qui doivent êt […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/adn-dna/#i_82577

BACTÉRIES

  • Écrit par 
  • Jean-Michel ALONSO, 
  • Jacques BEJOT, 
  • Patrick FORTERRE
  •  • 11 039 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Les biosynthèses bactériennes »  : […] Les différentes voies métaboliques des bactéries, selon leur type trophique, tel qu'il a été schématisé plus haut, ont une fonction commune à toutes les espèces, la production d'ATP, indispensable pour les réactions de biosynthèses. Les substances essentielles synthétisées par les bactéries sont les protéines et les acides nucléiques ; les réactions biochimiques responsables de ces synthèses sont […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bacteries/#i_82577

BACTÉRIOLOGIE

  • Écrit par 
  • Jean-Michel ALONSO, 
  • Jacques BEJOT, 
  • Michel DESMAZEAUD, 
  • Didier LAVERGNE, 
  • Daniel MAZIGH
  •  • 18 332 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Les mécanismes moléculaires et cellulaires de l'infection »  : […] La connaissance des gènes de virulence et de pathogénicité ainsi que des facteurs intrinsèques et extrinsèques régulant leur expression permet de mieux définir ce qu'est une bactérie pathogène et de la distinguer d'une bactérie opportuniste. Une espèce bactérienne pathogène peut être considérée comme une population issue d'un clone sélectionné au cours de l'évolution afin de pouvoir s'établir dan […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bacteriologie/#i_82577

BIOLOGIE - La contruction de l'organisme

  • Écrit par 
  • Françoise DIETERLEN
  •  • 2 476 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les gènes de développement »  : […] Ces gènes ont été découverts chez la drosophile grâce aux mutations du développement, apparues spontanément ou plus souvent induites par des mutagènes, qui ont été décrites chez cet Insecte. Le généticien américain Edward B. Lewis a posé les bases de ces recherches en analysant les mutations homéotiques qui entraînent la substitution de certaines parties du corps par d'autres. La mutation du gène […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/biologie-la-contruction-de-l-organisme/#i_82577

BIOLOGIE - La biologie moléculaire

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 7 385 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Le contrôle de l'expression des gènes »  : […] L'étude systématique de mutations affectant l'expression de gènes du colibacille et de ses bactériophages permet, entre 1955 et 1960, de comprendre leur réponse adaptative ou encore leur expression en protéines. En bref, l'expression d'un gène est initiée, modulée ou réprimée par la fixation de protéines régulatrices sur de courtes séquences de l'ADN localisées au tout début du gène. Ce mécanisme […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/biologie-la-biologie-moleculaire/#i_82577

BIOLOGIE - La bio-informatique

  • Écrit par 
  • Bernard CAUDRON
  •  • 5 439 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Analyse des transcriptomes et des protéomes  »  : […] Le dogme classique de la biologie moléculaire énonce que les gènes sont transcrits en ARNm qui sont ensuite décodés en protéines. Tous les ARN codés dans le génome ne sont pas des ARNm : nous mentionnerons ici, la présence d'autres types d'ARN, non messagers, et en particulier les ARN ribosomaux, les ARN de transfert qui sont bien connus et, surtout, les ARN dits interférents (ARNi, en anglais siR […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/biologie-la-bio-informatique/#i_82577

CELLULE - La division

  • Écrit par 
  • Marguerite PICARD
  •  • 4 983 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Le contrôle de l'entrée en mitose »  : […] Les mécanismes fondamentaux qui contrôlent la mitose ont été élucidés grâce à la conjonction d'études effectuées par les généticiens, les biochimistes, les embryologistes sur des systèmes biologiques aussi divers que les amphibiens, les invertébrés marins, les cellules de mammifères en culture et la levure Schizosaccharomyces pombe . Lorsque Rao et Johnson font fusionner en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cellule-la-division/#i_82577

CLONAGE

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE, 
  • Jean-Paul RENARD
  •  • 5 006 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Les clones sont-ils génétiquement identiques ? »  : […] Issus de cellules provenant d'un seul individu, les clones possèdent bien le même ensemble de gènes nucléaires. Toutefois, ils sont génétiquement différents en ce qui concerne leurs mitochondries, ces organites cellulaires qui contiennent de l'ADN, ou tout autre facteur transmis par le cytoplasme de l'ovule. On ne sait pas encore non plus jusqu'à quel point le clonage peut induire des modificati […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/clonage/#i_82577

DÉVELOPPEMENT (biologie) - Le développement animal

  • Écrit par 
  • Marc-Yves FISZMAN, 
  • Thomas HEAMS, 
  • Lieba LAZARD, 
  • Andras PALDI, 
  • Alain PRIVAT, 
  • Patricia SIMPSON
  •  • 16 172 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Fonctions des gènes homéotiques »  : […] L' identité de chaque segment de l'animal est contrôlée par une série de gènes appelés gènes homéotiques. Ces gènes ont été découverts par E. Lewis, qui a commencé l'étude des mutants dans les années 1950. Le mot homéotique signifie « substitution d'une partie du corps par une autre normalement située ailleurs ». Ainsi, un mutant homéotique entraîne une transformation d'une partie du corps vers d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/developpement-biologie-le-developpement-animal/#i_82577

DÉVELOPPEMENT (biologie) - Le développement végétal

  • Écrit par 
  • Georges DUCREUX, 
  • Hervé LE GUYADER, 
  • Jean-Claude ROLAND
  •  • 19 202 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « Facteurs de régulation »  : […] Fondamentalement, la possibilité de reprogrammation et le retour à la totipotence prouvent sans ambiguïté qu'il n'y a pas d'altération du matériel génétique pendant la différenciation mais bien mise en jeu de systèmes de répression – dérépression temporaires. Les lots de gènes silencieux gardent bien leur capacité de transcription et peuvent l'exprimer si les conditions changent. Parmi les candida […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/developpement-biologie-le-developpement-vegetal/#i_82577

ÉPIGÉNÉTIQUE

  • Écrit par 
  • Pierre-Antoine DEFOSSEZ, 
  • Olivier KIRSH, 
  • Ikrame NACIRI
  •  • 5 972 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Les niveaux de contrôle épigénétique de l’expression des gènes »  : […] Les niveaux de contrôle épigénétique coïncident en large part avec les niveaux d’organisation de l’ADN au sein d’un chromosome . Le génome humain est constitué par vingt-trois paires de chromosomes. Présents dans chacune de nos cellules, ces morceaux de l’ADN humain atteindraient une longueur de près de 2 mètres s'ils étaient déroulés et mis bout à bout. In vivo, la double hélice d’ADN est fineme […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/epigenetique/#i_82577

ÉVOLUTION

  • Écrit par 
  • Armand de RICQLÈS, 
  • Stéphane SCHMITT
  •  • 15 097 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « La « boîte noire » de l'ontogenèse »  : […] L'avènement de la biologie moléculaire a permis d'ouvrir la « boîte noire » de l'ontogenèse, par trop négligée par la théorie synthétique classique. Dès 1894, William Bateson avait décrit la curieuse anomalie d'une région du corps qui porte un organe normalement porté par une autre, par exemple dans le cas de la mutation du gène antennapedia chez la drosophile, où une pa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/evolution/#i_82577

GÉNÉTIQUE

  • Écrit par 
  • Axel KAHN, 
  • Philippe L'HÉRITIER, 
  • Marguerite PICARD
  •  • 25 812 mots
  •  • 33 médias

Dans le chapitre « Transcription »  : […] L'activation d'un gène d'eucaryote, c'est-à-dire le déclenchement de sa transcription, nécessite la constitution d'un complexe nucléoprotéique comportant l'ARN polymérase et de nombreuses autres protéines. Au niveau des gènes codant pour des protéines , la première étape de la constitution de ce complexe, dénommé complexe d' initiation de la transcription […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/genetique/#i_82577

ENCODE PROJET

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 1 418 mots
  •  • 1 média

Le projet Encode ( Encyclopedia of DNA elements ) a été lancé en 2003. Son but était de rechercher tous les éléments fonctionnels présents dans l'ADN du génome humain. La première synthèse de ce travail gigantesque, qui a impliqué plusieurs dizaines de laboratoires et quelques centaines de chercheurs, a été publiée dans la revue Nature (qui héberge le s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/projet-encode/#i_82577

GÉNOMIQUE - Théorie et applications

  • Écrit par 
  • Louis-Marie HOUDEBINE
  •  • 4 030 mots

Dans le chapitre « La construction et le transfert de gènes »  : […] Un gène ne peut être complètement étudié et exploité qu'après avoir été transféré dans une cellule ou un organisme, où il s'exprime. Il est possible d'isoler n'importe quel fragment de l'ADN d'un génome et d'en disposer en quantité suffisante pour en modifier la structure et le réintroduire dans une cellule ou un organisme entier. Pour ce faire, les fragments d'ADN sont insérés dans des minichromo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/genomique-theorie-et-applications/#i_82577

GÉNOMIQUE - La transgenèse

  • Écrit par 
  • Pascale BRIAND
  •  • 7 278 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Intérêt des plantes transgéniques »  : […] Dans le domaine de la recherche fondamentale, les plantes transgéniques fournissent un outil adapté à l'étude précise des séquences régulant l'expression des gènes, qu'il s'agisse des promoteurs, des séquences activatrices ou enhancers ou encore des séquences inhibitrices ou silencers. Pour ce faire, des gènes comportant des portions de ces séquences s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/genomique-la-transgenese/#i_82577

HASTINGS JOHN WOODLAND dit WOODY (1927-2014)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 368 mots

Le biochimiste américain Woody Hastings a posé les bases moléculaire et génétique d’une nouvelle discipline, la photobiologie, en étudiant la production de lumière (luminescence) par des bactéries et des protistes. Il a pu ainsi identifier un mécanisme nouveau de contrôle de l’activité des gènes appelé quorum sensing , qui permet la coordination de la pr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hastings-john-woodland-dit-woody/#i_82577

HÉRÉDITÉ

  • Écrit par 
  • Charles BABINET, 
  • Luisa DANDOLO, 
  • Jean GAYON, 
  • Simone GILGENKRANTZ
  •  • 11 220 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Établissement et maintien de l'empreinte »  : […] « La nature même de l'empreinte génomique, le moment exact de son établissement et de son effacement, la manière dont elle influe sur l'expression des gènes, voici quelques questions qui restent ouvertes », était-il mentionné en 1989, par Charles Babinet, dans une première version de l'article « Empreinte génomique ». Il est maintenant possible de répondre à la plupart de ces questions mais la pre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/heredite/#i_82577

HISTOLOGIE

  • Écrit par 
  • Élodie BOUCHERON, 
  • Dominique CHRIQUI, 
  • Anne GUIVARC'H, 
  • Jacques POIRIER
  •  • 5 320 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Activité proliférante du méristème caulinaire en relation avec l'initiation des feuilles »  : […] Chez les plantes, la croissance et la formation de nouveaux organes (feuilles, tige, racine) sont assurées par des territoires cellulaires proliférants (méristèmes) situés aux extrémités des axes. En ce qui concerne le méristème caulinaire qui occupe l'extrémité des tiges, une organisation fonctionnelle en zones latérales initiatrices de feuilles, zone médullaire initiatrice de moelle et zone axi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/histologie/#i_82577

HOMÉOSTASIE

  • Écrit par 
  • Jack BAILLET
  •  • 4 838 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Homéostasie au niveau cellulaire »  : […] Les structures essentielles de la cellule sont : la membrane, zone frontière, qui est une partie essentielle de la machinerie cellulaire ; le système mitochondrial qui répartit sur ses structures membranaires des enzymes respiratoires ; enfin, l'ensemble noyau-nucléole-système réticulaire endoplasmique (ribosomes et appareil de Golgi) qui réalise à la fois la duplication de l'ADN et la transcript […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/homeostasie/#i_82577

HORLOGES BIOLOGIQUES

  • Écrit par 
  • Catherine BLAIS, 
  • François ROUYER
  •  • 3 318 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Organisation fonctionnelle de l'horloge cérébrale »  : […] Chez les mammifères, l'horloge circadienne qui génère les rythmes veille-sommeil est située dans les noyaux suprachiasmatiques (NSC), une petite structure de l'hypothalamus située au-dessus du chiasma optique (fig. 5 ) . L'ablation chirurgicale de cette structure chez les rongeurs ou sa lésion provoque une perte totale de la rythmicité comportementale. Chez le hamster, la transplantation de NSC du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/horloges-biologiques/#i_82577

HORMONES

  • Écrit par 
  • Jacques DECOURT, 
  • Yves-Alain FONTAINE, 
  • René LAFONT, 
  • Jacques YOUNG
  • , Universalis
  •  • 14 342 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Mécanisme d'action des hormones à récepteur nucléaire »  : […] Pénétration des hormones dans les cellules . Les stéroïdes, les hormones thyroïdiennes ainsi que la vitamine D 3 pénètrent dans les cellules par diffusion passive ou facilitée. Dans les cellules cibles, ces ligands s'accumulent dans le noyau où ils seront reconnus par des récepteurs spécifiques. Dans certains tissus cibles, un métabolisme cellulaire de l'hormone transforme c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hormones/#i_82577

JACOB FRANÇOIS (1920-2013)

  • Écrit par 
  • François GROS
  •  • 1 838 mots
  •  • 1 média

François Jacob fut une figure majeure de la génétique et de la biologie moléculaire, un des penseurs parmi les plus pénétrants de l'histoire et de la philosophie des sciences du vivant. N'acceptant pas la capitulation de 1940, il intègre les Forces françaises libres, participe aux campagnes d'Afrique et de France. Il fut grièvement blessé, et la carrière de chirurgien à laquelle il s'était destin […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francois-jacob/#i_82577

MITOCHONDRIES

  • Écrit par 
  • Roger DURAND
  •  • 10 941 mots
  •  • 20 médias

Dans le chapitre « Les interrelations entre génome nucléaire et génome mitochondrial »  : […] Des systèmes multienzymatiques comme la cytochrome oxydase, l'ATP synthétase ont des sous-unités protéiques codées par le génome nucléaire et d'autres par le génome mitochondrial. Comment sont coordonnées les synthèses entre les deux génomes ? Comment se fait l'assemblage dans la membrane entre les deux types de sous-unités ? Là encore, les études faites avec les levures ont permis d'apporter des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mitochondries/#i_82577

MORCELLEMENT DES GÈNES

  • Écrit par 
  • Nicolas CHEVASSUS-au-LOUIS
  •  • 202 mots

En 1977, les laboratoires des Américains Richard Roberts (né en 1943), Phillip Sharp (né en 1944) et du Français Pierre Chambon (né en 1931) observent, indépendamment, que des gènes eucaryotes ont une structure en mosaïque, alternant une minorité codante que l'on retrouve dans l'ARNm (les exons ) et des régions non codantes « intruses », appelées à ce titre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/morcellement-des-genes/#i_82577

NUCLÉIQUES ACIDES

  • Écrit par 
  • Jacques KRUH, 
  • Ethel MOUSTACCHI, 
  • Michel PRIVAT DE GARILHE, 
  • Alain SARASIN
  •  • 13 449 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « Organisation du génome »  : […] L' ADN est identique dans toutes les cellules d'un même organisme et cependant chacune des cellules ne synthétise pas l'ensemble des protéines synthétisées par l'ensemble de l'organisme. Par ailleurs toutes les protéines n'étant pas synthétisées en permanence, il existe des mécanismes de contrôle. D es séquences régulatrices ont d'abord été décrites en 1961 par Jacob et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/acides-nucleiques/#i_82577

ONCOGENÈSE ou CANCÉROGENÈSE ou CARCINOGENÈSE

  • Écrit par 
  • Roger MONIER
  •  • 7 285 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Les anti-oncogènes ou gènes suppresseurs de tumeurs »  : […] La découverte des proto-oncogènes et de leurs mécanismes d'activation en oncogènes a constitué une étape essentielle dans la compréhension de l'oncogenèse. Cependant, un certain nombre d'observations sur des cellules tumorales ou transformées en culture suggéraient l'existence d'autres gènes cellulaires dont les mutations pourraient être impliquées dans l'apparition des tumeurs. Par exemple, il e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oncogenese-cancerogenese-carcinogenese/#i_82577

PLAN D'ORGANISATION DES VERTÉBRÉS

  • Écrit par 
  • Bertrand FAVIER
  •  • 5 774 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Pourquoi les oiseaux ont-ils un long cou et les serpents un thorax « sans fin » ? »  : […] Derrière les similitudes du profil d'expression des homéogènes se cachent des différences intéressantes. La figure ci-dessous montre la limite antérieure d'expression de HoxC-6 /des homéogènes dans les somites d'un oiseau, le poulet, et d'un mammifère, la souris, ainsi que la morphologie des vertèbres correspondantes. Les vertèbres présentent des formes qui changent progre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/plan-d-organisation-des-vertebres/#i_82577

PROGRAMME GÉNÉTIQUE

  • Écrit par 
  • Corinne ABBADIE
  •  • 8 008 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Taux de l'ARNm »  : […] La quantité de protéines synthétisées à un moment donné par la cellule dépend bien évidemment de la quantité d'ARN messagers présents. Cette quantité dépend à son tour, d'une part du taux de transcription et, d'autre part, de la stabilité des ARN. Cette stabilité est contrôlée à la fois au niveau du prémessager et du messager. Au niveau du prémessager, elle dépend de la présence, en amont de la s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/programme-genetique/#i_82577

RIBOSOMES

  • Écrit par 
  • Carlo COCITO
  •  • 4 715 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Gènes des constituants ribosomaux et assemblage des particules »  : […] Le génome d' E. coli comporte 7 unités transcriptionnelles indépendantes au niveau desquelles est élaboré l'ARNr. Chaque unité comprend dans l'ordre les gènes codant pour les ARNr 16 S, 23 S et 5 S. Des séquences de séparation variables sont placées entre les gènes. Les gènes codant pour les protéines ribosomales sont groupés dans plusieurs opérons dispersés dans le génome […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ribosomes/#i_82577

RYTHMES BIOLOGIQUES ou BIORYTHMES

  • Écrit par 
  • Catherine BLAIS, 
  • René LAFONT, 
  • Bernard MILLET, 
  • Alain REINBERG
  •  • 15 550 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Caractéristiques et propriétés »  : […] Le caractère ubiquiste des processus rythmiques rencontrés dans le monde vivant fait que la nomenclature, les définitions, la classification des rythmes et les propriétés des différents paramètres (période, amplitude, phase) s'appliquent aux végétaux comme aux animaux et à l'homme (cf. supra ). On se limitera ici à mentionner quelques points de détail. L'étude de certains mod […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rythmes-biologiques-biorythmes/#i_82577

SEXUALISATION, biologie

  • Écrit par 
  • Jacques DECOURT, 
  • Jean-Marc LOBACCARO, 
  • Étienne PATIN, 
  • Lluis QUINTANA-MURCI, 
  • Charles SULTAN
  •  • 14 029 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Fixation du complexe récepteur-androgène sur l'ADN »  : […] La fixation du récepteur des androgènes (sous forme d'homodimère) a lieu au niveau de séquences cibles spécifiques. Ce sont les éléments de réponse aux androgènes (ARE), habituellement situés en amont des gènes androgénorégulés, au niveau de leur promoteur. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sexualisation-biologie/#i_82577

SIGNALISATION, biologie

  • Écrit par 
  • Claude KORDON
  •  • 1 900 mots

Dans le chapitre «  Signalisation intracellulaire »  : […] L'activation des récepteurs est elle-même relayée par des familles de molécules spécialisées qui assurent la transduction des signaux, c'est-à-dire leur relais, de la membrane à l'ensemble des processus intracellulaires (fig. 3). Certaines d'entre elle, comme les JAK (protéines kinases activatrices dites de Janus, par référence au dieu latin des seuils et des passages, dans la mesure où elles « o […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/signalisation-biologie/#i_82577

STATINES

  • Écrit par 
  • Patrick DURIEZ, 
  • Jean-Charles FRUCHART
  • , Universalis
  •  • 3 190 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Mode d'action des statines »  : […] Le promoteur du gène du r-LDL contient un élément de réponse 4 dénommé sterol regulatory element 1 (SRE-1) sur lequel se fixe un facteur de transcription dénommé sterol regulatory element binding protein (SREBP). La liaison de SREBP à SRE-1 stimule la transcription du gène du r-LDL. Le facteur de transcription SREBP comporte trois domaines fonctionnels […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/statines/#i_82577

THERMODYNAMIQUE - Processus irréversibles non linéaires

  • Écrit par 
  • Agnès BABLOYANTZ, 
  • Paul GLANSDORFF, 
  • Albert GOLDBETER, 
  • Grégoire NICOLIS, 
  • Ilya PRIGOGINE
  •  • 9 748 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Multiplicité d'états stationnaires en régulation génétique »  : […] La figure représente le schéma proposé par J. Monod et F. Jacob pour la régulation de la synthèse des protéines dans un système comportant deux chemins enzymatiques distincts. Le gène régulateur RG de chaque enzyme produit un répresseur non actif R qui, en se combinant avec le produit P du chemin enzymatique opposé, forme le répresseur Re ; ce dernier bloque la formation de l'enzyme E à partir d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/thermodynamique-processus-irreversibles-non-lineaires/#i_82577

VIROLOGIE

  • Écrit par 
  • Sophie ALAIN, 
  • Michel BARME, 
  • François DENIS, 
  • Léon HIRTH
  •  • 10 443 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Relations entre génome viral et génome cellulaire »  : […] Dans tous les cas précédemment exposés, le génome du virus se répliquait pour son propre compte et plus ou moins indépendamment du génome cellulaire. Dans d'autres cas, génome cellulaire et génome viral ne forment qu'une seule entité par intégration du génome viral dans le génome cellulaire, et le génome viral se réplique exactement comme ce dernier, se transmettant de générations cellulaires e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/virologie/#i_82577

VIRUS

  • Écrit par 
  • Vincent BARGOIN
  •  • 8 306 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les virus tumorigènes »  : […] La notion de cancer transmissible par un virus remonte au début du siècle. En 1907, puis en 1911, l'apparition rapide d'une tumeur chez un poulet infecté par un extrait tumoral aviaire avait en effet déjà été constatée (Ellerman, Bang et Rous). S'agissant d'extraits filtrés de manière à retenir les bactéries, la transmission à caractère infectieux ne pouvait qu'être le fait de virus. On sait aujou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/virus/#i_82577