RÉGULATEUR

AUTOMATIQUE

  • Écrit par 
  • Hisham ABOU-KANDIL, 
  • Henri BOURLÈS
  •  • 12 271 mots

Dans le chapitre « Asservissements monovariables »  : […] Abordons maintenant le problème qui consiste à concevoir un régulateur ayant une structure telle que le compromis robustesse/performance qui vient d'être mis en évidence puisse être correctement géré. Le type de régulateur actuellement encore le plus répandu dans l'industrie est le régulateur « proportionnel, intégral et dérivé » (P.I.D.) dont la fonction de transfert est de la forme . Le coeffic […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/automatique/#i_13129

AUTOMATISATION

  • Écrit par 
  • Jean VAN DEN BROEK D'OBRENAN
  •  • 11 880 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Application de la logique floue à la commande »  : […] En se référant à la structure générale des processus d'action (chap. 2 et ), on remarque qu'il est concevable d'introduire la notion de flou dans l'information de commande et ses critères, son traitement et le modèle. En revanche, il est habituel que l'information d'état provenant de capteurs soit non floue, de type numérique ou analogique. Il y a donc passage du flou ( fuzzy […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/automatisation/#i_13129

HORLOGERIE

  • Écrit par 
  • Claude ATTINGER, 
  • André BEYNER
  •  • 7 799 mots
  •  • 18 médias

Dans le chapitre « Différents organes des horloges et des montres »  : […] Les quatre éléments essentiels qui constituent dès son invention l'horloge mécanique sont l'organe moteur, le rouage, l' échappement et le régulateur. L' organe moteur était à l'origine uniquement un poids mais, dès le xv e  siècle, pour les horloges portatives, il fut remplacé par un ressort, lame d'acier enroulée en spirale […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/horlogerie/#i_13129

MACHINISME

  • Écrit par 
  • Bertrand GILLE, 
  • Pierre NAVILLE
  •  • 6 783 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « La Renaissance »  : […] C'est à la Renaissance que l'humanité occidentale prit véritablement conscience de l'intérêt de la machine, de son universalité, de la possibilité de son développement infini. Les carnets d'ingénieurs, en particulier ceux de Léonard de Vinci, la multiplication des « théâtres de machines » en sont des preuves manifestes. Ce phénomène tient à des causes nombreuses qui apparaissent au lendemain des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/machinisme/#i_13129