RÉGIONALISME

CORSE

  • Écrit par 
  • Christian AMBROSI, 
  • Gilbert GIANNONI, 
  • Janine RENUCCI, 
  • André RONDEAU
  •  • 8 396 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Les tumultes des mouvements revendicatifs »  : […] Si la Corse n'a pas l'exclusivité du nationalisme provincial, elle est celle pour qui la montée des revendications s'enracine dans la période charnière 1955-1965. Il y a eu cependant des précédents et un Parti corse autonomiste en 1927. Mais c'est la révélation du délabrement insulaire et le démarrage du changement avec l'intrusion brutale de la modernité qui ont engendré la contestation. Née d'un […] Lire la suite

ESPAGNE (Le territoire et les hommes) - Géographie

  • Écrit par 
  • Michel DRAIN
  •  • 9 609 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Le régime des autonomies régionales »  : […] L'union des couronnes de Castille et d'Aragon par le mariage d'Isabelle de Castille et de Ferdinand d'Aragon en 1469, suivie de la prise du royaume nasride de Grenade en 1492 puis de la conquête du royaume de Navarre en 1512 assurèrent l'unité de l'Espagne au début des Temps modernes. Par la suite, ni les rois, ni les révolutions ne jouèrent en Espagne un rôle unificateur comme en France, et le r […] Lire la suite

ESPAGNE (Le territoire et les hommes) - Le retour à la démocratie

  • Écrit par 
  • Guy HERMET, 
  • Mercedes YUSTA RODRIGO
  •  • 10 705 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « La démocratie octroyée »  : […] Lorsqu'il devient roi le 22 novembre 1975, au lendemain de la mort du général Franco, Juan Carlos assume cette responsabilité suprême en vertu du dispositif prévu de longue date par le Caudillo . Les intentions démocratiques qu'il doit celer à ce moment se heurtent à toutes les pesanteurs du régime autoritaire encore en vigueur. Pesanteurs qui relèvent d'abord de la lettre même de dispositions con […] Lire la suite

GÉOPOLITIQUE

  • Écrit par 
  • Philippe MOREAU DEFARGES
  •  • 6 208 mots

Dans le chapitre « Macrogéopolitique, microgéopolitique »  : […] La géopolitique classique appréhende les États comme des données, des entités stables et cohérentes. Aujourd'hui, l'État est perçu certes comme un espace unifié mais rempli de tensions économiques, sociales, géographiques... Ainsi la mondialisation crée-t-elle ou réveille-t-elle, au sein de nombreux États, des fêlures ou des fractures entre zones qui s'insèrent dans cette mutation et celles qui r […] Lire la suite

INTERNATIONALES ORGANISATIONS

  • Écrit par 
  • Patrick RAMBAUD
  •  • 11 230 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « L'essor des organisations internationales dans le monde actuel »  : […] Sans avoir totalement disparu, la vieille méfiance des États pour les organisations internationales a fait place à la volonté de recourir de plus en plus fréquemment à cette forme de coopération. Cette faveur s'explique par des raisons politiques et techniques qui ont conduit tout à la fois au renforcement de l'organisation mondiale et au développement du régionalisme institutionnel. L'organisatio […] Lire la suite

SUPRANATIONALITÉ

  • Écrit par 
  • Jacques TÉNIER
  •  • 2 177 mots

Dans le chapitre « La supranationalité hors d'Europe »  : […] La souveraineté de la plupart des 191 États membres de l'organisation des Nations unies est, en pratique, illusoire. Le monde forme aujourd'hui « une communauté involontaire de risques partagés » (Jürgen Habermas, Après l'État-nation, une nouvelle constellation politique , 2000). Rares sont pourtant les processus régionaux à avoir franchi le pas de la supranationalité. La Communauté de l'Afrique […] Lire la suite

URBANISME - L'urbanisme en France au XXe siècle

  • Écrit par 
  • Simon TEXIER
  •  • 10 183 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « L'extension de Paris »  : […] Le débat sur les fortifications est intimement lié à la question de l'extension de Paris. Politiques, ingénieurs, architectes ou urbanistes, tous sont conscients que l'avenir de la capitale passe, à l'instar de Londres et de Berlin, par son élargissement, qui permettrait notamment un contrôle de l'urbanisation anarchique de la banlieue. Esquissé dans un rapport de l'architecte Louis Bonnier et de […] Lire la suite

WALLONIE

  • Écrit par 
  • Xavier MABILLE
  •  • 3 169 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le mouvement wallon »  : […] Le mot « Wallonie », employé pour la première fois en 1844 par Charles Grandgagnage, est repris en 1886 par Albert Mockel, qui le donne pour titre à la revue qu'il fonde alors en réaction contre La Jeune Belgique . Le même Albert Mockel fait encore figure de pionnier du mouvement wallon lorsqu'il lance, en avril 1897, dans un article publié dans Le Mercure de France , la formule : « La Wallonie a […] Lire la suite