RÉGIONALISME, littérature

BRÉSIL - La littérature

  • Écrit par 
  • Mario CARELLI, 
  • Ronny A. LAWTON, 
  • Michel RIAUDEL, 
  • Pierre RIVAS
  •  • 12 484 mots

Dans le chapitre « Les métamorphoses de la prose régionaliste »  : […] Avec son intégration d'une géographie et de grands phénomènes économiques et climatiques, mais aussi avec l'appropriation de la langue et de l'imaginaire populaires, la matrice littéraire régionaliste a continué à porter bien des fruits. Ce courant fut transcendé par João Guimarães Rosa (1908-1967) et son roman total, Grande sertão : veredas ( Diadorim , 1956). La vaste ambition de l'auteur fut d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bresil-la-litterature/#i_87012

DHÔTEL ANDRÉ (1900-1991)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre ÉNARD
  •  • 630 mots

Des Ardennes, où il a vu le jour, dans la ville d'Attigny, André Dhôtel a gardé le sens d'un merveilleux très quotidien et du goût pour les choses de la terre. Tout jeune, il a été profondément marqué par un autre Ardennais : Arthur Rimbaud, auquel il consacre un essai en 1933 : L'Œuvre logique de Rimbaud . Il y reviendra dans sa maturité avec Rimbaud et la révolte moderne (1952). En 1930, il pub […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/andre-dhotel/#i_87012

ESPAGNE (Arts et culture) - La littérature

  • Écrit par 
  • Jean CASSOU, 
  • Corinne CRISTINI, 
  • Jean-Pierre RESSOT
  •  • 13 803 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Une littérature libérée »  : […] Dans les années 1980-1990, au moment où se consolide la démocratie en Espagne, l'écriture littéraire qui jusque-là semblait encore s'autocensurer, procède à une remise en cause de son propre système de représentation. S'inscrivant dans le prolongement de cette écriture novatrice amorcée à la fin des années 1960 et essentiellement dans les années 1970, la littérature espagnole se place sous le sign […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/espagne-arts-et-culture-la-litterature/#i_87012

ITALIE - Langue et littérature

  • Écrit par 
  • Dominique FERNANDEZ, 
  • Pierre LAROCHE, 
  • Angélique LEVI, 
  • Jean-Paul MANGANARO, 
  • Philippe RENARD, 
  • Jean-Noël SCHIFANO
  •  • 29 122 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « À l'origine, Dante et Pétrarque »  : […] De fait, la tradition littéraire italienne installe au fondement de sa langue deux poètes, Dante et Pétrarque, dont sont issus tous ceux qui suivent. Ces deux pères de la langue poétique ne sont pas des références rhétoriques : c'est bien toujours avec eux qu'il faut se mesurer. Ces deux « luminaires » inscrivent en outre une ligne de partage fondamentale entre un réalisme total où se mêlent tous […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/italie-langue-et-litterature/#i_87012

LE ROY EUGÈNE (1836-1907)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 340 mots

Eugène Le Roy naît à Hautefort, en Dordogne. Après avoir fait les campagnes d'Algérie et d'Italie, il entre en 1860 dans l'administration des contributions directes. Devenu par la suite percepteur, il meurt à Montignac-sur-Vézère. Son œuvre est profondément, charnellement lié au Périgord : dans les ouvrages d'érudition qu'il consacre au pays comme dans des recueils un peu oubliés tels que Nicette […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eugene-le-roy/#i_87012

PEREDA JOSÉ MARÍA DE (1833-1906)

  • Écrit par 
  • Sylvie LÉGER
  •  • 458 mots

De famille aristocratique, Pereda est le défenseur de la vieille Espagne. Député carliste aux Cortes de don Amadeo en 1871, cet écrivain exalte les vertus traditionnelles et nationales ; il se fait l'avocat de la monarchie, du catholicisme, de la famille. Deux de ses romans reflètent ses opinions morales et religieuses : Rien ne vaut la liberté ( El Buey suelto , 1877) est une critique du célibat […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jose-maria-de-pereda/#i_87012

POURRAT HENRI (1887-1959)

  • Écrit par 
  • Antoine COMPAGNON
  •  • 295 mots

Poète, romancier et conteur français, Henri Pourrat ne quittera jamais cette Auvergne où il est né. Malade dès son adolescence, il mène une vie de retraite et se consacre à la littérature. Dans ses poèmes, Les Montagnards (1919), on ressent l'influence très nette de Jammes (pour l'isolement provincial), de Mistral (pour un régionalisme qui va aller en s'accentuant) et de Péguy (pour une certaine […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/henri-pourrat/#i_87012

ROSEGGER PETER (1843-1918)

  • Écrit par 
  • Lore de CHAMBURE
  •  • 621 mots

Un de ces rares écrivains régionaux dont l'œuvre a trouvé audience par-delà les confins de leur terroir natal, Peter Rosegger doit, pour l'essentiel, sa notoriété à ses souvenirs d'enfance. Il n'est guère de recueil allemand consacré à Noël qui ne reproduise son récit Lorsque j'allais chercher les joies de la Nativité ( Wie ich Christtagsfreuden holen ging ). Fils de paysan forestier, Peter Roseg […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/peter-rosegger/#i_87012

VÉRISME

  • Écrit par 
  • André GAUTHIER, 
  • Angélique LEVI
  •  • 5 009 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Un phénomène régionaliste et méridional »  : […] Et pourtant, en dépit du climat naturaliste dans lequel baigne le vérisme, en dépit de ses innombrables emprunts au credo aussi bien qu'aux thèmes et à l'écriture naturalistes, c'est avant tout une leçon d'audace et d'indépendance vis-à-vis de leur culture nationale que les véristes ont trouvée chez les Français, du moins pour la part la plus vivante, la moins caduque de leur œuvre. Le vérisme est […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/verisme/#i_87012