PACIFIQUE RÉGION

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Les populations autochtones

Les peuples autochtones de la côte nord-ouest du Pacifique sont constitués de nombreuses nations et affiliations tribales, chacune ayant une identité culturelle et politique distincte. On estime que plusieurs tribus des Haïda et des Salish se sont installées dans le Nord-Ouest Pacifique il y a au moins 13 000 ans. Des fouilles archéologiques indiquent que la pêche du saumon influençait déjà l’économie locale il y a 9 000 ans.

Après le début de la colonisation dans cette région par les Euro-Américains au milieu du xixe siècle, les peuples autochtones perdent rapidement une grande partie de leur accès au saumon, à la fois parce qu'ils sont exclus des meilleurs zones de pêche, qu’il y a une surpêche commerciale et en raison de la dégradation dramatique des cours d'eau due à l'exploitation minière et forestière par les colons.

Bien que les peuples des Premières Nations n'aient pas établi de fermes au sens européen du terme, ils ont activement géré l'environnement pour produire aliments et matières premières. Certaines « prairies naturelles », qui ont inspiré et attiré les colons, étaient en réalité façonnées par les populations indigènes qui les brûlaient périodiquement, ce qui tenait la forêt en échec et permettait de créer des niches où poussent des plantes prisées comme la fougère et la camassie, dont les racines sont comestibles, le noisetier à long bec, utilisé comme matériau de vannerie, et le tabac.

Les colons américains, cependant, ne reconnaissaient pas là un système agraire essentiel au mode de vie des peuples amérindiens. Ils soutenaient que ceux-ci ne pratiquaient pas l'agriculture ou n'amélioraient pas le sol et, par conséquent, devaient renoncer à leurs droits sur les terres qu'ils n'occupaient ou n'exploitaient pas directement. Le gouvernement des États-Unis a donc cherché à pousser ces peuples indigènes vers des réserves créées par traité (jusqu’en 1871) ou décret (après 1871) et situées loin des couloirs de transport et des terres agricoles les plus productives – c'est-à-dire hors du chemin du « progrès ». En 1855, le traité de Neah Bay crée une petite réserve pour les Makah à l'extrême nord-ouest de la péninsule Olympique ; en 1881, la réserve de Spokane est installée par décret. En Colombie-Britannique, la ratification de traités et l'établissement de réserves indiennes ont été beaucoup plus lents à se concrétiser. La Cour suprême du Canada n’a statué qu’en 1973 sur le fait que le titre autochtone de propriété foncière existait en Colombie-Britannique.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Médias de l’article

Ile de Vancouver

Ile de Vancouver
Crédits : 2009fotofriends/ Shutterstock

photographie

Port de Seattle, États-Unis

Port de Seattle, États-Unis
Crédits : Don Mason/ Getty Images

photographie

Afficher les 2 médias de l'article


Écrit par :

  • : vice-doyen de la faculté des arts et sciences, université de Colombie-Britannique (Canada)

Classification

Autres références

«  PACIFIQUE RÉGION  » est également traité dans :

AMÉRIQUE (Structure et milieu) - Géographie

  • Écrit par 
  • Jacqueline BEAUJEU-GARNIER, 
  • Danièle LAVALLÉE, 
  • Catherine LEFORT
  •  • 18 056 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Les grandes cordillères occidentales »  : […] De l'extrémité occidentale de l' Alaska à la pointe orientale de la Terre de Feu et au cap Horn, s'allonge, se ramifie et se courbe la plus grande chaîne de montagnes du globe. Si l'on tient compte des courbes et des apophyses, on peut en évaluer la longueur à plus de 20 000 kilomètres. Mais il s'agit, en réalité, d'un ensemble fort complexe par sa nature, ses origines, ses époques de formation e […] Lire la suite

CALIFORNIE

  • Écrit par 
  • Marianne DEBOUZY
  •  • 1 069 mots
  •  • 5 médias

Les Espagnols et les Britanniques ont découvert la Californie au xvi e siècle ; la pénétration espagnole n'y commence qu'au milieu du xviii e . Les Franciscains installent alors une série de missions, défendues par des forts ( presidios ) et accompagnées de villages ( pueblos ). Les Russes, les Anglais et les Français manifestent, à des degrés divers, leur intérêt pour cette lointaine région, dom […] Lire la suite

CANADA - Cadre naturel

  • Écrit par 
  • Pierre DANSEREAU, 
  • Henri ROUGIER
  •  • 5 725 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Le climat et ses nuances »  : […] Blizzard, froid, neige... une trilogie souvent mentionnée à propos du climat canadien. Pourtant, il serait erroné de penser que d'autres paramètres n'existent pas ; en outre, comment croire, que, sur un si grand espace, on n'ait qu'un climat et non pas des climats ? L'extension en latitude comme en longitude, la présence à grande échelle d'ensembles topographiques distincts engendrent forcément un […] Lire la suite

CHINOOK

  • Écrit par 
  • Agnès LEHUEN
  •  • 422 mots

Indiens de la côte pacifique nord-ouest de l'Amérique du Nord, les Chinook vivaient sur le cours inférieur de la rivière Columbia, depuis l'embouchure jusqu'à The Dalles, dans l'Oregon et autour de la baie de Willapa. Grâce à cette situation privilégiée, ils devinrent des commerçants renommés pratiquant des échanges le long de la côte, au nord et au sud, et vers l'intérieur jusque dans les grandes […] Lire la suite

COAST SALISH

  • Écrit par 
  • Agnès LEHUEN
  •  • 502 mots

Indiens de langue salish établis sur la côte pacifique au nord-ouest de l'Amérique du Nord, les Coast Salish (Salish de la côte) habitent près du détroit de Georgie et du Puget Sound, dans une grande partie de la péninsule Olympic et dans la partie occidentale de l'État de Washington ; l'un des groupes salish, appelé Tillamook, vivait au sud de la rivière Columbia, en Oregon. Un autre groupe, celu […] Lire la suite

COLUMBIA, fleuve

  • Écrit par 
  • Liza PIPER
  •  • 1 946 mots

Fleuve d’Amérique du Nord long de 2 000 kilomètres, le Columbia coule sur 801 kilomètres, depuis sa source au Columbia Lake en Colombie-Britannique au Canada, jusqu’à la frontière avec les États-Unis. Il parcourt ensuite 1 243 kilomètres en territoire états-unien, avant de se jeter dans l’océan Pacifique à Astoria, en Oregon. Le fleuve Columbia et ses affluents – plus de quarante – drainent un ba […] Lire la suite

ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE (Le territoire et les hommes) - Géographie

  • Écrit par 
  • Jacqueline BEAUJEU-GARNIER, 
  • Catherine LEFORT, 
  • Laurent VERMEERSCH
  •  • 19 933 mots
  •  • 16 médias

Dans le chapitre « La construction d'une puissance littorale  »  : […] Les Américains vivent sur le littoral. À quoi en effet se réduirait la première puissance mondiale sans les quelques dizaines de kilomètres de terre longeant les franges côtières ? C'est sur les façades littorales que bat le cœur de l'Amérique. C'est là, au bord de l'Atlantique et du Pacifique, que sont localisées deux mégalopoles, sept des dix plus grandes villes du pays, plus des trois quarts d […] Lire la suite

GRANDE VALLÉE ou VALLÉE CENTRALE, Californie

  • Écrit par 
  • Jacques SOPPELSA
  •  • 359 mots
  •  • 1 média

Le revers occidental du Pacifique, contrastant par l'importance des densités humaines et l'essor de ses activités économiques avec les régions semi-désertiques des montagnes Rocheuses, a connu au xx e  siècle une expansion considérable. La Californie, troisième État américain par la taille, est l'un des premiers aussi pour la population (36,5 millions d'habitants en 2007). Au sein de cet État, à l […] Lire la suite

LOS ANGELES

  • Écrit par 
  • Cynthia GHORRA-GOBIN
  •  • 3 896 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le cadre naturel »  : […] La région urbaine de Los Angeles qui s'étend de Santa Barbara (au nord–nord-ouest) à Irvine (au sud–sud-est) et de Santa Monica (en bordure du Pacifique) à San Bernardino (est), s'étend sur 150 kilomètres le long de chacun de ces axes et possède une grande diversité de sites géographiques : de la plage en bordure du Pacifique à la montagne en passant par la plaine et les vallées. Des chaînes de mo […] Lire la suite

MORT VALLÉE DE LA

  • Écrit par 
  • Jacques SOPPELSA
  •  • 179 mots

Située en Californie, près de la frontière avec le Nevada, la Vallée de la Mort (Death Valley) est une des plus étonnantes curiosités naturelles des États-Unis. Ce nom évocateur désigne, en effet, une dépression longitudinale étirée en direction méridienne sur quelque 225 kilomètres ; elle est le résultat de l'effondrement brutal d'un bloc faillé de 8 à 24 kilomètres de largeur, et correspond au […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

16 mars 2021 Royaume-Uni. Présentation d'un document sur la place du pays dans le monde.

indo-pacifique » du « centre géopolitique du monde ». Il indique la volonté de Londres de se rapprocher de l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est (ASEAN), d’adhérer à l’Accord de partenariat transpacifique (TPP) et de participer à des exercices militaires visant à garantir « la liberté des mers » dans la région. Le gouvernement se dit prêt  […] Lire la suite

6-28 février 2020 Canada. Manifestations contre le projet de gazoduc Coastal GasLink.

région de Dawson Creek, dans le nord-est de l’État, à des installations d’exportation situées près de Kitimat, proche de la côte pacifique. Certains chefs héréditaires de la nation autochtone wet’suwet’en s’opposent au passage du gazoduc sur leur territoire, en dépit de l’accord au projet donné par les chefs élus. En réaction à l’intervention de la […] Lire la suite

14-23 septembre 2019 Arabie Saoudite. Attaque de deux sites pétroliers.

pacifique » à la crise avec l’Iran. Le 20, Washington annonce l’envoi dans la région du golfe Persique de renforts militaires défensifs. Le 23, la France, l’Allemagne et le Royaume-Uni, signataires européens des accords sur le nucléaire iranien, dénoncent la responsabilité de l’Iran dans l’attaque en Arabie Saoudite et appellent Téhéran à s’engager […] Lire la suite

11 février 2019 France – Australie. Contrat de livraison de douze sous-marins français à Canberra.

région indo-pacifique – allusion au rapide développement de la marine chinoise. […] Lire la suite

10-30 janvier 2013 Mali – France. Intervention militaire française au Mali

région de Kidal et s'appeler Mouvement islamique de l'Azawad, se sépare d'Ansar Eddine en déclarant « rejeter toute forme d'extrémisme et de terrorisme » et appelant à une « solution pacifique » de la crise malienne. Le 26, les forces franco-maliennes reprennent Gao à l'issue de quelques échanges de tirs. Le 28, les militaires pénètrent sans combattre […] Lire la suite

Pour citer l’article

Bernard MOMER, « PACIFIQUE RÉGION », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 02 décembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/region-pacifique/