RÉDUCTION, chimie

AÉROBIOSE & ANAÉROBIOSE

  • Écrit par 
  • Claude LIORET
  •  • 2 741 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Conditions bioénergétiques de l'utilisation d'oxygène »  : […] On peut considérer qu'un être vivant diffère d'un être inerte par sa faculté d' assimilation , c'est-à-dire d'autosynthèse à partir de matériaux, relativement simples, prélevés sur le milieu extérieur : les aliments. L'être vivant possède une organisation extrêmement poussée qui consiste essentiellement en : 1. une machinerie très complexe, constituée de catalyseurs protéique […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/aerobiose-et-anaerobiose/#i_50890

ALCOOLS

  • Écrit par 
  • Jacques METZGER
  •  • 5 863 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Hydrogénation de dérivés carbonylés »  : […] La réduction des aldéhydes et des cétones en alcools primaires et secondaires peut être réalisée par l'action de l'hydrogène en présence de catalyseur métallique comme le platine Pt et le nickel Ni : Lorsque la chaîne du dérivé carbonylé comporte un groupe réductible par l'hydrogène moléculaire, une liaison éthylénique par exemple, la réduction de la seule fonction carbonyle peut être réalisée pa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alcools/#i_50890

ALDÉHYDES ET CÉTONES

  • Écrit par 
  • Jacques METZGER
  •  • 7 354 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Oxydation des aldéhydes et des cétones »  : […] Outre quelques réactions limitées aux aldéhydes, déjà décrites (réaction de Cannizzaro, polymérisation), la propriété qui les différencie fondamentalement des cétones est leur caractère réducteur. Cette spécificité, liée à la présence d'un hydrogène sur le carbone fonctionnel, se manifeste dans leur oxydation facile par des oxydants doux comme le nitrate d'argent ammoniacal (AgOH,(NH 3 ) 2 ) [ré […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/aldehydes-et-cetones/#i_50890

AMINES

  • Écrit par 
  • Jacques METZGER
  •  • 3 247 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Réduction de dérivés azotés »  : […] La réduction des dérivés azotés par l'étain et l'acide chlorhydrique conduit aux amines primaires. Ces dernières sont également obtenues par l'hydrogénation catalytique des nitriles sur catalyseur de nickel à 100  0 C. On les prépare enfin par réduction des imines : ces dernières résultant de l'action de l'ammoniac sur un dérivé carbonylé, ces deux composés sont soumis à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/amines/#i_50890

ANILINE

  • Écrit par 
  • Alain TRINQUIER
  •  • 1 380 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Préparations »  : […] L' aniline a été découverte par Unverdorben en 1826 lors de la distillation sèche de l'indigo sur de la chaux ; cette découverte lui a donné son nom (anil signifie indigo en portugais). D'abord extraite des goudrons de houille (Runge, 1834), l'aniline se prépare actuellement à partir du benzène par l'intermédiaire soit du chlorobenzène, soit du nitrobenzène. L'amination du chlorobenzène par l'amm […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/aniline/#i_50890

AUTOTROPHIE & HÉTÉROTROPHIE

  • Écrit par 
  • Alexis MOYSE
  •  • 2 501 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les modes de vie autotrophiques »  : […] Le carbone minéral assimilable étant sous la forme de gaz carbonique ou d'ions carbonate ou bicarbonate, l'autotrophie complète suppose la capacité de fixer ces substances et de les réduire, c'est-à-dire de passer du composé CO 2 à des constituants dans lesquels les atomes de carbone, d'hydrogène et d'oxygène sont en moyenne dans les rapports qui correspondent à la formule C 2 H 3 O. Pour assurer […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/autotrophie-et-heterotrophie/#i_50890

CHIMIOSYNTHÈSES

  • Écrit par 
  • Alexis MOYSE
  •  • 2 601 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « L'assimilation du carbone »  : […] Le mécanisme de la fixation et de la réduction du bioxyde de carbone par les bactéries chimiolithotrophes est très voisin du mécanisme réalisé par les végétaux à photosynthèse. Il a été étudié avec Thiobacillus denitrificans et un Hydrogenomonas , à l'aide de dioxyde de carbone enrichi en atomes radioactifs, 14 CO 2 . La radioac […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chimiosyntheses/#i_50890

CHLOROPHYLLES

  • Écrit par 
  • Alexis MOYSE
  •  • 3 556 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Excitation photochimique des chlorophylles et photosynthèse »  : […] La photosynthèse se caractérise matériellement par un transfert d'électrons et de protons de l'eau au bioxyde de carbone qui se trouve réduit avec formation de glucides . Cette opération requiert de l'énergie et, dans les meilleures conditions, il faut 8 photons-grammes (8 einsteins) par molécule-gramme de bioxyde de carbone réduit, soit l'équivalent d'environ 1 460 à 2 300 kilojoules, selon la l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chlorophylles/#i_50890

COLORANTS

  • Écrit par 
  • Daniel FUES
  •  • 6 753 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « La classification tinctoriale »  : […] Si la classification chimique présente un intérêt pour le fabricant de matières colorantes, le teinturier préfère le classement par domaines d'application. Ainsi, il est renseigné sur la solubilité du colorant dans le bain de teinture, son affinité pour les diverses fibres et sur la nature de la fixation. Celle-ci est de force variable selon que la liaison colorant-substrat est du type ionique, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/colorants/#i_50890

CORROSION

  • Écrit par 
  • Gérard BERANGER, 
  • Jean TALBOT
  •  • 5 140 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Corrosion électrochimique »  : […] Elle est causée par la présence d'hétérogénéités dans le métal ou dans le réactif. Les hétérogénéités du métal sont d'origine chimique ou cristallographique. Les premières sont dues à l'existence de différentes phases, les secondes à la juxtaposition de régions bien recristallisées et de zones écrouies dans le métal. Dans les deux cas, si le potentiel de corrosion au contact du réactif n'est pas […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/corrosion/#i_50890

FERMENTATIONS

  • Écrit par 
  • Claude LIORET
  •  • 3 943 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Mécanismes des fermentations anaérobies »  : […] L'ensemble des très nombreuses réactions biochimiques rendant compte de la transformation des sucres en produits de fermentation est difficile à décrire dans ses détails, mais on peut faire les commentaires d'ordre général suivants : 1. Le processus fondamental consiste en une oxydoréduction interne du sucre métabolisé sous l'action d'enzymes. Des réactions d' oxydation (III, 1, 11) portent sur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fermentations/#i_50890

MAGNÉSIUM

  • Écrit par 
  • Maurice HARDOUIN, 
  • Michel SCHEIDECKER
  •  • 4 262 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Réduction thermique »  : […] Malgré sa chaleur de formation élevée, la magnésie peut être réduite par des agents énergétiques. Cette réaction est fortement endothermique et ne peut se produire qu'au-dessus d'une certaine température qui dépend du réducteur employé. Pour favoriser le déplacement de l'équilibre dans le sens de la réduction, il faut apporter de l'énergie sous forme de chaleur et éliminer le magnésium au fur et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/magnesium/#i_50890

MANGANÈSE

  • Écrit par 
  • Bernard DUBOIS, 
  • Jacques FAUCHERRE, 
  • Gil MICHARD, 
  • Clotilde POLICAR, 
  • Jean-Louis VIGNES
  •  • 6 467 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Extraction du métal. Alliages »  : […] Environ 90 p. 100 de la production minière sont employés dans l'élaboration des aciers, les 10 p. 100 restants étant utilisés par l'industrie chimique sous forme de composés divers du manganèse : MnO 2 naturel ou synthétique comme dépolarisant des piles sèches salines ou alcalines, les permanganates, comme KMnO 4 utilisé comme oxydant dans le traitement des eaux et des odeurs, le sulfate MnSO 4 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/manganese/#i_50890

MINES, Antiquité gréco-romaine

  • Écrit par 
  • Claude DOMERGUE
  •  • 12 790 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les techniques de la métallurgie extractive »  : […] Un certain nombre d'opérations s'insèrent entre la sortie du minerai de la mine et la phase chimique de l'extraction même. À sa sortie de la mine, le minerai est dans son état brut, mêlé le plus souvent à la gangue filonienne. Il faut l'en séparer par concassage, broyage et lavage. Pour le concassage, des enclumes en pierre ont été utilisées, comme aux époques précédentes : on en trouve au Laurio […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mines-antiquite-greco-romaine/#i_50890

MITOCHONDRIES

  • Écrit par 
  • Roger DURAND
  •  • 10 941 mots
  •  • 20 médias

Dans le chapitre « L'énergie d'oxydoréduction »  : […] La plupart des réactions chimiques rencontrées dans les cellules sont des réactions d'oxydoréduction. Par définition, une réaction d'oxydoréduction est constituée de deux couples oxydoréducteurs pouvant exister dans leur forme réduite et leur forme oxydée : Si le couple A a la plus grande pression de H + et d'électrons, il est le plus réducteur. La réaction s'effectuera […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mitochondries/#i_50890

NITRÉS DÉRIVÉS

  • Écrit par 
  • Jacques METZGER
  •  • 1 921 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Propriétés chimiques »  : […] Tous les dérivés nitrés sont réductibles en amines primaires. Cela peut être réalisé par voie catalytique (hydrogène sur nickel) ou par voie chimique (chlorure stanneux, sulfure d'ammonium, fer en présence d'un acide minéral, etc.). En ce qui concerne les dérivés aliphatiques, on isole rarement l'hydroxylamine intermédiaire. Cette réaction est utilisée pour préparer une amine primaire exempte d'ho […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/derives-nitres/#i_50890

OXYDORÉDUCTIONS, biologie

  • Écrit par 
  • René HELLER
  •  • 5 922 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre «  Rôle des oxydoréductions »  : […] Les composés organiques dont sont constitués les êtres vivants sont en général des substances réduites par rapport aux composés oxydés du monde minéral. L'assimilation de ces derniers implique donc globalement une réduction, alors que le retour à l'état minéral traduit une oxydation. Mais l'un et l'autre processus ne peuvent se faire que par paliers. La synthèse d'une mole de glucose à partir de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oxydoreductions-biologie/#i_50890

PHOTOSYNTHÈSE

  • Écrit par 
  • Jean LAVOREL, 
  • Paul MAZLIAK, 
  • Alexis MOYSE
  •  • 10 334 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre «  Les réactions sombres : la réduction du dioxyde de carbone »  : […] Les réactions sombres de la photosynthèse (ou réactions thermiques, en raison de leur sensibilité à la température) sont maintenant bien connues grâce à la conjonction de méthodes et de techniques développées pendant et après la Seconde Guerre mondiale : utilisation d'isotopes traceurs, en particulier du radiocarbone 14 découvert en 1940, et analyse chimique par chromatographie. Après avoir offert […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/photosynthese/#i_50890

POUDRES MÉTALLURGIE DES

  • Écrit par 
  • Gérard BERANGER, 
  • Georges CIZERON
  •  • 5 026 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Méthodes chimiques »  : […] Les méthodes chimiques sont utilisables pour un grand nombre de métaux. La plus employée est la réduction d'un composé (généralement un oxyde, plus rarement un sulfure ou un chlorure) par un agent chimique (gaz, liquide ou solide) qui fractionne le composé en métal à l'état de fins granules et en un sous-produit qui peut être éliminé. Si le composé métallique initial est un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/metallurgie-des-poudres/#i_50890

ROCHES (Formation) - Diagenèse

  • Écrit par 
  • André JAUZEIN
  •  • 2 022 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Les étapes de la diagenèse »  : […] Les divers paramètres et processus responsables de l'évolution des sédiments ne sont pas réunis de façon aléatoire. Certains paramètres (pression, température) varient d'une manière à peu près linéaire avec la profondeur, mais d'autres, comme le potentiel d'oxydo-réduction, définissent des limites nettes (surface limite Eh = 0 entre la zone d'oxydation et la zone réductrice dans la diagenèse préco […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roches-formation-diagenese/#i_50890

SOUFRE

  • Écrit par 
  • Fernande CHATAGNER, 
  • René LECLERCQ, 
  • Noël LOZAC'H, 
  • Serge MASSON
  •  • 6 532 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Réduction des sulfates et leur utilisation »  : […] À l'exception de l'incorporation directe des sulfates dans des molécules organiques pour la formation des esters sulfuriques, l'utilisation des sulfates nécessite leur réduction préalable en sulfites, et leur « activation » par des enzymes qui consomment de l'ATP . Il s'agit alors du métabolisme « assimilatoire » existant en particulier dans la levure. Chez les animaux supérieurs, la réduction du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/soufre/#i_50890

ZINC

  • Écrit par 
  • Noël DREULLE, 
  • Paule DREULLE, 
  • Jean-Louis VIGNES, 
  • Bernard WOJCIEKOWSKI
  •  • 5 307 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Extraction par voie hydrométallurgique »  : […] Elle se déroule en quatre étapes successives : le concentré grillé est dissous dans l'acide sulfurique, les ions ferriques sont éliminés par précipitation en augmentant le pH, les autres ions métalliques présents sont éliminés par cémentation et, enfin, le zinc est obtenu par électrolyse de la solution purifiée. L'acide est régénéré lors de l'électrolyse et recyclé en amont de la dissolution. Le c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/zinc/#i_50890


Affichage 

Élaboration de zinc par procédé New Jersey

dessin

Élaboration du zinc par le procédé New Jersey Grillage de la blende ZnS sous forme de ZnO qui est réduit ensuite en Zn + CO par mélange de ZnO avec du poussier de coke et chauffage vers 950 o

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Procédé Magnétherm

dessin

Élaboration du magnésium par le procédé « Magnétherm » : réduction de l'oxyde MgO ou de la dolomie par le silicium à 1 500 oC Le magnésium élaboré est reçu dans une chambre de condensation dont la température est rigoureusement contrôlée par le couple C et le résistor central... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Élaboration de zinc par procédé New Jersey
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Procédé Magnétherm
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin