RECHERCHES SUR LES PRINCIPES MATHÉMATIQUES DE LA THÉORIE DES RICHESSES, Antoine Augustin CournotFiche de lecture

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'application des mathématiques à l'économie

Cournot expose dans la Préface le but de son ouvrage, qui est d'appliquer à ses recherches théoriques en économie « les formes et les symboles de l'analyse mathématique ». Il commence (chapitre i) par définir la richesse de manière à l'étudier d'un point de vue mathématique : la richesse est une « idée abstraite » qui signifie « valeurs échangeables » et qu'il faut distinguer des idées d'utilité ou de rareté. Le chapitre ii définit le concept de valeur d'échange, et le chapitre iii expose la détermination de valeurs d'échange particulières que sont les taux de change dans une économie mondiale en régime de changes flexibles.

Le chapitre iv présente la « loi du débit » sur laquelle Cournot s'appuiera dans les chapitres suivants : la demande (ou le débit) d'un bien est une fonction inverse de son prix. Seule l'observation peut permettre de connaître cette fonction, mais on peut déduire des résultats théoriques à partir d'hypothèses portant seulement sur les propriétés de cette fonction ; Cournot raisonne par la suite en supposant qu'elle est continue et décroissante.

Dans les quatre chapitres suivants, Cournot analyse les différentes formes de la concurrence en allant du monopole (chapitres v et vi) à la concurrence indéfinie (chapitre viii) où le nombre d'offreurs est infiniment grand, en passant par les cas intermédiaires du duopole et de l'oligopole (chapitre vii). Dans chaque cas, il détermine le prix et la quantité produite à l'équilibre, et étudie l'influence de l'impôt sur ces variables. Il montre que, à mesure que le nombre de producteurs augmente, le prix d'équilibre diminue et la quantité totale produite augmente. Lorsque le nombre d'offreurs devient infini, le prix est égal au coût marginal de production (coût de la dernière unité produite).

Dans le chapitre ix, Cournot s'intéresse à la concurrence entre deux monopole [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Écrit par :

  • : maître de conférence en économie, université Paris-I

Classification

Autres références

«  RECHERCHES SUR LES PRINCIPES MATHÉMATIQUES DE LA THÉORIE DES RICHESSES, Antoine Augustin Cournot  » est également traité dans :

MATHÉMATIQUE ÉCOLE ÉCONOMIQUE

  • Écrit par 
  • François ETNER
  •  • 2 774 mots

Dans le chapitre « Les grandes étapes de l'économie mathématique »  : […] En Angleterre, à la fin du xvii e  siècle, William Petty prône l'usage du calcul pour rationaliser l'action publique. Il nomme « arithmétique politique » sa méthode, l'appliquant à ce que l'on appellerait aujourd'hui de l'économie, de la démographie et de la statistique descriptives ( Political Arithmetick , 1690). On doit à ses disciples la loi de King, qui indique de combien varie le prix du bl […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Claire PIGNOL, « RECHERCHES SUR LES PRINCIPES MATHÉMATIQUES DE LA THÉORIE DES RICHESSES, Antoine Augustin Cournot - Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 29 septembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/recherches-sur-les-principes-mathematiques-de-la-theorie-des-richesses/