RECHERCHES PHILOSOPHIQUES SUR L'ESSENCE DE LA LIBERTÉ HUMAINE, Friedrich Wilhelm Joseph von SchellingFiche de lecture

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le fond de l'être

Décalage au sein du fondement, trouée (Lichtung) en elle-même irreprésentable, la substance se voit, pour la première fois, déboutée des prérogatives qui lui permettaient de fonder la métaphysique occidentale. Les conséquences quant à une anthropologie sont impressionnantes : on ne peut se contenter de postuler la rationalité. Ce qu'il faut expliquer, c'est son apparition. Si le fond de l'être est chaos, ce qui est premier en l'homme c'est la folie, la déraison. Le désir est premier, et le rationnel doit être conquis sur ce fond obscur. Seul Dieu, comme unité du désir (tendance à exister) et de l'entendement (qui fait exister ce désir) réalise l'unité en tant qu'Esprit ou Amour. Unité originaire du fond et de l'existence, Dieu doit être nommé « fond originaire » (Urgrund) ou, mieux, « non-fond » (Ungrund). Le langage de la théosophie de Jakob Boehme fait ici son entrée dans la philosophie et permet à Schelling de dépasser les schémas métaphysiques traditionnels. Tout le texte, en quête de son langage, est un dialogue permanent avec les philosophes qui, tels Spinoza ou Leibniz, n'ont pas déserté la question du mal. Il entre aussi en sourde polémique avec les contemporains qui, depuis Kant, ont fait de l'idéalisme allemand un chantier dont Schelling sera l'un des plus beaux architectes.

Dans son cours de 1936, Heidegger considérera les Recherches, comme « ce que Schelling a fait de plus grand » et « en même temps comme l'une des œuvres les plus profondes de la philosophie allemande, et, par là, de la philosophie occidentale ». Point culminant de l'idéalisme allemand, les Recherches font partie des textes les plus vertigineusement spéculatifs produits en Occident. À ce titre Schelling n'aura pas de véritables disciples, et il attend encore ses successeurs.


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Francis WYBRANDS, « RECHERCHES PHILOSOPHIQUES SUR L'ESSENCE DE LA LIBERTÉ HUMAINE, Friedrich Wilhelm Joseph von Schelling - Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 21 septembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/recherches-philosophiques-sur-l-essence-de-la-liberte-humaine/