RÉANIMATION

THÉRAPEUTIQUE - Réanimation

  • Écrit par 
  • Maurice GOULON, 
  • François NOUAILHAT
  •  • 3 607 mots

La réanimation est une discipline médicale qui a pour but de traiter comme de prévenir les désordres mettant la vie en danger ; son individualisation récente est le fruit des progrès réalisés en physiopathologie, en biologie, en technologie médicale, en pharmacologie, et surtout de leur application concertée au traitement, grâce à des soins dits intens […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/therapeutique-reanimation/#i_15844

ARRÊT CARDIAQUE

  • Écrit par 
  • François BOURNÉRIAS
  •  • 331 mots

On définit par arrêt cardio-circulatoire la suspension brutale de l'activité cardiaque efficace d'un sujet, chez qui tel événement n'était pas prévisible. Du point de vue médico-légal, l'arrêt cardiaque est synonyme de mort subite. Les causes les plus importantes d'arrêt cardio-circulatoire sont : les troubles aigus du rythme cardiaque survenant le plus souvent dans le contexte d'une maladie coron […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arret-cardiaque/#i_15844

BRÛLURES

  • Écrit par 
  • Henri LABORIT, 
  • Bernard WEBER
  •  • 2 476 mots

Dans le chapitre « Traitement du choc »  : […] La douleur atroce de la brûlure nécessite, le plus rapidement possible, l'utilisation d'analgésiques puissants (analogues modernes de la morphine) à doses importantes. Calmer la douleur n'est pas seulement un geste de compassion ; c'est un élément essentiel du traitement initial. On associe généralement à ces analgésiques, pour compléter et potentialiser leur action, des neuroleptiques (neuroplég […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/brulures/#i_15844

CHIRURGIE

  • Écrit par 
  • Claude d' ALLAINES, 
  • Jean-Édouard CLOTTEAU, 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 8 640 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « La réanimation »  : […] La réanimation a pour but de surveiller et de rééquilibrer physiologiquement le malade non seulement après, mais aussi avant et pendant l'opération. Plus la maladie à opérer sera grave et l'opération faite importante, plus le rôle de la réanimation sera primordial. Celle-ci fait appel à de très nombreuses disciplines annexes, notamment la radiologie, et le laboratoire biochimique permet de mesure […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chirurgie/#i_15844

CŒUR - Maladies cardio-vasculaires

  • Écrit par 
  • Jean-Yves ARTIGOU, 
  • Yves GROSGOGEAT, 
  • Paul PUECH
  •  • 16 124 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « L'infarctus du myocarde »  : […] Maladie grave qui touche en France chaque année 70 000 patients, l'infarctus est une nécrose ischémique du myocarde : elle correspond à une mort tissulaire par défaut prolongé d'apport sanguin. Le muscle cardiaque fait progressivement place à une cicatrice fibreuse ayant perdu toute possibilité de se contracter . C'est essentiellement le ventricule gauche qui est atteint. L'origine en est presque […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/coeur-maladies-cardio-vasculaires/#i_15844

COMA

  • Écrit par 
  • Marie-Elisabeth FAYMONVILLE, 
  • Geneviève LABORIT, 
  • Henri LABORIT, 
  • Steven LAUREYS, 
  • Pierre MAQUET
  •  • 3 189 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Physiopathogénie et traitement »  : […] Quelle que soit l'étiologie, il existe une perturbation métabolique des neurones dont on connaît la dépendance étroite à l'égard des processus oxydatifs, lesquels peuvent être perturbés soit par l'action directe d'un toxique endogène ou exogène, soit par l'anoxie, le plus souvent provoquée par l'œdème cérébral. Celui-ci, que l'on doit distinguer de la turgescence d'origine purement vaso-motrice, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/coma/#i_15844

DÉFIBRILLATION

  • Écrit par 
  • François BOURNÉRIAS
  •  • 289 mots
  •  • 1 média

Technique médicale qui consiste à faire passer à travers le myocarde une décharge brève de courant continu afin de rétablir un rythme cardiaque normal. Dans les défibrillateurs modernes, il s'agit de la décharge d'un condensateur, d'une énergie moyenne de 300 à 400 joules pour un adulte. Elle est faite à l'aide de deux électrodes, appliquées soit sur la paroi thoracique, soit directement sur le cœ […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/defibrillation/#i_15844

ÉLECTROCUTION

  • Écrit par 
  • René NOTO
  •  • 920 mots

En toute rigueur, il convient de définir l' électrocution comme étant l'accident suivi de mort et l' électrisation comme l'accident suivi de survie plus ou moins longue. Les accidents électriques se répartissent en trois catégories, selon les circonstances où ils se produisent : – accidents domestiques, dus à des courants de basse tension (BT inférieure à 500 V), en règle générale 100 ou 220 vol […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/electrocution/#i_15844

HAMBURGER JEAN (1909-1992)

  • Écrit par 
  • Jean-François BACH
  •  • 2 203 mots

Dans le chapitre « La réanimation médicale et le rein artificiel »  : […] La vie peut être mise en péril dans certains états pathologiques par des pertes ou des accumulations excessives d'eau et d'électrolytes, notamment de sodium et de potassium. Le contrôle d'un niveau équilibré de ces électrolytes est essentiel pour assurer le maintien d'un « milieu intérieur » favorable à la vie cellulaire. Dans le prolongement d'études expérimentales sur le métabolisme de l'eau, J […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-hamburger/#i_15844

INTOXICATIONS

  • Écrit par 
  • Jacques-Robert BOISSIER, 
  • Claude PIVA
  •  • 4 134 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Traitement symptomatique de réanimation »  : […] Dans tous les cas où un antidote n'existe pas, la thérapeutique des intoxications se limite à un traitement symptomatique dans le but de conserver l'équilibre des fonctions végétatives pendant l'action du ou des poisons. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/intoxications/#i_15844

MÉDECINE - Histoire

  • Écrit par 
  • Charles COURY
  •  • 8 938 mots
  •  • 19 médias

Dans le chapitre «  Les progrès de la thérapeutique »  : […] Les principales acquisitions pratiques de la médecine moderne ont porté sur les moyens de traitements. Très en retard sur les autres branches, la thérapeutique a en effet pris à partir du xix e  siècle un essor prodigieux qui a mis définitivement fin à un empirisme millénaire. Ces progrès ont été favorisés par la mise au point de procédés d'extraction et de dosage des principes actifs. Simultanéme […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/medecine-histoire/#i_15844

MOLLARET PIERRE (1898-1987)

  • Écrit par 
  • Maurice GOULON
  •  • 415 mots

Le professeur Pierre Mollaret eut dans sa vie professionnelle trois centres d'intérêt : la neurologie, les maladies infectieuses et la réanimation. Né le 10 juillet 1898 à Auxerre, interne des hôpitaux de Paris en 1925, il fut nommé médecin des hôpitaux en 1935 et agrégé en 1936. La première partie de sa carrière se passa à la Salpêtrière où, pendant vingt ans, il fut l'un des assistants du profes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-mollaret/#i_15844

NOYADE

  • Écrit par 
  • René NOTO
  •  • 819 mots

La noyade peut se définir comme le résultat d'un syndrome asphyxique provoqué par la pénétration d'un liquide (le plus souvent de l'eau) dans les voies respiratoires au cours d'une immersion. La terminologie actuelle fait la distinction entre le noyé, qui est une victime non réanimée au moment du sauvetage, et le presque noyé (ou pré-noyé) qui est une victime ayant survécu plus ou moins longtemps […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/noyade/#i_15844

OXYGÈNE

  • Écrit par 
  • Robert CREUSE, 
  • René NOTO
  •  • 6 318 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre «  Oxygénothérapie »  : […] En principe, dans des conditions normales, l'air inspiré par un sujet contient 20,9 p. 100 de dioxygène ; compte tenu du fait que la pression ambiante, ou pression barométrique au niveau de la mer, est égale à 1 bar (ce qui équivaut à 10 5  pascals ou 760 torrs ou 760 mm de mercure), la pression partielle de dioxygène dans l'air inspiré (P i O 2 ) est de 0,209 bar et sa concentration fractionnelle […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oxygene/#i_15844

RESPIRATOIRE (APPAREIL) - Physiologie

  • Écrit par 
  • Roland LEFRANÇOIS
  • , Universalis
  •  • 7 265 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Trouble du transfert de l'oxygène »  : […] La qualité de la membrane alvéolo-capillaire peut se trouver altérée dans certaines affections, ou fibroses, dues à des maladies professionnelles, des cancers pulmonaires ou des maladies de nature inconnue. La caractéristique fonctionnelle de ces affections est l'apparition d'une hypoxie avec hypocapnie et d'une diminution du coefficient de transfert de l'oxyde de carbone. L'hypocapnie, qui accom […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/respiratoire-appareil-physiologie/#i_15844

SOUFFLE, traumatologie

  • Écrit par 
  • René NOTO
  •  • 856 mots

Le traumatisme par effet de souffle ou blast injury des auteurs anglo-saxons, bien individualisé cliniquement depuis la Seconde Guerre mondiale, regroupe l'ensemble des lésions et des troubles constatés chez des patients soumis aux effets d'une explosion. Ces lésions sont provoquées par l'onde de pression qui suit l'explosion et qui se propage dans l'atmosphère (blast aérien), dans l'eau (blast l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/souffle-traumatologie/#i_15844

TRAUMATISMES

  • Écrit par 
  • René NOTO
  •  • 6 820 mots

Dans le chapitre « Les soins à l'hôpital »  : […] Les soins hospitaliers seront envisagés ici en fonction d'une organisation des secours incluant au préalable la prise en charge sur le terrain avec, si nécessaire, une réanimation précoce autorisant une orientation hospitalière adéquate. Dans le cadre ainsi défini, le déroulement des soins à l'hôpital relève d'une stratégie globale, fondée sur la gravité réelle ou potentielle de l'accidenté. Par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/traumatismes/#i_15844