RÉALISME, littérature

RÉALISME, art et littérature

  • Écrit par 
  • Gerald M. ACKERMAN, 
  • Henri MITTERAND
  •  • 6 488 mots
  •  • 3 médias

Tout comme en littérature, le réalisme a été le mouvement dominant en art pendant la seconde moitié du xixe siècle. Pourtant, il n'a fait l'objet, de la part des chercheurs, que d'investigations fragmentaires, et ses limites tant géographiques que chronologiques restent mal définies. En outre, les spécialistes discutent toujours sur le point de savoir […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/realisme-art-et-litterature/#i_1067

AFRIQUE NOIRE (Culture et société) - Littératures

  • Écrit par 
  • Jean DERIVE, 
  • Jean-Louis JOUBERT, 
  • Michel LABAN
  •  • 16 604 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le roman africain »  : […] Le roman historique avait eu un précurseur avec Doguicimi (1938) de Paul Hazoumé, qui racontait les débuts (vers 1820-1830) du roi Guézo d'Abomey, dans l'actuel Bénin ; bien que le romancier ait eu manifestement l'intention d'opposer les cruautés païennes aux bienfaits apportés par le christianisme, la force épique de son récit donnait une image exaltante de l'Afrique ancie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/afrique-noire-culture-et-societe-litteratures/#i_1067

ALARCÓN PEDRO ANTONIO DE (1833-1891)

  • Écrit par 
  • Sylvie LÉGER
  •  • 531 mots

L'époque d'Alarcón est celle de la Restauration espagnole. Sa technique et son esprit constituent une transition entre la production romantique et les représentants les plus typiques du réalisme, tels Pereda et Pérez Galdos. Défenseur des idées libérales dans sa jeunesse, il se convertit au catholicisme traditionnel et au conservatisme après une crise de conscience, consécutive à un duel. Engagé v […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pedro-antonio-de-alarcon/#i_1067

ANGLAIS (ART ET CULTURE) - Littérature

  • Écrit par 
  • Elisabeth ANGEL-PEREZ, 
  • Jacques DARRAS, 
  • Jean GATTÉGNO, 
  • Vanessa GUIGNERY, 
  • Christine JORDIS, 
  • Ann LECERCLE, 
  • Mario PRAZ
  •  • 28 328 mots
  •  • 29 médias

Dans le chapitre « Retour au réel »  : […] En 1938, Cyril Connolly constatait, dans Enemies of Promise , le déclin des mandarins , ceux dont la prose savante prétendait rivaliser avec le vivant. Leur succédaient les vernacular , « tenants de la langue parlée, familière et brutale, et de la vision du monde qu'elle était propre à exprimer ». L'époque où « le voile trembla », o […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anglais-art-et-culture-litterature/#i_1067

ANNA KARÉNINE, Léon Tolstoï - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Michel AUCOUTURIER
  •  • 973 mots

Dans le chapitre « Un roman contemporain »  : […] Venue à Moscou en visite chez son frère le bon vivant Stépan (Stiva) Oblonski, dont l'épouse Dolly vient de découvrir l'infidélité, la jeune et belle Anna Karénine, femme d'Alexis Karénine, un haut fonctionnaire pétersbourgeois, mère d'un garçon de huit ans, rencontre à sa descente du train le brillant officier Alexeï Vronski. Le coup de foudre qui les attire irrésistiblement l'un vers l'autre dés […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anna-karenine/#i_1067

ARABE (MONDE) - Littérature

  • Écrit par 
  • Jamel Eddine BENCHEIKH, 
  • Hachem FODA, 
  • André MIQUEL, 
  • Charles PELLAT, 
  • Hammadi SAMMOUD, 
  • Élisabeth VAUTHIER
  •  • 29 290 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le roman historique »  : […] C'est d'abord le roman historique qui voit le jour sous l'impulsion de Jurjī Zaydān (1861-1914), qui meurt l'année même où paraît Zaynab de Mụhammad ̣Husayn Haykal (1888-1956), considéré par certains comme le premier roman arabe de fiction. Jurjī Zaydān assigne au roman historique une mission éducative et l'inscrit dans un programme précis de réappropriation de l'histoire a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arabe-monde-litterature/#i_1067

L'ASSOMMOIR, Émile Zola - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Guy BELZANE
  •  • 997 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La tragédie du peuple »  : […] L'Assommoir tient beaucoup de la tragédie : par son architecture signifiante, qui rappelle la fragilité du bonheur humain – ici ouvrier –, toujours plus ou moins coupable de démesure et menacé d'un châtiment suprême ; par le retour lancinant des signes du destin, comme l'inquiétante figure du croque-mort Bazouge, qui enterrera Gervaise ; par le huis clos d'un décor oppressan […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/l-assommoir/#i_1067

AURÉLIEN, Louis Aragon - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Philippe DULAC
  •  • 1 002 mots
  •  • 1 média

Aurélien est sans doute une des œuvres où Aragon a mis le plus de lui-même. Rédigée durant les années d'Occupation et de Résistance, à un moment où Elsa Triolet songeait à le quitter, c'est aussi l'une des plus amères et des plus désenchantées. Le roman prend place dans le cycle du Monde réel, inauguré en 1933 par Les Cloches de Bâle qui marquait la r […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/aurelien-louis-aragon/#i_1067

BELGIQUE - Lettres françaises

  • Écrit par 
  • Marc QUAGHEBEUR, 
  • Robert VIVIER
  •  • 17 541 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les nautoniers de la mémoire perdue »  : […] Essentielle en poésie, la modernité travaille d'une façon moins visible, mais tout aussi profonde, les autres genres littéraires : les francophones de Belgique s'efforcent de les adapter à la transcription d'une histoire et d'une réalité qui se sont construites aux antipodes de celles qui ont modelé l'Hexagone. À ce titre, les années soixante se révèlent essentielles. La décolonisation bâclée de l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/belgique-lettres-francaises/#i_1067

BLEST GANA ALBERTO (1830-1920)

  • Écrit par 
  • Sylvie LÉGER
  •  • 389 mots

Diplomate et écrivain chilien, Blest Gana vit en France, de 1847 à 1851, puis aux États-Unis et à Londres. C'est la lecture de Balzac qui éveille sa vocation de romancier. Considéré comme l'un des premiers réalistes, son œuvre recouvre tout un cycle de la vie chilienne, de l'indépendance au début du xx e siècle, avec les mouvements sociaux de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alberto-blest-gana/#i_1067

BRÉSIL - La littérature

  • Écrit par 
  • Mario CARELLI, 
  • Ronny A. LAWTON, 
  • Michel RIAUDEL, 
  • Pierre RIVAS
  •  • 12 484 mots

Dans le chapitre « Violence et formalisme »  : […] Dans cet âge ouvert aux extrêmes par l’affaiblissement des centres, les récits oscillent entre un hyperréalisme proche du document ou de l'enquête et une littérature du désarroi existentiel où vacillent les signes identitaires. Quand elle s’opère, la rupture, tant sociologique qu’esthétique, se fait essentiellement par mutation du substrat local en littérature urbaine, dont les références sont l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bresil-la-litterature/#i_1067

CANADA - Arts et culture

  • Écrit par 
  • Andrée DESAUTELS, 
  • Roger DUHAMEL, 
  • Marta DVORAK, 
  • Juliette GARRIGUES, 
  • Constance NAUBERT-RISER, 
  • Philip STRATFORD
  • , Universalis
  •  • 25 025 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Le réalisme »  : […] L'une des figures principales du courant réaliste qui se développa à la suite du darwinisme et du positivisme était Frederick Philip Grove (1879-1948), un expatrié allemand qui s'établit dans les prairies, et entreprit de peindre la vie des immigrants, obligés de défricher la terre et de lutter contre un climat hostile. Ses romans du terroir, Settlers of the Marsh (1925), […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/canada-arts-et-culture/#i_1067

CHAMPFLEURY JULES FLEURY HUSSON dit (1821-1889)

  • Écrit par 
  • France CANH-GRUYER
  •  • 546 mots

Né à Laon (Aisne), fils d'un secrétaire de mairie, Jules Fleury Husson commence des études classiques, puis entre comme commis dans une librairie de gros. Il donne des articles à L'Artiste — c'est le directeur, Arsène Houssaye, qui lui conseille en 1844 d'adopter le pseudonyme de Champfleury —, à La Revue de Paris , au […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/champfleury/#i_1067

CHI LI (1957- )

  • Écrit par 
  • Angel PINO, 
  • Isabelle RABUT
  •  • 1 117 mots

La romancière Chi Li est née le 21 janvier 1957, à Wuhan, dans la province du Hubei. Elle appartient au courant « néo-réaliste » apparu en Chine dans les années 1980, auquel la critique rattache également Fang Fang, Liu Heng et Liu Zhenyun. Venue au monde peu avant le Grand Bond en avant et les trois années de famine qui ont suivi, Chi Li sortait de l’enfance quand la révolution culturelle a comme […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chi/#i_1067

CONTES DE LA BÉCASSE, Guy de Maupassant - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Didier MÉREUZE
  •  • 980 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Traquer les mesquineries et les ridicules »  : […] A priori, l'œuvre peut sembler n'être qu'un assemblage sans cohérence de textes. De chasse, il est peu question. On songe pourtant aux Mémoires d'un chasseur de Tourguéniev que Maupassant connaissait et admirait. Surtout, le récit liminaire met en scène un vieux chasseur auquel ses amis viennent raconter différentes histoires. La Normandie – pays de Caux et pays d'Auge – en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/contes-de-la-becasse/#i_1067

CRABBE GEORGE (1754-1832)

  • Écrit par 
  • Henri FLUCHÈRE
  •  • 920 mots

Né à Aldeburgh, petit port sur la côte du Suffolk, le jeune George Crabbe écoutait son père, percepteur des taxes sur le sel, lire les poèmes de Milton et de Young à haute voix à la veillée et peut-être prend-il ainsi goût à la poésie dont il doit faire sa vocation. Mais c'est la médecine qui l'attire au départ. Il se fait apprenti chez des praticiens du lieu et tente, sans trop de succès, de s'ét […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/george-crabbe/#i_1067

DRAME - Drame bourgeois

  • Écrit par 
  • René POMEAU
  •  • 3 504 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Diderot »  : […] Dès ses débuts, vers 1750, Diderot, chef de l'équipe encyclopédiste, prône, en même temps qu'une philosophie nouvelle, un art neuf. Contre la tragédie, ranimée par Voltaire mais définitivement morte après l'ultime succès de Tancrède (1760), il va créer un genre adapté à l'esprit moderne : le drame bourgeois. Il joint l'exemple au précepte. Avec Dorval et moi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/drame-drame-bourgeois/#i_1067

DUMAS ALEXANDRE, dit DUMAS FILS (1824-1895)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 322 mots

Un des fondateurs de la pièce à thèse, c'est-à-dire d'un drame bourgeois réaliste mettant en scène quelque problème social et suggérant des solutions, Dumas fils, enfant illégitime d'Alexandre Dumas père, avait hérité de ce dernier, mais dans un genre totalement différent, une grande fécondité littéraire. Son premier succès fut un roman, La Dame aux camélias (1848), adapté p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dumas-alexandre-dit-dumas-fils/#i_1067

DURANTY EDMOND (1833-1880)

  • Écrit par 
  • Hélène LACAS
  •  • 611 mots

Marqué par le destin d'une naissance illégitime, d'un caractère extrêmement secret et fier, Edmond Duranty fait figure de solitaire sa vie durant. On ne connaît pratiquement rien de sa jeunesse, si ce n'est qu'il la passa à la campagne chez une grand-tante qui lui servira de famille. En 1853, à vingt ans, il entre comme fonctionnaire à l'Administration générale des domaines et forêts de la Couronn […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/edmond-duranty/#i_1067

ECHENOZ JEAN (1947- )

  • Écrit par 
  • Jean-Didier WAGNEUR
  •  • 1 178 mots

Jean Echenoz est né le 26 décembre 1947 à Orange. C'est en 1979 qu'il fait son entrée dans le paysage littéraire avec Le Méridien de Greenwich . Publiée aux éditions de Minuit au moment où la littérature française est traversée par de nombreux débats sur la fin des avant-gardes et du nouveau roman, son œuvre est saluée de manière diverse. Romancier des années 1980 pour Pierre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-echenoz/#i_1067

ESPAGNE (Arts et culture) - La littérature

  • Écrit par 
  • Jean CASSOU, 
  • Corinne CRISTINI, 
  • Jean-Pierre RESSOT
  •  • 13 803 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Les années noires (1939-1959) »  : […] La guerre civile et l'instauration du régime franquiste bouleversent totalement les données de la création artistique en Espagne. La mort de Lorca et d'autres écrivains, comme Miguel Hernández, l'exil de beaucoup d'autres (Rafael Alberti, Ramón Sender, etc.) signifient la rupture de la continuité littéraire. Par ailleurs, le régime met en place un système de censure très répressif, et impose à to […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/espagne-arts-et-culture-la-litterature/#i_1067

LE FILS NATUREL, SUIVI DE ENTRETIENS SUR LE FILS NATUREL, Denis Diderot - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Anouchka VASAK
  •  • 1 182 mots

Dans le chapitre « La fondation du drame bourgeois »  : […] Si la manière de ces trois Entretiens , à bâtons rompus, se veut plaisante et naturelle, elle est bien celle, dialogique, propre au philosophe de l' Encyclopédie . C'est une poétique radicalement nouvelle qui se voit ici mise en œuvre, dont le maître mot est le « naturel » ; et le naturel, c'est d'abord la substitution du « vrai » au « vraisemblable » cl […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-fils-naturel-suivi-de-entretiens-sur-le-fils-naturel/#i_1067

FINLANDE

  • Écrit par 
  • Régis BOYER, 
  • Maurice CARREZ, 
  • Lucien MUSSET, 
  • Yvette VEYRET-MEKDJIAN
  •  • 22 474 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « Les vagues romantiques »  : […] Parce que le tsar Alexandre I er était libéral, que l'heure était à l'éveil des nationalités, que les Russes ne s'implantèrent jamais en Finlande aussi profondément que les Suédois, le nationalisme finnois put s'exprimer. Autour de l'université de Turku se rassemblent les partisans de l'indépendance : A. Arwidsson, Johan Linsén, Johan Tengström, Axel Gabriel Sjöström, do […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/finlande/#i_1067

FONTANE THEODOR (1819-1898)

  • Écrit par 
  • Éliane KAUFHOLZ
  •  • 2 887 mots

Dans le chapitre « Un réalisme poétique »  : […] Certains récits recréent d'abord l'atmosphère des ballades du jeune poète, empreintes de tragique et illustrant selon la bonne tradition des régions de la marche de Brandenbourg, des dictons populaires sur les destins inéluctables de héros bizarrement élus. Ainsi dans l' Ellernklipp (« La Roche des aulnes », 1881), histoire de Hilde, fille d'une femme étrange, moitié sorcièr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theodor-fontane/#i_1067

GOGOL NICOLAS VASSILIÉVITCH (1809-1852)

  • Écrit par 
  • Sylvie LUNEAU
  •  • 3 271 mots
  •  • 1 média

Gogol est d'un accès moins facile qu'il ne paraît au premier abord. On peut ne voir en lui qu'un amuseur ou, mieux, un satirique dénonçant les tares du régime qu'il avait sous les yeux. Pourtant son œuvre a une autre dimension. Au-delà des apparences de son siècle, c'est la condition humaine qu'il cherche à atteindre. Ce qui l'obsède, c'est l'esprit de lourdeur, d'apathie qu'il y a dans toute vie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nicolas-vassilievitch-gogol/#i_1067

GONTCHAROV IVAN ALEXANDROVITCH (1812-1891)

  • Écrit par 
  • Jean BLOT
  •  • 1 331 mots

Homme ironique et lucide, esprit curieux et accueillant, Gontcharov est le fondateur de la grande tradition réaliste russe. Son sens aigu de l'observation, la vivacité de ses dialogues, comme le souci moral qui domine son œuvre ou la démarche patiente qu'elle suit, ont établi un climat romanesque que l'on retrouve par la suite dans des œuvres soviétiques. Fondateur d'une tradition, Gontcharov n […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ivan-alexandrovitch-gontcharov/#i_1067

GORKI MAXIME (1868-1936)

  • Écrit par 
  • Michel NIQUEUX
  •  • 2 715 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'écrivain engagé »  : […] Le succès est immédiat, et international : ces récits apportent un nouveau type littéraire. Ils dépeignent des vagabonds, des marginaux fiers de l'être, des natures fortes, indépendantes, passionnées, anarchistes et individualistes, conscientes de leur supériorité sur les petits-bourgeois, les intellectuels et les paysans, en contraste avec le pessimisme et le misérabilisme dominants, ou les perso […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maxime-gorki/#i_1067

GROVE FREDERICK PHILIP (1879-1948)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 301 mots

Le romancier canadien d'expression anglaise Frederick Philip Grove est célèbre pour ses œuvres naturalistes sombres qui traitent avec franchise et réalisme de la vie des pionniers dans les prairies canadiennes. Frederick Philip Grove – de son vrai nom Felix Paul Greve – naît en 1879 en Prusse orientale (Allemagne). Durant sa jeunesse, il fréquente les universités de Bonn et de Munich et publie ses […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/frederick-philip-grove/#i_1067

GUILLOUX LOUIS (1899-1980)

  • Écrit par 
  • Philippe DULAC
  •  • 808 mots

Né à Saint-Brieuc, Louis Guilloux était peut-être, d'origines, d'action et de style, le dernier et le plus pur des grands écrivains populistes français. D'origines d'abord : ce fils de cordonnier, ce boursier, ce journaliste à la petite semaine était de toujours sensibilisé aux luttes et aux problèmes sociaux. D'action ensuite, car cet écrivain, continuellement branché sur la vie, ne connaissait p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/louis-guilloux/#i_1067

HISTOIRE COMIQUE DE FRANCION, Charles Sorel - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Christian BIET
  •  • 1 271 mots

Face à L'Astrée d'Honoré d'Urfé et aux grands romans de Gomberville, puis de M lle de Scudéry, le début du xvii e  siècle développe le genre de « l'histoire ». À la différence du merveilleux, et contre le principe de la pastorale idéalisante, les histoires comiques et tragiques revendiquent un rappo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/histoire-comique-de-francion/#i_1067

LES HOMMES DE BONNE VOLONTÉ, Jules Romains - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Philippe DULAC
  •  • 1 120 mots

Dans le chapitre « L'« unanimisme » »  : […] Selon Jules Romains, les procédés traditionnels n'ont pas permis à la fiction d'appréhender totalement le réel. Pour peindre le monde de leur temps, les romanciers ont eu recours soit à une juxtaposition de récits, plus ou moins artificiellement reliés entre eux, qui découpent la réalité en grands pans thématiques – c'est ainsi le cas de Balzac avec La Comédie humaine (1842- […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-hommes-de-bonne-volonte/#i_1067

HONG LOU MENG [HONG LEOU MONG]

  • Écrit par 
  • LI TCHE-HOUA
  •  • 1 294 mots

Dans le chapitre « Le roman d'une vie »  : […] Du vivant de Cao Xueqin, son roman, qui compte aujourd'hui cent vingt épisodes, n'avait circulé que sous forme manuscrite, comportant uniquement les quatre-vingts premiers récits sous le titre Mémoires d'un roc ( Shi tou ji ). Il avait rédigé les titres des quarante derniers récits et le texte de certains d'entre eux ; mais ce travail a disparu. Les quar […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hong-lou-meng-hong-leou-mong/#i_1067

HOWELLS WILLIAM DEAN (1837-1920)

  • Écrit par 
  • Jean-Paul ROSPARS
  •  • 423 mots
  •  • 1 média

Romancier, directeur de revue, critique et théoricien littéraire, ami et guide de nombreux écrivains, William Dean Howells occupe une place importante dans les lettres américaines, à la fois par sa production personnelle et par son rôle historique. Il commence par écrire des récits qui se distinguent surtout par une certaine fadeur intimiste ou romanesque. Puis, vers le milieu des années 1880, une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/william-dean-howells/#i_1067

ICAZA JORGE (1906-1978)

  • Écrit par 
  • Bernard SESÉ
  •  • 860 mots

Romancier équatorien, Jorge Icaza fut, avec Alcides Argüedas, Ciro Alegría et Miguel Ángel Asturias, l'une des plus illustres figures de l'indigénisme littéraire en Amérique du Sud. Né à Quito, Jorge Icaza, après des études secondaires, veut devenir médecin. La mort de ses parents, deux ans plus tard, lui interdit de réaliser ce projet. Il entre au cours de déclamation du Conservatoire de musique, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jorge-icaza/#i_1067

ITALIE - Langue et littérature

  • Écrit par 
  • Dominique FERNANDEZ, 
  • Pierre LAROCHE, 
  • Angélique LEVI, 
  • Jean-Paul MANGANARO, 
  • Philippe RENARD, 
  • Jean-Noël SCHIFANO
  •  • 29 122 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « « Hermétisme » et réalisme »  : […] Nous voici parvenus à la troisième génération, celle du « milieu », comme on dit en Italie. Elle regroupe des poètes que l'on est en train de découvrir en France aujourd'hui. Nés à partir de 1910, ils prennent le relais de l'extraordinaire constellation qui les a précédés. Leur jeunesse se déroule au temps du fascisme triomphant. L'horizon culturel des écrivains se restreint alors considérablement […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/italie-langue-et-litterature/#i_1067

LITTÉRATURE - Sociologie de la littérature

  • Écrit par 
  • Gisèle SAPIRO
  •  • 6 820 mots

Dans le chapitre « Littérature et sociologie »  : […] Entre littérature et sociologie, il y a toujours eu des relations de conflit, de concurrence, mais aussi d'échange et d'imprégnation réciproque. La sociologie, en France notamment, s'est en effet fondée à la fin du xix e  siècle comme discipline en adoptant des méthodes d'investigation scientifiques. Ce faisant, elle n'a pas manqué d'irriter les d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/litterature-sociologie-de-la-litterature/#i_1067

LIZARDI JOAQUÍN FERNÁNDEZ DE (1774-1827)

  • Écrit par 
  • Sylvie LÉGER
  •  • 593 mots

Écrivain mexicain, homme d'une seule foi, d'une seule ligne de conduite, Lizardi sut harmoniser en lui le croyant et le critique. Ce « penseur mexicain », tel qu'il se nommait lui-même, influencé par les penseurs espagnols du xvii e siècle, s'est aussi abondamment inspiré des principes philosophiques et littéraires français. Issu de la classe moy […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/joaquin-fernandez-de-lizardi/#i_1067

LYRISME

  • Écrit par 
  • Jamel Eddine BENCHEIKH, 
  • Jean-Pierre DIÉNY, 
  • Jean-Michel MAULPOIX, 
  • Vincent MONTEIL, 
  • René SIEFFERT
  •  • 10 721 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Lyrisme et modernité »  : […] La modernité fait subir au lyrisme l'épreuve de l' impersonnalité. L'échec de la révolution de 1848 en France, l'ère victorienne en Angleterre, le développement de la société industrielle à travers l'Europe font refluer le romantisme et substituent à ses « illusions perdues » la souffrance de ses « inconsolables stigmates » (Baudelaire). Selon Hugo Friedrich, il appartient à Rimbaud et à Mallarmé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lyrisme/#i_1067

MAKANINE VLADIMIR (1937-2017)

  • Écrit par 
  • Hélène MÉLAT
  •  • 1 112 mots

Le décalage est ce qui caractérise le mieux Vladimir Makanine. Né le 13 mars 1937 à Orsk, il appartient à la « génération des années soixante », qui a eu vingt ans lors des années pleines d’espoir du « dégel » qui suivirent la mort de Staline. Mais il possède un destin à part et n’entre dans aucune catégorie : pendant la période soviétique, il n’a été ni un dissident ni un thuriféraire du régime. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vladimir-makanine/#i_1067

MAO DUN [MAO-TOUEN] (1896-1981)

  • Écrit par 
  • Michelle LOI
  •  • 2 001 mots

Dans le chapitre « La quête d'un véritable « réalisme révolutionnaire » »  : […] La partie critique et surtout théorique de l'œuvre de Mao Dun est loin d'être négligeable. Engagé dès sa jeunesse dans des réflexions et des débats sur la fonction de la littérature et sur le réalisme, il ne cesse de retourner la question et de chercher des matériaux pour ses recherches, auxquelles il tente de donner une rigueur toute scientifique. Convaincu, tels Luxun et les autres écrivains ch […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mao-dun-mao-touen/#i_1067

MÁRMOL JOSÉ (1817-1871)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 241 mots

Pendant la dictature de Rosas, Mármol est, en Argentine, le porte-parole des opposants et des proscrits. En 1839, il est emprisonné à cause de ses opinions politiques, puis il doit quitter l'Argentine ; la plupart de ses œuvres datent de ces années d'exil pendant lesquelles il voyage à travers l'Amérique du Sud. En 1851, il publie un recueil de poèmes, Armonías , et la premiè […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jose-marmol/#i_1067

MAUPASSANT GUY DE (1850-1893)

  • Écrit par 
  • Antonia FONYI
  •  • 2 319 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les contes du désespoir »  : […] Comme toute sa génération, marquée par l'expérience de la guerre et désenchantée par le spectacle d'une époque où le pouvoir financier se stabilise, Maupassant ne peut échapper au pessimisme. C'est ce sentiment qui le pousse, à ses débuts, vers les naturalistes – Boule de suif paraît dans Les Soirées de Médan –, mais, hostile à toute tendance, il voudr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guy-de-maupassant/#i_1067

MIMÉSIS, Erich Auerbach - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • François TRÉMOLIÈRES
  •  • 793 mots

Dans le chapitre « La cicatrice d'Ulysse »  : […] Le « réalisme » est spontanément associé à un courant littéraire, apparu en France autour de 1850, et qui correspond à une sorte d'âge d'or du roman. Or Auerbach montre qu'un tel souci est présent dès l'origine de la littérature occidentale, et même dans sa double origine : Homère et la Bible – selon deux « types fondamentaux », deux approches stylistiques très différentes, qu'il détaille à parti […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mimesis-erich-auerbach/#i_1067

MINUIT, Mao Dun - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Isabelle RABUT
  •  • 868 mots

Dans le chapitre « Le naufrage de la bourgeoisie chinoise »  : […] L'action de Minuit se situe à Shanghai entre la fin du printemps et le début de l'été de 1930. Le protagoniste du roman, Wu Sunfu, est un entrepreneur dynamique et compétent, mais sa volonté de développer l'industrie nationale de la soie se heurte à une conjoncture défavorable : crise mondiale, concurrence étrangère, conflits armés entre Tchiang Kai-chek et ses rivaux, et su […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/minuit/#i_1067

MONNIER HENRI BONAVENTURE (1799-1877)

  • Écrit par 
  • Daniel ZERKI
  •  • 1 153 mots

Artiste aux multiples talents, dessinateur, littérateur, auteur dramatique, acteur, Henri Monnier a peut-être dû à cette dispersion la relative désaffection dont son œuvre a souffert après sa mort. Le critique d'art l'a traité en littérateur et le critique littéraire en caricaturiste. Pourtant l'œuvre graphique, littéraire, dramatique et, sans doute, le jeu même du comédien présentaient une remarq […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/henri-bonaventure-monnier/#i_1067

MÓRICZ ZSIGMOND (1879-1942)

  • Écrit par 
  • Antonia FONYI
  •  • 968 mots

Grande figure du réalisme hongrois dans la première moitié du xx e siècle, ce romancier puissant se distingue par l'étendue de ses thèmes et sa vision nuancée. Engagé au service de sa mission humanitaire, chacun de ses écrits peut être considéré comme un signal de détresse exhortant à la transformation fondamentale de son pays. Son œuvre offre un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/zsigmond-moricz/#i_1067

MURGER HENRI (1822-1861)

  • Écrit par 
  • France CANH-GRUYER
  •  • 225 mots

Fils d'un concierge allemand exerçant aussi la profession de tailleur, Henri Murger ne put, malgré ses dispositions, poursuivre ses études. Très pauvre, passionné d'art, il va connaître la vie de bohème ; non plus celle des Borel, Gautier, Nerval, Esquiros, riche de réalisations concrètes, mais celle de poètes, musiciens et peintres misérables qui ne parviendront jamais à s'imposer. Cette expérien […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/henri-murger/#i_1067

NATURALISME

  • Écrit par 
  • Yves CHEVREL
  •  • 5 387 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « D'une thématique à une poétique »  : […] La plupart des jugements portés sur le naturalisme ont été longtemps marqués par une double référence dépréciative : les “gros mots” et les “bas-fonds”. Le naturalisme serait une exaspération d'un réalisme succombant à une véritable “bas-fondsmanie” d'une part, s'exprimant dans une langue poissarde de l'autre. Il est vrai que le choix de certains sujets fait parfois supposer une orientation priv […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/naturalisme/#i_1067

NÉO-RÉALISME ITALIEN

  • Écrit par 
  • Giuditta ISOTTI-ROSOWSKY
  •  • 3 182 mots
  •  • 9 médias

Le néo-réalisme désigne le mouvement culturel qui se développe en Italie dès la fin du fascisme et qui témoigne d'un intérêt soutenu pour la réalité socio-économique du pays. Il concerne la littérature, le cinéma, les arts, mais, pour ces derniers, on parle plutôt de réalisme. D'une ampleur considérable, il n'a pas constitué une école ayant sa doctrine codifiée ou son manifeste. Dans la diversité […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/neo-realisme-italien/#i_1067

PÉREZ GALDÓS BENITO (1843-1920)

  • Écrit par 
  • Emilio SOSA LÓPEZ
  •  • 2 224 mots

Dans le chapitre « L'histoire comme fondement »  : […] Par une projection naturelle de son talent de narrateur, Benito Pérez Galdós (né aux Canaries, à Las Palmas, et mort à Madrid) estimait que l'histoire est le fondement de tout art du roman. Ce qui importe, pour un écrivain, ce sont les histoires de l'histoire. Il soulignait le fait que l'histoire n'obéit pas à un ordre de valeurs hétérogènes, mais qu'elle est une vie lente et presque toujours doul […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/benito-perez-galdos/#i_1067

POÉSIE

  • Écrit par 
  • Michel COLLOT, 
  • Dominique VIART
  •  • 9 390 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le souci du réel »  : […] Il faut toutefois nuancer ce primat du langage dans la production poétique moderne et contemporaine. Il ne concerne que quelques pays occidentaux, où il a été surtout revendiqué par les avant-gardes, qui ont efficacement contribué à l'invention de formes nouvelles, mais dont les tentatives les plus radicales sont souvent illisibles, de l'aveu même de leurs auteurs ou de leurs amateurs. Ce n'est pa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/poesie/#i_1067

PRUS ALEKSANDER GŁOWACKI dit BOLESŁAW (1847-1912)

  • Écrit par 
  • Maria DELAPERRIÈRE
  •  • 634 mots

L'un des meilleurs romanciers du positivisme polonais, Bolesław Prus, est né en Volhynie à une époque encore tout imprégnée de romantisme. Il a glorieusement participé à l'insurrection de 1863, le dernier des grands mouvements de libération de l'époque romantique. Sa formation sera celle d'un autodidacte et il gagnera sa vie comme ouvrier ou précepteur. Attiré par le journalisme, Prus est dès 1864 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/prus-aleksander-glowacki-dit-boleslaw/#i_1067

QUEIRÓS JOSÉ MARIA EÇA DE (1845-1900)

  • Écrit par 
  • António COIMBRA MARTINS
  •  • 2 592 mots

Dans le chapitre « L'évolution littéraire »  : […] Le premier dessein de Queirós fut d'épater le bourgeois. Ses premières pages accumulent les extravagances, ainsi que les solécismes et les barbarismes. Ses attitudes et ses écrits relevaient encore du romantisme le plus outré. Cet exhibitionnisme céda bientôt la place à l'humour ; et l'art de la caricature, la critique, le persiflage succédèrent à l'extravagance. Il venait de mettre sa littérature […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/queiros-jose-maria-eca-de/#i_1067

ROMAN - Roman et société

  • Écrit par 
  • Michel ZÉRAFFA
  •  • 6 700 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « La société dans le roman »  : […] Quand on étudie comment les sociétés vivent, s'expriment dans le romanesque, il faut d'abord se garder de tout sociologisme. Nul roman, même l'œuvre de Balzac, ne donne du social une image innocente ou totale. La description sociologique due aux romanciers dépend du statut idéologique des groupes sociaux qu'ils mettent en scène. Stendhal se distingue d'un romancier « romantique » par la lucidité a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roman-roman-et-societe/#i_1067

ROMAN - Le personnage de roman

  • Écrit par 
  • Michel ZÉRAFFA
  •  • 6 221 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les aspects du personnage »  : […] Ces figures héroïco-romanesques, dont la bande dessinée, le cinéma et la télévision répètent l'image, nous leur trouvons un aspect physique, une vêture, des comportements, des attitudes mentales bien déterminés. Mais, si l'on considère le genre romanesque dans son histoire et dans son ensemble, on voit combien il est difficile de définir l'expression littéraire du personnage, tant les écrivains on […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roman-le-personnage-de-roman/#i_1067

ROMAN - Le nouveau roman

  • Écrit par 
  • Pierre-Louis REY
  •  • 4 683 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Nouvelles techniques, nouvelle vision du monde »  : […] Les débuts du nouveau roman ne coïncident pas par hasard avec ceux de la « nouvelle vague » (expression employée pour la première fois dans L'Express , à l'automne de 1957, pour désigner une nouvelle génération de cinéastes). Les films de la nouvelle vague présentent entre autres originalités une bande-son où les voix ne sont plus hiérarchisées de manière à permettre une cla […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roman-le-nouveau-roman/#i_1067

LE ROUGE ET LE NOIR, Stendhal - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Marc CERISUELO
  •  • 1 252 mots
  •  • 1 média

Julien Gracq a magnifiquement évoqué la « tranquille insurrection intellectuelle et affective » qui s'empare de quiconque ouvre Le Rouge et le Noir . Grand classique du roman du xix e  siècle, le livre dépasse largement le cadre du réalisme qui semble le caractériser alors même que Stendhal (1783-1842) , proche des désinvolte […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-rouge-et-le-noir/#i_1067

RUSSIE (Arts et culture) - La littérature

  • Écrit par 
  • Michel AUCOUTURIER, 
  • Marie-Christine AUTANT-MATHIEU, 
  • Hélène HENRY, 
  • Hélène MÉLAT, 
  • Georges NIVAT
  •  • 25 103 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « La littérature de la révolution »  : […] Trois ans de guerre civile consomment la rupture avec le passé. La majorité des écrivains connus, en particulier les prosateurs réalistes, liés à la gauche libérale ou révolutionnaire (Bounine, Kouprine, Léonide Andréïev, et même Gorki), voient dans le coup d'État de Lénine la ruine des espoirs démocratiques nés de la révolution de février. La plupart émigrent, beaucoup de façon définitive. Au con […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/russie-arts-et-culture-la-litterature/#i_1067

SALAMMBÔ, Gustave Flaubert - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Philippe DULAC
  •  • 1 140 mots

Dans le chapitre « Un roman-opéra »  : […] Tâche bien difficile en effet que celle de faire revivre une ville et une civilisation que Rome a si bien détruites qu'il n'en reste quasiment pas de traces. Pourtant, mû par un « toupet exorbitant », Flaubert va, pendant des mois, « se livrer par l'induction à un travail archéologique formidable ». Il se plonge dans Polybe, Appien, Hérodote, Pline l'Ancien ou la Bible. Il hante les bibliothèques, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/salammbo/#i_1067

SUE MARIE-JOSEPH dit EUGÈNE (1804-1857)

  • Écrit par 
  • France CANH-GRUYER
  •  • 1 064 mots

L'écrivain français le plus populaire du xix e siècle, qui conféra au feuilleton ses lettres de noblesse en y intégrant le roman social. Issu d'une famille prestigieuse de chirurgiens, fils du médecin en chef de la garde des consuls, le petit Marie-Joseph Sue a pour marraine Joséphine Bonaparte et pour parrain Eugène de Beauharnais. Ces glorieux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sue-marie-joseph-dit-eugene/#i_1067

SYNGE JOHN MILLINGTON (1871-1909)

  • Écrit par 
  • Diane de MARGERIE
  •  • 1 472 mots

Dans le chapitre « Le réalisme poétique »  : […] C'est ce réalisme que l'on retrouve dans les pièces de Synge : L'Ombre de la vallée ( The Shadow of the Glen , 1903), Cavaliers à la mer ( Riders to the Sea , 1904), La Fontaine aux saints ( The Well of the Saints , 1905), […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/john-millington-synge/#i_1067

THÉÂTRE OCCIDENTAL - La dramaturgie

  • Écrit par 
  • Christian BIET, 
  • Hélène KUNTZ
  •  • 12 310 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « De la vraisemblance au réalisme »  : […] À la suite de Diderot, Beaumarchais condamne les principes de la dramaturgie classique parce qu'ils menacent le plaisir du spectateur. Accompagnant son premier drame, Eugénie , d'un Essai sur le genre dramatique sérieux (1767), il reproche à la tragédie de ne plus toucher le public. Elle heurte le goût du xviii […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theatre-occidental-la-dramaturgie/#i_1067

LES THIBAULT, Roger Martin du Gard - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Alain CLERVAL
  •  • 822 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Une fresque amère »  : […] La fresque romanesque des Thibault se présente comme un « cycle », comparable par son ambition et son ampleur, sinon par sa philosophie au Jean-Christophe de Romain Rolland (1909), aux Salavin (1902-1932) ou à La Chronique des Pasquier (1933-1945) de Georges Duhamel, aux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-thibault/#i_1067

LA TRILOGIE, Naghib Mahfuz - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Yves GONZALEZ-QUIJANO
  •  • 1 012 mots
  •  • 1 média

En recevant le prix Nobel de littérature, en 1988, le romancier égyptien Naguib Mahfouz (1911-2006) donnait aux lettres arabes une reconnaissance internationale. Trop tardive peut-être, cette distinction n'en honorait pas moins une œuvre de fiction exemplaire. On peut considérer ainsi que la publication de La Trilogie entre 1956 et 1957, mais dont la rédaction était achevée […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-trilogie/#i_1067

VARGAS LLOSA MARIO (1936- )

  • Écrit par 
  • Bernard SESÉ
  •  • 3 799 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les dimensions du désir »  : […] Avec La Maison verte ( La Casa verde , 1966, prix Rómulo-Gallegos), le décor s'est déplacé de Lima à Piura, ville du Nord, et à l'immense forêt vierge qui l'entoure. La « maison verte », le bordel de Piura, est le centre d'attraction d'un récit qui se subdivise en plusieurs intrigues souvent sans lien entre elles : histoire de Boni […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mario-vargas-llosa/#i_1067

ZOLA ÉMILE

  • Écrit par 
  • Henri MITTERAND
  •  • 3 092 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le naturalisme »  : […] De la Préface de la deuxième édition de Thérèse Raquin au Roman expérimental (1880), Zola a élaboré une théorie générale du roman, qui lui sert à la fois d'étalon de mesure pour juger ses prédécesseurs et ses contemporains, et de modèle de production romanesque. Il a emprunté les termes naturaliste et naturalisme […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/emile-zola/#i_1067


Affichage 

Maupassant

photographie

Le Français Guy de Maupassant (1850-1893), maître incontesté de l'art de la nouvelle 

Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

Autoportrait par Louis Corinth

photographie

Autoportrait par Louis Corinth, vers 1920-1921 Pointe sèche Wolseley Fine Arts, Londres 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Le Pont de l'Europe, G. Caillebotte

photographie

Gustave Caillebotte, Le Pont de l'Europe 1876 Huile sur toile 125 cm X 180 cm Musée du Petit Palais, Genève, Suisse 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Réception des ambassadeurs du Siam à Fontainebleau, J. L. Gerôme

photographie

S'il est fameux pour ses œuvres d'inspiration orientaliste ou ses sujets antiquisants, Gérôme peint également des sujets à caractère historique, où s'affirme le goût du décorum propre au second Empire Jean Léon Gérôme, Réception des ambassadeurs du Siam à Fontainebleau, 1864 Huile sur... 

Crédits : DEA / G. Dagli Orti/ De Agostini/ Getty Images

Afficher

Maupassant
Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Autoportrait par Louis Corinth
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Le Pont de l'Europe, G. Caillebotte
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Réception des ambassadeurs du Siam à Fontainebleau, J. L. Gerôme
Crédits : DEA / G. Dagli Orti/ De Agostini/ Getty Images

photographie