RÉACTIVITÉ CHIMIQUE

ALCÈNES ou OLÉFINES

  • Écrit par 
  • Jacques METZGER
  •  • 3 677 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Propriétés chimiques »  : […] La réactivité chimique des alcènes est caractérisée par la présence, au niveau du couple d'atomes doublement liés, d'une importante densité électronique (σ + π) assortie d'une polarisabilité élevée du doublet π. Elle se manifeste, de ce fait, vis-à-vis des réactifs électrophiles qui amorcent, avec les alcènes, des réactions d' addition. La possibilité de disposer, sur un carbone adjacent à la dou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alcenes-olefines/#i_91400

ALDÉHYDES ET CÉTONES

  • Écrit par 
  • Jacques METZGER
  •  • 7 354 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Propriétés chimiques »  : […] Réactivité. Les propriétés chimiques des dérivés carbonylés sont caractérisées par l'insaturation de la fonction carbonyle, par la forte polarisation de la liaison C − O et sa transmission au niveau des atomes de carbone en α ; pour les aldéhydes, l'hydrogène porté par le carbone fonctionnel présente des propriétés particulières. Insaturation et polarisation de la fonction carbonyle. L'insatura […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/aldehydes-et-cetones/#i_91400

CATALYSE

  • Écrit par 
  • Henri Jean-Marie DOU, 
  • Jean-Eugène GERMAIN
  •  • 8 404 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Catalyse par transfert de phase »  : […] La catalyse par transfert de phase est une méthode de synthèse permettant de réaliser, dans un milieu biphasé (liquide-liquide ou liquide-solide), des réactions de substitution nucléophile impossibles ou difficiles à réaliser en milieu monophasé. Le principe de cette méthode repose sur le fait qu'un réactif nucléophile anionique, formé en milieu aqueux par action d'une base forte sur un acide […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/catalyse/#i_91400

COORDINATION (chimie) - Composés de coordination

  • Écrit par 
  • Jean AMIEL, 
  • Jean-Pierre SCHARFF
  •  • 5 019 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Réactivités »  : […] La réactivité des ions complexes est liée à un certain nombre de facteurs évoqués précédemment. Les valeurs des énergies de stabilisation due au champ des ligands (L.F.S.E.), déterminées d'après l'occupation des différentes orbitales d, semblent jouer un rôle important ; les complexes octaédriques à bas spin (d 6 ) du Co(III) qui présentent une forte L.F.S.E. sont inertes, comme d'ailleurs ceux du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/coordination-chimie-composes-de-coordination/#i_91400

CYCLOPENTADIÈNE

  • Écrit par 
  • Dina SURDIN
  •  • 329 mots

Cyclène de formule : Masse moléculaire : 66,10 g Masse spécifique : 0,8047 g/cm 3 Point de fusion : —85 0 C Point d'ébullition : 42 0 C Liquide incolore. Insoluble dans l'eau ; soluble dans le sulfure de carbone, l'aniline, l'acide acétique. Miscible à l'éthanol, à l'éther, au benzène et au tétrachlorure de carbone. Le cyclopentadiène a une très grande réactivité chimique, due au groupement CH 2 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cyclopentadiene/#i_91400

ÉTHANAL ou ACÉTALDÉHYDE ou ALDÉHYDE ACÉTIQUE

  • Écrit par 
  • Dina SURDIN
  •  • 454 mots

Appelé parfois improprement acétaldéhyde, aldéhyde acétique ou aldéhyde éthylique CH 3 —CHO Masse moléculaire : 44,05 g Point d'ébullition : + 21  0 C Liquide incolore, inflammable, à odeur caractéristique, infiniment soluble dans l'eau, l'éthanol, l'éther, le benzène. L'éthanal, composé type de la série des aldéhydes, est un réducteur, comme tous les aldéhydes ; cette propriété est mise à profit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ethanal-acetaldehyde-aldehyde-acetique/#i_91400

FLUOR

  • Écrit par 
  • Josik PORTIER
  • , Universalis
  •  • 2 404 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Propriétés chimiques »  : […] La chimie du fluor a commencé à se développer pendant la Seconde Guerre mondiale, en Allemagne, où le fluor était utilisé pour la préparation de fluorures de chlore aux propriétés incendiaires, et aux États-Unis, pour la synthèse de l'hexafluorure d'uranium destiné à la séparation isotopique de l'uranium. L' extrême réactivité du fluor, due partiellement à sa grande électronégativité et à la relat […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fluor/#i_91400

HALOGÈNES

  • Écrit par 
  • Jacques METZGER, 
  • Robert de PAPE
  •  • 6 660 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Propriétés chimiques »  : […] Les halogénures d'alkyle, d'alcényle et d'aryle présentent une réactivité diversifiée, liée à leurs structures électronique et stérique. Ils interviennent comme substrats dans deux modes de réactions complémentaires et souvent concomitants : la substitution nucléophile et l'élimination. Dans tous les cas, les iodures réagissent plus vite que les bromures, eux-mêmes plus réactifs que les chlorures […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/halogenes/#i_91400

HÉTÉROCYCLES

  • Écrit par 
  • Jacques METZGER
  •  • 4 693 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Propriétés chimiques »  : […] Les composés saturés présentent une réactivité intermédiaire entre celle des homologues cycliques à trois chaînons et celle des fonctions aliphatiques correspondantes. Les dérivés α-carbonylés se comportent essentiellement comme des dérivés cycliques de la fonction acide carboxylique. Les β-lactones par exemple subissent la coupure alkyle-oxygène des esters sous l'action d'un nucléophile en catal […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/heterocycles/#i_91400

MÉTAUX - Métaux alcalins

  • Écrit par 
  • Jean PERROTEY
  •  • 3 043 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Propriétés réductrices »  : […] Les métaux eux-mêmes ont une grande réactivité chimique, essentiellement réductrice . On les conserve à l'abri de l'air dans du pétrole, sinon ils se recouvrent très rapidement d'une croûte d'hydroxyde et de carbonate, en absorbant la vapeur d'eau et le gaz carbonique de l'air ; le sodium est d'ailleurs couramment utilisé pour absorber les dernières traces d'eau contenues dans des solvants organiq […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/metaux-metaux-alcalins/#i_91400

MÉTAUX - Métaux alcalino-terreux

  • Écrit par 
  • Jean PERROTEY
  •  • 2 581 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Propriétés chimiques des alcalino-terreux et de leurs composés »  : […] Les métaux alcalino-terreux possèdent une grande réactivité chimique ; essentiellement réducteurs, ils s'unissent facilement avec la plupart des corps simples . Il est nécessaire de les conserver sous une couche d'huile minérale ou de pétrole, car à l'air, surtout humide, leur surface se ternit très rapidement, par suite de l'apparition d'une croûte d'oxyde, d'hydroxyde, et de carbonate. Dès la te […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/metaux-metaux-alcalino-terreux/#i_91400

NITRILES

  • Écrit par 
  • Jacques METZGER
  •  • 1 801 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Propriétés chimiques »  : […] La réactivité chimique des nitriles, souvent comparable à celle des cétones, est caractérisée par l'insaturation du groupe fonctionnel, par la polarité de la liaison C≡N et sa transmission au niveau de l'atome de carbone en α. L'insaturation de la fonction nitrile donne lieu à des réactions d'addition, et sa polarisation oriente la fixation du nucléophile sur le carbone et celle de l'électrophile […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nitriles/#i_91400

PHOSPHORE

  • Écrit par 
  • François MATHEY, 
  • Maurice MAURIN, 
  • Maurice SLANSKY
  •  • 9 137 mots
  •  • 15 médias

Dans le chapitre « Formes allotropiques et réactivité »  : […] Le phosphore à l'état solide présente plusieurs modifications allotropiques dont trois sont bien connues, le phosphore blanc, le phosphore rouge et le phosphore noir. Chacune de ces formes présente également plus d'une variété. Le phosphore blanc est obtenu lorsque la vapeur est condensée à l'état liquide et que le liquide est ensuite solidifié ; c'est la forme solide la plus commune et la plus r […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/phosphore/#i_91400


Affichage 

Catalyseurs métallocènes : obtention du cyclopentadiényle

dessin

Réaction du cyclopentadiène avec un métal alcalin, ici le lithium, pour donner un cyclopentadiényle, ici le cyclopentadiényllithium, possédant une structure aromatique 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Catalyseurs métallocènes : obtention du cyclopentadiényle
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin