RÉACTION INFLAMMATOIRE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Élie Metchnikov (1845-1916)

Élie Metchnikov (1845-1916)
Crédits : F. Nadar/ Wellcome Library, London

photographie

Activation et contrôle de la réaction inflammatoire

Activation et contrôle de la réaction inflammatoire
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

L’interleukine 1 au centre de la réaction inflammatoire.

L’interleukine 1 au centre de la réaction inflammatoire.
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Complexité des médiateurs de l’inflammation

Complexité des médiateurs de l’inflammation
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Tous les médias


Le recrutement des leucocytes

Le nombre de cellules immunitaires résidentes au sein des tissus est limité. Le processus inflammatoire implique donc le recrutement des cellules présentes dans la circulation sanguine. Comment les cellules immunitaires peuvent-elles se diriger vers le site d’une lésion et s’y regrouper ? Ce phénomène combine la modification de la paroi des vaisseaux sanguins au voisinage de la lésion et la production de cytokines spécifiques, les chimiokines (ou chémokines), qui attirent les cellules vers ce même endroit. Ce sont d’abord les neutrophiles qui migrent vers les tissus, suivis des monocytes qui se différencient alors en macrophages. La première étape consiste en leur adhérence à l'endothélium vasculaire. Celui-ci est en effet activé par les cytokines inflammatoires et les cellules endothéliales expriment de nouvelles molécules à leur surface membranaire. Ces dernières vont permettre la capture, le roulement et l'adhérence des leucocytes circulant dans le sang et qui disposent de récepteurs spécifiques de ces molécules. Il se constitue donc une sorte de chemin balisé vers la lésion, et un signal d’arrêt sur le site inflammatoire et à son voisinage.

À la suite de leur adhérence aux cellules endothéliales, les leucocytes sanguins traversent la paroi des vaisseaux pour se retrouver sur le site même de l'inflammation. Ce phénomène porte le nom de diapédèse. Cette migration se produit en réponse à la production des chimiokines. Il en existe de très nombreuses spécialisées dans l’attraction des cellules qui expriment les récepteurs correspondants : il s’agit d’un véritable langage des migrations de cellules de portée biologique générale bien au-delà des processus inflammatoires puisque le mot et le concept de chimiotactisme ont été proposés et identifiés dès 1884 par Wilhelm Pfeffer (1845-1920), tandis qu’il observait le mouvement ordonné de bactéries attirées par des substances nutritives.

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 8 pages




Écrit par :

Voir aussi

Pour citer l’article

Jean-Marc CAVAILLON, « RÉACTION INFLAMMATOIRE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 21 août 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/reaction-inflammatoire/