RATIONAL EXPECTATIONS AND ECONOMETRIC PRACTICE, Robert Lucas et Thomas SargentFiche de lecture

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La crise économique des années 1970, caractérisée notamment par la « stagflation » (situation durable de fort chômage et d'inflation élevée) met à mal les modèles macroéconomiques keynésiens, utilisés depuis la Seconde Guerre mondiale. Après les critiques des « monétaristes » (Milton Friedman), Robert Lucas (futur Prix Nobel d'économie, 1995) et Thomas Sargent radicalisent l'offensive en fondant ce qu'ils appellent « la nouvelle macroéconomie classique ». Les articles fondateurs de cette école, rassemblés dans Rational Expectations and Econometric Practice (Anticipations rationnelles et pratique économétrique) par ses deux chefs de file, cherchent à réhabiliter les idées prékeynésiennes. Ils étendent le cadre d'analyse néo-classique aux problèmes macroéconomiques dynamiques via l'hypothèse emblématique de ce courant de pensée : l'hypothèse des anticipations rationnelles. La principale conclusion de ce système est alors l'inefficacité de toute politique économique systématique.


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Écrit par :

  • : enseignant-chercheur à l'université de Paris-IX-Dauphine

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Marion GASPARD, « RATIONAL EXPECTATIONS AND ECONOMETRIC PRACTICE, Robert Lucas et Thomas Sargent - Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 21 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/rational-expectations-and-econometric-practice/