RATIO

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Pour suivre l'évolution de la situation financière d'une entreprise, l'examen du bilan doit être complété par l'étude et l'appréciation des rapports existant entre différents postes ou groupes de postes. Cette procédure entre dans ce que l'on appelle la méthode des ratios. Un ratio peut être défini comme étant le quotient arithmétique de la valeur de deux éléments caractéristiques dans la gestion de l'entreprise. Le ratio, qui joue ainsi le rôle de chiffre-mesure, répond à un besoin de comparaison. Un ensemble de ratios constitue un réseau de signalisation qui est censé soustraire la conduite d'une entreprise à l'imprécision. De ce fait, la méthode des ratios permet de rapprocher la gestion d'une affaire d'un optimum d'efficacité dans la perspective du moyen et du long terme. Les ratios sont faits dans cet esprit pour renseigner prioritairement le chef d'entreprise et pour l'aider à prendre des décisions cohérentes, mais ils fournissent aussi des informations au banquier (auprès de qui l'entrepreneur sollicite un crédit) et à l'analyste financier qui doit détecter les entreprises dont les actions sont promises à d'intéressantes progressions.

Le ratio peut être établi de deux manières. On peut ramener à un dénominateur commun les mesures relatives à un même facteur de la gestion : on obtient alors des pourcentages ou des indices. On peut aussi rechercher une relation entre les mesures de deux facteurs différents. Le ratio est dit réel quand le rapport de deux grandeurs est donné par les documents comptables et statistiques de l'entreprise ; il est dit standard lorsque les mesures sont fournies par la gestion prévisionnelle ; il est dit moyen lorsque le rapport résulte de statistiques provenant de plusieurs entreprises d'une même branche. Le ratio idéal est établi à partir de données fictives tirées d'une situation optimale. Les ratios financiers expriment des proportions entre certaines masses du bilan et permettent ainsi de mieux juger de la trésorerie, du financement des investissements et de l'autonomie financière de l'entreprise. Les ratios économiques renseignent sur le fonctionnement et l'équilibre de l'exploitation (résultat net, indice d'exploitation), tout en permettant d'apprécier la vocation de l'entreprise. Les ratios de travail concernent à la fois la gestion technique et sociale et l'analyse des moyens matériels et humains mis en œuvre dans l'entreprise (taux d'occupation des machines, degré de méthode de la main-d'œuvre, politique de rémunération, mouvements de personnel). L'utilisation de ces ratios présuppose une comptabilité parfaitement tenue à jour, de même qu'un minimum d'appareillage statistique. Ce n'est en effet que par l'interprétation de données sûres que le chef d'entreprise peut suivre l'évolution de sa gestion et mesurer le degré d'accomplissement de sa stratégie.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

Classification

Autres références

«  RATIO  » est également traité dans :

BANQUE - La crise des subprimes et le système bancaire

  • Écrit par 
  • Paul LAGNEAU-YMONET, 
  • Angelo RIVA
  •  • 2 874 mots

Dans le chapitre « Amendement des normes prudentielles et comptables  »  : […] Toujours à l'échelle internationale, les pouvoirs publics ont pressé les principaux organes en charge de l'élaboration des ratios prudentiels bancaires et des normes comptables d'amender leurs travaux ou leur mode de fonctionnement. Ainsi, l'I.A.S.B. a dû accepter, dès janvier 2009, la constitution d'un Monitoring Board. Composé de représentants des régulateurs boursiers de divers pays, celui-ci […] Lire la suite

BANQUE - Supervision prudentielle

  • Écrit par 
  • Jézabel COUPPEY, 
  • Dominique PLIHON
  •  • 6 046 mots

Dans le chapitre « De la déréglementation à la re-réglementation prudentielle »  : […] Les modalités de l'intervention publique dans la sphère bancaire et financière ont beaucoup évolué à la suite de la mutation financière (extension et intégration croissante des marchés de capitaux, déspécialisation des banques, etc.). L'objectif de l'intervention publique qui prévalait encore dans les années 1980, en France et dans de nombreux autres pays européens, était essentiellement de se su […] Lire la suite

COMPTABILITÉ - Analyse financière

  • Écrit par 
  • Elie COHEN
  •  • 3 634 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La méthode des ratios »  : […] La méthode des ratios permet de rechercher des rapports, des relations significatives entre certaines grandeurs caractéristiques du patrimoine (traduites par des postes du bilan) et de l'activité (traduites par des postes du compte de résultat ou des tableaux de flux). – Des ratios de structure peuvent être calculés à partir du bilan. Les ratios d'actif traduisent la composition des moyens d'ac […] Lire la suite

CRÉDIT

  • Écrit par 
  • Jean-Jacques BURGARD
  •  • 5 232 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La politique du crédit »  : […] L' action conjoncturelle est l'objet essentiel de la politique monétaire. Pour accélérer ou ralentir l'activité de l'économie, l'État agit sur la liquidité de celle-ci en s'efforçant d'accroître ou de freiner la création de monnaie. Or la monnaie est créée par ses contreparties, c'est-à-dire par les entrées nettes de devises étrangères, le déficit des opérations du Trésor (pour sa part non finan […] Lire la suite

ENTREPRISE - Financement

  • Écrit par 
  • Michel ALBOUY, 
  • Geneviève CAUSSE
  •  • 7 611 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « La capacité d'autofinancement (C.A.F.) et de remboursement »  : […] Élément d'appréciation préalable à toute décision de financement, la capacité d'autofinancement représente l'ensemble des ressources dont peut disposer l'entreprise pour couvrir les besoins financiers liés à sa pérennité et à son développement. Elle se calcule le plus souvent à partir du résultat net, c'est-à-dire du résultat après impôt, en ajoutant les charges qui ont été prises en compte pour […] Lire la suite

ORGANISATION DES ENTREPRISES

  • Écrit par 
  • Pierre ROMELAER
  •  • 4 951 mots

Dans le chapitre « Les structures divisionnalisées »  : […] Parce qu'elles sont composites, les « structures divisionnalisées » sont par nature des organisations hybrides. Une organisation a une structure divisionnalisée si elle est scindée en unités assez largement indépendantes les unes des autres, qui peuvent elles-mêmes être des organisations complexes et de grande taille. Toutes les structures divisionnalisées ne sont pas de grandes entreprises, mais […] Lire la suite

Les derniers événements

20 mai - 12 juin 2020 Burundi. Élection d'Évariste Ndayishimiye à la présidence.

Afin de maintenir le ratio de 60 p. 100 de Hutu et 40 p. 100 de Tutsi, ainsi que la proportion de 30 p. 100 de femmes, le Parlement compte également 23 membres cooptés – dont 14 viennent grossir les rangs du CNDD-FDD et 5 ceux du CNL. Le 9 juin est annoncée la mort, survenue la veille, du président Nkurunziza, qui aurait dû conserver un rôle influent dans le pays en tant que « Guide suprême du patriotisme ». […] Lire la suite

11-31 octobre 2011 Grèce – Union européenne. Adoption du second plan d'aide à la Grèce et annonce par Athènes d'un référendum

100 de la dette grecque détenue par les banques privées – soit 100 milliards d'euros –, de façon à ramener le ratio d'endettement du pays de 165 p. 100 à 120 p. 100 du P.I.B. d'ici à 2020. En revanche, les Dix-Sept ne trouvent pas d'accord sur l'augmentation des moyens du F.E.S.F., jugés insuffisants pour aider les États en difficulté. Ils entérinent une recapitalisation des banques européennes, lesquelles devront renforcer leurs fonds propres pour atteindre un ratio de 9 p. […] Lire la suite

14-22 janvier 2010 États-Unis. Annonce d'une taxe sur les établissements financiers et d'une réforme du système bancaire

Cette taxe, qui doit peser sur une cinquantaine de grandes banques, sera proportionnelle au ratio d'endettement des établissements – donc plus favorable aux banques de dépôts qu'aux banques d'affaires. Elle doit rapporter 117 milliards de dollars « en dix ans ou plus ». Le 21, alors que la banque Goldman Sachs affiche 4,8 milliards de dollars de bénéfices pour le troisième trimestre de 2009, Barack Obama annonce un projet de loi visant à interdire aux banques de dépôt de détenir ou d'investir dans des fonds spéculatifs, ainsi qu'à limiter la taille des établissements financiers. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Alain-Pierre RODET, « RATIO », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 janvier 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/ratio/