KIRKPATRICK RALPH (1911-1984)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Un découvreur

Né à Leominster, dans le Massachusetts, le 10 juin 1911, Ralph Leonard Kirkpatrick étudie le piano et l'écriture à l'université Harvard, où il obtient le diplôme de Bachelor of Arts en 1931. L'année précédente, il a fait ses débuts à Cambridge (Mass.). Attiré par le clavecin et par la musique ancienne, il passe les années suivantes en Europe, où il bénéficie de l'enseignement de Nadia Boulanger et de Wanda Landowska à Paris, d'Arnold Dolmetsch à Haslemere, en Angleterre, de Heinz Tiessen à Berlin et de Günther Ramin à Leipzig. En 1933 et 1934, il enseigne au Mozarteum de Salzbourg.

En 1937, une bourse Guggenheim lui permet d'entamer des recherches approfondies sur l'interprétation de la musique de chambre aux xviie et xviiie siècles. Il séjourne en Italie et en Espagne, où il découvre bon nombre de documents inédits sur Domenico Scarlatti remettant en cause les connaissances que l'on possédait alors sur ce maître du clavier. Mais ses travaux ne se limitent pas à son musicien de prédilection, puisqu'il publie en 1938 une édition critique des Variations Goldberg de Jean-Sébastien Bach.

De 1938 à 1946, il dirige le festival de Williamsburg, en Virginie, et, à partir de 1940, il fait partie du corps enseignant de l'université Yale, où il sera professeur de 1965 à 1976. En 1963, il devient membre de l'American Academy of Arts and Sciences et, l'année suivante, professeur à l'université de Californie à Berkeley.


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Écrit par :

  • : chef d'orchestre, musicologue, producteur à Radio-France

Classification


Autres références

«  KIRKPATRICK RALPH (1911-1984)  » est également traité dans :

ESSERCIZI PER GRAVICEMBALO (D. Scarlatti)

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 226 mots

Dernier des cinq grands compositeurs pour le clavecin – aux côtés de Couperin, Rameau, Haendel et Bach –, Domenico Scarlatti domine à tel point le langage de son instrument que le reste de sa production – opéras et œuvres sacrées, principalement – semble, en comparaison, manquer de relief. 555 pièces figurent dans le catalogue établi par le claveciniste et musicologue Ralph Kirkpatrick, mais trent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/essercizi-per-gravicembalo/#i_98058

Pour citer l’article

Alain PÂRIS, « KIRKPATRICK RALPH - (1911-1984) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/ralph-kirkpatrick/