RAISON (notions de base)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Une interrogation sur le langage

Restons en compagnie de Platon, lui qui construit le premier grand édifice rationnel de l’histoire des idées. S’il parvient à le faire, c’est sans doute parce qu’il a été éclairé par Socrate, mais c’est surtout parce qu’il est aussi le premier philosophe à réfléchir sur les relations qui existent entre le langage et la pensée. L’esprit est perdu devant l’infinité des réalités particulières toutes différentes les unes des autres. Or ce qui permet avant tout d’unifier cette multiplicité, de la « mettre en ordre » pour reprendre les mots d’Anaxagore, c’est le langage. On peut dire des Grecs qu’ils furent les premiers à s’étonner de parler, et de Platon qu’il fut celui qui, par ses dialogues, donna une puissance dramatique à cet étonnement. Alors que, dans leur approche du langage, les sophistes s’efforcent de prendre en compte l’instabilité de ce qui est, Platon, lui, considère les mots comme de précieux indicateurs faisant signe vers ce qui rassemble le multiple. Certes, un mot unique recouvre une série infinie de choses. Certes, un mot n’est pas à lui seul une idée. Mais les mots n’en pointent pas moins la direction dans laquelle nous devons cheminer pour comprendre le monde qui nous environne. Ils « figent » peut-être la réalité, ce que reprocheront au langage de nombreux philosophes après Platon. Mais cet inconvénient est dérisoire en comparaison de ce qu’ils nous apportent.

Aristote (env. 385-322 av. J.C.) va prolonger la réflexion de Platon, en déplaçant les arguments de son maître vers la structure de la phrase, ce qui a fait dire à certains linguistes que la philosophie d’Aristote était une méditation sur la grammaire. Ainsi le sujet de la phrase, susceptible de recevoir de multiples attributs, reste identique, quels que soient les qualificatifs qu’on lui accole. L’arbre peut être vert au printemps et jaune à l’automne, il demeure le même arbre. À partir du sujet de la phrase, on peut bâtir la notion de « substance » qui sera l’une des catégories majeures de la [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 5 pages

Écrit par :

  • : professeur agrégé de l'Université, docteur d'État ès lettres, professeur de khâgne

Classification

Pour citer l’article

Philippe GRANAROLO, « RAISON (notions de base) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 27 janvier 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/raison-notions-de-base/