RADIOTHÉRAPIE

THÉRAPEUTIQUE - Radiothérapie

  • Écrit par 
  • François ESCHWEGE, 
  • Maurice TUBIANA
  •  • 3 182 mots
  •  • 1 média

La radiothérapie des tumeurs malignes est née, à la fin du xixe siècle et au début de ce siècle, de deux découvertes différentes. D'une part, Becquerel observa accidentellement l'action biologique des radiations γ du radium, en constatant l'apparition d'un érythème en regard d'un tube de radium qu'il avait porté sur lui. D'autre part, les possibilités […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/therapeutique-radiotherapie/#i_17882

BÉCLÈRE ANTOINE (1856-1939)

  • Écrit par 
  • Guy PALLARDY
  •  • 965 mots
  •  • 3 médias

Bachelier à dix-sept ans après de brillantes études au lycée Bonaparte (l'actuel lycée Condorcet), Antoine Béclère envisage l'École normale supérieure, puis se dirige vers les études de médecine, encouragé par l'exemple de son père, Claude Béclère, descendant de cultivateurs bourguignons, qui exerçait la médecine à Paris. Reçu externe en 1875, Antoine Béclère réussit à vingt et un ans l'internat […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antoine-beclere/#i_17882

CANCER - Cancer et santé publique

  • Écrit par 
  • Maurice TUBIANA
  •  • 14 709 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « La radiothérapie »  : […] Elle est née dans les années qui ont suivi la découverte des rayons X (1895) et de la radioactivité (1896). Les rayonnements ionisants tuent à la fois les cellules néoplasiques et les cellules normales. La crainte de complications à l'endroit des tissus sains conduit à limiter les doses et donc l'efficacité du traitement. La radiothérapie ne s'est vraiment développée qu'à partir de 1920, quand l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cancer-cancer-et-sante-publique/#i_17882

CURIE LES

  • Écrit par 
  • Marcel FRILLEY
  •  • 4 829 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Utilisation thérapeutique des radioéléments »  : […] L'action biologique des rayonnements des radioéléments présente des analogies avec celle des rayons X. Pierre et Marie Curie ont été parmi les premiers à s'y intéresser, et l'utilisation des radioéléments pour le traitement du cancer s'est bientôt imposée à leur esprit. Il en est résulté la création, en 1909, de l'Institut du radium, où l'université de Paris et l'Institut Pasteur se sont associés […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-curie/#i_17882

IODE

  • Écrit par 
  • Pierre LASZLO
  •  • 2 691 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Isotopes radioactifs et thyroïde »  : […] Ce même isotope 129 I est une signature des déchets nucléaires. Les sources les mieux documentées sont les usines de retraitement de La Hague (Manche) et de Sellafield (nord-ouest de l'Angleterre). La forme moléculaire prépondérante dans les rejets de cet isotope est l'iodure de méthyle CH 3 I. Dans l'ancienne Union soviétique, les fleuves Ob et Ienisseï, qui drainent d'an […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/iode/#i_17882

LYMPHOMES

  • Écrit par 
  • Claude SULTAN
  • , Universalis
  •  • 1 269 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Maladie de Hodgkin »  : […] Lymphome malin le plus fréquent, la maladie de Hodgkin est observée surtout chez des sujets jeunes (le plus souvent entre vingt et quarante ans) sans prédominance de sexe. Aucune étiologie n'a pu être identifiée jusqu'à présent. Schématiquement, la maladie est découverte dans trois situations : – la maladie est révélée par une adénopathie superficielle palpable, fréquemment localisée chez un suje […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lymphomes/#i_17882

NUCLÉAIRE MÉDECINE

  • Écrit par 
  • Jean-Louis BARAT, 
  • Dominique DUCASSOU, 
  • Nathalie VALLI
  •  • 5 878 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre «  Applications thérapeutiques »  : […] Les applications thérapeutiques de la médecine nucléaire portent exclusivement sur l'utilisation des radioéléments en sources non scellées. Sont donc exclues de ce domaine thérapeutique la cobalthérapie et la curithérapie, dans lesquelles le radioélément est enfermé dans une enveloppe étanche. L'action thérapeutique est liée à l'effet destructeur du rayonnement émis par le radioélément sur les c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/medecine-nucleaire/#i_17882

NUCLÉAIRE (notions de base)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 4 103 mots
  •  • 18 médias

Dans le chapitre « Les sciences du vivant et autres applications »  : […] Les techniques liées à la physique nucléaire sont loin d’être réservées à la production d’électricité ou à l’armement, et leurs applications sont nombreuses dans le domaine des sciences du vivant. L’imagerie nucléaire est une branche de la médecine nucléaire qui repose sur l’utilisation d’éléments radioactifs préalablement administrés au patient et d’une caméra enregistrant le rayonnement émis pa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nucleaire/#i_17882

PROTONTHÉRAPIE

  • Écrit par 
  • Sabine DELACROIX, 
  • Jean-Louis HABRAND
  •  • 838 mots

C'est en 1904 que l'Anglais William H. Bragg décrit l'absorption originale dans la matière des rayonnements alpha (particules d'hélium), émis par le radium. En 1946, le physicien américain Robert R. Wilson signale que cette propriété, partagée par des rayonnements d'hydrogène ionisé positivement (protons), pourrait être exploitée dans le traitement radiothérapique des tumeurs. Suivant les premièr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/protontherapie/#i_17882

RESPIRATOIRE (APPAREIL) - Pathologie

  • Écrit par 
  • Raoul KOURILSKY
  •  • 27 404 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Stérilisation radiothérapique »  : […] La stérilisation radiothérapique aboutit en fait à un arrêt de la multiplication des cellules cancéreuses. L'inconvénient est que la densité d'ionisation maximale est située à l'intérieur de l'épiderme, et que 30 à 40 p. 100 seulement de la dose de surface est transmise à 10 cm de profondeur. Aussi les atteintes cutanées radiothérapiques étaient-elles fréquentes et graves. Il fallait, pour les évi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/respiratoire-appareil-pathologie/#i_17882

TUBIANA MAURICE (1920-2013)

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 678 mots

Médecin cancérologue français, Maurice Tubiana, né à Constantine (Algérie) le 25 mars 1920, décédé à Paris le 24 septembre 2013, est connu pour avoir développé en France, à partir des années 1950, l’usage de la radiothérapie moderne pour lutter contre les cancers. Après des études secondaires effectuées à Alger, Maurice Tubiana part pour la France métropolitaine à l’âge de dix-sept ans. La Secon […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maurice-tubiana/#i_17882


Affichage 

Radiothérapie

photographie

Lors d'une irradiation par une bombe au cobalt, en 1955, une infirmière contrôle l'émission de particules avec un compteur Geiger Le cobalt 60, radioactif, était utilisé en radiothérapie pour enrayer le développement des cellules cancéreuses 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Distribution de dose par faisceaux d'électrons et de photons

graphique

Distribution de la dose par les faisceaux d'électrons (a) et de photons (b) 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Radiothérapie
Crédits : Hulton Getty

photographie

Distribution de dose par faisceaux d'électrons et de photons
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique