RADIOBIOLOGIE

GREFFES

  • Écrit par 
  • Jean PAUPE
  •  • 3 725 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Méthodes immunodépressives physiques »  : […] Une irradiation intense et générale diminue chez l'homme et l'animal le volume des organes lymphoïdes ; elle détruit un grand nombre de lymphocytes, qui sont les cellules les plus radiosensibles. Cette technique permet d'inhiber électivement l'étape initiale d'induction de la synthèse des anticorps et les multiplications cellulaires qu'elle implique. Le degré de l'immunodépression est fonction de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/greffes/#i_24747

LATARJET RAYMOND (1911-1998)

  • Écrit par 
  • Maurice TUBIANA
  •  • 1 019 mots

Raymond Latarjet est l'une des personnalités qui ont dominé la biologie en France, la radiobiologie dans le monde. Né en 1911 à Lyon, dans une famille de médecins et d'universitaires, il est attiré par la physique et il soutient, en 1937, une thèse de doctorat ès sciences physiques, mais il suit aussi la tradition familiale et devient docteur en pharmacie et en médecine. Tout naturellement, ses pr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/raymond-latarjet/#i_24747

NEUTRON

  • Écrit par 
  • Bernard SILVESTRE-BRAC
  •  • 2 268 mots

Dans le chapitre « Utilisations des neutrons »  : […] Le neutron possède des particularités propres qui le rendent très intéressant du point de vue pratique. Comme le proton, il est sensible à l'interaction forte, mais, à l'inverse, il est neutre et ne ressent donc pas la forte répulsion coulombienne à l'approche d'un noyau. Comme le photon, il est neutre, mais il possède une masse et on peut, grâce à une vitesse adaptée, obtenir des longueurs d'onde […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/neutron/#i_24747

NUCLÉAIRE - Déchets

  • Écrit par 
  • Pierre BEREST, 
  • Jean-Paul SCHAPIRA
  •  • 10 946 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Les risques radiologiques à long terme induits par les déchets »  : […] Les corps à vie longue des combustibles usés présentent des risques radiologiques pour l'homme, liés aux rayonnements nucléaires qu'ils émettent. Comme la transmutation vise à réduire des effets à très long terme, on ne considérera ici que le risque par ingestion, la voie la plus probable de retour vers l'homme de produits radioactifs stockés en couches géologiques profondes et qui auraient été t […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nucleaire-dechets/#i_24747

RADIOACTIVITÉ

  • Écrit par 
  • Bernard SILVESTRE-BRAC
  •  • 5 422 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre «  Radioactivité et santé »  : […] La radioactivité artificielle a donné l'élan à la production de nombreux isotopes radioactifs de périodes fort variables. Ce don de la nature, un peu forcé par l'homme, est une manne pour les biologistes et les médecins. Les propriétés chimiques d'un isotope stable ou d'un homologue radioactif sont les mêmes et on peut ainsi préparer des molécules qui contiennent des atomes radioactifs, que l'on s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/radioactivite/#i_24747

RADIOPROTECTION

  • Écrit par 
  • Claude LÉVY
  •  • 2 470 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Rayons ionisants et matière vivante »  : […] Lors de son parcours dans la matière, le rayonnement (ou la particule ionisante) épuise, partiellement ou totalement, l'énergie cinétique dont il est vecteur. La « densité linéaire de perte d'énergie » est le transfert linéaire d'énergie (TLE). Les rayonnements à parcours limité ( α, β) perdent toute leur énergie en traversant la matière et peuvent donc être éventuellement arrêtés ; en revanche, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/radioprotection/#i_24747