R.K.O. (Radio Keith Orpheum)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Contrairement aux autres majors hollywoodiennes qui toutes avaient produit et distribué des films muets, R.K.O. est née avec le cinéma parlant, et pour le cinéma parlant. En effet sa maison mère, Radio Corporation of America, une des puissances de l'industrie du matériel sonore, déjà présente dans l'industrie des loisirs avec ses éditions phonographiques et le réseau de stations-radio de la National Broadcasting Company, voulait commercialiser ses brevets de cinéma sonore. Or la plupart des majors choisissaient de travailler avec Western Electric, qui avait participé au triomphe de la Warner. Le marché restait cependant très ouvert dans l'exploitation et à l'étranger. David Sarnoff, le tout puissant président de R.C.A. – au profil analogue à celui des moghuls hollywoodiens – décide alors de créer de toutes pièces une major intégrant la totalité des métiers du cinéma, avec le soutien du groupe Rockefeller qui l'accueille dans son quartier général et lui offre la plus grande salle du monde, le fameux Radio City Music Hall.

C'est un habile financier de Boston, le politicien démocrate Joseph Kennedy, qui réalise le montage de l'opération, en tirant un réel profit des transactions. Bon connaisseur des rouages de l'industrie du cinéma (il a notamment géré les intérêts de la star Gloria Swanson dont il était très proche), le père du futur président des États-Unis aide en 1928 David Sarnoff à racheter les entreprises qui permettent de faire naître tout armé un groupe intégrant les trois branches de l'industrie du cinéma : un studio voisin de ceux de Columbia et de Paramount (il sera annexé par Paramount à la fin des années 1950), une société de distribution, Film Booking Office, dont Kennedy lui-même s'était rendu acquéreur auparavant, et, pour achever l'opération, un circuit de salles nommé Orpheum couplé au réseau de music-hall Keith-Albee. Cette double déno [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Écrit par :

Classification


Autres références

«  R.K.O. (Radio Keith Orpheum)  » est également traité dans :

CITIZEN KANE, film de Orson Welles

  • Écrit par 
  • Michel MARIE
  •  • 936 mots
  •  • 2 médias

Premier long-métrage d'un wonder boy de vingt-cinq ans, Citizen Kane est un film atypique pour des raisons multiples. Bien que débutant dans le cinéma, Orson Welles (1915-1985) obtient de la RKO un contrat exceptionnel qui lui donne le contrôle du film, alors que, dans le système des studios d'Hollywood des années 1930, le pouvoir est exercé par les p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/citizen-kane/#i_37363

LA FÉLINE, film de Jacques Tourneur

  • Écrit par 
  • Jacques AUMONT
  •  • 970 mots

Avec Citizen Kane (1941) puis La Splendeur des Amberson (1942) d'Orson Welles, la compagnie Radio Keith Orpheum (R.K.O.) renouvelle le cinéma américain. L'arrivée de Val Lewton au poste de producteur constitue un autre tournant. Il est en effet chargé d'étendre le catalogue des films d'horreur de série B. Le premier d'entre eux sera […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-feline/#i_37363

FLEISCHER RICHARD (1916-2006)

  • Écrit par 
  • Alain GAREL
  •  • 786 mots

Né le 8 décembre 1916, dans le quartier de Brooklyn, à New York, le réalisateur américain Richard Fleischer est le fils de Max et le neveu de Dave Fleischer, pionniers du dessin animé qui, avec les Cartoons des séries « Out of the Inkwell », « Betty Boop » et « Popeye », furent, dans les années 1920 et 1930, les plus sérieux concurrents de Walt Disney. Après des études de m […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/richard-fleischer/#i_37363

ROBSON MARK (1913-1978)

  • Écrit par 
  • Patrick BRION
  •  • 984 mots
  •  • 1 média

Mark Robson est né à Montréal (Canada). Diplômé de l'université de Californie, c'est à la 20th Century Fox qu'il débute dans le monde du cinéma, en tant qu'accessoiriste. De la Fox, Robson passe ensuite à la R.K.O. où il va travailler pendant plus de douze ans. D'abord associé à Robert Wise, Mark Robson, comme lui à l'époque, y est monteur et, à ce titre, il collabore à plusieurs films prestigieux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mark-robson/#i_37363

Pour citer l’article

Daniel SAUVAGET, « R.K.O. (Radio Keith Orpheum) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/radio-keith-orpheum/