RACINE, linguistique

ARABE (MONDE) - Langue

  • Écrit par 
  • David COHEN
  •  • 9 438 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « La racine »  : […] L'arabe est une langue à racines apparentes. À la différence de ce qu'elle est dans les langues indo-européennes, par exemple, la racine n'est pas en arabe une sorte de vestige, accessible seulement à l'investigation scientifique. Elle est au contraire la réalité constante sur laquelle se fonde le fonctionnement actuel de la langue. En fait, à l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arabe-monde-langue/#i_6359

BENVENISTE ÉMILE (1902-1976)

  • Écrit par 
  • Jean-Claude MILNER
  •  • 2 993 mots

Dans le chapitre « Benveniste et l'étude de l'indo-européen »  : […] majeur, Origines de la formation des noms en indo-européen. La racine indo-européenne y est traitée comme un être formel, gouverné par des règles si précises qu'il devient possible de procéder sur elle à des manipulations de pure écriture et, ainsi, d'établir des rapprochements et des étymologies inaccessibles à l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/emile-benveniste/#i_6359

CHAMITO-SÉMITIQUES LANGUES

  • Écrit par 
  • David COHEN
  •  • 2 793 mots

Dans le chapitre « Structure du mot »  : […] de quelques mots outils, dans toute forme, quelles qu'en soient la longueur et la complexité, on peut repérer immédiatement une racine, c'est-à-dire une suite de phonèmes qui en définissent la base lexicale et par laquelle elle se rattache à un ensemble d'autres formes. Ainsi, en arabe, une série comme ḥamala, « il a porté », iḥtamala […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/langues-chamito-semitiques/#i_6359

GRAMMAIRES (HISTOIRE DES) - La tradition arabe

  • Écrit par 
  • Georgine AYOUB, 
  • Georges BOHAS, 
  • Jean-Patrick GUILLAUME, 
  • Djamal Eddine KOULOUGHLI
  •  • 3 470 mots

Dans le chapitre « Taṣrīf : morphologie et phonologie »  : […] grammaticale : l'appartenance à une catégorie, un temps... que la charge sémantique d'une racine ; nous gardons cette ambiguïté et faisons systématiquement figurer la traduction « sens » entre guillemets) différents, comme le diminutif, le pluriel brisé, les participes actif et passif. L'habitude des auteurs est de mentionner cette section avant le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/grammaires-histoire-des-la-tradition-arabe/#i_6359

IMAGINAIRE ET IMAGINATION

  • Écrit par 
  • Pierre KAUFMANN
  •  • 12 540 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Du symbole au mythe »  : […] Suivons en effet la destinée des racines primitives : elles sont formées par onomatopées ; elles sont confirmées par la sélection naturelle : elles président à la formation des noms. Par exemple, de racines signifiant « briller », « être éclatant », on a formé des noms pour le soleil, la lune, les étoiles, les yeux de l'homme, l'or, l'argent, le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/imaginaire-et-imagination/#i_6359

INDO-EUROPÉEN

  • Écrit par 
  • Guy JUCQUOIS
  •  • 7 981 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Principaux caractères morphologiques et syntaxiques »  : […] Le noyau du mot est constitué par la racine. La majorité de ces dernières sont construites sur le schéma C1 ě C2, où C1 et C2 représentent des phonèmes consonantiques ou sonantiques. Il subsistait toutefois un certain nombre de racines présentant deux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/indo-europeen/#i_6359

LANGUES ET LANGAGE ORIGINE DES

  • Écrit par 
  • Bernard VICTORRI
  •  • 6 746 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La langue originelle »  : […] largement représentatives des douze macrofamilles. Ils ont ainsi établi une trentaine de racines « mondiales », dont chacune est présente dans une proportion importante des familles étudiées, et qui feraient donc partie du lexique de la langue mère originelle. Ruhlen écrit même : « À long terme, nous sommes sûrs que la masse de données témoignant […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/origine-des-langues-et-langage/#i_6359