RACÉMISATION

ALDÉHYDES ET CÉTONES

  • Écrit par 
  • Jacques METZGER
  •  • 7 354 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Réactions mettant en jeu l'hydrogène en α du carbonyle »  : […] Comme on l'a déjà dit, les aldéhydes et cétones possédant un hydrogène en α présentent une certaine acidité (p K a = 19-20). Cette dernière est due au fait que la base conjuguée est stabilisée par résonance (formule  a). La base, anion énolate, est une base et un nucléophile ambidents : le centre basique oxygéné est dur, tandis que le centre carboné est mou. La réactivité de l'espèce énolate est […] Lire la suite

ARCHÉOLOGIE (Traitement et interprétation) - L'archéométrie

  • Écrit par 
  • Loïc BERTRAND, 
  • Jean-Paul DEMOULE, 
  • Loïc LANGOUET, 
  • Martine REGERT
  •  • 4 370 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « La datation »  : […] Dans toute étude archéologique, la nécessité de situer une civilisation, une production mobilière, des monuments sur l'échelle continue du temps passé s'impose fondamentalement. Le classement chronologique établi à partir de comparaisons typologiques ou d'observations stratigraphiques répondait déjà à cette préoccupation. Les méthodes de datation en laboratoire permettent de vérifier ces classemen […] Lire la suite

GÉOCHRONOLOGIE ou DATATION, géologie

  • Écrit par 
  • René LÉTOLLE
  •  • 1 909 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Autres méthodes »  : […] D'application limitée, et aux résultats parfois sujets à caution, certaines méthodes utilisent, soit un phénomène périodique, ou supposé tel : dendrochronologie, varves ; soit un processus lent et supposé irréversible : racémisation des acides aminés, traces de fission. La dendrochronologie utilise les anneaux de croissance annuels des arbres, ce qui, par recoupement entre un arbre donné et un au […] Lire la suite

ORIGINE DE LA VIE

  • Écrit par 
  • André BRACK
  •  • 11 454 mots

Dans le chapitre « L'origine de l'homochiralité »  : […] La chimie organique fournit des molécules carbonées asymétriques, mais, en l'absence de forces physiques asymétriques fortes, les énantiomères L et D d'une même molécule asymétrique sont produits en égale abondance. On obtient un mélange dit «  racémique » (de racemus , « raisin ») en souvenir de l'analyse de l'acide tartrique racémique effectuée par Pasteur en 1850 (il démontra que ce composé ne […] Lire la suite

STÉRÉOCHIMIE - Stéréochimie organique

  • Écrit par 
  • Henri B. KAGAN, 
  • Charles PRÉVOST
  •  • 14 210 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Inversion de Walden »  : […] Soit (51) la projection conventionnelle d'un composé actif ( d ). Lorsqu'on effectue sur lui une réaction réelle remplaçant, dans la formule plane, T par T′, quelle sera la projection conventionnelle de T′, (52) ou (53)  ? L'expérience montre qu'on ne peut rien conclure en général, dans l'ignorance du processus réactionnel ; en effet, d peut conduire à d ′ ( rétention de structure), à l ′ ( inv […] Lire la suite