SACERDOCE & DE L'EMPIRE QUERELLES DU

ALEXANDRE III, ROLANDO BANDINELLI (1105?-1181) pape (1159-1181)

  • Écrit par 
  • Marcel PACAUT
  •  • 544 mots

Élu pape en 1159 sous le nom d'Alexandre III, Roland Bandinelli, originaire de Sienne, étudia dans sa jeunesse le droit canonique aux écoles de Bologne, où il fut l'élève de Gratien. Il enseigna ensuite dans cette ville, puis à Pise. En novembre 1150, Eugène III l'appela à la curie et le nomma cardinal, puis, en 1153, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rolando-alexandre-iii/#i_87209

ALLEMAGNE (Histoire) - Allemagne médiévale

  • Écrit par 
  • Pierre-Roger GAUSSIN
  •  • 14 148 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Frédéric Barberousse tente de restaurer l'État »  : […] pape conduits par le cardinal Roland Bandinelli, à propos d'une lettre dans laquelle le pape reprochait à l'empereur d'oublier ses « bienfaits », que la chancellerie impériale affecta de comprendre comme les « fiefs » du Saint-Siège. Les légats durent déguerpir ; c'était la rupture avec la papauté, le début de la « lutte du Sacerdoce et de l'Empire […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/allemagne-histoire-allemagne-medievale/#i_87209

AUGUSTINISME

  • Écrit par 
  • Michel MESLIN, 
  • Jeannine QUILLET
  •  • 5 573 mots

Dans le chapitre « L'horizon eschatologique de la thématique augustinienne »  : […] Mais déjà la figure de Charlemagne était centrale, à cet égard ; elle manifeste toute l'ambiguïté de l'augustinisme politique, dont Frédéric Ier Barberousse et Frédéric II, empereurs germaniques, se réclament contre les papes, en revendiquant l'héritage temporel et spirituel de Charlemagne, considéré comme le véritable chef de la société […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/augustinisme/#i_87209

CANOSSA (1077)

  • Écrit par 
  • Jean-Marie MARTIN
  •  • 412 mots

Épisode célèbre de la lutte entre le pape Grégoire VII et l'empereur Henri IV. Depuis le milieu du xie siècle, les papes tentent de réformer l'Église pour la débarrasser de la simonie et du nicolaïsme et la soustraire à l'emprise laïque. Ils rompent ainsi avec la tradition […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/canossa/#i_87209

CATHOLICISME - Histoire de l'Église catholique des origines au pontificat de Jean-Paul II

  • Écrit par 
  • Jean DANIÉLOU, 
  • André DUVAL
  •  • 16 422 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Rôle prédominant de l'Église romaine »  : […] sur ceux à qui il en confie l'usage. À ces conceptions, les empereurs, dans un même climat d'« augustinisme » politique, opposent une doctrine qui leur assure au contraire le rôle suprême. Le conflit entre le Sacerdoce et l'Empire, dominé au xiie siècle par la querelle des Investitures, se poursuit jusqu'en plein milieu du xiiie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/catholicisme-histoire-de-l-eglise-catholique/#i_87209

FRÉDÉRIC Ier BARBEROUSSE (1122 env.-1190) empereur germanique (1152-1190)

  • Écrit par 
  • Anne BEN KHEMIS
  •  • 1 257 mots

L'une des figures les plus attachantes de l'Empire germanique et de l'histoire du Moyen Âge européen. Frédéric Ier Barberousse s'est laissé séduire par l'Italie, comme tous ses prédécesseurs, et s'est efforcé de reconstituer un bloc politique formé de la Lombardie et de l'Allemagne : pourtant il n'a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/frederic-ier-barberousse/#i_87209

FRÉDÉRIC II (1194-1250) empereur germanique (1220-1250)

  • Écrit par 
  • Michel BALARD
  •  • 760 mots
  •  • 1 média

Fils de l'empereur Henri VI et de Constance de Hauteville, héritière des rois normands, Frédéric naquit à Iesi le 26 décembre 1194. Orphelin à quatre ans, le jeune roi de Sicile est confié à la tutelle d'Innocent III et assiste à la dégradation de son royaume, tiraillé entre les barons indigènes et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/frederic-ii-1194-1250-empereur-germanique-1220-1250/#i_87209

GRÉGOIRE VII saint, HILDEBRAND (1020 env.-1085), pape (1073-1085)

  • Écrit par 
  • Marcel PACAUT
  •  • 1 969 mots

Dans le chapitre « Bilan de la « réforme grégorienne » »  : […] l'investiture laïque, ce qui le conduisit à un très grave conflit avec l'empereur Henri IV. Dans ce combat, où il ne craignit pas, par deux fois (1076 et 1080), d'excommunier et de déposer le monarque, il reçut l'appui de la comtesse Mathilde de Toscane et des descendants des seigneurs venus jadis de Normandie se fixer dans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gregoire-vii-hildebrand/#i_87209

GRÉGOIRE IX, UGOLINO comte de SEGNI (1145 env.-1241) pape (1227-1241)

  • Écrit par 
  • Marcel PACAUT
  •  • 307 mots

De la famille des comtes de Segni et neveu d'Innocent III, canoniste éminent, homme entreprenant et décidé, Ugolino Conti, devenu pape en 1227 sous le nom de Grégoire IX, joua un grand rôle, avant son accession au souverain pontificat, dans la formation de l'ordre des Frères mineurs (Franciscains). Il fut, en effet, l'ami de François d'Assise, pour […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ugolino-gregoire-ix/#i_87209

HENRI IV (1050-1106) empereur germanique (1056-1106)

  • Écrit par 
  • Anne BEN KHEMIS
  •  • 1 004 mots

Fils de l'empereur Henri III et d'Agnès de Poitiers, élu roi des Romains à trois ans, héritier légitime du trône d'Allemagne, Henri IV était le petit-fils du puissant duc d'Aquitaine qui avait décliné la couronne d'Italie et protégeait Cluny. Le plus grand des abbés de Cluny, Hugues (1049-1109), fut son parrain et son conseiller […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/henri-iv-1050-1106-empereur-germanique-1056-1106/#i_87209

HENRI V (1081-1125) empereur germanique (1106-1125)

  • Écrit par 
  • Anne BEN KHEMIS
  •  • 682 mots

Fils de l'empereur Henri IV, Henri V avait été couronné roi en 1099. Bien qu'il fût l'héritier en titre de l'Empire, il se révolta contre son père, de 1104 à 1106. Par la ruse, il obtint que ce dernier se défît de son armée, se saisit alors de lui, l'emprisonna et se fit donner les Reichsinsignien qui lui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/henri-v-1081-1125-empereur-germanique-1106-1125/#i_87209

INNOCENT III, GIOVANNI LOTARIO comte de SEGNI (1160-1216) pape (1198-1216)

  • Écrit par 
  • Marcel PACAUT
  •  • 1 048 mots

Lothaire, de la famille des comtes de Segni, élu pape le 8 janvier 1198 sous le nom d'Innocent III, est considéré comme le plus grand pontife du Moyen Âge. Il étudia la théologie à Paris et le droit canonique à Bologne, puis fit carrière à la curie et fut nommé cardinal en 1190. Intellectuel et homme d'action, préoccupé en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/giovanni-lotario-innocent-iii/#i_87209

INTERRÈGNE GRAND (1250-1273)

  • Écrit par 
  • Anne BEN KHEMIS
  •  • 424 mots

Quand, en 1250, disparaît l'empereur germanique Frédéric II de Hohenstaufen, il laisse deux fils, Manfred et Conrad, pour hériter de l'Empire et de son royaume sicilien. Le pouvoir des Hohenstaufen sort amoindri de la lutte qu'ils ont soutenue contre la papauté : Guillaume de Hollande est proclamé anti-roi (1248) et, en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/grand-interregne/#i_87209

INVESTITURES QUERELLE DES

  • Écrit par 
  • Marcel PACAUT
  •  • 476 mots

Conflit qui, au milieu du xie siècle, éclata entre le pape et l'empereur à propos de la pratique de l'investiture accordée aux évêques par les pouvoirs laïcs (investiture ecclésiastique). Des clercs réformateurs, désireux de lutter contre la simonie dans le clergé et contre le concubinage des prêtres, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/querelle-des-investitures/#i_87209

ITALIE - Histoire

  • Écrit par 
  • Michel BALARD, 
  • Paul GUICHONNET, 
  • Jean-Marie MARTIN, 
  • Jean-Louis MIÈGE, 
  • Paul PETIT
  •  • 27 452 mots
  •  • 42 médias

Dans le chapitre « Frédéric II : la lutte du Sacerdoce et de l'Empire »  : […] à l'empereur ; beaucoup penchent pour la résistance et reforment la Ligue lombarde (1226). Les troupes communales sont écrasées par Frédéric II à Cortenuova (1237). Ce triomphe trop éclatant suscite une réaction anti-impériale ; pour la seconde fois, l'empereur est excommunié. La lutte du Sacerdoce et de l'Empire concerne désormais toute l'Italie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/italie-histoire/#i_87209

LIGUE LOMBARDE

  • Écrit par 
  • Jean-Marie MARTIN
  •  • 536 mots

Depuis le début du xiie siècle, les villes d'Italie, sous la souveraineté des empereurs germaniques, se sont dotées d'institutions communales dont la principale est le consulat et qui exercent des regalia (droits régaliens). Frédéric Ier Barberousse (1152-1190 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ligue-lombarde/#i_87209

OTTON IV DE BRUNSWICK (1174 env.-1218) roi des Romains (1198-1218) empereur germanique (1209-1218)

  • Écrit par 
  • Anne BEN KHEMIS
  •  • 276 mots

Prince de la puissante famille des Welf. En 1180, lorsque son père Henri le Lion, duc de Bavière et de Saxe, est privé de ses duchés par Frédéric Barberousse, Otton (ou Othon) le suit en Angleterre à la cour d'Henri II Plantagenêt, son grand-père. Son oncle Richard Cœur de Lion […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/otton-iv-de-brunswick/#i_87209

RAINALD VON DASSEL (1120 env.-1167)

  • Écrit par 
  • Anne BEN KHEMIS
  •  • 256 mots

Fils cadet d'un noble saxon, Rainald (ou Reinald, Renaud en français) de Dassel devient évêque de Hildesheim en 1154. Il est lié à Wibald, abbé de Stavelot et de Corvey, et à Otton de Freising, l'oncle du nouvel empereur Frédéric de Hohenstaufen. En mai 1156, Frédéric Barberousse le nomme chancelier de l'Empire. Il est […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rainald-von-dassel/#i_87209

SAINT EMPIRE ROMAIN GERMANIQUE

  • Écrit par 
  • Marcel PACAUT
  •  • 3 819 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « L'apogée de l'Empire médiéval : Ottoniens, Saliens et Staufen »  : […] de la monarchie. Malheureusement, la réforme grégorienne et la querelle des Investitures qui en résulta le conduisirent à une rupture avec l'Église romaine, rupture inévitable du fait que le refus du Saint-Siège de toute intervention laïque dans les promotions épiscopales aboutit à la destruction du système ottonien. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/saint-empire-romain-germanique/#i_87209