QUEEN MARY 2, paquebot

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La propulsion du « Queen Mary 2 »

Pour assurer la vitesse maximale requise de 29 nœuds, le choix de la propulsion s'est porté sur quatre pods. Ce sont des nacelles suspendues à la coque du navire et qui comprennent un moteur électrique entraînant en prise directe une hélice à pas fixe. Deux des quatre nacelles sont orientables pour assurer la gouverne. Au total, 90 mégawatts assurent la propulsion de ce paquebot. La puissance requise pour assurer l'alimentation des pods est fournie par une usine électrique importante constituée de quatre moteurs diesels de forte puissance et de deux turbines à gaz. L'ensemble peut produire au maximum 120 mégawatts. La puissance non consommée par la propulsion est utilisée pour alimenter le reste des services du navire (éclairage, chauffage, air conditionné, cuisines, auxiliaires machine, etc.).

Système de propulsion du Queen Mary 2

Photographie : Système de propulsion du Queen Mary 2

Le Queen Mary 2, paquebot transatlantique britannique mis en service en 2004, est propulsé par quatre pods d'un poids unitaire de 250 tonnes. Les deux pods arrière (visibles ici au premier plan), qui sont orientables sur 360 degrés, assurent les manœuvres du navire. 

Crédits : B. Boger/ Aker Yards France

Afficher

Les essais à quai ont nécessité une attention toute particulière. Du fait de la puissance installée très importante et de la taille du navire, il n'a pas été possible de tester totalement cette puissante usine électrique ni de reproduire ou de simuler les conditions de navigation. Seuls les essais en mer pouvaient permettre de procéder aux ajustements nécessaires.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Médias de l’article

Queen Mary 2

Queen Mary 2
Crédits : Justin Sullivan/ Getty Images News/ AFP

photographie

Système de propulsion du Queen Mary 2

Système de propulsion du Queen Mary 2
Crédits : B. Boger/ Aker Yards France

photographie

Afficher les 2 médias de l'article


Écrit par :

Classification

Voir aussi

Les derniers événements

15 novembre 2003 France. Accident sur le chantier du « Queen-Mary-2 »

À Saint-Nazaire (Loire-Atlantique), où s'achève la construction du Queen-Mary-2, la passerelle d'accès au paquebot s'effondre lors d'une visite organisée pour les familles des salariés des Chantiers de l'Atlantique. L'accident, qui fait quinze morts, provoque une vive émotion dans la ville. Le président Jacques Chirac et le Premier ministre Jean-Pierre Raffarin se rendent sur place. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Alain CROUZOLS, « QUEEN MARY 2, paquebot », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 mai 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/queen-mary-2-paquebot/