QIAN XUAN [TS'IEN SIUAN] (1235 env.-1301)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Retour au passé et synthèse des styles anciens

Qian Xuan cultive la même « saveur antique » dans ses paysages et ses peintures de personnages, en adoptant pour les uns le style « vert et bleu » créé sous les Tang et pour les autres des sujets historiques traités dans le style linéaire du grand peintre de personnages du xie siècle Li Longmian. La Freer Gallery conserve une peinture de ce type : Yang Guifei enfourchant un cheval. Deux rouleaux de même composition, Wang Xizhi contemplant les oies (Metropolitan Museum, New York, et Taipei), illustrent le style de paysages de Qian Xuan. Le travail de texture des surfaces (cunfa) est abandonné au profit de grandes lignes nettes délimitant les contours ou les reliefs principaux et de l'application de vives couleurs : vert, bleu, ocre. Néanmoins, les langues de terre au lavis brun qui adoucissent le passage de la terre à l'eau devant le pavillon de Wang Xizhi et les branches dénudées se dressant au-dessus du toit attestent l'influence des styles « Dong-Ju » et « Li-Guo » de la peinture Song du Nord. Le retour au passé est donc au cœur de la démarche artistique de Qian Xuan. Il ne se résume pas à la poursuite inconditionnelle d'une tradition unique, mais constitue une tentative de synthèse et de réinterprétation de plusieurs styles anciens.


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages





Écrit par :

  • : chargée de recherche au CNRS, directrice du programme Religion et société en Chine au Groupe de sociologie des religions et de la laïcité

Classification


Autres références

«  QIAN XUAN [ TS'IEN SIUAN ] (1235 env.-1301)  » est également traité dans :

ZHAO MENGFU [TCHAO MONG-FOU] (1254-1322)

  • Écrit par 
  • Caroline GYSS
  •  • 1 470 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Une longue tradition de lettrés et d'artistes »  : […] C'est à Wuxing (Zhejiang) que naquit Zhao Mengfu, dans une famille apparentée au premier empereur Song, et qui produisit de multiples talents. Les dons littéraires, favorisés par une formation classique, étaient fréquents dans les familles lettrées ; dans la famille de Zhao Mengfu, nombre de peintres et calligraphes se révélèrent aussi : ainsi son frère Zhao Mengyu, son cousin Zhao Mengjian, et le […] Lire la suite

Pour citer l’article

Caroline GYSS, « QIAN XUAN [TS'IEN SIUAN] (1235 env.-1301) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 26 février 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/qian-xuan-ts-ien-siuan/