QI [K'I]

CHINOISE (CIVILISATION) - La pensée chinoise

  • Écrit par 
  • Claude GRÉGORY
  •  • 3 454 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Le ciel, la terre et l'homme »  : […] Aussi loin qu'on remonte dans le passé, le consensus sinicus tient l'univers pour un immense organisme auquel il est insensé de chercher une origine et une cause, une forme et des limites, un sens et une fin. En un mot, il ne s'inquiète point de ne pas le comprendre. Que l'homme assiste et participe à l'existence transitoire des « dix mille choses » n'entraîne pas la supposi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chinoise-civilisation-la-pensee-chinoise/#i_26524

CHINOISE (CIVILISATION) - Symbolisme traditionnel et religions populaires

  • Écrit par 
  • Maxime KALTENMARK, 
  • Michel SOYMIÉ
  •  • 7 067 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le monde et son ordonnance »  : […] Le monde n'était pas pour les anciens Chinois l'œuvre d'un créateur. Les fragments de mythes cosmologiques qui subsistent parlent de héros qui aménagèrent la terre pour la rendre habitable, de sages qui firent de l'homme primitif un civilisé ; il n'est nulle part question d'une création ex nihilo . Il y avait aussi des mythes relatifs à la séparation du Ciel et de la Terre, a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chinoise-civilisation-symbolisme-traditionnel-et-religions-populaires/#i_26524

CHINOISE (CIVILISATION) - La médecine en Chine

  • Écrit par 
  • Florence BRETELLE-ESTABLET
  •  • 8 506 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Le diagnostic : voir, écouter-sentir, interroger et ausculter »  : […] En vertu de l'idée que toutes les parties enfouies et invisibles du corps correspondent à des parties externes, visibles – les organes sensoriels, la couleur et la texture de la peau, les parties du visage  –, l'observation médicale s'est développée sur un mode holistique, ne s'attachant pas au symptôme, détail isolé et manifestation localisée dans le temps et dans l'espace d'un déséquilibre géné […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chinoise-civilisation-la-medecine-en-chine/#i_26524

DAI ZHEN [TAI TCHEN] (1724-1777)

  • Écrit par 
  • Paul DEMIÉVILLE
  •  • 497 mots

Une des plus fortes têtes du xviii e  siècle chinois qui en compta tant, Dai Zhen, alias Dai Dongyuan, participa au grand mouvement de réforme du confucianisme qui s'attaquait au « néo-confucianisme » de l'école de Zhu Xi, devenu orthodoxie officielle depuis plusieurs siècles. Ses adversaires l'accusaient d'être entaché d'un transcendantalisme emp […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dai-zhen-tai-tchen/#i_26524

FALUN GONG, mouvement religieux

  • Écrit par 
  • David OWNBY
  •  • 793 mots

Le Falun Gong, qui signifie en chinois « discipline de la roue du dharma », ou falun dafa , relève d'un amalgame de pratiques corporelles et spirituelles mis au point en 1992 par son fondateur, Li Hongzhi (né en 1952), et adopté par des millions de Chinois. Il fait l'objet d'une campagne de répression par le gouvernement depuis 1999. La montée du falun gong s'inscrit dans un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/falun-gong-mouvement-religieux/#i_26524

HUAINANZI [HOUAI-NAN-TSEU]

  • Écrit par 
  • Kristofer SCHIPPER
  •  • 235 mots

Titre d'un ouvrage chinois ( Le Maître de Huainan ) qui porte le nom de son auteur, Liu An, prince de la maison des Han et roi de Huainan, mort en ~ 122. À sa cour provinciale, celui-ci s'entoura de maîtres taoïstes qui compilèrent une somme des doctrines cosmologiques et mystiques de la secte. Le livre, composé ainsi, est une synthèse de la pensée du Laozi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/huainanzi-houai-nan-tseu/#i_26524

PAYSAGE, peinture

  • Écrit par 
  • Eugenio BATTISTI
  •  • 6 547 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Extrême-Orient »  : […] Le paysage chinois et, plus tardivement, le paysage japonais trouvent certainement leurs origines dans la cartographie et dans l'emploi de paysages pour décorer les palais ainsi que des paravents et de longs rouleaux peints. L'art chinois atteignit, avant même le x e  siècle après J.-C., une qualité et une variété que l'art occidental n'a réussi à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paysage-peinture/#i_26524

QIGONG ou CHI GONG

  • Écrit par 
  • Catherine DESPEUX
  •  • 426 mots

Qigong (souvent transcrit chi gong ou chi kong en français) signifie à la fois « méthode et efficience du souffle », qi signifiant le souffle en chinois. Ce terme regroupe des techniques traditionnelles de gymnastique, de respiration, de méditation, de visualisation, de transe, de guérison charismatique et de combat. Celles-ci proviennent de contextes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/qigong-chi-gong/#i_26524

ZHANG ZAI [TCHANG TSAI] (1020-1077)

  • Écrit par 
  • Kristofer SCHIPPER
  •  • 406 mots

Philosophe néo-confucéen, Zhang Zai est l'un des fondateurs, avec les frères Cheng, du système métaphysique qui aboutit à la synthèse de Zhu Xi. Il est le contemporain, légèrement plus jeune, de Zhou Dunyi et de Shao Yong ; sa pensée prend, comme celle de ces derniers, son point de départ dans le Livre des mutations ( Yijing ), mais pour en tirer des co […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/zhang-zai-tchang-tsai/#i_26524

ZHU XI [TCHOU HI] (1130-1200)

  • Écrit par 
  • Léon VANDERMEERSCH
  •  • 1 777 mots

Dans le chapitre « La philosophie de la raison »  : […] La science divinatoire avait abouti très tôt, en Chine, à la formalisation de tous les phénomènes, physiques ou moraux, naturels ou historiques, selon les figures canoniques exposées dans le Livre des mutations ( Yi jing ), à savoir les soixante-quatre hexagrammes engendrés par toutes les combinaisons possibles deux à deux des huit trigrammes, eux-mêmes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/zhu-xi-tchou-hi/#i_26524