QI BAISHI [TS'I PAI-CHE] (1863-1957)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le graveur de sceaux

Qi Baishi fut aussi calligraphe, poète et graveur de sceaux. Un de ses propos est significatif : « Autrefois, on savait se servir à la fois du pinceau et de l'encre ; aujourd'hui, on ne manipule que le couteau et la pierre. »

Depuis le xixe siècle, la gravure des sceaux est devenue un art indépendant et populaire. La qualité des sceaux, leur forme, la composition et le style des caractères, la façon de les graver et enfin celle de les apposer sur le tableau sont des éléments indissolublement liés à la peinture elle-même. Puisque le cachet n'est plus une simple signature mais la finition même de l'œuvre, les peintres doivent posséder une gamme de cachets comme ils possèdent plusieurs pinceaux. Certains peintres font faire leurs cachets, d'autres préfèrent les graver eux-mêmes. Parmi ces derniers, nombreux sont ceux qui se contentent de manipuler les couteaux en copiant des calligraphies anciennes. Ils esquissent d'abord le dessin et le gravent ensuite par petits fragments. Un seul trait est souvent le résultat de plusieurs manipulations. Qi, par contre, utilise une tout autre technique. Son expérience de sculpteur sur bois lui permet d'avoir la maîtrise absolue du couteau. Il conçoit d'abord sa composition, puis, quand l'idée a mûri, il manie son pinceau comme pour une calligraphie et achève son œuvre d'un seul trait. Son style est naturel. La composition du dessin aux écritures sigillaires est d'une haute qualité plastique.

La postérité qui veut imiter le style de Qi Baishi ne peut guère prétendre à la vitalité et à la puissance qui se dégagent de ses œuvres. Cet artiste, à la volonté tenace dans la poursuite et la réalisation de son art, peignait encore tous les jours à l'âge de quatre-vingt-quinze ans. Il s'éteignit en laissant une grande quantité de peintures, de calligraphies et un renom international.


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages


Écrit par :

  • : docteur de troisième cycle en histoire de l'art, chargée de cours à l'université de Paris-I

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

M. M. CHIN, « QI BAISHI [TS'I PAI-CHE] (1863-1957) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/qi-baishi-ts-i-pai-che/