QASIDA

AKHṬAL AL- (640 env.-env. 709)

  • Écrit par 
  • Régis BLACHÈRE
  •  • 1 087 mots

« Le Disert », sobriquet sous lequel est resté célèbre Ghiyāth b. Ghawth b. al-Ṣalt, l'un des panégyristes les plus représentatifs du genre sous les Umayyades de Damas […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/al-akhtal/#i_14441

ARABE (MONDE) - Littérature

  • Écrit par 
  • Jamel Eddine BENCHEIKH, 
  • Hachem FODA, 
  • André MIQUEL, 
  • Charles PELLAT, 
  • Hammadi SAMMOUD, 
  • Élisabeth VAUTHIER
  •  • 29 292 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Un art poétique »  : […] En fait, la qaṣīda est une synthèse et juxtapose les trois registres essentiels dont joue effectivement la production archaïque : le nasīb, élégie et poème d'amour, recueille l'expression du lyrisme individuel et collectif. Méditation mélancolique sur soi-même et sur le caractère […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arabe-monde-litterature/#i_14441

FARAZDAQ AL- (apr. 641-728)

  • Écrit par 
  • Jamel Eddine BENCHEIKH
  •  • 305 mots

Célèbre poète arabe né au Yamāma. Très jeune encore, Tammām ibn Ghālib al-Farazdaq se signale à l'attention de sa tribu par son talent, et entame une très longue carrière de panégyriste et de satiriste dont les péripéties seront nombreuses. Son but est de devenir le protégé de la dynastie régnante, les Ummayades. Sa fortune, quelquefois changeante […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/al-farazdaq/#i_14441

LABĪD (VIIe s. env.)

  • Écrit par 
  • Jamel Eddine BENCHEIKH
  •  • 146 mots

Converti tardivement à l'islām, après avoir rencontré Mahomet à Médine en 630, Labīd ibn Rabī‘a serait mort dans cette ville vers 660. Il fait partie des auteurs de mu‘allaqāt, et partage de ce fait la gloire des grands poètes arabes. Il s'inscrit dans la pure tradition de la poésie bédouine, et ses poèmes respectent les canons de la qaṣīda […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/labid/#i_14441

LYRISME

  • Écrit par 
  • Jamel Eddine BENCHEIKH, 
  • Jean-Pierre DIÉNY, 
  • Jean-Michel MAULPOIX, 
  • Vincent MONTEIL, 
  • René SIEFFERT
  •  • 10 718 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le lyrisme arabe »  : […] avec l'histoire de la poésie. Il trouve d'emblée son expression la plus élaborée dans la qaṣīda, composition d'apparat consacrée au panégyrique ou au thrène. Née, au cours de la période archaïque, dans la bouche des poètes bédouins, devenue exercice d'école lucratif chez les poètes sédentarisés des centres urbains de l'empire, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lyrisme/#i_14441

MUTANABBĪ AL- (915-965)

  • Écrit par 
  • Jamel Eddine BENCHEIKH
  •  • 1 440 mots

Dans le chapitre « Le maître du verbe »  : […] al-Mutanabbī est un maître du verbe. Tenu au développement thématique imposé d'une qaṣīda enchaînée à un mètre et une rime uniques, il triomphe de cet exercice d'école grâce à une connaissance profonde de la langue et de ses ressources. Le vers, chez lui, naît d'un travail d'orfèvre. Ciselé, nerveux, parfaitement équilibré, il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/al-mutanabbi/#i_14441

NEF‘I (1582-1636)

  • Écrit par 
  • Gayé PETEK-SALOM
  •  • 322 mots

D'une grande culture, Nef‘i exerce diverses fonctions à Constantinople ; il devient célèbre avec l'avènement de Murat IV, qui en fait son administrateur des finances. Ses élogieuses qaṣīda adressées au sultan le font connaître. Mais, se croyant libre d'écrire ce qu'il pense, il compose un nombre considérable de poèmes satiriques […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nef-i/#i_14441

PERSE - Langues et littératures

  • Écrit par 
  • Christophe BALAY, 
  • Charles-Henri de FOUCHÉCOUR, 
  • Jean de MENASCE, 
  • Mohammad Djafar MOÏNFAR
  •  • 8 288 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « L'histoire de la littérature persane »  : […] et la pointe d'expression, il est le fait de grands rhétoriciens aussi, et versés dans toutes les sciences de leur temps. La qasidé, dont l'origine arabe n'est pas prouvée, est un poème composé à l'intention d'un prince ; elle est faite d'au moins dix distiques de même rime ; son introduction (tašbib) traite d'un thème de circonstance (fête, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/perse-langues-et-litteratures/#i_14441