QARA-KITAI ou KARA KITAY

Dit aussi Xi Liao (Liao occidental), l'empire Qara-Kitai (ou Kitan noir) fut fondé au Turkestan par un groupe de Kitan qui, sous la conduite du prince Yelü Dashi, avaient échappé en 1125 à la destruction par les Jürčen de son royaume, le Liao, situé en Chine du Nord. La capitale en était Balasagun, dans la vallée du Ču, à l'ouest du lac Issyk-kul (région de l'actuel Frounze). Yelü Dashi, dont le règne se situe entre 1124 et 1143, étend la domination kitan jusqu'en Transoxiane, en prenant le titre impérial de Gur-Khan (khan universel).

Mongols au combat

Mongols au combat

photographie

Combat des guerriers mongols de Gengis khan contre les tribus Kitai et Jurchen. Miniature de l'époque moghole, école de la cour de l'empereur Akbar (1590 environ), inspirée d'une Histoire persane des Mongols du XIVe siècle. Ancienne Bibliothèque impériale du palais du... 

Crédits : W. Forman/ AKG

Afficher

Au début du xiiie siècle, l'empire Qara-Kitai est, certes, immense : il se déploie de la frontière du Xixia à l'est jusqu'au lac Aral à l'ouest, du lac Balkhach au nord jusqu'au Kunlun et à l'Hindou-Kouch au sud. Mais il n'est qu'une superstructure vide de sens pratique. Et les Kitan, qui se vouent à l'élevage et pratiquent un bouddhisme mêlé de coutumes d'Asie centrale (culte rendu au Ciel en particulier) n'ont pu, en raison de leur faible nombre, influencer profondément la vie sociale, économique et religieuse des peuples (turcs et iraniens) conquis. Au contraire, ils se sont fondus avec eux, et l'on retrouve leurs descendants parmi les tribus kirghiz, kazakh et kara-kalpak. Quant au Gur-Khan, il a pour tâches principales l'émission d'une monnaie à son sceau et la perception d'un tribut que les princes autochtones, restés en place, lui versent en signe d'obédience. L'empire disparaît en 1211 sous l'effet des conquêtes gengiskhanides.

—  Françoise AUBIN

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Écrit par :

  • : directeur de recherche au C.N.R.S. et à la Fondation nationale des sciences politiques (C.E.R.I)

Classification


Autres références

«  QARA-KITAI ou KARA KITAY  » est également traité dans :

KITAN ou KHITAN

  • Écrit par 
  • Françoise AUBIN
  •  • 621 mots
  •  • 1 média

Ancien peuple de pasteurs nomades protomongols, connu depuis le ive siècle, qu'on trouve installé à la fin du viiie siècle sur le territoire des actuelles Mongolie-Intérieure et république populaire de Mongolie. En 926, son chef Abaoji (872-926, du clan […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kitan-ou-khitan/#i_21729

MONGOLIE, histoire

  • Écrit par 
  • Françoise AUBIN, 
  • Vadime ELISSEEFF
  •  • 17 566 mots
  •  • 22 médias

Dans le chapitre « Le Conquérant du monde »  : […] ses conquêtes, tout en invoquant, comme précédemment, son bon droit. Le dernier souverain du peuple naiman (abattu en 1204), ayant réussi à s'emparer du pouvoir chez les Qara-Kitai (dynastie de la région du lac Balkhaš, au Turkestan, issue des Kitan de Mandchourie), auprès desquels il avait trouvé refuge, persécutait maintenant ses voisins […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mongolie-histoire/#i_21729

SIBÉRIE

  • Écrit par 
  • Vadime ELISSEEFF, 
  • Pascal MARCHAND, 
  • Guy MENNESSIER
  •  • 14 141 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Avènement des Toungouses »  : […] Les Kitan, bousculés, se portèrent à l'ouest et prirent la place des Qarakhanides, en établissant de part et d'autre du lac Balkach l'empire des Qarakhitai. Mais bientôt Kitan Qarakhitai à l'ouest et Djurtchët Jin à l'est furent submergés par les troupes de Gengis khan […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/siberie/#i_21729

Pour citer l’article

Françoise AUBIN, « QARA-KITAI ou KARA KITAY », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 septembre 2017. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/qara-kitai-kara-kitay/