PYTHIE

DELPHES

  • Écrit par 
  • Bernard HOLTZMANN, 
  • Giulia SISSA
  •  • 9 597 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « La Pythie et le sanctuaire »  : […] Delphes est un lieu mythique. Le réel – paysage, édifices, événements – y revêt plus qu'ailleurs la valeur de symbole, de parade théologique. Tout objet, toute portion nommée de l'espace appelle un regard désireux de connaître non seulement un repérage factuel, mais aussi et surtout la manière dont un dieu, avec ou malgré d'autres dieux, a été censé habiter un microcosme à l'image de ses puissance […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/delphes/#i_35359

GRÈCE ANTIQUE (Civilisation) - La religion grecque

  • Écrit par 
  • André-Jean FESTUGIÈRE, 
  • Pierre LÉVÊQUE
  •  • 20 051 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Les formes cultuelles »  : […] La première moitié du millénaire voit le développement de formes cultuelles qui resteront caractéristiques de l'hellénisme : mystères, concours athlétiques ou hippiques, oracles, drames. Souvent héritées du passé, elles ne sont pas toujours adaptées aux structures nouvelles, notamment à la polis  : ainsi les mystères conduisent à un salut personnel ; Delphes et Olympie sont p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/grece-antique-civilisation-la-religion-grecque/#i_35359

ORACLE

  • Écrit par 
  • Marie DELCOURT
  •  • 1 954 mots

Dans le chapitre « Delphes »  : […] Un sanctuaire grec est un lieu élu où le sacré s'est manifesté et continue d'agir : ce que Delphes fut dès le milieu du II e  millénaire. Une sédimentation religieuse particulièrement riche et ancienne y est attestée par des fêtes où transparaissent des rituels initiatiques, par des objets sacrés (laurier, sources, trépied, chaudron, omphalos, feu éternel où les temples pr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oracle/#i_35359

SIBYLLE

  • Écrit par 
  • André PAUL
  •  • 1 009 mots

Dans le Moyen-Orient antique, les traditions sur la Sibylle n'ont cessé de foisonner. Son caractère abstrait et sa qualité de terme générique aidant, la Sibylle (d'abord nom propre, Sibylla ) donna lieu à une ample prolifération. À l'origine, il n'y avait qu'une seule Sibylle, comme en témoigne Héraclite d'Éphèse, le premier auteur qui en ait parlé. Il en était encore ainsi a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sibylle/#i_35359