PUBLICITÉ ET ART

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La publicité « à la remorque » de l'art ?

Durant les années 1920, l'affiche reprend son souffle, cette fois sous la houlette du cubisme. Si le symbolisme tendait vers une organisation égalitaire de tous les moyens d'expression, l'Art déco emprunte ses moyens plastiques au cubisme – mouvement qui n'existe plus en tant que tel à cette époque et ne se manifeste plus qu'à travers des personnalités comme Gleizes et Metzinger. Des réalisations publicitaires majeures vont alors voir le jour ; elles sont signées Cassandre, Charles Loupot, Paul Colin, Carlu, en France, McKnight-Kauffer et Ashley Avinden aux États-Unis et en Angleterre, Biró en Hongrie... La quasi-totalité de la publicité de cette époque – que ce soit celle des affiches ou des annonces figurant dans les revues et les programmes de théâtre – témoigne d'une volonté retrouvée de soumettre objets et décors à un style unique. L'Art déco apprivoisait des formes qui avaient suscité les sarcasmes de la critique et du public. L'apparition du cubisme avait consommé la rupture entre art et grand public. C'est de lui qu'était né le « phénomène » Picasso ; c'est avec lui que l'art moderne s'était vu popularisé par la dérision. Or l'affiche pour L'Étoile du Nord de Cassandre ou les stylisations poussées d'un Charles Loupot pour L'Apéritif Raphaël non seulement ne choquèrent personne, mais s'imposèrent d'emblée comme des événements visuels. Cassandre parvenait à donner de la manière la plus simple qui soit l'idée de la vitesse par la représentation de rails se confondant à l'infini. Ses activités de créateur de caractères (le bifur est encore utilisé de nos jours) et de décorateur de théâtre ont attiré sur lui l'attention de la critique d'art. Il a été presque reconnu comme un artiste à part entière, mais ce « presque » engendra chez lui un sentiment d'impuissance qui le conduisit au suicide. Charles Loupot, bien que bénéficiant d'une moindre notoriété, a sans doute été plus loin qu'aucun [...]



1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 10 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  PUBLICITÉ ET ART  » est également traité dans :

AFFICHE

  • Écrit par 
  • Michel WLASSIKOFF
  •  • 6 815 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « L'Art nouveau »  : […] La tendance allant vers une simplification des formes et, partant, vers une plus grande efficacité, est toutefois contrebalancée par les surcharges ornementales de l'Art nouveau, mouvement qui se cristallise sur le plan mondial à la fin du xix e  siècle, et entend se manifester dans tous les domaines des arts majeurs et appliqués. Alfons Mucha, qui réalise à partir de 1894 des affiches de théâtr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/affiche/#i_94262

ANTONIO ANTONIO LOPEZ dit (mort en 1986)

  • Écrit par 
  • Guillaume GARNIER
  •  • 813 mots

Américain né d'une famille d'immigrés espagnols, Antonio passe son enfance à Puerto Rico et à New York où, fasciné par le luxe des grands magasins, séduit par les publicités de la ville, il trouve sa voie dans l'illustration publicitaire et dans le dessin de mode. Car le caractère tapageur et éphémère de la mode, l'atmosphère de perpétuel renouvellement du monde publicitaire le stimulent. Dessinan […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antonio/#i_94262

BAYER HERBERT (1900-1985)

  • Écrit par 
  • Yve-Alain BOIS, 
  • Universalis
  •  • 1 671 mots

Dans le chapitre « Les affiches et les typographies constructivistes »  : […] Lorsque Bayer revient au Bauhaus en 1925, l'institution est installée à Dessau et Walter Gropius le charge de l'enseignement de la typographie. De cette période datent les projets les plus novateurs de Bayer, bien que les principes qu'ils mettent en œuvre aient déjà été énoncés (mais non pleinement appliqués) par Moholy-Nagy. La transformation du mot en slogan (par des variations de taille dans l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/herbert-bayer/#i_94262

BOURDIN GUY (1928-1991)

  • Écrit par 
  • Christian CAUJOLLE
  •  • 819 mots

Unanimement reconnu comme l'un des plus grands photographes du demi-siècle et comme le plus brillant inventeur d'images de mode et de publicité, Guy Bourdin reste une personnalité à la biographie mystérieuse. De même qu'il a toujours refusé les rétrospectives, les expositions, les monographies ou les honneurs, il a dissimulé sa vie derrière son œuvre aujourd'hui dispersée dans les collections de q […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guy-bourdin/#i_94262

CARLU JEAN (1900-1997)

  • Écrit par 
  • Nelly FEUERHAHN
  •  • 846 mots

Né le 30 mai 1900 à Bonnières-sur-Seine dans une famille passionnée d'architecture (il est le frère cadet de Jacques Carlu), Jean Carlu s'engage dans cette voie à l'École des beaux-arts de Paris. Alors qu'il vient d'être primé au concours d'affiches du dentifrice Glycodont, le 28 octobre 1918, le jeune homme a le bras droit sectionné par un tramway. À dater de ce jour, sa carrière prend un tout au […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-carlu/#i_94262

CASSANDRE ADOLPHE JEAN-MARIE MOURON dit (1901-1968)

  • Écrit par 
  • Michel WLASSIKOFF
  •  • 1 598 mots

Dans le chapitre « Un architecte de l'affiche »  : […] A.M. Cassandre, de son vrai nom Adolphe Jean-Marie Mouron, est né à Kharkov, dans une famille française de négociants, installée en Russie. En 1915, il revient en France, et, à partir de 1918, il étudie la peinture chez Lucien Simon, puis à l'académie Julian, à Paris. En 1919, il se classe troisième d'un concours d'affiches organisé par Michelin ; ce qui l'encourage à persévérer dans ce registre, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/adolphe-jean-marie-mouron-dit-cassandre/#i_94262

CHAVAL (expositions)

  • Écrit par 
  • Nelly FEUERHAHN
  •  • 1 050 mots

Chaval, l'un des plus importants dessinateurs d'humour des années 1950-1960, est né Yvan Le Louarn le 10 février 1915 à Bordeaux et mort à Paris le 22 janvier 1968. Son succès repose sur l'irruption d'un univers incongru dominé par des gags visuels et des légendes insolites. Deux rétrospectives lui ont été consacrées, l'une au Scriptorial d'Avranches ( Chaval. Mieux vaut pleurer que rire à contret […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chaval/#i_94262

CREPAX GUIDO (1933-2003)

  • Écrit par 
  • Catherine VASSEUR
  •  • 762 mots

Le nom de Guido Crepax, dessinateur né à Milan en 1933 et mort dans la même ville, en 2003, des suites d'une sclérose en plaques, demeure associé, aux yeux du public, à celui de sa plus fameuse créature, Valentina Rosselli, dite Valentina. La silhouette longiligne de cette jeune photographe brune aux lèvres boudeuses apparaît pour la première fois en 1965, dans la revue de bande dessinée italienne […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guido-crepax/#i_94262

DELPIRE ROBERT (1926-2017)

  • Écrit par 
  • Hervé LE GOFF
  •  • 997 mots
  •  • 1 média

Né le 24 janvier 1926 à Paris, Robert Delpire entreprend des études de médecine en vue de conduire une carrière de chirurgien. Sa vocation change en 1950, quand il propose de transformer la modeste publication de la Maison de la médecine en une revue luxueuse dont le financement serait assuré par les laboratoires pharmaceutiques, sollicités comme mécènes et annonceurs. Sans formation artistique m […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/robert-delpire/#i_94262

DEMUTH CHARLES (1883-1935)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 253 mots
  •  • 1 média

Peintre américain, né le 8 novembre 1883 à Lancaster, en Pennsylvanie, mort le 23 octobre 1935 à Lancaster. Charles Demuth se forme à l'Académie des beaux-arts de Pennsylvanie auprès de Thomas Anshutz et W. M. Chase, puis effectue plusieurs voyages d'études en Europe entre 1907 et 1913. Lors de son séjour à Paris, il découvre Marcel Duchamp et les cubistes, deux influences qui le marqueront tout […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-demuth/#i_94262

DEPERO FORTUNATO (1892-1960)

  • Écrit par 
  • Bénédicte RAMADE
  •  • 666 mots

Né à Fondo, dans la province du Trentin alors austro-hongroise, formé dans le sillage du symbolisme pictural, Fortunato Depero n'établit le contact avec la scène futuriste romaine qu'en 1913. Influencé par Giacomo Balla dont les toiles mettent en œuvre une décomposition rationnelle du mouvement et de la vitesse, impressionné par la liberté formelle d'Umberto Boccioni, Depero adopte très vite les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fortunato-depero/#i_94262

EXCOFFON ROGER (1910-1983)

  • Écrit par 
  • Pascal FULACHER
  •  • 775 mots

Roger Excoffon a largement participé au renouveau de la création typographique intervenu en France dans les années 1950. « En moins de quinze années, la conjonction de Roger Excoffon avec la fonderie Olive a doté la France de ce qu'elle n'avait jamais connu depuis la „belle époque“ de Georges Auriol et de Georges Peignot, au début de ce siècle », note Maximilien Vox dans le catalogue de l'expositi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roger-excoffon/#i_94262

EXPOSITIONS COLONIALES

  • Écrit par 
  • Jean-Étienne GRISLAIN
  •  • 910 mots
  •  • 1 média

Dans toute exposition internationale, l'architecture joue un rôle privilégié. Dégagée des contraintes fonctionnelles, elle sert plus à signifier qu'à abriter et constitue dans les registres de l'image symbolique un des principaux véhicules des idéologies. Signes purs, emblèmes, dont le but est d'impressionner le visiteur, les pavillons sont conçus comme des objets publicitaires, exaltant la missio […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/expositions-coloniales/#i_94262

FRANÇOIS ANDRÉ (1915-2005)

  • Écrit par 
  • Nelly FEUERHAHN
  •  • 972 mots

« De tout temps, j'ai été une espèce de Janus à trois visages : la peinture (avec un P très majuscule), le graphisme (avec comme dieu Cassandre), puis la presse, les contemplant à tour de rôle selon l'opportunité, l'humeur, la nécessité [...]. Puis de plus en plus peintre, espérant que les trois profils [...] se superposent pour former un seul visage. » Ainsi se présentait André François en 1997, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/andre-francois/#i_94262

GAZETTE DU BON TON LA

  • Écrit par 
  • Françoise TÉTART-VITTU
  •  • 705 mots

1912 est une année décisive dans l'histoire de la presse de mode. De la rencontre des nostalgies des poètes fin-de-siècle et du graphisme des jeunes artistes cultivés naquirent alors Le Journal des dames et des modes dirigé par le secrétaire de D'Annunzio et par l'érudit Pierre de Nouvion, La Gazette du bon ton de Lucien Vogel et Modes et Manières d'aujourd'hui de Pierre Corrard et Jules Meynia […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-gazette-du-bon-ton/#i_94262

GID RAYMOND (1905-2000)

  • Écrit par 
  • Pascal FULACHER
  •  • 984 mots

L'affichiste Raymond Gid est né à Paris en 1905. Fils d'un ingénieur de l'École centrale, il suit d'abord une formation d'architecte à l'école des Beaux-Arts, mais il n'exercera jamais ce métier. Il préfère le dessin : croquis humoristiques et caricatures sont ses genres de prédilection. En 1930, Raymond Gid fait la connaissance de Guy Lévis-Mano (GLM), l'éditeur et le typographe de nombre de poè […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/raymond-gid/#i_94262

GLASER MILTON (1929- )

  • Écrit par 
  • Marc THIVOLET
  •  • 962 mots

Le graphiste Milton Glaser est né en 1929 à New York où il a suivi les cours de la Cooper Union Art School. Dès sa sortie de cette école, il prend l'habitude de travailler avec un certain nombre d'anciens élèves. Le groupe prend le nom de Push Pin et édite le Push Pin Almanac . Cette association, dans laquelle Milton Glaser et Seymour Chwast font rapidement figure de leaders, devient une entrepris […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/milton-glaser/#i_94262

GRAPHISME

  • Écrit par 
  • Michel WLASSIKOFF
  •  • 7 442 mots
  •  • 6 médias

L'émergence du graphisme coïncide avec la révolution industrielle. Dans le dernier quart du xix e  siècle, sous l'expression « publicité artistique » sont rangées des activités nouvelles : création d'affiches, annonces dans la presse, imprimés promotionnels, etc. Ces activités bouleversent la typographie traditionnelle qui, depuis les débuts de l'imprimerie, régit tous les aspects de la productio […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/graphisme/#i_94262

GRAVURE

  • Écrit par 
  • Barthélémy JOBERT, 
  • Michel MELOT
  •  • 8 560 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Fonction sociale de la gravure »  : […] Les procédés mécaniques qui entrent dans sa production n'ont jamais altéré le caractère magique de l' image. Son succès vient de ce qu'elle pouvait satisfaire, à l'échelle sociale, les différents besoins de représentation de la vie mythique. Cette fonction apparaît dès les premières xylographies, essentiellement des crucifix et des images pieuses, qui protégeaient leurs possesseurs. On garnissait […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gravure/#i_94262

GRUAU comte ZAVAGLI RICCIARDELLI DELLE CAMINATE dit RENÉ (1909-2004)

  • Écrit par 
  • Guillaume GARNIER
  •  • 1 054 mots

L'œuvre unique et féconde de Gruau offre une image saisissante des partis pris esthétiques d'une société éprise de luxe et de distinction. Illustrateur de mode et dessinateur de publicité, il a donné à son talent une expression libre et dégagée des conventions. Après une enfance choyée, passée dans l'Italie des villégiatures (Rimini, sa ville natale, et Venise) et dans les villes de séjour de la h […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gruau-comte-zavagli-ricciardelli-delle-caminate-dit-rene/#i_94262

HENRI DE TOULOUSE-LAUTREC ET L'ESTAMPE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Barthélémy JOBERT
  •  • 685 mots

1891 Moulin Rouge, La Goulue , à la fois la première lithographie de Lautrec et sa première affiche (toutes seront dans cette technique). L'œuvre démontre son habileté technique et stylistique. Par l'économie de moyens et la simplification des formes (la profondeur de la scène ne vient que de la différence d'échelle des silhouettes), Lautrec renouvelle complètement un genre déjà relativement stan […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/henri-de-toulouse-lautrec-et-l-estampe-reperes-chronologiques/#i_94262

ILLUSTRATION

  • Écrit par 
  • Ségolène LE MEN, 
  • Constance MORÉTEAU
  •  • 9 160 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Des livraisons aux livres d'étrennes »  : […] La seconde forme du livre illustré romantique, à vignettes multiples, apparaît progressivement : d'abord, l' Histoire du roi de Bohême et de ses sept châteaux de Charles Nodier publié chez Delangle en 1830, ce livre précurseur, bourré d'allusions et d'ironie, à la façon de Sterne, est illustré de 50 vignettes par Tony Johannot ; puis Deburau, Histoire du théâtre à quatre sous de Jules Janin en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/illustration/#i_94262

JAHAN PIERRE (1909-2003)

  • Écrit par 
  • Hervé LE GOFF
  •  • 639 mots

Dans Objectif , l'autobiographie qu'il publie en 1994, le photographe Pierre Jahan raconte comment, tout en s'imprégnant des courants artistiques de son temps, il sut au cours de sa carrière préserver l'originalité de ses inspirations. Les bonnes influences se manifestent dès son enfance à Amboise (Indre-et-Loire), où il est né le 9 septembre 1909. Ses parents encouragent son goût pour le dessin […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-jahan/#i_94262

JOSSOT HENRI GUSTAVE (1866-1951)

  • Écrit par 
  • Michel MELOT
  •  • 358 mots

L'un des plus originaux des nombreux dessinateurs humoristes, illustrateurs et affichistes des années 1900. Le style d'Henri Gustave Jossot, d'une schématisation brutale rehaussée de couleurs sans nuances et d'un trait uniformément noir, était l'arme dont il voulait se servir comme anarchiste. Des historiens ont émis l'hypothèse que ce style pouvait avoir touché les fauves, dont certains collabora […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/henri-gustave-jossot/#i_94262

LÉGER FERNAND (1881-1955)

  • Écrit par 
  • Arnauld PIERRE
  •  • 3 696 mots

Dans le chapitre « Le monde des objets »  : […] Si Léger ne pousse pas l'expérience plus loin que cette œuvre, qui reste comme un des jalons essentiels du cinéma d'avant-garde, elle accompagne sa redécouverte durable de la force des objets et de leur autonomie par rapport à la figure. En les peignant, Léger déborde cependant le modèle ancestral de la nature morte et s'inspire des nouveaux modes de visibilité de l'objet, tels que les proposent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/leger-fernand-1881-1955/#i_94262

LICHTENSTEIN ROY (1923-1997)

  • Écrit par 
  • Éric de CHASSEY
  •  • 838 mots

Né en 1923 à New York, Roy Lichtenstein a été considéré, du début des années 1960 à sa mort, survenue le 29 septembre 1997 dans la même ville, comme l'un des chefs de file du pop art. Mieux qu'aucun autre, il en incarna la version américaine, dépourvue de l'ambiguïté qui s'associa dès l'origine aux réalisations des représentants européens de cette tendance. À ses débuts, Lichtenstein pratique un e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roy-lichtenstein/#i_94262

LOEWY RAYMOND (1893-1986)

  • Écrit par 
  • Roger-Henri GUERRAND
  •  • 1 354 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le « streamlining » »  : […] Fort de cette première commande qui se révèle une véritable réussite, Raymond Loewy fonde l’année suivante son entreprise, Raymond Loewy Associates, et se lance dans ce qu’il nomme le streamlining , dont il donne la définition suivante : « La beauté par la fonction et la simplification ». Loewy pense en effet qu’un produit bien dessiné et agréable à regarder se vend mieux. Il va le prouver avec se […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/raymond-loewy/#i_94262

LORIOUX FÉLIX (1872-1964)

  • Écrit par 
  • Laura NOESSER
  •  • 717 mots

Né à Angers, Lorioux se forme à l'École des beaux-arts de Paris où son tempérament de flâneur dilettante (qui le fait hésiter entre peinture et musique) lui permet de découvrir l'Art nouveau international comme l'estampe japonaise. Une rencontre en 1910 avec les frères Draeger, imprimeurs spécialisés dans la publicité, le décide à se lancer dans le dessin publicitaire (grands magasins, automobiles […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/felix-lorioux/#i_94262

LOUPOT CHARLES (1892-1962)

  • Écrit par 
  • Marc THIVOLET
  •  • 690 mots

Créateur de quelques-unes des publicités qui ont profondément marqué un large public, Charles Loupot a pourtant rarement son nom associé à ces créations. Après des études à l'École des beaux-arts de Lyon, sa ville natale, il est mobilisé et envoyé au front. Blessé, il est réformé. Il se rend alors en Suisse où résident ses parents. Il réalise ses premières œuvres en Suisse romande, puis en Suisse […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-loupot/#i_94262

MAGRITTE RENÉ (1898-1967)

  • Écrit par 
  • Michel DRAGUET
  •  • 1 697 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Premières rencontres »  : […] René-Ghislain Magritte naît le 21 novembre 1898 à Lessines, près de Charleroi. Ses frères Raymond et Paul viennent au monde respectivement deux et quatre ans plus tard. Il appartient à une famille bourgeoise qui coule des jours paisibles jusqu'au suicide de la mère par noyade en 1912. L'image de sa mère morte, qui aurait été retrouvée avec la chemise relevée par-dessus la tête, frappera profondéme […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rene-magritte/#i_94262

MONITEUR DE LA MODE LE

  • Écrit par 
  • Françoise TÉTART-VITTU
  •  • 670 mots

Créé en 1843, Le Moniteur de la mode , journal qui disparut en 1913, évoque les élégances du second Empire et de la III e  République. Son renom est surtout dû à la qualité des gravures de Jules David, son dessinateur exclusif durant cinquante ans. À l'origine, ce n'était pas un journal littéraire, car il continuait le cahier publicitaire lancé en 1839 par un magasin de tissus et confection de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-moniteur-de-la-mode/#i_94262

MORVAN HERVÉ (1917-1980)

  • Écrit par 
  • Nelly FEUERHAHN
  •  • 563 mots

Originaire de Plougastel-Daoulas dans le Finistère, où il naquit le 18 mars 1917, c'est à Paris, où son père avait trouvé un emploi de terrassier, qu'Hervé Morvan grandit à partir de 1920. Sur les conseils de son instituteur qui remarque très vite ses dons en dessin, il entre à l'école des Arts appliqués, rue Dupetit-Thouars en 1931. Promu décorateur en 1934, il réalise alors des « façades de ciné […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/herve-morvan/#i_94262

MUCHA ALFONS (1860-1939)

  • Écrit par 
  • Michel WLASSIKOFF
  •  • 1 633 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Un art destiné au peuple »  : […] Alfons Mucha naît le 24 juillet 1860 à Ivancice, en Moravie, dans l'Empire austro-hongrois. Après des études à Brno, où sa passion du dessin s'affirme, il travaille dans une entreprise de décoration à Vienne, acquérant une excellente maîtrise de la gouache et se familiarisant avec l'univers du théâtre. En 1881, le comte Khuen-Bellassi lui commande des fresques pour sa demeure, puis finance la pour […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alfons-mucha/#i_94262

NOUVEAU RÉALISME

  • Écrit par 
  • Catherine VASSEUR
  •  • 2 605 mots

Dans le chapitre « Les prémices d'une appropriation concertée »  : […] L'histoire des groupes commence souvent par une rencontre élective. En 1955, Yves Klein, qui travaille sur la monochromie, a vingt-sept ans ; il cherche à « individualiser la couleur », à en exprimer le « monde vivant ». Sa toile orange Expression du monde de la couleur mine orange vient d'être refusée au Salon des réalités nouvelles à Paris : le pigment industriel appliqué au rouleau sur la toil […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nouveau-realisme/#i_94262

PEYNET RAYMOND (1908-1999)

  • Écrit par 
  • Nelly FEUERHAHN
  •  • 982 mots

Le dessinateur Raymond Peynet est né à Paris le 16 novembre 1908. Il était selon ses propres termes « fils de bistrotier », dans la tradition des Auvergnats de Paris. À seize ans il entre à l'école d'arts appliqués Germain-Pilon, où il choisit le dessin publicitaire. En 1926, pour son premier emploi , il dessine des bouquets de fleurs sur les étiquettes de flacons de parfums ( Quelques Fleurs Che […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/raymond-peynet/#i_94262

PHOTOGRAPHIE (art) - Un art multiple

  • Écrit par 
  • Hervé LE GOFF, 
  • Jean-Claude LEMAGNY
  •  • 10 787 mots
  •  • 26 médias

Dans le chapitre « L'espace du rêve »  : […] La troisième grande source de nos images ce sont nos rêves, endormis ou éveillés. Depuis longtemps, certains photographes se sont essayés aux compositions surréalistes, à la manière des Magritte et des Dalí, mais avec un succès inégal. La photo, à la fois exacte et manipulable, s'y prêterait pourtant si elle n'aboutissait alors à des montages très artificiels dont les dadaïstes des années 1920 ont […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/photographie-art-un-art-multiple/#i_94262

PIATTI CELESTINO (1922-2007)

  • Écrit par 
  • Marc THIVOLET
  •  • 776 mots

Né à Wangen, près de Zurich, Celestino Piatti suit les cours de l'École des arts et métiers de Zurich tout en faisant son apprentissage auprès d'un graphiste. Ses études achevées, il entre dans un atelier d'art graphique de Bâle. En 1948, il crée sa propre agence et organise des campagnes publicitaires, réalise des affiches, des annonces, des illustrations, des mises en pages de revues, des emball […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/celestino-piatti/#i_94262

POP ART

  • Écrit par 
  • Bertrand ROUGÉ
  •  • 3 814 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Le pop art américain »  : […] Berceau de la société de consommation, les États-Unis sont la véritable patrie du pop ; c'est là qu'il se développa sous sa forme la plus pure et survécut le plus longtemps, influençant durablement les jeunes générations d'artistes. Le pop américain prend ses racines dans l'art populaire des peintres d'enseignes des xviii e et xix e  siècles, dans le cubisme et les objets quotidiens de Stuart D […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pop-art/#i_94262

RENÉ-JACQUES (1908-2003)

  • Écrit par 
  • Hervé LE GOFF
  •  • 776 mots

Le photographe René-Jacques est né le 29 mai 1908, sous le nom de René Giton, à Phnom Penh, où son père occupe un poste d'administrateur colonial. Il fait ses études en France, à Royan, puis au lycée Buffon à Paris. Élève sérieux, remarqué pour ses dispositions littéraires, il se passionne pour la photographie, obtenant, en 1927, un premier prix au concours de photographie amateur de Royan. Son s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rene-jacques/#i_94262

RHEIMS BETTINA (1952- )

  • Écrit par 
  • Hervé LE GOFF
  •  • 1 032 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le choix du féminin »  : […] En marge de cet exercice qui accompagnera toute sa carrière, et encouragée par Helmut Newton, Bettina Rheims entreprend de traiter en auteur des thèmes qui deviendront autant de séries, comme les Stripteaseuses , les Acrobates et Animal , portraits d'animaux empaillés, choisis dans la collection du taxidermiste Deyrolle, auxquels elle parvient à rendre une surprenante noblesse. Ces premiers trava […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bettina-rheims/#i_94262

ROTELLA MIMMO (1918-2006)

  • Écrit par 
  • Maïten BOUISSET
  •  • 792 mots

L'artiste italien Mimmo Rotella fut l'un des premiers à emprunter son vocabulaire formel aux matériaux issus du paysage urbain, et en particulier aux affiches publicitaires, qu'il récupère et détourne en les lacérant. Pierre Restany évoque « ce puissant instinct analytique qui le pousse à souligner le moindre effet-choc dans le champ du quotidien urbain et qui fait de lui le grand donneur à voir […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mimmo-rotella/#i_94262

UNGERER JEAN THOMAS dit TOMI (1931-2019)

  • Écrit par 
  • Nelly FEUERHAHN
  •  • 1 960 mots

Dans le chapitre « La conquête de New York »  : […] À Strasbourg, Tomi Ungerer fréquente le Centre culturel américain, où il peut apprécier les dessins de Saul Steinberg et de James Thurber, dont l'influence en France depuis 1945 révolutionne justement l'expression de l'humour graphique avec des gags essentiellement visuels. En 1956, l'artiste gagne l'eldorado que représentent les États-Unis et s'installe à New York un an plus tard. Commence alors […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ungerer-jean-thomas-dit-tomi/#i_94262

VILLEMOT BERNARD (1911-1989)

  • Écrit par 
  • Marc THIVOLET
  •  • 771 mots

Bernard Villemot est né le 20 septembre 1911 à Hennequeville, près de Trouville. Son père, Jean, caricaturiste, décorateur, architecte d'intérieur, avait travaillé pour L'Assiette au beurre , Le Rire , Fantasio et Le Témoin de Paul Iribe. Bernard Villemot montre très rapidement des dons pour le dessin. Alors qu'il est encore élève à Janson-de-Sailly, ses dessins sont exposés au Salon des humorist […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bernard-villemot/#i_94262

Pour citer l’article

Marc THIVOLET, « PUBLICITÉ ET ART », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 07 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/publicite-et-art/