PSYCHOMOTRICITÉ

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le développement psychomoteur de l'enfant

Wallon n'a jamais cessé de souligner « l'importance du mouvement dans le développement psychologique de l'enfant », afin de faire saisir dans le mouvement même la réalité du rapport de l'enfant avec le milieu physique, vital et humain ; cela l'amène inévitablement à rompre avec la psychologie traditionnelle, qui prend son point de départ et son type d'explication dans la conscience et, par conséquent, dans les seules images, quelles que soient les formes qu'elles revêtent (sensation, perception, mémoire, etc.). « Entre les conditions extérieures d'un acte et ses conditions subjectives, le mouvement n'est plus, dit Wallon, un simple mécanisme d'exécution, dont il resterait à dire quelles forces ou quel agent intimes sont capables de l'utiliser ; il n'est pas entre elles un simple trait d'union, il se confond avec elles. Et si étendu qu'en devienne le circuit ou le détail des opérations, chaque étape, chaque degré de son organisation est l'expression immédiate des rapports qui se sont établis entre l'individu et le milieu. » En somme, le mouvement « appartient à la structure de la vie psychique ».

Par sa nature même, en effet, il contient en puissance les différentes directions que pourra prendre l'activité psychique. Il est essentiellement déplacement dans l'espace, et revêt trois formes qui ont chacune son importance dans l'évolution psychologique de l'enfant. Il peut d'abord être passif ou exogène, c'est-à-dire dépendant de forces extérieures, au premier rang desquelles on trouve la pesanteur. Il ne peut alors provoquer que des réactions secondaires de compensation ou de rééquilibre, tels les réflexes labyrinthiques spécifiques de la période prénatale, qui sont à la tête d'une lignée qui, par étapes successives, à travers la recherche des postures nécessaires et des points d'appui appropriés, conduira l'enfant de la position couchée aux positions assise, à genoux et finalement debout. La deuxième fo [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 6 pages



Écrit par :

  • : agrégé de philosophie, docteur ès lettres et sciences humaines, professeur à l'université d'Avignon

Classification


Autres références

«  PSYCHOMOTRICITÉ  » est également traité dans :

CORPS - Le corps et la psychanalyse

  • Écrit par 
  • Monique DAVID-MÉNARD
  •  • 3 959 mots

Dans le chapitre « Spatialité de la pulsion »  : […] Cette plasticité du corps érogène, contigu au corps physiologique et presque homogène au dit du désir – à ceci près que le dit est du côté de l'interdit, alors que l'érogénéité vise la réalisation d'un plaisir inactualisable, mais figuré par pantomime –, se trouve redéfinie en 1915 par le concept de pulsion, qui lie des éléments hétérogènes : la poussée, le but, l' objet et la source. Tous ces ter […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/corps-le-corps-et-la-psychanalyse/#i_36155

ENFANCE (Les connaissances) - Développement psychomoteur

  • Écrit par 
  • Didier-Jacques DUCHÉ
  •  • 6 674 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le nourrisson (jusqu'à douze ou quinze mois) »  : […] Tous les auteurs sont d'accord pour faire de cette période un ensemble évolutif et fonctionnel. Globaux, massifs et inadaptés au point de départ, les mouvements du nouveau-né deviennent à la fin de cette période des gestes coordonnés et capables de s'adapter au but. Cette évolution se fait, suivant une direction céphalo-caudale – de haut en bas – et proximo-distale, c'est-à-dire de la racine à l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/enfance-les-connaissances-developpement-psychomoteur/#i_36155

GAUCHERIE

  • Écrit par 
  • Jacqueline FAGARD
  •  • 1 464 mots

Le terme « gaucherie » comporte plusieurs sens. Ce terme fait référence au choix de la main gauche pour écrire, mais il signifie également « manque d’adresse ». Les gauchers seraient-ils maladroits, par opposition aux droitiers ? Ou s’agit-il d’une stigmatisation sans fondement dont sont souvent victimes les minorités ? On dit d’une personne qu’elle est gauchère si elle écrit avec sa main gauche […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gaucherie/#i_36155

HYSTÉRIE

  • Écrit par 
  • Thérèse LEMPÉRIÈRE
  •  • 7 597 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les accidents somatiques durables »  : […] Les accidents somatiques durables surviennent surtout au niveau des organes de la vie de relation dont ils paralysent la fonction ; motricité, sensibilité, phonation, activité sensorielle, peuvent être touchés de façon élective ou concomitante. L' atteinte motrice se réalise sous forme de paralysies, de contractures, de mouvements anormaux. Ne s'accompagnant d'aucun signe ob […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hysterie/#i_36155

LATÉRALISATION MANUELLE

  • Écrit par 
  • Jacqueline FAGARD
  •  • 1 597 mots

Le terme « latéralisation » renvoie au fait que les organes corporels doubles, bien que symétriques en apparence, sont fonctionnellement asymétriques. C’est le cas pour les mains, les pieds, les yeux, les oreilles, organes corporels périphériques qui ne sont pas nécessairement tous latéralisés du même côté. Concernant la latéralisation manuelle (ou préférence manuelle), il est notoire que chacun […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lateralisation-manuelle/#i_36155

TIC

  • Écrit par 
  • Raoul VANEIGEM
  •  • 906 mots

Contraction musculaire brusque, involontaire mais consciente, le tic affecte d'un mouvement rapide et répété un endroit précis du corps, peu susceptible de changement. Il se manifeste à l'état de veille et, le plus souvent, chez des individus émotifs, avec une tendance à s'exacerber lorsque s'accroissent les difficultés. Clignement des yeux, agitation de la lèvre, reniflements, gloussements, hauss […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tic/#i_36155

WALLON HENRI (1879-1962)

  • Écrit par 
  • Émile JALLEY
  •  • 2 182 mots

Dans le chapitre « Actualité de Wallon »  : […] Dans le domaine de la psychologie génétique, les travaux nombreux concernant la sociabilité primaire de l'enfant (Bruner, 1956 ; Fantz, 1961 ; Hughes, 1975 ; Maratsos, 1976 ; Flavell, 1981) ne font que confirmer le caractère prémonitoire, et toujours pleinement actuel, des vues de Wallon en ce domaine. Il faut mentionner aussi à ce propos l'important courant qu'ont engendré les travaux sur la noti […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/henri-wallon/#i_36155

Voir aussi

Pour citer l’article

Michel BERNARD, « PSYCHOMOTRICITÉ », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 09 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/psychomotricite/